Mondes de l'Education - 24 - POSTERS ANTI-RACISME Popularis, une ...

Publié par

Mondes de l'Education - 24 - POSTERS ANTI-RACISME Popularis, une ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
POSTERS ANTI-RACISME Popularis, une société basée au Royaume-Uni et spécialisée dans l’observation d’élections syndicales, sponsorise un concours a nnuel pour les étudiants en art du Leicester College, portant sur la conception d’affiches avec le message clair que les syndicats s’ opposent au racisme. Pour voir une sélection des posters de 2007, veuillez vous rendre sur http://www.ruskinpress.co.uk/posters.html . P our des informations sur comment réimprimer les posters avec le logo de votre syndicat, contactez: annehock@popularis.org
Les Mondes de l’Education est publié par l’Internationale de l’Education, la fédération syndicale mondiale représentant 30 millions d’enseignants, de professeurs et de travailleurs de l’éducation, du pré-scolaire à l’universitaire, dans plus de 160 pays à travers le monde. Pour en savoir plus sur l’IE, allez à: www.ei-ie.org
Internationale de l’Education Editeur responsable: 5 Boulevard du Roi Albert II Fred van Leeuwen, 1210, Bruxelles, Belgique Secrétaire Général Tél. : + 32 2 224 0611 Rédactrice: Fax : + 32 2 224 0606 Nancy Knickerbocker Email : headoffice@ei-ie.org
Mreaiétcralérén gabaF ledes ,reibla pque e naolicESTRdSAro s ,las neDe sys icndLINA ,ELlihPippints défendent Filasiet sneesgianép dé osicnd aat etnmrof enuialpe des en mondial.sL  eysesgiantnar mueiqifac poneénruoJ al tnauqersedispale tionatitfisem nau en
n°24 ENSEIGNANTS UNIS MALGRÉ LES DANGERS
MONDES DE
Libérez-les !
dans l’espace
des enseignants : situation dans le monde
le 5 ème Congrès mondial
p uoleeltula rrbpoliité e.cièr
Ds ans lep cafiqiseatitnone manifsperseruuop id rb eceturladeor ft oné usen spiiphPlid senaleatioce npolial ed secrof sel, leilaneM desru lautonomisatio tosiladirétopruranédl tiAc eoneS ,térceria-ég del ntFibierFabana tarppmeemivloom c ys, fenisprne sedeutnangiesuvernemer.Le goF babaei,a d tiemgt npsèstron lp-ed siu ,tn iuqantseign ens desepsl spaegelgéilieevunt  entcedé erialas nu ruop( SAESTR.)Nuo sn desenseignantscrehI.éhn larua lnevoa pns casd- upéno sod àonas dit pre ru êt al rapsecneloivs ceanlémetigiléig d, neusno d aaf e noç-oriuqine donné des coup sedctviesimnieresèrl ,ed setpesrbmesinésen té assasiuo tné èlugseq rej amdnrued loplaCoour ce pustienmAceva tnemenénaioatrnteIny st eed sivnocseicndes droiolationsca tîorcbmole eiseri cdee tr plae coombiles ntrecilaysdn.s Asiettedan  elas an dd erreugloC al ees enseignants ao grna-iésu  nvéndLos,ree  lndSytacitan n-oid laivilre c Srie.Aud  eolsreu-ralg uxea ,aknaL pard sedanni-versaire deamqréul  e01mè e1e 1einsangns teal sassanised tdn.e eomsrl arev à te et -pithio tnostnangiesne es le,rigéAln  Esee snieoctnerd ns àlents humai staE neys scidne tdurleangn etse dqugi, espés godaed salc sselella le manqtravail,-sosrueceud  eerées,hargsurcsse prRésiesocrbkeic
> 5 Octobre 2007
Marathon pour l’éducation : Des enseignants géorgiens ont traver-sé 15 villes et villages pour se rendre à Tbilissi dans le but de fai-
– s’éduquer et éduquer les 20% promise par le gouver-“ Si notre police croit qu’il est autres sur la réalité dans nement et l’adoption d’un possible de battre les ensei- leurs écoles, en espérant que nouveau statut pour la pro-gnants professionnels sous la connaissance créera la vo- fession enseignante. les caméras de la télévision lonté politique d’agir. Ils ont En France, les syndicats ont nationale, quoi de plus [pour- tenu des conférences, des sé- accusé le gouvernement de raient-ils faire] à d’autres ?”. minaires, des réunions et des violer les Recommandations conférences de presse afin de OIT/UNESCO concernant le A Bogotá, les enseignants ont souligner le sous-finance- statut des enseignants et du porté le deuil de quatre col- ment, les pauvres conditions personnel de l’enseignement 2 • IE MONDES DE L’ÉDUCATION n°24 - 2007
le secondaire. En République démocratique du Congo, les enseignants ont lancé une importante campagne sur le besoin d’un financement accru de l’édu-cation. Ils ont également in-vité les parents et le public en général à venir dans les écoles et à observer par eux-
rke raP stnnK ycnaNdes n loignaEnse técnoe taoiélrb
sr ed al oJruén eMondiale
