France d'en bas, France d'en haut Le grand écart

Publié par

France d'en bas, France d'en haut Le grand écart

Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 148
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Société]Inégalités France d’en bas, France d’en haut Le grand écart La fameuse « fracture sociale » dénoncée par Jacques Chirac n’a cessé de s’aggraver. Ce sont les chercheurs du BIP 40 – véritable baromètre social –, rejoints par 81 % des Français, qui lancent un « avis d’alerte ».par philippe houdart, françois malye et jérôme vincent estladernièreidéedeJean-Louisgé-asnieedtrmèrobaeLs.iftaicossate Borloo.Créerunedac«indiruetauvrlapdesetilétn-ititnuàéteuoba surCleeuqétervuapenulutionderlévonosjodue1970àrtneetasr.uSr,ns lacohésionsociale»eem-fanidorceestsafetccmoaperuiqeslcedi ministrequalifiedeamss«»iveerjugetéspassontteanteixsouetassrinucidn deseffetsdesonplanvisantàlimiterenrevue.Etcesscientifiquessontfor-lesinégalitésentreFrançais.Maiscerte9107et9177,lesinéga-ne,is:slem baromètreexistedéjà.CestleBIP40,llseliténosabtéssià,rtpadir19ee78 éditéparleRéseaudalertesurlesiné-snoaptrteràlaiessse.hau,dnauQsec galitésdontPeLntoinee-xiiceliubp-oioatprn,esnlagnivièrndetnéansre clusivitélaversion2004.Derrièrecette06td%udiasidsu,uqnaseenpleriches appellationétrange,contractionseriatéirporpisçaanFrsdeebrelnmo railleusedePIBetdeCAC40,ilyalesdedr-puoattimgnenuaatioabiturhele travauxdungroupedunetrentainedeaiit,reslearécnevmrirojastetnerlse  chercheurs,responsablessyndicaux-eucrmédsulpessinusrichesetlespul
saientconsidérablement.Unconstat  reprisparlensembledespolitiques,  deDominiqueStrauss-KahnàPhilippe  SéguinenpassantparJackLangetbien  sûrJacquesChirac.Pendantleconseil  desministresdu30juin2004,leprési-dentdelaRépubliqueévoquaitànou-veaulafameuse«fracturesociale»,es-timant qu’edsruocua«inzesqu dernièresannées,malgrédespériodes  defortecroissance,lesinégalités  navaientpascessédecroître».Une écrasantemajoritédesFrançaisont  égalementlesentimentqueleschoses  sesontaggravées.Selonunsondage  publiéàlamêmepériode,ilssont81%  àestimerquelasituationsestdégra-dée.LeschercheursduBIP40ont  dailleurslancéun«avisdalerteso-ciale»quelquesjoursaprèsladéclara-tionduprésidentdelaRépublique  danslescolonnesduMondeen,usf-ti geantaupassagelapauvreté,leretard,  voirelinexactitudedesstatistiquesof-ficiellessurlesujet.Doùundébutde  polémiqueavecJean-MichelCharpin,  lepatrondelInsee. Lexploitationdessourcesofficielles  livre,ilestvrai,unconstatplusnuancé.  SelonlInsee,lesinégalitésderevenus  entreFrançaisontbaissédepuislesan-nées70jusquaumilieudesannées90,  lasituationstagnantdepuiscettedate.  
Maisenfin,monami,silesrichesnétaientpasdeplusenplusriches, ilsnepourraientpasaiderlespauvresdeplusenpluspauvres.
84décembre 2004 16tniLPoe 1683 | |
activitécroîtrede10%paran.Reste  quecechiffresisymboliquedelapau-vretéestàloriginedelacontroverse  entreleschercheursdelInseeetceux  duBIP40.Pourcesderniers,lenombre  despauvresdoitêtrecalculéàpartirde  lensembledesrevenusdesFrançais.Or,  onleverraplusloin,lInseenaquune  visibilitétrèsréduitedupatrimoinedes  plusriches.tempcoturleedliS«ianetno  vraiefortune,lespauvresnereprésente-raientpas6,2%delapopulation,mais  plutôt10%,soit6millionsdeperson-nes» eh,litsetnemeiPerrncColdiaetiicM Maric,économistesetmembresduRé-seaudalertesurlesinégalités.Martin  Hirsch,quidirigeEmmaüsFrance,  BIP 4061 indicateurs sur les revenus, l’emploi, la santé, l’éducation, le logement, la justice, avancedautresarguments:-«Bnonmo émanant pour la plupart de sources officielles, ont été rassemblés par les chercheurs du Réseau bredeceuxquisontjusteau-dessusdu  d’alerte sur les inégalités pour mesurer, depuis 1970, l’évolution des inégalités en France. seuildepauvreténesensortentplus.La  Leur constat est clair : l’indice final du