Du Parc Monceau aux Epinettes. - Sortie dans Paris : Du Parc ...

De
Publié par

Du Parc Monceau aux Epinettes. - Sortie dans Paris : Du Parc ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 60
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
 1 Sortie dans Paris : Du Parc Monceau aux Epinettes. Nous allons faire un parcours qui va nous mener de l’Arc de Triomphe à l’avenue de Clichy : nous traverserons des quartiers assez différents mais qui ont un point commun: leur aspect a changé au XIXème siècle du fait des aménagements mis en œuvre par Haussmann et du fait de l’industrialisation. Vous suivrez le parcours indiqué au fur et à mesure en vous aidant du plan situé en dernière page. De l’Arc de Triomphe au Parc Monceau La place de l’Etoile est un exemple d’aménagement urbain haussmannien avec de grandes avenues qui convergent vers l’Arc de Triomphe, la plus grande étant l’avenue des Champs Elysées..Vous repérerez les activités économiques le long de notre parcours.. Vous prendrez lune de ces avenues partant de la Place de l’Etoile, l’avenue Hoche jusqu’à la Place Général Brocard.. De là, vous rejoindrez l’avenue Van Dyck. Dans quel arrondissement de Paris sommes-nous ? Quelle est la particularité de l’Avenue Van Dyck ? A quel numéro se trouve le superbe Hôtel Particulier construit pour Emile Mener, industriel chocolatier, entre 1872 et 1874. ? Cet hôtel inspira Emile Zola pour l’un de ses romans,La curée.
Au numéro 6, se trouve l’hôtel particulier créé en 1887 pour le directeur politique du journal La République Française, Joseph Reinach qui fut un défenseur du Capitaine Dreyfus. Cet hôtel particulier est aujourd’hui occupé par une école privée bilingue. Vous entrerezensuite dans le parc Monceau. Le Parc Monceau Les premiers jardins édifiés dans le village de Monceau datent de la fin du XVIIIème :A partir de 1769, le Duc d’Orléans achète progressivement plusieurs hectares de terrains et y fait aménager par le dessinateur Carmontelle, un jardin à l’anglaise, «La folie de Chartre » telle qu’elle est appelée par les parisiens. Au XIXème, Haussmann vend les abords de « La folie » aux frères Pereire. Ces derniers, à la tête d’une société immobilière fondée en 1856,les partagent en lots et les mettent en vente. Des hôtels particulierssont donc construits en bordure et le jardin est aménagé en parc public. Recensez les différents éléments de ce parc qui en font une sorte de « cabinet des curiosités ».
 2 Autour du Parc Monceau Vous sortirez par la rue Ruysdaël. Repérez les activités économiques le long de notre parcours. A voir : de beaux hôtels particuliers situés au 3, au 4 de la même rue. Vous emprunterezla rue de Murillo puis la rue Rembrandt à gauche. Cette rue est bordée de magnifiques immeubles, dont un, au numéro 7 datant de la fin du XIXème,agrémenté de fenêtres à l’anglaise (des bow-windows). Quelle est la particularité de la construction qui se situe tout au bout de la rue Rembrandt, à l’intersection avec la rue de Courcelles ? Vous suivrez la rue de Monceau jusqu’à la Place Rio de Janeiro. Au 63 de la rue de Monceau, le musée Nissim de Camondo qui se situe dans un hôtel particulier construit au début du XXème siècle en s’inspirant des hôtels du XVIIIème. Il abrite aujourd’hui un musée. Repérez les activités économiques le long de notre parcours. La rue débouche sur le Boulevard de Malesherbes, axe de circulation créé par Haussmann. De là, vous rejoindrez l’avenue Velasquezoù vous pourrez à nouveau observer de beauxhôtels particuliers. Vous remonterez le boulevard Malesherbes jusqu’au Boulevard de Courcelles afin d’emprunter surla rue de Logelbach. Après ce premier parcours, comment qualifieriez-vous ce quartier ? Le lotissement de la plaine Monceau Dans quel arrondissement nous trouvons-nous ? La Plaine Monceau est un quartier qui va connaître un essor à la fin du XIXème avec sa recomposition sous l’influence d’Haussmann et des frères Pereire qui vont vendre des parcelles à de riches industriels, hommes politiques, artistes d’où de nombreux hôtels particuliers (par exemple dans la rue Prony ou la rue Fortuny) mais aussi des immeubles hausmanniens. Dans la rue de Logelbach, sont édifiés des immeubles typiques du style haussmanien : quelles en sont les caractéristiques ? (pensez à ce que vous avez vu au Musée d’Orsay). Au bout de la rue, vous arriverez sur la Place du Général Catroux.
 3 Repérez le bâtiment situé à l’angle de la place et de la rue Georges-Berger. Décrivez-le. Que nous indique-t-il quant àla richesse de son propriétaire Emile Gaillard ? Vous trouverez l’histoire de ce bâtiment rue Georges-Berger, sur une plaque « Histoire de Paris ». Relevez-y des informations. Qui semble propriétaire du bâtiment aujourd’hui ? Vous rejoindrez la rue Legendre, située dans le prolongement de la rue Georges-Berger.Vous observerez que la rue Legendre se rétrécit de façon significative. Comment qualifieriez-vous ce quartier ? Vers le quartier des Batignolles Le quartier des Batignolles était au début du XIXème un espace campagnard.C’est le développement de la Plaine Monceau et la construction de la ligne de chemin de fer qui relie alors Paris à St Germain au début du XIXème qui contribue à son développement, attirant de nouvelles populations. Ce quartier conserve cependant un aspect villageois. Repérez les activités économiques le long de notre parcours. Nous allons croiser la rue Tocqueville : qui était ce ? Après avoir dépassé la Place de Lévis, vous observerez les immeubles : quelles différences faites-vous avec les immeubles purement hausmanniens (Cf immeubles de la rue Logelbach) ? Quel type d’habitattrouve-t-on au niveau du square Debussy ?
 4 Quels changements observez-vous progressivement dans la rue Legendre ? Qu’est-ce qui permet de dire que l’on change de type de quartier (par rapport à la Plaine Monceau) ? Vous continuerezjusqu’aux voies ferrées. Celles-ci, inaugurées en 1837, ont été créées par les frères Pereire pour relier Paris à Saint Germain et ont orienté le quartier vers des activités nouvelles, industrielles et artisanales. Cette ligne de chemin de fer va jusqu’à la Gare St Lazare. En quoi peut-on dire qu’elles constituent une sorte de frontière entre la Plaine Monceau et le quartier des Batignolles ? Pourquoi peut-on dire que la Place du Dr Felix Lobligeois est significative de l’atmosphère villageoise du quartier ? Vous rejoindrez le Square des Batignolles que vous traverserez pourprendre ensuite la rue de Cardinet en direction de l’avenue de Clichy. Qu’observe-t-on le long de la rue Cardinet ? Comment qualifieriez-vous ce quartier ? Le quartier des Epinettes L’avenue de Clichy constitue une nouvelle frontière. Autrefois, ce quartier était très industrieuxavec des usines à gaz, des abattoirs, des garages, imprimeries, fabricants de meubles…. Il conserve la trace de cette histoire industrielle dans certains noms de rues : la rue Ernest Gouin du nom d’un ingénieur qui a fondé une usine de locomotive située non loin, la rue Level, lui aussi ingénieur… Nous allons remonter l’avenue de Clichy sur la droite Observez la population et les commerces de l’Avenue. Comment qualifieriez-vous ce quartier ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.