mêmes les conditions de tra- seignants est apparue au dio et des conférences. ont chacun g vail et d’apprentissage pour grand jour aussi dans En Géorgie, 300 enseignants gné une voitur les enseignants et les étu- d’autres pays, avec de nom- et étudiants ont couru un En Argentine, l diants. breux événements culturels marathon à travers 15 villes et meilleurs ense Des milliers d’enseignants au et sportifs conçus pour atti- cites menant à la capitale, gnants ont ég Portugal ont organisé une rer l’attention à leur cause faisant accroître la prise de lement été ré grande manifestation pour d’une éducation publique de conscience et le soutien tout compensés pa appuyer leur campagne vi- qualité pour tous. au long du parcours. des prix et un sant à faire abroger le statut Dans les Caraïbes, par Au Ghana, la femme qui a été conférence a de l’enseignement. Elle a été exemple, la Journée mondia- jugée être le meilleur ensei- eu lieu à suivie d’un concert auquel le des enseignantes et des gnant parmi tous au plan na- Buenos Aires participaient une douzaine enseignants est célébrée par tional a gagné une maison l’éducation et le syndicalisme d’artistes. des festivités, des services re- comptant quatre chambres enseignant. L’immense créativité des en- ligieux, des émissions de ra- et les deux lauréats suivants
Lehs éducantfeaunrts  àa fufinrem éednut cle droit pour c aque e ation de qualité Extraits d’un discours de Thulas Nxesi, Président, Internationale de l’Education i pouvez lire gnant à un niveau acceptable ceci, de 40 enfants par enseignant. S le  àn v su o e ni u r gsev nimaeneutrxsc .ise lzo Cgveaosns,defforts ont été fournis pour re-t Jusqu’à présent, pas assez mais bien approprié aux cruter des jeunes gens pour de-circonstances d’aujourd’hui, venir enseignants et pour élar-alors que nous fêtons la Journée gir la capacité des instituts de Mondiale des Enseignantes et formation des enseignants à Enseignants. Le 5 octobre a été faire face à la demande. choisi par l’UNESCO pour célé- Sans formation adéquate, il est brer le travail des 55 millions tout simplement impossible de d’enseignantes et enseignants délivrer le programme d’ensei-à travers le monde qui se consa- gnement de haute qualité que crent au développement intel- nous voulons donner, et auquel lectuel et social de la nouvelle tous les élèves ont droit. génération. C’est pourquoi le thème de la Bien qu’il ait été reconnu au ni- Journée Mondiale des Ensei-veau international que des res- gnantes et Enseignants de cette Le Président de l’IE, Thulas Nxesi, a prononcé un discours sources humaines et finan- année met l’accent sur le lien lors d’un événement organisé au siège de l’UNESCO pour marquer cières supplémentaires devront entre les conditions de travail la Journée mondiale des enseignants. être investies si l’on veut parve- des enseignants et les nir à une éducation publique conditions d’apprentissage des catives, et le droit de mener des citoyens intéressés pour qu’ils gratuite et de qualité d’ici 2015, élèves. Les enseignantes et en- négociations collectives. exigent des gouvernements plus de 70 millions d’enfants seignants du monde entier sont Les enseignantes et ensei- qu’ils appliquent les Recom-sont encore privés de leur droit unis dans leur revendication gnants, partout dans le monde, mandations de l’UNESCO/OIT fondamental à l’éducation. 200 d’un salaire décent ; une rému- font de leur mieux chaque jour et procèdent aux investisse-millions d’enfants sont quant à nération égale et des droits pour enseigner et former les en- ments publics nécessaires pour eux forcés de travailler, souvent égaux pour les femmes ; des en- fants et les jeunes gens, pour que nous puissions faire notre dans des conditions difficiles ou vironnements scolaires sains et que ceux-ci puissent contribuer travail de manière correcte et étant victimes d’abus. sûrs, des classes à taille appro- au mieux de leurs capacités à la professionnelle. Au-delà de l’objectif de per- priée et des ressources pédago- vie de leurs communautés et de Nous vous en prions, aidez nous mettre à tous les enfants d’aller giques suffisantes ; des possibi- leurs pays. à accomplir les Objectifs du à l’école, nous devons aussi faire lités de développement profes- Nous lançons un appel aux Millénaire et à faire du rêve de diminuer la taille des classes, de sionnel ; une implication dans hommes politiques, aux déci- l’Education pour Tous une réali-80 enfants ou plus par ensei- l’élaboration des politiques édu- deurs, aux parents et à tous les té !
