SOL 2018 - UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ...

De
Publié par

SOL 2018 - UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 225
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
1
UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL
DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE
SOL2018
MARX ET
MARXISMES
J. Jerkovic
Automne 2010
1.
Description du cours
(selon l’annuaire)
«Exposé des principaux éléments qui constituent la science du social selon Marx et
Engels et selon certains de leurs successeurs. Les divers courants marxistes et leur
expression dans la sociologie contemporaine».
2.
Objectifs du cours
Le cours vise à —
a]
initier l'étudiant[e] à l'approche de la vie sociale de K. Marx, formulée souvent en
collaboration avec F. Engels ;
b]
susciter chez l’étudiant(e) une réflexion sur la pertinence de la pensée sociale de
K. Marx dans les sociétés contemporaines.
3.
Contenu des apprentissages
(résumé)
I.
Le contexte de l’oeuvre de K. Marx (1818-1883)
1.
La formation de la pensée sociale de Marx
2.
La première industrialisation capitaliste européenne
II.
La pensée sociale marxienne
3.
Point de départ : la primauté de la production
4.
Les modes de production et les classes sociales
5.
Les «lois» de l’histoire des sociétés humaines
III.
La critique marxienne du capitalisme
6. Travail, salaire et plus-value
7.
La dynamique fatale du capitalisme
8.
Le communisme et la «fin» de l’histoire
IV.
La pertinence de la pensée sociale marxienne
9.
L’avènement de la société postindustrielle
10.
Société, économie et État aujourd’hui
11.
La mondialisation de l’économie
2
4.
Modes et critères d'évaluation
L’évaluation finale portera sur
trois
(3) travaux à domicile, lesquels peuvent se faire en
équipe (maximum = trois personnes) :
a]
Le
premier
travail à domicile
(
30% de la note globale
) —
sera composé de dix (10) pages
recto
rédigées en traitement de texte à
double interligne;
étudiera cinq (5) sujets-textes du RECUEIL DE TEXTES SOL 2018-A10 (voir §6) à
être spécifiés ultérieurement par courriel par le professeur;
suivra un plan de développement à être spécifié également par le professeur dans
ses instructions écrites (voir à la page 6 de 8 l’annexe I au plan de cours);
peut se faire en équipe (maximum = trois personnes);
sera remis (en classe) le
lundi 18 octobre 2010 à 16:00 heures.
b]
Le
deuxième
travail à domicile
(
30% de la note globale
) —
sera composé de dix (10) pages
recto
rédigées en traitement de texte à
double interligne;
étudiera cinq (5) sujets-textes du RECUEIL DE TEXTES SOL 2018-A10 (voir §6) à
être spécifiés ultérieurement par courriel par le professeur;
suivra un plan de développement à être spécifié également par le professeur dans ses
instructions écrites (voir à la page 6 de 8 l’annexe I au plan de cours);
peut se faire en équipe (maximum = trois personnes);
sera remis (en classe) le
lundi 22 novembre 2010 à 16:00 heures
.
c]
Le
troisième
travail à domicile
(
40% de la note globale
) —
sera composé de dix (10) pages
recto
rédigées en traitement de texte à
double interligne;
étudiera cinq (5) sujets-textes du RECUEIL DE TEXTES SOL 2018-A10 (voir §6) à
être spécifiés ultérieurement par courriel par le professeur;
suivra un plan de développement à être spécifié également par le professeur dans ses
instructions écrites (voir à la page 6 de 8 l’annexe I au plan de cours);
peut se faire en équipe (maximum = trois personnes);
sera remis
le lundi 13 décembre 2010 avant 16:00 heures
dans la boîte à
travaux (située près de la porte du Bureau C-5124) du Département de Sociologie.
Note. Les travaux
remis après leurs
échéances respectives ne seront pas acceptés, sauf
cas de maladie de l’étudiant[e] ou cas de décès dans la famille immédiate de l’étudiant[e].
(Des attestations en sont requises.)
d]
Les critères d’évaluation des trois travaux seront au nombre de cinq :
i]
la présentation formelle du travail
[+ la qualité de la langue]
ii]
le traitement des sujets
iii]
la qualité des commentaires
iv]
la rigueur de l'exposé
v]
la compréhension générale
3
5.
