Evolution des quartiers d'affaires ? Vision globale, Métamorphoses ...

De
Publié par

Evolution des quartiers d'affaires ? Vision globale, Métamorphoses ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 219
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
27 août- 23 septembre 2011 : atelier étudiants/jeunes professionnels
Les Ateliers Internationaux de maitrise d’œuvre urbaine - 29
ème
session.
Evolution des
quartiers
d’affaires ?
Vision globale,
Métamorphoses
locales.
La Défense au sein
de la métropole
francilienne.
ATELIER INTERNATIONAL DE MAÎTRISE D’ŒUVRE URBAINE
avec
LES ATELIERS
organisation et pilotage
et
30 PARTICIPANTS
du
MONDE ENTIER
pour présenter des
IDEES NOUVELLES
à un
JURY PRESTIGIEUX.
Les Ateliers L
A
l’
m
métropole p
long terme.
Rares sont l
naissance ju
autres. Un q
travail et de
Sur la base
Quelles son
Loca
Qua
La Défense 20
Après avoir tr
’aménageme
métropoles, L
parisienne: le
les opération
usqu'à aujou
quartier uniqu
e la demande
de nos conn
t les capacité
alisation de la
artier de La Dé
011
ravaillé en en
ent du territoi
Les Ateliers p
e quartier d’a
ns d'urbanism
rd'hui. La Dé
ue issu du so
e pour des su
aissances ac
és de renouv
a Défense dan
éfense, vu par
n 2009 sur le
ire, puis en 2
proposent qu
affaire de la D
me en Ile-de-
éfense est un
ouhait de pro
urfaces de bu
ctuelles, que
vellement et d
s l’aggloméra
un hublot d'a
e fleuve comm
2010 sur l’int
e l’atelier d’é
Défense, son
France qui c
quartier qui
otéger le Pari
ureau d'un se
l avenir se de
d’évolution d
ation parisienn
avion (téléchar
me territoire
erface urbain
été 2011 soit
intégration d
ontinuent de
fascine et ém
s historique
ul tenant en
essine pour L
e ce jeune q
ne.
rgement intern
de projet et
n/rural aux a
t consacré à
dans la métro
diviser les e
merveille les
de la tertiari
forme de tou
La Défense, à
uartier au se
net)
.
élément de
abords des gr
un point par
opole et son
esprits depuis
s uns et repou
sation du ma
urs.
à long terme
ein de la mét
2
randes
ticulier de la
évolution à
s leur
usse les
arché du
?
ropole ?
2
3
Les Ateliers La Défense 2011
I. MISE EN SCENE en 3 actes
Acte 1: Arrivée des deux protagonistes : La Défense et l’axe
historique.
L’axe historique – origines
Extrait de la carte des chasses du roi (Source: Internet)
L'axe historique, ou voie royale, désigne
l'axe structurant l'ouest parisien, ouvrant
une voie majeure rectiligne dont l'origine
géographique et historique était le pavillon
central du palais des Tuileries. Bien que
cet axe ne fût réellement tracé qu'en 1640,
par André Le Nôtre, il était emprunté bien
avant, depuis les premiers rois Capétiens.
Ceux-ci, pour aller chasser dans la forêt de
Saint-Germain-en-Laye, suivaient un
chemin en ligne droite. En 1599, sous
Henri IV, est tracée une route menant du
Louvre au château de Saint-Germain et elle sera progressivement agrandie et embellie au cours des
siècles. Sous Louis XIV, Le Nôtre aligne le tracé sur l'allée centrale du jardin des Tuileries puis fait construire
le pont de Neuilly qui traverse la Seine. Sous le Premier Empire, l'avenue prend le nom des Champs-
Élysées et commence à se couvrir de palais et d'hôtels particuliers. Napoléon Ier y construit l’Arc de
Triomphe, puis l'obélisque se dresse sur la place de la Concorde.
La Défense – origines
Le site de La Défense en 1950 (Source: Internet)
Hormis sa position stratégique sur l’Axe
Historique de Paris, rien ne prédisposait
le Rond Point de La Défense à accueillir le
futur quartier d’affaires. Pavillons vétustes
et petites usines voisinent avec des
bidonvilles et quelques fermes.
Autour de 1950, l'Etat français décide de
construire un centre d'affaires adapté aux
besoins du 20ème siècle avec des
programmes et des formes nouvelles
pour répondre aux besoins des grandes entreprises. En septembre 1958, l'Établissement Public pour
l'Aménagement de La Défense (EPAD) est créé pour construire, gérer et animer le quartier. Les bâtiments
existants laissent la place à une cité d'affaires, où poussent depuis des tours. Cette opération d'urbanisme
souhaitait, entre autres, en regroupant les immeubles modernes à un seul endroit, « sauver » la silhouette
du Paris Historique composée d'immeubles à hauteur limitée et des silhouettes de la Tour Eiffel, de la Butte
Montmartre, d'une prolifération des tours intramuros.
