L'aub lance un programme de formation au journalisme (jtp)

De
Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 318
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Journalism Training Program lAUB lance un programme de formation au journalisme (JTP) Beyrouth le 16 mai, 2007- lUniversité Américaine de Beyrouth (AUB) lance un ambitieux projet de formation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en faveur de la presse arabe, des médias audio-visuels et des journalistes "en ligne", et ceci grâce au généreux parrainage de Mme Sarah S. ALFADL, avocateet activiste de nationalité saoudo-américaine. A propos de ce nouveau programme, intitulé “Journalism Training Program” (JTP) Mme ALFADL souligne : “Je crois que les gens ne peuvent pas participer au processus démocratique de façon intelligente, sans avoir accès en temps opportun à lInformation, que celle-ci soit précise et transmise par une presse libre et professionnelle.” Le JTP, qui fait partie des REP (Programmes Externes Régionaux) a lAUB, a prévu de mener son premier atelier sur "Le Journalisme d'investigation" en juillet 2007. D'autres cours sont également prévus pour les prochains mois, axés sur le "Journalisme citoyen", "la couverture des élections", "La gestion de la salle de rédaction", et "Le Journalisme (des rubriques) Sciences/Santé/Environnement". Sarah S. AlfadlLe JTP a été conçu pour doter les journalistes du Golfe arabe au Maroc des cours durant toute lannée, sur plusieurs sujets comprenant notamment le reportage de base avec ses textes et son édition, la couverture des situations de guerre/sécurité, le journalisme "en ligne", léthique des médias, en Arabe, Anglais et Français. Le “JTP” propose aussi des ateliers sur la connaissance des médias, la communication dans les entreprises, ainsi que la gestion des crises médiatiques. Ces ateliers se tiendraient à lAUB à Beyrouth, ou bien dans les institutions mêmes qui en feraient la demande. Il vise a devenir un centre régional pour la formation des journalistes arabes, ce que, espère Mme Al-FADL, encouragera d'autres donateurs. Mme ALFADL a été toute sa vie une militante de lEducation, ainsi que létaient ses parents –son père, éminent homme daffaires saoudien, Sheikh Saleh ALFADL et sa mère, professeur américaine, née Marthe Austelle King. Ils étaient convaincus que le changement pour le meilleur se réaliserait aux Etats Unis et au Moyen Orient, par une élite dirigeante forte et impliquée. Elle ajoute: “A cause de ma foi, et en l'honneur de mes parents, je me réjouis et suis fière dapporter ma petite contribution à létablissement dun Liban démocratique, en aidant à financer ce programme de formation de journalistes arabes.” Le REP de l'AUB qui a menéavec succès d'autres projets de formation et de conseil, vise par l'intermédiaire du JTP à combler le fossé séparant les efforts actuels entrepris par les médias et les nouveaux besoins qui s'imposent. En fait, le monde arabe a vu une prolifération de médias ces dernières années, et ceci na pas été soutenu par une formation adéquate qui permette de progresser avec les innovations technologiques existantes. Les organisations des médias, institutions académiques et ONG ont entrepris la formation des journalistes en établissant des Centres, des Instituts et, à loccasion, des programmes denseignement. Peu ont réussi à créer un dosage équilibré de formation solide avec des facilités techniques les plus récentes, une infrastructure administrative et un financement adéquat.
Le "JTP"aspire à devenir un Centre régional pour lentraînement du journalisme arabe, ce qui "encouragera dautres donneurs a parrainer lélargissement du programme", espère Mme ALFADL qui parle couramment lAnglais, lArabe, le Français et lAllemand. Elle a obtenu sa licence en Histoire et Anthropologie à lUniversité de Stanford, où elle enseigna avant dobtenir son diplôme de "Juris Doctor" de lEcole de Droit, à l'Université de Pennsylvanie (Philadelphia). Elle exerce dans le domaine du droit dimmigration aux Etats Unis, et elle est très active dans les milieux arabo-américains, notamment dans la section Philadelphie du Comité Arabo-Americain pour l'Anti-Discrimination. Le Congrès américain lui a décerné une plaque commémorative pour services rendus à des personnes dorigine arabe qui avaient été détenues et menacées d'expulsion, mais dont l'innocence a pu être finalement confirmée. Tout en soutenant cet activisme, Mme ALFADL a décidé de sponsoriser un effort visant à relever et mettre à jour les connaissances des journalistes et leur savoir faire dans le monde arabe par un programme professionnel à l'AUB, tel que le JTP. Conduisant cet effort, Mme Magda ABU-FADIL va gérer ce programme grâce à sa longue expérience de correspondante étrangère et d'éditrice dans des Agences internationales, comme lAgence France-Presse et lUnited Press International, ainsi que dans des journaux comme “Al Riyadh”, ”Asharq Al-Awsat” et le “Defense News”, des revues tel “The Middle East” et “Events”, en ajoutant à cela sa précédente expérience dans la formation académique et médiatique. Mme ABU FADIL considère qu'il s'agit là d'un défi intéressant à relever et espère réussir à faire de lAUB une plateforme pour la formation continue et l'éducation des journalistes arabes, avec les moyens les plus avancés. Pour elle, le Liban mérite avec lAUB en tête, dêtre en charge dun tel projet. Mme ABU FADIL a été directrice de lInstitut desJournalistes Professionnels à la Lebanese American University (LAU) jusquen février 2007, et coordinatrice du Programme de journalisme durant six ans dans cette même Université. Elle avait déjà enseigné le journalisme, à lAmerican University de Washington, D.C., après y avoir terminé ses études. Mme ABU FADIL a organisé et dirigé des séminaires et ateliers pour les journalistes professionnels au “Centre International de Journalistes” à Washington, ainsi que dans plusieurs pays arabes. Elle a collaboré avec le “International Press Institute”, “lUNESCO”,“lUNDP”, “Open Society Institute”, “lAgence Americaine pour le Developpement International (USAID)”, ”America-Mideast Educational and Training Services (AMIDEAST),” la “Fondation Heinrich Boell”, le “Centre Olof Palme” et “lInstitut Suédois”. Elle est intervenue dans plusieurs rencontres internationales et demeure en lien régulièrement avec les personnalités mondiales de la presse et des médias, ainsi que des académiciens et des membres des Organisations Non-Gouvernementales (ONG) spécialisées dans les médias et le journalisme. Elle est membre fondateur du “Arab Reporters for Investigative Journalism (ARIJ)” et consultante auprès de plusieurs organisations internationales. Contact: Magda Abu-Fadil Director, Journalism Training Program Regional External Programs American University of Beirut P.O. Box 11-0236 Riad El Solh 1107 2020 Beirut, Lebanon Tel: Office: (9611) 748539 Ext. 2566  Mobile:(9613) 792817 Fax: (9611)748539 E-mail: ma145@aub.edu.lb http://www.aub.edu.lb
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.