3 • IE MONDES DE L’ÉDUCATION n°24 - 2007
> 5 ème Congrès mondial
Faire avancer l’agenda pour l’éducation Lors de chaque Congrès mondial, le Secrétaire général présente un rapport sur les progrès de l’IE vers la réalisation des objectifs que les organisations membres lui ont donné mandat d’atteindre. Voici quelques extraits du discours-programme de grande envergure prononcé par Fred van Leeuwen à Berlin. L’environnement EPT et éducation de qualité Mondial Nous insistons sur le fait qu’une cé les gouvernements à doit être atteinte au travers La mondialisation a for- éducation primaire de qualité reconnaître l’importance de d’une éducation publique de l’éducation; elle est présente qualité… Mais les nouvelles dans la bouche de chaque diri- alarmantes de l’UNESCO mon-geant politique; elle est réaffir- trent que, à moins que des me-mée dans chaque communiqué sures drastiques ne soient de sommet. Mais la mondialisa- prises, nous devons nous at-co m-tion de l’é nomie a été acco tendre à un manque de 18 mil-pagnée par une paralysie de la lions d’enseignants du primaire gouvernance mondiale. d’ici 2015 : 5 millions dans les Plus de personnes que jamais au- économies industrielles et 13 paravant bénéficient de la démo- millions dans les pays à faible cratie, mais les droits humains et revenu. Cela va augmenter en-syndicaux sont toujours violés. core plus la pression sur les gou-Plus de pays prennent le chemin vernements pour abaisser les du développement, mais standards de qualité. l’injustice et l’inégalité sociales Une pénurie d’enseignants de s’accroissent de manière dra- cette ampleur pourrait ne pas matique… Imaginez si les res- seulement devenir le défi le plus sources employées dans la sérieux auquel notre profession guerre en Irak au cours de ces ait été jamais confrontée. Elle cinq dernières années avaient été pourrait également représenter utilisées au lieu de cela pour at- une menace grave pour la sur-teindre les Objectifs du Millénaire vie des systèmes scolaires pu- nations autour de l’Océan d’euros pour le Développement des ndien e dans la formation syndi-Nations Unies!sbeliicgs nàa tnrtasv esrse rloe nmt ocnodne.d Lueist se nà-Iplus d,e 2t0 a0y0a ndte  pnroiss  clao llvèige uedse.pcraolef esseito nnleel  pdoéuvre lonposp emmeemnt -Objectifs du Millénaire bmoouygeenr  rdevees nup avyesr s à dfeasi bplae yso uàLfaa çsoonli dcoarnitcré èstee slto rmsqaunief edsetsé es ydne -lberse sp aeyts  fduut uMrso yemne mOrbireenst , daavnesc pour le Développement haut revenu, et à l’intérieur des dicalistes, des écoles, des ensei- un accent mis sur la Palestine, … Des progrès ont été réalisés, pays du public vers le privé. gnants, des étudiants partout Israël et leurs voisins immé-mais le tableau général est Il est de la plus grande impor- dans le monde contribuèrent si diats. Tout ceci vise clairement à sombre. La pauvreté ne décline tance que les organisations aide pas. Légalité apparaît commemembres de lIE permettentpgoérntéerr esuesceomures.n  t afin daider à Nor ules  parvoocness saucsc udeei llpi adixe. ux or-un rêve lointain. Le fossé entre aux enseignants contractuels, y … Aucun désastre dû à l’homme ganisations libanaises comme riches et pauvres continue de compris ants sélargir. Seuls cinq pays ont at-qualifiés  aduex  deenvseeniigr nmem bnroensnest supérieur à la crise de lamembr es de mliIèEr. eN roéuus naivoons te-, teint le but fixé par les Nationsdun syndicat.  Exclure ces ensei-eprni sse edpotteamgbers eà  l2é0c0ol4e  dqeu iB essleasntdneur nuienre dparnes la ville de Beynr oluéttéh Unies d’allouer 0,7% de leur PNB gnants est mauvais et pas avisé. terminée avec un bilan de 334 dévastée. Vingt-cinq ensei- à la coopération au dévelop- Nous devons leur donner une personnes tuées, incluant 186 gnants libanais et quatre israé- pement : le Danemark, le organisation et les aider à deve- enfants et 18 enseignants. De liens ont perdu la vie pendant la Luxembourg, les Pays-Bas, la nir des collè es Norvège et la Suède. Quen est-ilà rejoindre lga upro fqeussailiofinés  aptesanvoounvse apuu,  éatvaebcl ivr outrne  foainddes,  npoouurslge uceorrnef lidt e nloaun s dseornmiemre s Druersatnéts des pays du G8 ? Ils produisent des déclarations étincelantes Solidarité l’éducation des enfants des col- en contact étroit avec nos orga-lègues qui ont été tués. nisations membres israé-pleines de promesses lors de ais leurs sommets annuels. Mais ils … Nous n’oublierons jam ’ le …Le Bureau propose que dans liennes, palestiniennes et liba-tsunami ayant frappé l In- les quatre prochaines années naises et avons essayé de les ai-manquent à agir… donésie, le Sri Lanka et d’autres nous investissions 1 million der toutes. 4 • IE MONDES DE L’ÉDUCATION n°24 - 2007  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.