4
Les Ateliers La Défense 2011
Acte 2: La rencontre
Le tracé de l'axe
Le tracé de l'axe (Source: Internet)
La trace de l’axe est simple : il est
rectiligne. Depuis l'arc du Carrousel, l'axe
historique emprunte l'avenue des
Champs-Élysées, la place Charles-de-
Gaulle, l'avenue de la Grande-Armée et la
Porte Maillot. À Neuilly-sur-Seine, il se
prolonge par l'avenue Charles-de-Gaulle,
le pont de Neuilly, et traverse le quartier
de la Défense. Il est ponctué par de
nombreux monuments. Entre la Porte
Maillot et La Défense, cet axe coïncide
avec le tracé de la Route Nationale 13.
Entre la place de la Concorde et la
Grande Arche de la Défense, l'axe historique est desservi par onze stations de la ligne 1 du métro parisien
et redoublé par la RER A entre Charles-de-Gaulle Etoile et la Grande Arche.
Le site de la Défense
Extrait du SDRIF 1965 (Source : SDRIF 1965)
Un premier plan d'aménagement
est approuvé par l'État en 1964 et
les premiers immeubles sont
construits et viennent remplacer
petit à petit les bâtiments existants.
Les tours obéissant à ce premier
plan, dites de première génération,
sont toutes d'un gabarit identique :
une base de 42 mètres sur 24,
limitées à une hauteur de
100 mètres et d'une surface de
30 000 m². Le schéma directeur de
la Région Ile-de-France de 1965
affirme l’importance du quartier
d’affaires comme centralité sur
l’axe historique. L'axe historique y
prend la forme d'une vaste dalle
piétonne construite au-dessus des
voies de circulation automobile.
Au début des années 1970, les
tours de deuxième génération font
leur apparition pour répondre à une
forte demande. Le plan de 1964 est modifié pour augmenter la surface des immeubles. Des tours de
100 000 m² voient le jour, comme la tour Fiat (aujourd'hui Areva), culminant à 184 m avec ses 44 étages.
5
Les Ateliers La Défense 2011
Acte 3: Le développement
Fin ou prolongement
Le concours “Tête Défense” en 1982 fut l'occasion de répondre à une question essentielle sur
l'aménagement de l'axe historique du Louvre et des Champs-Elysées : faut-il fermer la perspective, déjà
assez longue comme cela, ou bien faut-il permettre son prolongement ? L'architecte Von Spreckelsen a
choisi la seconde option en proposant une Grande Arche blanche ouvert en son milieu, symbole
d'ouverture sur le monde et de fraternité entre les peuples, et rappelant l'Arc de Triomphe. La construction
de la Grande Arche en 1989 donne à La Défense un nouveau souffle et la rapproche davantage de Paris
intra-muros par le plongement de la ligne 1 en 1992.
Extrait du travail de l'équipe Grumbach (Source: téléchargement internet)
En 2002 l’équipe d’architectes-urbanistes Treuttel-Garcias-Treuttel dévoile un projet de dix-sept jardins qui
se succèdent en pente douce des pieds de l’Arche à la Seine sur 3,5 km avec l’idée de poursuivre l’axe
historique. La consultation internationale du Grand Pari(s) en 2007 donne l’occasion à l'équipe Grumbach &
associés d'imaginer un nouvel axe, toujours vers l'ouest de Paris, pour développer la métropole de façon
non plus concentrique, mais linéaire, le long de la Seine jusqu'au Havre.
La Défense, un quartier d'affaires
Le parvis de La Défense (Source: Christian Horn)
La Défense est majoritairement constituée
d'immeubles de grande hauteur, regroupant
principalement des bureaux (3 millions de
m²). Le quartier accueille 600 000 m² de
logements et l'ouverture du centre commercial
des Quatre-Temps en 1981 en a fait un pôle
commercial majeur en région Île-de-France.
En 2009, La Défense compte 180 000 salariés
et 20 000 habitants.
La Défense constitue un lieu unique en Ile-de-
France pour l'accueil des fonctions
stratégiques et des centres de décision de
grands groupes. On y développe des produits
immobiliers de grande taille et de standing pour accueillir de grands groupes français ou internationaux.
L’État français a validé en 2006 un nouveau plan de constructions dont la finalisation est prévue pour 2015
avec au total environ 4 millions m² de surfaces tertiaires pour faire rayonner la puissance économique de la
France.
