IFAG MONTLU 03

De
Publié par

IFAG MONTLU 03

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 218
Nombre de pages : 38
Voir plus Voir moins
IFAG MONTLU03GIRLY LES NOUVEAUTES CROUSTILLANTES  Rédacteurs : Romain / Clément Probation : Pauline /StéphanieT-SHIRT Avec l’aimable participation de quelquesIdéal pour les personnes de uns d’entre vous que nous remercionspetite taille, en manque d’assurance et complexées. grandement. Vos actualitésRêvé pour les personnes désirant être maître du monde mais n’y arrivant pas. récapitulées !!     Cette semaineNombre d’exemplaires: 12356980001 300.000.000 Le vraiharddu textile ! Petites histoires                   IFAG p.7 in du Monde, p 16 RestesDon du sang, p. 3 Karaokés, p. 5 Noël, p. 4     Pourquoi quoi ? p. 21 Recette, p. 26Et après l’IFAG? p. 28 Astro, p. 34 Libre, p. 37 p. xx Jeux, p. 33 BirthDays,      I s on f  a fFa i  r e s  cA e r i e a d rm a  e g e n t n aGe m   M 9  ars 200 Tome 3
 Edito
  Bonjour à tous !! Je vous propose de laisser derrière nous le roid et la nei e de l’hiver passé pour accueillir une printemps riche en promesses ! Un certain nombre de manifestations vont se succéder en attendant l’été. Un défilé de char à la couleur de l’IFAG pendant le ”Bœuf Villé”, la remise de di lômes de la romotion 2008, le rix de la COMM, les “after class” de Pauline et Stéphanie, le départ de nos étudiants de deuxième année our de lointaines contées ( !!!) dans le cadre du séminaire BEES, le retour de nos troisièmes années pour l’EFI examen inal IFAG … Bre , nous avons encore beaucou de choses à partager avant les vacances !!!  Une “s éciale dédicace” our Constance, Jean-Baptiste, François et Yannick : Vous avez réellement fait du bon boulot !!  Cordialement Pascale COURTAUD  
2  
  
 
       LE DON 
Don du sang « Depuis ma naissance, je souffre d'une maladie génétique qui me prive d'une partie de mes défenses naturelles. Toutefois, si je peux vivre quasi normalement, c'est parce que je reçois régulièrement des perfusions d'immunoglobulines. Aujourd'hui, je peux même voir sereinement mon avenir, à condition de toujours disposer du plasma nécessaire à la fabrication des immunoglobulines. Mon médicament, c'est toi. » Benoît  Le message est clair et le besoin est immense !!L’IFAG se devait d’être présent… Certes, M. Lemaire, avec la Table Ronde, partenaire actif du Don du Sang, fait déjà beaucoup, Mais cela ne suffisait pas… c’est pourquoi certain d’entre nous ont décidé de sacrifier un peu de se qu’ils ont de plus personnel, LEUR SANG !!!  C’est dans cette optique de générosité et de dévouement que Delphine 2A, Audrey 1A, Marie 3A, Dédé 1A, Olivier 2A et Clément 1A se sont présentés le 15 décembre 2008 à la collecte de sang organisée. Nous saluons les courageux qui, déçus de ne pas y avoir croisés M. Lemaire, ont tout de même bien profités du festin préparé par les chefs montluçonnais.         Début de l'interrogatoire               L'attente avant le don      Petite dédicace à Audrey qui a affrontée cette dure et (anciennement) effrayante épreuve pour finalement pas grand-chose… même pas du tout…mercitout de même…  
 