Modalité d'organisation
a]
Des exposés — par le professeur — du contenu des apprentissages (voir §3)
avec possibilité d’interruptions (aussi fréquentes que nécessaires) pour précision
et information supplémentaires.
b]
Le plan de cours sera accompagné d'un RECUEIL DE TEXTES SOL 2018-
A10 qui a été préparé spécifiquement pour le cours et qui suit le contenu des
apprentissages résumés plus haut (voir §3).
c]
Le RECUEIL DE TEXTES SOL 2018-A10 contient les lectures obligatoires du
cours et constitue également la matière sur laquelle portent les trois volets de
l'évaluation finale (voir §4).
d]
Semaine de lecture
(pas de cours) :
du 25 au 29 octobre 2010
.
6.
Lecture obligatoire
RECUEIL DE TEXTES
SOL 2018-A10 MARX ET MARXISMES
.
[En vente à la Librairie de l'Université de Montréal.]
7.
Liste des lectures obligatoires
[Ces lectures sont reproduites dans le RECUEIL DE TEXTES SOL 2018-A10.]
I.
Le contexte de l’oeuvre de Karl Marx (1818-1883)
> A. Brunet,
Précis d’histoire de la civilisation occidentale
(Paris : Hachette, 1990),
chapitre 2 : «La première révolution industrielle», pp. 118-126 (extraits), et chapitre 3 :
«L’évolution technique, économique et sociale de la fin du 19
ème
siècle à la fin du 20
ème
siècle», pp. 165-169 (extraits) et pp. 172-182 (extraits).
[288 pp.]
> M. Dubois,
Les fondateurs de la pensée sociologique
(Paris : Ellipses, 1993), chapitre
2 : «Karl Marx», pp. 38-55.
[190 pp.]
> P. Kende, «L’avènement de la société moderne»,
in
A. Akoun et alii,
Encyclopédie de
la sociologie
(Paris : Larousse, 1975), chapitre 1, pp. 12-19 (extraits).
[535 pp.]
II.
La pensée sociale marxienne
>
G. Seel, «Abrégé de la pensée de Karl Marx»,
in
G. Seel (dir.),
Marx et les sciences
humaines
(Lausanne : L’âge de l’Homme, 1987), chapitre 1, pp. 13-31.
[157 pp.]
>
K. Marx,
L’idéologie allemande
[1846],
in
K. Marx,
OEuvres
(Paris : Gallimard, 1982),
vol. 3, pp. 1054-1058, 1085-1088, 1097-1104, 1092 et 1118-1123 (extraits).
[1976 pp.]
>
K. Marx,
Introduction générale à la critique de l’économie politique
[1857],
in
K. Marx,
OEuvres
(Paris : Gallimard, 1965), vol. 1, pp. 235-238 et 253-254 (extraits). [1821 pp.]
> K. Marx,
Critique de l’économie politique
[1859],
in
K. Marx,
OEuvres
(Paris :
Gallimard, 1965), vol. 1, pp. 272-274.
[1821 pp.]
4
> K. Marx,
Le manifeste du parti communiste
[1848],
in
K. Marx,
OEuvres
(Paris :
Gallimard, 1965), vol. 1, pp. 161-173.
[1821 pp.]
> D. Méda, «La fin de la valeur ‘travail’ ?», Revue
Esprit
, n° 214, 1995, pp. 75-93.
[246
pp.]
III.
La critique marxienne du capitalisme
>
P. Combemale, «Marx, critique de l’économie politique», Revue
Cahiers Français
, n°
280, 1997, pp. 26-33.
[84 pp.]
>
R. Aron,
Les étapes de la pensée sociologique
(Paris : Gallimard, 1967), chapitre 3 :
«Karl Marx», pp.148-170 (extraits).
[309 pp.]
>
D. Bell,
Vers la société postindustrielle
(Paris : Laffont, 1967), chapitre 1 : «Théories
du développement social», pp. 91-99, 117-123 et 151-159 (extraits).
[309 pp.]
> Ph. Bénéton,
Les classes sociales
(Paris : PUF, 1997), chapitre 4 : «Lutte des classes
et dynamique de l’historie», pp. 73-91.
[128 pp.]
> D. Guellec, «Croissance mondiale : les nouvelles perspectives», Revue
Sciences
humaines
, n° 56, 1995, pp. 10-13. [50 pp.]
> D. Cohen,
Nos temps modernes
(Paris : Flammarion, 1999), chapitre 7 : «Le
capitalisme peut-il survivre ?», pp. 135-148.
[162 pp.]
IV.
La pertinence de la pensée sociale marxienne
> J. Lesourne, «Penser la société d’information», Revue
Commentaire
, n° 77, 1997, pp.
5-14.
[223 pp.]
>
Ph. Moreau-Defarges,
La mondialisation : vers la fin des frontières ?
(Paris : Dunod,
1993), chapitre 2 : «La mondialisation technique, économique et financière», pp. 37-59.
[139 pp.]