Cette opération d'urbanisme reste fortement marquée par les idées de son époque de création, comme la
séparation des flux piétons et véhicules par une grande dalle artificielle. Mais en plus d'un lieu de travail, la
Défense constitue un lieu de vie, où on se retrouve en semaine et weekend pour regarder des matchs de
foot sur des grands écrans, participer à un événement ou simplement prendre l’air.
6
Les Ateliers La Défense 2011
II. SITUER LE THEATRE DES OPERATIONS
Un axe historique métropolitain
Géographie du site (Source : Bertrand Warnier)
Dans la géographie métropolitaine, l'axe historique de Paris s'inscrit dans une topographie bordée à l'ouest
par les terrasses de St Germain en Laye et à l'est par les Coteaux du méandre de la Marne. Le site fait 33km
de largeur.
La Défense – un point de repère métropolitain
La Défense vue des champs (Source : Internet)
La Défense est souvent présentée
comme étant « aux portes de Paris »,
mais la Grande Arche est aussi
proche des Yvelines que de la Ville de
Paris. L'appartenance imaginative de
La Défense à Paris semble à la fois
émerger de sa complémentarité avec
le Paris historique et de ses liaisons
de transport rapides mais aussi
volontairement encouragée, comme
élément d'attractivité du site.
Le quartier reste un des points de repère essentiels dans l'agglomération parisienne de par la hauteur de
ses tours, mais aussi en raison de ses sous-sols où se croisent des flux de transports métropolitains,
incarnés par la vaste salle de correspondances et les flux d'informations qui transitent par les câbles en
fibre optique. A cela s'ajoutent l'importance économique et le rayonnement international de la Défense, qui
en font un pôle majeur de la région.
7
Les Ateliers La Défense 2011
III. JOUER : ELEMENTS D’APPROCHE DU SUJET
La future silhouette de Londres (Source: Internet)
L'étalement de l'agglomération de Paris et
la métropolisation, sont restés longtemps
oubliées des collectivités d’Ile-de-France,
qui ont mené des politiques qui
ignoraient souvent leurs voisins proches
ou lointains et ne tenaient pas compte
des questions métropolitaines. La
concurrence était de mise.
Depuis une
dizaine d’années, ce contexte a évolué
et a bousculé fortement le regard sur
le territoire d'Ile-de-France et ouvert
des portes pour de nouveaux débats.
L'avenir et le futur développement de La Défense au sein de la
métropole semble moins clair qu'il y a quelques années. L’éclatement de la bulle Internet en 2000 et la crise
financière depuis 2007 ont mis en cause certaines certitudes sur la croissance économique. La demande
pour un équilibre territorial et une meilleure qualité de vie basée sur la proximité se heurte au concept du
développement de la région par des clusters spécialisés.
Dans la suite du document se trouvent des questions, réflexions et observations. Certaines sont cohérentes,
d'autres sont à améliorer et beaucoup restent à développer par les participants et les acteurs locaux.
1. Un lieu de travail avant-garde
Film Playtime de Jacques Tati, 1967 (Source:
Internet)
Initialement pôle pour les grandes
entreprises françaises, La Défense est
devenue un pôle pour les entreprises
françaises internationalisées. L’Etat
français prévoit aujourd'hui de conforter
le caractère spécifique de ce quartier
tertiaire en l'orientant vers un centre
financier. Souhaitant garder cette
vocation, La Défense va être fortement
influencée par les évolutions des méthodes de travail. De nouvelles formes de tours émergent, avec
récemment par exemple une tour horizontale en prolongement de l’axe.
Quelles formes vont prendre les entreprises et quels lieux de travail leur seront nécessaires ?
Quels environnements de travail vont exiger les salariés, pour quelle relation entre lieu de travail et
d’habitat ? La classe créative va-t-elle trouver sa place dans un tel environnement ?
2. Un hub de transport
Le futur hub de La Défense (Source: EPAD)
Le pôle de La Défense est un des premiers
complexes d'échange de transports en
commun d'Europe
: liaisons internationales,
métropolitaines et de proximité. Le site est
très bien desservi en transports en commun
avec le RER A, le Métro 1, le Tramway 2 et
des nombreuses lignes de bus. Une grande
partie des salariés et habitants viennent en
transports en commun à La Défense.
Cependant, la ligne A du RER, qui dessert ce
quartier, est également l'une des plus
chargées d'Europe, avec 1,07 million de
8
Les Ateliers La Défense 2011
voyageurs quotidiens, et le prolongement envisagé de la ligne RER Eole ne viendra soulager le RER A qu'à
partir de 2017, au plus tôt, car c'est est une opération financière très lourde. Cette question n'est pas
anodine car comme l'indique le sociologue allemand Heinz-Herbet Noll du ZUMA, la distance entre le lieu
de travail et le lieu d’habitat a une influence directe sur la qualité de vie des personnes.