Seule face à son questionnaire 
3
3 
Marché de Noël :
Comme tous les ans, l’IFAG a renouvelé son opération de promotions de produits issus du commerce équitable lors du marché de noël. Ce marché de noël s’est tenu la semaine avant les vacances scolaires Grace à un chalet mis à disposition par la mairie et, à une place des plus adapté(le long du boulevard Courtais sur la place Picant), la rencontre avec la population montluçonnaise à été des plus vivantes. L'IFAG a donc offert le café aux montluçonnais avec un accueil particulier de Pauline et de quelques étudiants dynamiques de l’IFAG qui ce sont, à tour de rôle relayés selon leur contraintes. Ceci à permit d’apporter un peu de chaleur dans les rue montluçonnaise, ce que bon nombre d’étudiants dont ce de l’IFAG ont su apprécierqui ressort de cette opération est tout d’abord une bonnelors de la dégustation d’un café. Ce dynamique et de bon rapport avec la population, mais surtout une découverte de produits équitables qui ont pu être distribué grâce à un partenariat avec l’association Max HAVELAAR. Pour ceux qui n’aimeraient pas le café, les produits issus du commerce équitable sont en plaine expansion, ainsi il vous sera possible de trouvé une large gamme produits tel que du chocolat, des jus de fruits et biens d’autres. Pour plus de renseignement rendez-vous sur le site :  http://www.maxhavelaarfrance.org/  Repas de Noël
Pour finir l’année 2008 sur une bonne note, leBDEde l’IFAG à organisé une soirée au restaurant chez NAJAT, LE restaurant traditionnel marocain. Le cadre y est chaleureux ets’inspire de l’oued,assurant un dépaysement total. Cette soirée a permit aux ifaguiens de faire un allez retour Maroc/Montluçon le temps d’un repas animé et haut en couleurs.  Ainsi dans ce cadre, les trois promotions accompagné de quelques membres de l’équipe pédagogique on put festoyer. Cette soirée fut agrémentée du traditionnel échange de cadeau, coutume ifaguienne. C’est cadeaux furent à eux seuls une surprise pour cette soirée puisquaussi inattendusqu’insolites. Pour finir ce repas atypique, le traditionnel thé à la menthe fut servit au plus grand bonheur de tous. Une soirée bien entamée mais quine faisait que commencée puisqu’un bon nombred’entre vous ont fini cette soirée à l’Empire.  Mais la question resteracelle du lendemain que bon nombre n’oublieront pas puisque dur-dur d’être un ifaguiens en cours.    
4  
 
fa si la chanter !!..... Les soirées karaokés sont devenues cultes dans les soirées ifagienne de Montluçon. Les Ifaguiens ses rejoignent régulièrement dans leur QG, le Prestige, pour pousser la chansonnette et admirer l’organe de leur collègue… C’est à cette occasion que l’on peut voir, par exemple, tout le monde, ou encore de nombreuses filles de 2A et de 3A s’éclater sur des chansons aussi bien françaises qu’anglaises mais surtout Bibi s’exprimer dans un art qu’il ne métrise pas!! Mais c’est en priorité une excuse pour se retrouver et de passer une soirée sur de bonne note.   
          
 
 Attention tous a vos micro !!! La prochaine soirée est prévue le jeudi 19 mars à 21:00. 
5
5 
 
Dossier du Mois
Ligne finale des Eco Trophées  
Réactiond’unvainqueur à chaud “Ce matin nous pensions en avoir finit avec le GPDD, finalement l’aventure continu ” ici quel était e… vo notre état d’esprit à l’annonce de notre sélection pour les nationaux [ndlr: Eco-Trophée Nationaux à Nîmes]. Sans oublier la fierté, la joie de voir notre travail récompensé, le stress d’être devant tout ce monde, la fébrilité et l’appréhension déjà présentes pour Nîmes, la prise de conscience du travail encore à accompliret tant d’autres sentiments qui nous envahissent encore. Imaginez, l’état de nos cerveaux à cet instant ! sans oublier le petit discourt demandé par M. Lemaire !! Le bug était inévitable !!! Mais tout s’est bien déroulé et nous voici maintenant avec un seul objectif en tête: remporter les Eco à Nîmes et emmener tout le monde au restaurant suite à l’invitation de M. Lemaire… Yannick, 1A
  