> D. Plihon,
Le nouveau capitalisme
(Paris : Flammarion, 2001), chapitre 6 : «Réguler
le nouveau capitalisme mondialisé», pp.101-112.
[128 pp.]
>
M. Canto-Sperber,
Les règles de la liberté
(Paris : Plon, 2003), 4ème partie, chapitre
2 : «Libéralisme économique : contre les radicalités et pour le réformisme», pp. 211-
230.
[313 pp.]
> Cl. Jessua,
Le capitalisme
(Paris : PUF, 2010), chapitre 5 : «Le capitalisme et ses
ennemis», pp, 103-118.
[126 pp.]
5
8.
Bibliographie succincte
(en français)
À côté d’innombrables éditions de textes particuliers, il existe en français trois grandes
éditions des oeuvres de K. Marx :
> L’édition des
OEuvres philosophiques, politiques et économiques de Marx et Engels
,
traduites par J. Molitor, aux Éditions Costes (Paris), 1946 et suivantes. Une partie en a
été reproduite récemment par les Éditions Champs Libres (Paris).
>
La série inachevée des
OEuvres complètes de Karl Marx
et des
OEuvres complètes de
Friedrich Engels
, plus tard fusionnée en
OEuvres de Marx et Engels
, entreprise par les
Éditions Sociales (Paris). Certains textes ont été aussi édités en format de poche à
différentes reprises par les mêmes éditeurs.
>
Les trois volumes d’
OEuvres
de Karl Marx, publiées sous la direction de M. Rubel par
la Bibliothèque de La Pléiade, aux Éditions Gallimard (Paris) :
Économie I
(1965),
Économie II
(1968) et
Philosophie
(1982).
Pour la biographie intellectuelle de K. Marx, l’ouvrage de référence est :
> A. Cornu,
Karl Marx et Friedrich Engels : leur vie et leur oeuvre
(Paris : PUF, 1955-
1970), 4 volumes.
Quelques travaux sur l’approche sociale de K. Marx :
> R. Aron,
Les étapes de la pensée sociologique
(Paris : Gallimard, 1967).
La troisième
section (pp. 141-219) de la première partie de cet ouvrage classique est consacrée à K.
Marx.
>
M. Barbier, L
a pensée politique de Max
(Paris : La Harmattan, 1992).
>
J.-Y. Calvez,
La pensée de Karl Marx
(Paris : Seuil, 1970).
>
J.-P. Durand,
La sociologie de Marx
(Paris : La Découverte, 1995).
>
P. Fougerolles,
Marx
(Paris : PUF, 1985).
>
G. Gurvitch,
La sociologie de Karl Marx
(Paris : CDU, 1958).
>
H. Lefebvre,
Sociologie de Marx
(Paris : PUF, 1966).
Quelques ouvrages sur le capitalisme :
> J. Baechler,
Les origines du capitalisme
(Paris : Gallimard, 1971).
> J. Baechler,
Le capitalisme
(Paris : Gallimard, 1995).
> Cl. Jessua,
Le capitalisme
(Paris : PUF, 2006).
> D. Plihon,
Le nouveau capitalisme
(Paris : La Découverte, 2003).
6
ANNEXE I : MÉTHODOLOGIE DES TRAVAUX À DOMICILE
Chacun des cinq (5) sujets-textes de chacun des trois (3 travaux à domicile sera étudié selon le plan
de développement en deux temps (sans introduction ni conclusion) explicité ci-dessous. Et ce, en
consacrant deux (2) pages entières à chaque sujet-texte (5 sujets-textes x 2 pages = 10 pages).
SUJET-TEXTE N° …: AUTEUR[E] : TITRE DU TEXTE
QUESTION : .........?
[Prière de reproduire la question.]
I.
RÉPONSE GÉNÉRALE À LA QUESTION
[= 6-8 lignes]
II.
ARGUMENTATION QUI FONDE LA RÉPONSE
[= le reste des deux pages]
Argument n° 1
:
titre
(= 2-3 mots)
[Votre argumentation.]
Argument n° 2
:
titre
[Votre argumentation.]
Argument n° 3
:
titre
[Votre argumentation.]
Explicitez
(en les énumérant)
les 2-3 raisons avancées dans votre
réponse (
premièrement…, deuxièmement…, troisièmement…
),
en formulant chacune d’elles dans une pensée complète (2-3 raisons
= 2-3 pensées complètes exprimées dans vos propres mots).
[Prière
de ne pas citer dans la réponse ni dans le texte.]