BIP 40 indique que, dans la plupart des domaines, le fossé nouveautéestquunepartiedelapopu-s’est creusé entre Français. Le détail des résultats est consultable sur www.bip40.org lationquifaitappelausystèmeassociatif  Dautreséconomistes,missionnésenhôcgemaconsolidé,deamssessetneauéeéromcpmevrautseulpocsdisn 2000parlegouvernementJospin,fai-nenoitalupopalde%38,edntpassaà-d-ets,ecituqatissstsendetanosspdieir saientlamêmeanalyse.Seloneux,lanne-ousiu,amhiuuodrauj,9%à91982mrapsorue085ois.» Franceactuelleestmoinsinégalitaireiafostilagaétleelnéiv-tion.Janappari Les riches plus riches quecelledesannées30etmêmecellernatfieeéfa,ftmliaa,rspecéa-ceautr desannées60,unepériodepourtantissuaarMgsiéaaét0023,enden:n0tnoBud4PIhervcasilurneslhec prospère.Maisilsestimentque«elimilsapsruel,eéénttiesnvisontigaaarrs-tuoacttnmi,tnréermidéturéeàdi mouvementcontinuderéductiondesiné-itrapspmetagsstienprap,eleconcer-tiladséase,étnvuoaialevenuxrInégus.  galitésquisobservaitdanslesannées362,ilmonlidesnaient,slenolIsnee,édcaduontide,lgomene,ttuoslessec-70et80sestarrêté».Biendivéemme,tnton,raervlenuaséssapétéquepresrefquatlpsuiosarFiaçns,stioteurs,o touscesdébatsdespécialistesnesontrèP3.9802desracled%-alupopuneste.Reibleeutsetqtnren1amqiopunio pasexemptsdarrière-penséespoliti--ratlrceehoisàtseaistefevçnarnoiitcaelquilelaànopéerdaflrtuveutsilon  quesoudecontorsionsscientifiques-autisenusnadi,soitunemplohcedmeslasi-tuisseéj.tieSdrsunrieglélae mais,àlalecturedetouscestravaux,rsemie.rPbaelnitslleneonsiesofprniota-gressagtumédsinpsesuluationdt lesinégalitéssemblent,aumieux,per-és,oucht?serichdeslescelledtsi-neeque,vé-nonlpidsémôsleunje,essle durerenlétat,aupis,saggraver.suiqceroiavstleusaffelmimersa.Cteepasseaux  AutrepointimportantàprendreenbmerdeapvuersLenougaila-?éntme-iarsoaétcipoévuretxérimétsedldeux compte:silesinégalitéssesontac-ific.fOle-atfdébrageaitsecruSel,tejutnemtédimreix-strelegnerécarand cruesenFrance,lasituationyesteraonbmumeenre,tllnseeLIssé.baireicérppnosnçraFreaetsaietnattn moinsdégradéequedanslespaysdé-ilnosedseliuqemitseilm4deésspat-onvéifuedlitulanosrecedédesièrn veloppéslespluslibéraux.LesFrançaispreosnn84à3,6esen19nes002limnoil1.rO,islinse.resnemeschiffsaptneuqna nesytrompentpas,52%estimanturprutsequendrlnenad-frifpeeLchertnatnésos,lige-rusisunémdusplsle danslemêmesondagequeinéces«ag-lbesmeeaésrducisoasued,fitasotseRssourareentmxtemerêntmeiebrpn-o litéssontplutôtmoinsfortesenFranceducœuràMédecnisudmnoed,ovsitonernantlesFrançiaselslpsuétségcnoc quellesnelesontàlétranger»ésgilévi..Csetpir cequindiquentaussilesindicateursLesclassementsdesplusgrandes  publiésparlOnudanssondernierL’espérance de viertunfolbusielasdespnéanhueqséenca  «Rapportmondialsurledéveloppe-en France a beauepresnazinmagueqetpmocnetnenne menthumain.»En2004,ilplaceentêteêtre la plus éle-cine,celle-oinnleelporefssseeschrial despayslesplusjusteslespaysnor-vée au monde,reor-edflapaeiertqtnnuusérpatne diques;laFrancesesitueaumilieudul’écart entre ca-eixlInuqetseunetle.réeltdeupe-ra e classement,décrochantla14place,dres et ouvriers,épatrimoineprivleiciffoelrussxauv lespaysanglo-saxonsIrlande,Aus-ne cesse de s’ac-sninoueneqniuqsentteuêedInlese tralie,Grande-Bretagne,Etats-Unissecroître. De 4,8elsuoteuqeélela,nsareatquservuon situantdanslepelotondequeue.ans en 1980, ilsnanuvenaendhciaporéedublireptêt Commençonsparla«Francedenserait, d’après lesB.nneiailormper,sûaluqeic-teàcah bas».Dansledomaineleplusimpor-extrapolations dulerltsuféifdesstnertllerconoyenda tant,letravail,personnenecontesteBIP 40, de 8 anslédstnemédécelationlaraacelfsidse quelasituation,surlesdeuxdernièresen 2003 en faveuribtrbluadessoerandnoressitnem.cno décennies,aempiré.Nonseulementledes cadres.r.seMaispasquestoinedlsedfiuf| | LePoint 168316 décembre 200485
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.