6  
 
 
Récit d’un voyage façon Titanic de Constance, 1A “ Notre aventure a commencé le 17 Janvier dernier alors que les cloches annonçant le déjeuner retentissaient. Nos cœurs battirent lorsque le nomde notre entreprise fut prononcé par M. LEMAIRE. Nous avions gagné ces trophées régionaux, alors que quelques heures auparavant nous pensions que cette présentation entérinerait la fin de ce GPDD…De nouvelles responsabilités s’offrirent à nous: représenter nos camarades, notre entreprise, porter haut les couleurs et les valeurs montluçonnaises (il fallait que l’on montre aux autres écoles de quoi Montluçon était /est capable)… Et puis il y avait ce fameux restaurant dont tout le monde nous parlait… C’est ainsi qu’il fallut rapidement se remettre au travail: réaliser une synthèse, un spot incitant les dirigeants d’entreprise à faire du développement durable, pour finir avec la présentation nîmoise … Des heures de travail, qui lorsque nous y pensions, pouvaient donner le tournis… La date fatidique arrivait, la pression aussi… Les dates notifiées sur le livret GPDD étaient avancées par l’organisateur et la direction nationale… Enfin tout fut rendu dans les temps, la dernière semaine se ponctua de répétitions et puis… de répétition… ce n’était plus «métro, boulot, dodo », mais « allegro, répétito, dodo» … Nous arrivâmes au jour du grand départ… Le voyage se jalonna de siestes, bonbons (même beaucoup de bonbons), mais au-delà de tout cela nous furent prisode l’autoroute. En effet, malgré un froidnniers sibérien nous pûmes traverser l’autoroute… et faire des rencontres inattendues. C’est ainsi que notre valeureux Kiki national nous supportait, dans ce allait être une désillusion !!! Après quelques dragibus avalés, et une heure écoulée nous reprîmes la route, pour arriver dans les arènes à la nuit tombée. En guise de dîner, nous subîmes le paiement d’un cadre illustrant un canard normal… la soirée se dessinait dans une nuit chaude et ventée… Néanmoins, aucun écart ne fut constaté, ce fut les derniers réglages avec Aline et Sandra qui avaient fait le déplacement et qui nous aidèrent dans notre présentation ; elles allaient devenir pendant 10 minutes « nos assistantes » pour distribuer des échantillons, laitier et autre plaquette… Au nom de tout le groupe je les en remercie une nouvelle fois !! Merci beaucoup les filles !! Cependant, cette soirée fut l’occasion de plus nous connaitre, qui plus est dans un cadre autre que celui de l’IFAGse dévoilèrent, les rires éclatèrent, les vidéos et dernières recommandations; les personnalités clôturèrent cette simple soirée dans une ambiante détendue. La nuit fut rapide et ventée!!! Le petit déjeuner fut l’occasion de rappeler nos mémorables citations et de se détendre une dernière fois avant de rejoindre de lieu de toutes nos espérances, de toutes nos craintes… Après deux bonnes répétitions, vint le passage chez le coiffeur pour certains, pour d’autres, se fut un moment propice à la réalisation de « paperasses ». Maisavant d’entrer sur scène il fallut se restaurer de manière à garder toutes ses facultés pour le « grand oral», l’équipe nîmoise nous avait d’ailleurs prévu le menu idéal: des pâtes !!! L’ensemble des spectateurs étaient maintenant dans la salle de cinéma, toute la salle était pendue aux lèvres de nos trois jurés à forte couleur environnementale, alors que le directeur national lui tentait de détendre l’atmosphère pesante, celle-surtout lorsque le premier groupe distilla sesci s’amplifia premières paroles. Avant d’en découdre trois groupes s’illustrèrent… 3 h, à nous de jouer, nous avions quinze minutes pour convaincre le jury que notre projet et l’ensemble des personnes que nous représentions étaient les meilleurs… Je suis sûre que toi lecteur tu te demandes pourquoi 15 minutes ? Tout simplement parce que le jury lors du premier passage n’a pas su tenir dix minutes de ses questions… Donc le temps de question a été divisé par deux… Notre prestation se fit comme nous l’avions prévu, sans trop de raté, ouproblèmes techniques, que nous avions résolu le matin lors des répétitions. Après le spot les questions tombèrent… Etonnement nous n’eurent que des questions sur les projets environnementaux, c'est-à-dire le laitier et le déshuileur… Aucune question sur la cartographie des parties intéressées : un élément novateur que le jury ne rencontrerait probablement pas (ne rencontra pas) ; ni même sur la norme ISO 26000 qui y était rattachée… A vrai dire, à chaud comme à froid cela nous a interrogés… Alors vous l’aurez bien compris je ne me lancerai pas dans une diatribe… Le résultat: 7ème sur 9… Là non plus: « No comment » Il faut tout de même en retirer des enseignements : il ne faut pas croire en quelque chose avant que le résultat soit tombé sinon le World Trade Center vous tombe dessus! Trop d’optimisme tue l’optimisme! Et à la sortie on est toujours déçu, je pense que c’est le cas de l’ensemble des personnes présentes à Nîmes, et des premières années, qui n’ont pas eu le privilège d’aller diner au restaurant … Désolée!! 
 