Justifiez les 2-3 raisons que vous
venez d’avancer, en proposant
au
moins deux
(2) ou
au plus trois
(3)
arguments
qui seront numérotés et
intitulés. [Toute argumentation est, par
définition, cohérente et ordonnée.]
RAPPEL MÉTHODOLOGIQUE
. Ayez à l’esprit que votre travail est un travail du genre
argumentatif
.
À chacune des questions posées, vous donnez une réponse que vous allez justifier à l’aide d’une
argumentation. Argumenter, c’est prouver par un raisonnement, c’est-à-dire présenter d’une manière
cohérente et ordonnée les raisons de ce que vous avancez dans la réponse générale, de façon à
pouvoir la justifier.
FORMAT.
Dix (10) pages
recto
rédigées en traitement de texte à double interligne, précédées d’une
page couverture non plastifiée (voir à la page 8 de 8 l’annexe II sur le modèle de présentation
recommandé pour les travaux par le Département) et suivies d’une annexe bibliographique contenant
la liste des ouvrages et des articles (y compris les textes du RECUEIL DE TEXTES) utilisés dans la
confection du travail.
NOTE.
Ni la page couverture (numérotée page 0) ni l’annexe bibliographique (numérotée page 11) ne
seront comptées dans le nombre des dix (10) pages demandées.
7
ANNEXE II : MODÈLE DE PRÉSENTATION DES TRAVAUX RECOMMANDÉ PAR LE
DEÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE
Nom de l’étudiant(e)
Code permanent
Titre du travail :
Premier travail à domicile
ou
Deuxième travail à domicile
ou
Troisième travail à domicile
Travail remis à
J. Jerkovic
SOL 2018-A 10
MARX ET MARXISMES
Département de Sociologie
Université de Montréal
Date
8
ANNEXE III : LE PLAGIAT
[Texte reproduit à la demande du Département de Sociologie.]
[1]
Le plagiat, sous toutes ses formes, est pris très au sérieux par le Département de Sociologie et
par la Faculté des Arts et Sciences. C’est du plagiat, si :
vous copiez des phrases ou parties de phrases, mot à mot
ou presque
, d’un texte rédigé par
quelqu’un d’autre, sans suivre les règles de la citation mentionnées plus loin;
vous présentez certaines idées trouvées dans des articles ou livres, comme si elles sont les
vôtres, sans référer aux auteurs originaux selon les règles mentionnées plus loin;
vous copiez le travail (ou une partie du travail) d’un autre, présentez le travail d’un autre comme
s’il est le vôtre ou permettez à quelqu’un d’autre de copier votre travail
--
et ceci, même si
vous avez travaillé ensemble.
Compris dans la définition du plagiat : tout copiage, fraude et tricherie, que ce soit dans le cadre
de travaux préparés à domicile ou des examens en salle de cours.
Même une seule phrase copiée constitue un plagiat.
Les professeur(e)s et chargé(e)s de cours sont vigilant(e)s par rapport au plagiat et utilisent des
moyens efficaces pour le retracer. Le plagiat peut se solder par la note «F» (= échec) et même aller
jusqu’à la suspension ou le renvoi de l’Université.
Pour consulter le
Règlement disciplinaire sur le plagiat ou la fraude concernant les étudiant(e)s
, pour
savoir comment bien citer vos sources ou pour en apprendre plus, prière de consulter :
www.fas.umontreal.ca/plagiat
[2]
Pour éviter le plagiat dans vos travaux et examens, il faut :
rédiger les travaux et examens vous mêmes, dans vos propres mots (c’est, d’ailleurs, la preuve
que vous comprenez ce qu’un auteur a écrit);
le cas échéant, insérer les mots d’un autre auteur entre guillemets, en italiques ou dans un bloc
de texte décalé et toujours indiquer l’origine de la citation, selon un style bibliographique
reconnu. (
Voir le site web de l’Université de Montréal mentionné ici-bas
.)
citer l’auteur ou les auteurs à l’origine des idées présentées dans vos travaux -- et ceci, même si
vous utilisez vos propres mots;
inclure dans votre bibliographie, les oeuvres citées ET celles qui ont contribué directement au
développement des idées exprimées dans votre travail.
Afin d’assurer l’application continue de la politique au cours du cheminement de l’étudiant(e) à travers
son programme, le responsable des études de premier cycle garde un dossier sur tout cas de plagiat
dans les cours de sociologie pour une période de cinq ans.
Pour des renseignements complets sur
comment citer vos sources :
http://www.bib.umontreal.ca/infosphere/sciences_humaines/module7/evaciter.html
(Site UdeM – cliquez sur bibliothèques – InfoSphère – Sciences humaines – Évaluer et citer ses sources)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.