L'hebdo des socialistes - L'autre France - n° 580

De
Publié par

Université d'été Université d'étéDiscoUrs De clôt Ure De la rochelle 2010 e N imaGesmarti Ne aUbry Page 4 Page 2L'autre FranceExtraits du discours de clôture de Malgré ces atouts, notre pays perd des places Martine Aubry lors de l'Université d'été dans la compétition mondiale. Pour que la N°580 DU 4 aU 10 septembre France ne sorte pas des radars du monde, 1,5€ Chers amis, chers camarades, d'autres choix sont indispensables.Nous devons être, pour nos concitoyens, 10, rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 le parti d’un nouvel espoir et d’un Nous sauverons et nous développerons Tél. : 01 45 56 77 52 – Fax : 01 47 05 27 70nouveau départ. Pour bâtir avec eux, notre base industrielle. Aujourd'hui, hebdo@parti-socialiste.frune autre France. Cette autre France, je elle se désagrège. Nous accompagnerons Directe Ur De la réDactio N et Directe Ur De la pUblicatio N • David Assouline voudrais vous en donner quelques traits. les grands champions nationaux dans • réDactrice e N chef Stéphanie Platat(77 52) • photo Philippe Grangeaud (76 00) leurs mutations et leur expansion. Nous • maqUette Florent Chagnon (79 44)• flashaGe et impressioN La France a besoin de retrouver ferons émerger les entreprises de taille PGE (94) Saint-Mandé • l'efficacité économique. intermédiaire qui nous font défaut à N° De commissio N paritaire : 0114P11223 • issN 127786772 La France a des atouts magnifiques : l'export. Nous soutiendrons nos PME et leurs “L’Hebdo des socialistes” est ...
Publié le : lundi 12 décembre 2011
Lecture(s) : 107
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
N°580 DU 4 aU 10 septembre 1,5€
10, rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 Tél. : 01 45 56 77 52 – ax : 01 47 05 27 70 edoarisoialise.fr DirecteUr De la réDactioN et DirecteUr De la pUblicatioN aid ssouline réDactrice eN chef Séanie Plaa 77 52 • photo Pilie raneaud 76 00  maqUette loren Canon 7 44 flashaGe et impressioN P 4 Sainandé • N° De commissioN paritaire : 0114P11223 • issN 12776772 “’edo des soialises” es édié ar Solfé Couniaion, iré à 25 200 exelaires
Université d'été Université d'été DiscoUrs De clôtUre De la rochelle 2010 eN imaGes martiNe aUbryPage 4 Page 2 L'autre France
Extraits du discours de clôture de Martine Aubry lors de l'Université d'été
Chers amis, chers camarades, Nous devons être, pour nos concitoyens, le parti d’un nouvel espoir et d’un nouveau départ. Pour bâtir avec eux, une autre rance.Cette autre France, je voudrais vous en donner quelques traits. a rance a besoin de retrouver l'eficacité éconoiue. La France a des atouts magnifiques : géographiques, culturels, économiques, technologiques et d'infrastructures. Ses dirigeants ne les eploitent pas. Sans compter le formidale gisement humain que constitue la jeunesse, notamment celle des quartiers populaires qu'une partie des élites doit cesser de considérer comme un fardeau, voire comme une menace : cette jeunesse, c'est la chance de la France 
l’aGeNDa
7 septembre  u eftstaoiaMinn Tous ensemble pour sauver notre système de retraite
8 septembre  uC onseil national préalable à la Convention pour une nouvelle donne internationale et européenne à l'Assemblée nationale
algré ces atouts, notre pas perd des places dans la compétition mondiale. our que la France ne sorte pas des radars du monde, d'autres choi sont indispensales. Nous sauverons et nous développerons notre base industrielle.ujourd'hui, elle se désagrège. ous accompagnerons les grands champions nationau dans leurs mutations et leur epansion. ous ferons émerger les entreprises de taille intermédiaire qui nous font défaut à l'eport. ous soutiendrons nos  et leurs gisements d’emplois. ous conforterons nos pôles d'ecellence. ous relèverons le défi économique et écologique des énergies. Nous voulons aussi une rance où le travail est valorisé et les travailleurs respectés.otre société de la pseudo performance s’est fait une doctrine de la mise sous pression des individus,
30 septembre  uInternational Vote dans les sections du texte adopté par le Conseil national du 8 septembre sur la nouvelle donne internationale e
Retrouvez l agenda sur arisoialise.fr
réputés alors plus efficaces. Cette voie est une impasse  ndividuellement, elle crée des souffrances intolérales. ous devons engagerune reconuête de la valeur du travail.