7
7 
Réaction d’un Directeur refroidi… M. Lemaire a accepté de donné son avis, en tant que Directeur, sur le sujet. Ci-dessous son article :  “A mort l’arbitre!  Les 3 coups de sifflet viennent de retentir. Notre équipe ne soulèvera pas cette coupe tant espérée. Pire, nos joueurs talentueux n’atteindront jamais les demi-finales. Et pourtant… Notre équipe s’est durement entraînée pour cette compétition. Chaque joueur a travaillé sa technique individuelle sans oublier son jeu collectif. Les coaches ne les ont pas lâchés d’une seule semelle leur indiquant que ces efforts étaient l’unique moyen de remporter ce championnat. D’anciens joueurs les ont également suivis pour leur faire part de leur expérience. Tout y était : le physique et le mental. Alors est venu le moment du match. Nos joueurs sont à l’aise sur le terrain, même s’ils jouent en extérieur. Certains joueurs avaient même pensé à se faire une coupe aérodynamique pour aller encore plus loin. La balle passe de l’un à l’autre avec fluidité. On entend même dans les tribunes un coach d’une autre équipe dire que nos joueurs ont du se doper au Sibillum pour présenter un si beau jeu. A la mi-temps, les supporters savaient déjà que cette équipe était à redouter. La deuxième mi-temps confirme cette impression. A l’issue du match, certains directeurs sportifs des équipes adverses (plus sportifs que le coach cité plus haut) nous glissent dans l’oreille que notre équipe a très bienjouéeet qu’elle peut espérer le podium. Les autres équipes produisent un beau jeu également. Le public ressent néanmoins que les arbitres ne sifflent pas toutes les fautes et ont du mal à tenir la longueur. Chaque seconde mi-temps a d’ailleurs du être réduite de moitié. Quel dommage pour une compétition de ce niveau ! Et puis les résultats sont tombés…comme un couperet. Notre équipe n’a pas remporté la coupe. Elle n’a pas atteint les demi- C’estfinales et ne s’est pas très bien positionnée lors des  de finale. l’incompréhension pour nos joueurs et l’équipe d’encadrement. La déception est immense et pas forcément parce que l’équipe n’a pas gagné mais parce que plusieurs équipes ressentent que quelque chose n’a pas bien fonctionné dans ce championnat. Tous les regards se tournent alors vers l’arbitrage qui semble ne pas avoir utilisé les mêmes règles de jeu que les joueurs… Non, le Président de la Fédération n’a pas soudoyé les arbitres pour mettre à l’honneur les équipes qu’il souhaitait voir sur le podium. On peut simplement constater que les arbitres ne semblaient pas appliquer les mêmes règles que celles apprises à nos joueurs. Siffler des fautes pour un match de rugby alors qu’il s’agit d’un match de football ne peut pas fonctionner même s’il y a deux équipes qui courent sur un terrain vert et que leur but est d’aller vers les poteaux adverses. Et c’est là tout le problème de ce championnat. Il est très récent et les arbitres sont peu nombreux à bien connaître les règles fixées par la Fédération du MFQ. C’est d’ailleurs tout le problème du Développement Durable qui se limitesouvent à un des piliers ou au mieux à l’énumération des 3 piliers sans autre forme d’explication. Or, l’IFAG vous forme à bien plus que cela. Elle vous donne une méthodologie précise qui répond aux besoins des entreprises et surtout qui tient compte de nombreux paramètres complexes qui les régissent. Si les arbitres n’ont pas sifflé toutes les fautes et ont surtout réduit de moitié la seconde mi-temps, c’est simplement parce qu’ils avaient face à eux des joueurs experts qui utilisaient une technique qu’ils ne maîtrisaient pas eux-mêmes. Le Développement Durable, même si on en entend parler 10 fois par jour, reste une pratique managériale jeune et peu pratiquée réellement dans les entreprises. Rappelons-nous de tous ces joueurs qui, en septembre ne connaissaient pas les règles du DD et qui aujourd’hui sont capables d’aller en entreprise, de faire un audit DD, de faire des préconisations opérationnelles pour accompagner ces entreprises qu’elles soient industrielles ou commerciales, PME ou grands groupes internationaux. Ces joueurs qui vous parlent de normes ISO 9001, ISO 14001 et d’ISO 26000 mais aussi de notes de cadrage, d’Alambic, d’analyse des risques et autres techniques de management de projet. L’IFAG a signé un partenariat avec le Mouvement Français de la Qualité il y a 3 ans justement pour étendre une véritable méthodologie de diagnostic sur tout le territoire national. 8  
 
