communique sondage CSA CHORUM CREDIT COOP MAIF2009

De
Publié par

communique sondage CSA CHORUM CREDIT COOP MAIF2009

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 111
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
Les Français, les associations et la crise
Présentation Octobre 2009
2, rue de Choiseul • CS 70215 • 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 • Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 € • Siren 308 293 430 • RCS Paris : 308 293 430 • APE 741 E TVA intracommunautaire FR 46 308 293 430
1
Fiche technique du baromètre
I. Les associations : un acteur social et économique
II. Les besoins de ressources des associations
III. Les emplois associatifs
IV. Le modèle associatif
Sommaire
2
etr3Fiche tecnhqieud  uaborèmCR/ UMOROO CITED fisulcxHC / ASCéaliTE rar tsé pIT FEPAROLTI /EDSondage edomi au honeélép d seicel
Sondage exclusif CSA / CHORUM/ CREDIT COOPERATIF / MAIF réalisé par téléphone au domicile des personnes interviewées les 24 et 25 septembre 2009.
Echantillon national représentatif de 1010 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d’agglomération.
(Tous les sondages publiés par CSA sont disponibles sur le site : http://www.csa.eu )
 personnes interviewées du 8 au 17 septembre 2008 auprès de trois échantillons nationaux représentatifs auprès de 1 002 Français, 1 036 Britanniques et 1 006 Allemands âgés de 18 ans et plus selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille –profession de la personne interviewée en Allemagne-) après stratification par Région.
Comparatifs :
Sondage exclusif CSA/ CREDIT COOPERATIF/ DELOITTE IN EXTENSO réalisé par téléphone au domicile des personnes interviewées les 07 et 08 novembre 2007 auprès d’un échantillon national représentatif de 996 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par Région et catégorie d’agglomération.
I.
Les associations : un acteur social et économique
4
5ovoreéuqtlucp séri c jsepas lar na tel ssuetd ve eux-mêmcitoyens
68%
29%
31%
52%
58%
60%
Sous-total Confiance
D’une façon générale, dans la période actuelle, pour agir efficacement face aux difficultés provoquées par la crise, faites-vous tout à fait confiance, plutôt confiance, plutôt pas confiance ou pas confiance du tout aux… ? En %
Sous-total Pas confiance
se
46%
65%
38%
40%
Lsea tiiaocssl: s onl ruetcae sulp eace ffic agipoureca  raffiifxud 
 ?leelc ve adrocca'd tuot udpas  ou cordd'acap sôt tp ulro,ditamriffvius snocuha cur aes dne6oP ,drtulpd tôcca' àutai fd't coacs  iovsuê et sotantes, dites-moi
En %
 t
32
Le s actions de s associations e n fave ur de s populations (sur le plan de la santé , de l'aide aux pe rsonne s âgé e s ou e n difficulté , de s consé que nce s du chômage , du sport…) sont plus e fficace s e t plus adapté e s que ce lle s de l'Etat
36
Le s actions de s associations e n fave ur de s populations (sur le plan de la santé , de l'aide aux pe rsonne s âgé e s ou e n difficulté , de s consé que nce s du chômage , du sport…) sont plus e fficace s e t plus adapté e s que ce lle s de s e ntre prise s
20%
24%
Sous-total D accord
Sous-total Pas d accord
40
17 7 4
13 7 4
76%
NSP
40
Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord
Pas du tout d'accord
72%
 suliffeecacte sda aéeptqus cee llsed see tnerrpises ou de lEta dnsioct aes lue snoitaicossa ses por deaveuen ftnp  sositnoupalenUten ité de Fte majorseitemq arçnia s
laic ed r aloigé ln,gearntmeev d eédevolppmene téconomique et soltEna t
En %
ta
35%
35%
63%
35%
Sous-total Efficacement
62%
48%
47%
47%
49%
60%
ezsspe, ouu as pv no,suoèrt a ,sil participe selst ,idet-som i'surteacs anivsus c ruop ,ed nucah connoussonsnais ercedd uq esi ep aloiréD7 sna slpsue ffcicase pour agir sur la secossitai snole: acs urteles  soceLitivllcelocatés et lles tnemSous-tofeifacecat laP sioég..n.ot v rre? miquconont épemeadsnai ls co eteacicff euttou  dpolevéd ua tneme
Sous-totextecontcris de u  naDsni saP latnatropmm taèiertria nne rôle ceouent unoitaj snsa sicosueiqle, éce omonosicue ra tc enucommues perçout trus tnos selle ismae quminoco é8
Selon vous, en période de crise, les associations jouent-elles un rôle très important, assez important, peu important ou pas du tout important... ?
la
En %
18%
61%
81%
37%
Sous-total Important
18%
32%
64%
79%
II.
Les besoins de ressources des associations
9
 majUneé deoritue qes lss aiaocarF iaçnse semitles financementsitno snno tap sl neib à renem rou pesirsaeséc n
S/T Oui : 41%
S/T Non : 55%
s 
De manière générale, diriez-vous que les associations ont les financements qui leur sont nécessaires pour mener à bien leurs missions... ?
sion miseurs01
Si les associations ont des besoins de financements importants en période de crise, elles ont avant tout besoin de l engagement des citoyens Selon vous, en cette période de crise, les associations ont-elles un besoin prioritaire, important mais pas prioritaire ou secondaire de chaque type de ressources suivantes pour réaliser leurs missions ? En % Du bé né volat e t de l'e ngage me nt de s citoye ns 49 34 15 2  De subve ntions publique s 38 34 25 3 Du soutie n financie rde s e ntre prise s 34 40 23 3 De s dons de s particulie rs 28 39 32 1 D'une participation financiè re plus importante de s bé né ficiaire s ou de s 24 37 34 5 usage rs de s associations Prioritaire Important mais pas prioritaire Se condaire NSP 11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.