Nous ettrons de la ustice dans la distribution des revenus, en coençant par air sur le levier de la fiscalité.ous supprimerons la redistriution à l’envers smolisée par le ouclier fiscal et nichée dans de multiples avantages aussi larinthiques qu’injustes. ous procéderons à une refonte des impôts directs dans un impôt citoen sur le revenu plus juste parce que plus progressif et plus lisile.
ous réformerons l'impôt sur les sociétés pour favoriser le réinvestissement des énéfices. ous âtirons une fiscalité locale autonome, efficace et permettant la péréquation. t ien sûr, dans la production, dans la distriution, dans la consommation, dans la fiscalité,nous ettrons en œuvre les transorations écoloiues nécessaires, tant de ois annoncées et aais réalisées.
out ceci est au cœur du nouveau modèle de développement socialécologique que nous avons adopté en mai dernier. Celui que nous mettrons en œuvre en  si les Français le décident. l implique de nouvelles politiques au niveau national  une politique industrielle digne de ce nom, une grande réforme fiscale, une sécurité sociale professionnelle  mais aussi au plan européen et mondial : une régulation du sstème financier, un gouvernement économique de l'urope, une moilisation des armes commerciales pour imposer un juste échange économique entre les nations. Eficaces, nous le serons aussi contre l'insécurité. ui, une autre rance, c'est aussi une rance plus sûre. e le dis avec solennité et avec ravité  le président de la épubliue a coisi la poléiue  nous coisissons la politiue. e ouverneent soufle sur les braises, nous voulons les éteindre. M. aroy a coisi le puilat, nous voulons les résultats.
La politique actuelle est un échec complet. Car comment qualifier autrement le ilan de . Saro  uit ans qu’il est en charge du dossier, trois ans qu'il se trouve au plus haut sommet de l'État, et la situation ne cesse d'empirer. ans nos villes, nous sommes au premier rang. ous savons de quoi nous parlons. es epériences très innovantes sont conduites localement par nos élus. ous tirons les enseignements de toutes ces epériences pour inventer une nouvelle politique de sécurité avec l’eigence impérative de résultat. ucune approche n’est eclue. a prévention, sans laquelle il n’ a pas de succès durales, a pourtant été totalement aandonnée aujourd’hui. L’éducateur doit avoir sa chance avant le procureur. ous doterons chaque département d’un « programme local de prévention de la délinquance juvénile » moilisant tous les moens pulics éducatifs.