Oui, vous êtes tous devenus des consultants juniors en DD et oui, tous les joueurs Ifaguiens qu’ils soient de Montluçon ou des 8 autres écoles ont tous très bien joué. Le plus dur en fait est maintenant de trouver des arbitres à votre niveauchantier ouvert par l’IFAG le soir même des Eco! Tel est le nouveau -Trophées. Car l’IFAG s’interroge déjà à apporter toutes les modifications nécessaires dans un axe d’amélioration permanente. Les Eco-Trophées 2010 ne ressembleront pas aux Eco-Trophées 2009. Alors, pourquoi un tel titreparler d’un film que les moins de 25 ans ne peuvent? Par ce que je vais vous pas connaître. «A mort l’arbitre» est un film de Jean-Pierre Mocky avec Eddy Mitchell dans le rôle de l’homme en noir qui doit arbitrer un match où la tension est très forte. Il siffle un pénalty qui fera perdre une équipe … et rendra fou une bande de supporters animée par Michel Serrault au point d’en perdre la raison … et de tuer l’arbitre. Méfions-nous donc de ne pas tomber dans des excès et acceptons aussi quêtre arbitre nest pas aisé. A l’IFAG maintenant de trouver, ou de former des arbitres à la hauteur de votre talent ! Inutile de vous dire que toute l’équipe de l’IFAG Montluçon composée de Constance, Jean-Baptiste, François et l’aérodynamique Yannick est pour nous l’équipe gagnante de ces Eco-Trophées ! Encore Bravo!    K-Créa de niveaux… Après d’excellentes présentations, c’estla carte de visite électronique qui a gagnée sur les autres projets tout aussi méritants.Direction donc la Capitale pour ce petit boitier… Le produit est de qualité, les adversaires à la hauteur et les jurés attentifs… ce jeu là est bien équilibré… Mais la faute est commise et sifflée et la présentation pèche… Dommage… Mais cela ne découragera NOS malheureux vaincue qui ont toujours pour projet de commercialiser, dans un futur proche ou plus lointain, leur trouvaille technologique… Bravo à vous aussi pourvotre tra   
 
 
9 
EMT des 1A L’Etude Marketing Terrain est un exercice difficile que tous bon Ifaguien se doit de réussir… Cette année, les 1A sont en veine et, après quelques difficultés, ont tous trouvés une entreprise où exercer… Du restaurant à la mairie Montluçonnaise, tous les secteurs d’activités sont occupées et les travaux multiples. Il y en a même qui travail avec une association en en Thaïlande !!! mais où vont-ils s’arrêter ces premières années ????????   DIAG 2A Le DIAG, au même titre que l’EMT, est un évènement important dans la vie de l’étudiant Ifaguien… Nous retenons dans ce travail le groupe D (Magali, Julie, Sylvie, Anne-Laure, Romain et Fabien) qui a eu la gentillesse de nous faire parvenir quelques mots à propos de leur tâche.  “Les Ifaguiens du groupe D de diagnostic stratégique (Magali, Julie, Sylvie, Anne-Laure, Romain et Fabien) ont créé leur véritable petite entreprise de conseil: Ifag Inspir’. Cette organisation leur permet d’avoir une vraiecrédibilité vis à vis des professionnels. Ce groupe travaille cette année pour une concession automobile située à Châteauroux dans l’Indre (36). C’est un acteur majeur sur le marché dans ce secteur et est dans l œil du cyclone concernant la crise actuellede part son domaine d’activité. Le challenge fut donc relevé: l’évolution se faisant vraiment au jour le jour, remettant parfois en cause le diagnostic réalisé à l’automne. Autre caractéristique intéressante de l’entreprise: elle fait appel à Ifag Inspir’ pour obtenir des conseils face à son évolution. L’entreprise a besoin d’un regard externe pour mieux se situer et déterminer des perspectives d’avenir.”        Un autre groupe nous a fourni un résumé de son travail, nous le remercions tout autant… "Pour notre DIAG, nous travaillons dans un secteur très particulier qui est la distribution d'eau potable et l'exploitation des réseaux d'assainissement. La SEMERAP est basée à Clermont-Ferrand et intervient dans 139 communes situées au nord de Clermont. Le vocabulaire est hard mais nous ne nous décourageons pas car nous somme des IFAGIENNES... BLANC Stéphanie, LANCELOT Laëtitia, LEBEAU Charlotte, PAWLUK Delphine et SOREL Bérangère. "  Pour les autres groupes, nous attendons toujours votre papier…. D’où votre absence dans ce journal…    
10  
 
Open doors Pour cette première JPO, il en ressort que du bien, la fréquentation estimée a été largement dépassée puisque se sont près de 50 étudiants issus de toutes formations,parfois même accompagnés d’un ami ou roche, ui sont venu. Certain étudiants arrivés de bonne heure attendaien l’interventiont avec im atience des diplômés venu nombreux pour l’occasion (liste des présents ci-dessous). Sortie riche de cette rencontre, les prétendants se sont atteler à un concours d’entré (blanc…) afin de les confronter sur la difficulté du test. Une fois les tests passés,logiques, d’anglais ou de culture générale, lesqu’il soit de étudiants ce sont retrouvésautour d’un buffet,nouveauté de l’année ce restaurer maistrès a réciée, our aussi échanger avec les IFAGuiens présents à cette journée. Ainsi bon nombre ont pu échanger et répondre aux diverses interrogations qu’ils pouvaient ce poser et repartir dans de bonnes dispositions pour le concours. La deuxième a connue un succèsplus à son échelle. Une dizaine d’étudiants ont pu bénéficier de se cadre lus intime et oser toute sorte de uestions sur l’Ifa avant de suivre l’intervention de Pauline sur l’importance, lors du concours, des oraux. Intervention qu’ils suivirent penduaux lèvres de Pauline malgré la rapidité de la performance oralePauline que tout le monde connait…de  S’en est suivi le buffet et en arallèle, our celles et ceux ui le voulait, une simulation sur su ort informati ue du vrai test d’entrée, du moins un condensé… Très bon moment en général, aussi bien pour les participants, que pour les accompagnants et les Ifaguiens présents. La prochaine porte ouverte aura lieu durant le mois de Juin. Nous espérons que cette journée soit aussi agréable que les premières.Liste des di lômés résents à la remière JPO :Alexandre REMUZON : Chef de zone export RIANS -Benoit COLOM : Secrétaire Général LOGIL -Florent BERNARD : Che de secteur INTERNORM - Antoine LACOSTE : In énieur Commercial NSE -Carole BIOLETTE : Administrateur des ventes GREENTECH - Sébastien ROBERT : Responsable Formation Ventes MARS - Ismaël SIRIMA : Conseiller Financier Pro CREDIT AGRICOLE - Nassim TOUATI : Conseiller Auto HONDA - Philippe GERARD : Inspecteur GFS PHEBUS - Laure CHAPELIER : In énieur Ré ional ISAGRI Christelle PEREZ : Char ée de clientèle Société Nationale -Immobilière   Bientôt l’étudiant nouveau Le premier concours d’entrée pour notre brillante école à déjà eu lieu!!! Une belle participation est a notée et de bons espoirs se sont révélés… vivement la rentrée prochaine!!!    
 
 
11
11 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.