a dissuasion, nécessite une nouvelle doctrine d’emploi de la police et de la gendarmerie adaptée à l'éventail de la délinquance et de nouveau moens. ous rétalirons une
police de quartier, proche des populations, sachant agir vite et ien par une connaissance fine du tissu local. ous donnerons à la police les moens nécessaires pour assurer ses missions, et d’aord les moens humains en les adaptant au esoins, mais aussi les moens technologiques d’une police moderne. Les forces de l’ordre – police et gendarmerie – aujourd’hui en proie au doute, ont esoin d’être soutenues, respectées, leurs missions doivent être clarifiées et le lien de confiance avec les Français restauré. ’ajoute que les attaques par armes à feu dont sont victimes les forces de l'ordre viennent rappeler une triste réalité : la circulation des armes,  compris celles de gros calires, a pris des proportions très inquiétantes en France. ous ferons une loi pour mieu contrôler les ventes d’armes et leur usage et pour renforcer la lutte contre le trafic d’armes. révention, dissuasion mais aussisanction. ien n'est plus insupportale pour la population – et pour les victimes – que de voir le ou les auteurs d'un délit se alader, toiser la police, faire figure de héros pour les plus jeunes. ous serons aussi attentifs à la réparation due au victimes, trop souvent négligées en France. ais surtout,nous voulons ue tout acte de délinuance ou d’incivilité donne lieu à une sanction proportionnée et uste. l faut construire un éventail de réponses graduées, adaptées à chaque situation. l faudra donner les moens pour les mettre en place. l est temps de mettre en place toutes ces réponses dans notre pas pour une vraie efficacité : par eemple, des travau éducatifs d’intérêt général dans les étalissements scolaires. Lorsque c’est plus grave, ou lorsqu’il  a récidive, il nous faut repenser des mesures d’éloignement ou de placement dans des centres d’éducation ouverts ou fermés. Les fauteurs de troules doivent être sanctionnés mais aussi repris en main pour être recadrés et éduqués : il n’ a pas de politique de sécurité efficace duralement qui négligerait le maillon de laréinsertion. Sur tout cela, prévention, dissuasion, sanction, réinsertion, nous mettrons de la raison et des moens là où l' met de la stigmatisation, nous en appellerons au rassemlement des Français plutôt qu'à la tension entre territoires et communautés.Nous ontrerons u’en atière de sécurité, la crédibilité a cané de cap. Chers amis, ous mesurons l’ampleur de la tâche et l’étendue de nos responsailités. ous le faisons avec gravité, parce que les chantiers et les difficultés sont innomrales. ous le faisons aussi  pourquoi le cacher , avec enthousiasme, car rien n’est plus ealtant que le service de la France et des Français. otre amition s’eprime aussi par cette phrase toute simple, mise en eergue à l’occasion de cette université d’été :« a vie ue l’on veut ». ui nous voulons continuer à« caner la vie ». ui, nous croyons à la volonté en politiue.
'intéralité du discours de Martine Aubry sur partisocialiste.r
lactU DU bUreaU NatioNal o septemre dans tout la France à dLeé f7e snedprte elems brreet, rpaituers  uneancerati opérlaotcecspo i onarsFdtuune    lenigaorS  « nouo us sel reanniversaire de écidée avant lété par les pont ». rois millions de tracts notre épulique, pour « eprimer organisations sndicales, une seront distriués pour appeler le refus de ces dérives antigrande journée de moilisation à participer au manifestations répulicaines».  sur les retraites aura lieu le et porter leur projet auprès des Rentrée scolaire :  septemre. Le arti socialiste, a Français. La délégation du arti moins pour l école, àr épuanrit iecinp er , ma aaspsipveelém leens t Fàr acnesç issdoe ciaalriisst le e da snes pltae mmarneif seestraat ion pire pour les élèves manifestations pour défendre une conduite par la remière secrétaire lors que  millions d’élèves ont autre réforme des retraites, plus artine ur. pris jeudi le chemin des salles juste, plus efficace et plus durale. de classe, la rentrée scolaire Le 4 t s’annonce catastrophique. « lovresr qnueem leentaalmese cno des mesures pesrbmecoe renta  lnoxébohpe eial t Les effets nocifs des mesures gà olussemlée nationalme, mceetntcee  politique du pilorigouvernementales se conjuguent journée de moilisation sera « près un été de la honte, au détriment des élèves, des un message fort et clair pour durant lequel icolas Saro familles et des enseignants : faire reculer le gouvernement, et ses amis ont multiplié les nouvelles suppressions de postes, a insisté le , ces mesures sont actes et les déclarations qui ont suppression de la formation doulement inacceptales. fait apparaître à linternational pratique des enseignants, lles sont injustes et elles ne la France comme un pas suppression de la carte scolaire règlent rien ». La droite a refusé énophoe, il est indispensale et réforme du lcée. Le S a dentendre les partenaires sociau que les Français attachés au rappelé quil sera « au cotés et lopposition. lle a tout fait valeurs de notre épulique  des enseignants, des élèves et de pendant lété pour escamoter le Lierté, galité, Fraternité  se leurs parents pour défendre le déat sur les retraites. Le S, qui moilisent fortement pour dire service pulic déducation pour a proposé une autre réforme des leur refus dune politique fondée mettre toutes ses forces dans retraites placée sous le signe de la sur la stigmatisation et lappel la reconstruction dun modèle justice et de lefcacité, sera au à la haine » a afrmé le arti éducatif amitieu et juste » côtés des organisations sndicales socialiste réuni en . vec de aoutissant à l’élaoration d’un et des citoens moilisés le nomreuses associations, notre « nouveau pacte entre notre pas  septemre. Les  et  septemre, parti a appelé à manifester le et son école ». coNseil NatioNal
INTERNATIONALE ET EUROPÉENNE
Parallèlement à son combat pour les retraites, le PS continue d'élaborer son projet. Troisième étape : la Convention pour la Nouvelle donne internationale et européenne
roisième des quatre Conventions prévues par le arti socialiste, la Convention ouvelle donne internationale et européenne est lancée. lors que nous en sommes encore au stade des discussions, avant le Conseil national du  septemre, le projet de tete affirme clairement qu’il est désormais temps de donner une autre voi, un autre poids à la France dans le monde. « otre amition se décline en quatre ojectifs, a rappelé Laurent Faius, il sagit de rénover le multiculturalisme, de nous positionner par rapport à la mondialisation, de relancer lurope et notamment le couple francoallemand et de créer des avancées pour la pai et pour garantir notre sécurité ». Lors des prochaines élections présidentielles, la politique internationale devrait jouer un rôle autrement plus important que par le passé dans le déat,
d’autant plus important que le président actuel place parmi ses principau succès la politique étrangère menée depuis . « Ce tete porte  également des critiques contre la politique néoconservatrice menée par le gouvernement, eplique eanChristophe Camadélis, car limpressionnisme politique est lélément notale de la politique de icolas Saro ». Les sections seront appelées à se prononcer sur le tete le  septemre prochain, une convention nationale se tiendra ensuite le  octore. ous pouve dès maintenant contriuer au déat sur la Coopol. u eroue la Conenion ouelle donne inernaionale e euroéenne sur arisoialise.fr e sur laoool.fr
l’   Vincent Peillon,280810 Question sociale
« La justice sociale ne doit pas être cantonnée à un seul secteur, justice sociale sassumant alors comme égalité des conditions. Quand les prélèvements pèsent plus sur un salarié au Smic que sur Madame Bettencourt, la question scale est une question sociale, de même la question du logement est également une question sociale». Benoît Hamon,00810 Hypocrisie  Il y a encore quelques « semaines, Marine Le Pen faisait la comparaison entre la carte de linsécurité et celle de limmigration en France. Avec des mots choisis, François Fillon ne dit pas autre chose. Il fait le lien entre immigration et insécurité et dans le même soue il rappelle combien il est attentif aux conseils du Pape sur la nécessité de respecter chacun quelle que soit son origine. Cette hypocrisie est insupportable ». Harlem Désir,10810 Réponse
« Quand le gouvernement et l'UMP passent plus de temps à critiquer le PS qu'à agir pour les Français, c'est le signe d'une crise profonde de la majorité. Nous parlons aux Français pour faire des propositions et présenter une nouvelle perspective au pays. Xavier Bertrand fait porter la responsabilité de la surenchère sécuritaire à Martine Aubry. Il faut le dire au pape, à l'ONU et aux anciens Premiers ministres UMP qui se sont eux-mêmes démarqués du président de la République et de ses dérapages».