Est-ce que les moyens de transport saturés permettront de faire face à l'afflux de nouveaux salariés ?
Est-ce que le rôle de hub de transport doit être développé à La Défense, comme un « 2
ème
Châtelet » ?
3. Lisibilité du site métropolitain
Diffusion des tours (Source: Bertrand Warnier)
La Défense, qui voulait être une
réponse à la demande croissante de
tours de bureaux depuis les années 50
est confrontée à une mise en cause de
son monopole sur les immeubles de
grande hauteur
. La Ville de Paris et
d'autres communes en Ile-de-France ont
mené des études sur la construction de
tours sur certains points stratégiques,
comme les portes de Paris. Officiellement en réponse au manque de logements et de foncier dans la
capitale. Les autres pôles tertiaires proches de Paris sont en Seine-Saint-Denis, plus accessibles et plus
proches des zones économiques des aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle avec des possibilités de
transport moins saturées. Ce département dispose par ailleurs déjà de tours résidentielles nombreuses, qui
équilibrent le tissu urbain entre résidentiel et activité économique.
Quels points de repères nécessitent une ville, une métropole ?
Est-ce qu’il y a encore une relation entre la géographe d’un territoire et la construction de la ville ?
4. Enraciner La Défense dans son
environnement proche
Tour La Défense 2000 (Source: Internet)
La réalisation de ce quartier d’affaires
résulte d'une décision au niveau de l’Etat
français et est gérée depuis par un
établissement public administratif.
Orientée vers un développement national
et international, la relation avec son
environnement proche en termes
spatiaux, sociaux et économiques est restée un des points faibles de la Défense. Les communes aux
alentours n’ont pas l’impression de tirer des avantages de la présence du quartier, la dalle hors-sol reste un
obstacle difficilement franchissable en circulation douce et
la cohabitation entre les activités globalisées
des sociétés et les actes simples de la vie quotidienne n’a pas trouvé sa place
.
Peut-on en faire profiter les habitants des communes voisines des services urbains de La Défense ?
Comment favoriser l'insertion et l'implication des habitants dans le devenir de ce quartier ?
5. Une infrastructure métropolitaine
L’aéroport de Roissy CDG (Source: Internet)
Un système monofonctionnel et spécialisé
réagit souvent fortement aux changements de
son environnement. Un quartier financier
évolue selon les échanges mondiaux, comme
un aéroport selon les nombre des vols.
Il y a
en conséquence une possibilité pour que
La Défense devienne un « isolat globalisé »
: un espace hors-sol métropolitain qui
évolue selon la compétitivité mondiale.
9
Les Ateliers La Défense 2011
On peut repenser le fonctionnement de ce quartier du point de vue du rapport aux temps, aux espaces, aux
services ainsi qu'aux pratiques culturelles et sportives. Aller vers une forte mixité fonctionnelle bureaux,
commerce, sport, culture, logements. On peut aussi envisager que la Défense n'est absolument pas un
quartier urbain, mais une centralité métropolitaine hors norme. Une infrastructure urbaine nécessaire,
spécifique et monofonctionnelle en soi-même, mais complémentaire à l’échelle métropolitaine.
Risque-t-on
de banaliser le site en en faisant un quartier comme les autres ?
Faut -il essayer de faire de La Défense un quartier de ville mixte, vivant et ouvert à tous ?
Est-ce que le quartier peut devenir un lieu d'intégration et d'articulation entre centre et périphérie ?
Et si ce n’était pas un quartier mais un objet différent, comme un aéroport : une infrastructure
métropolitaine ?
Une vision métropolitaine de long terme
Film New York 1997 de John Carpenter, 1981 (Source: Internet)
Le plan de relance de La Défense,
validé en 2006, prévoit sa finalisation
en 2015. Si la création de La Défense
dans les années 50 était basée sur une
stratégie urbaine et une vision
métropolitaine sur 30/40ans,
aujourd'hui le plan de relance est basé
sur une vision immobilière sur 10 ans.
En conséquence, cinq ans plus tard, se
pose à nouveau la question de l'avenir
de ce quartier étonnant dans une
métropole qui a fortement changé
depuis 1958. Le débat actuel sur le développement de la métropole parisienne est une occasion à
saisir par cette session d’été, pour sortir la Défense des logiques essentiellement immobilières vers
un regard élargi, cohérent et argumenté sur ce quartier fascinant.
Pilotage de cet atelier
Comité de pilotage:
Christian HORN, pilote / Bertrand WARNIER / Daphné VIALAN, assistante
Et aussi : Maria BASILE, Yanninck BELTRANDO, Vincent BOURJAILLAT, Jean-Michel BRINON, Charles
DAUBAS, Thibault DE LALEU, Paul LECROART, Jean-Pierre PALISSE, Luc RAIMBAULT, Agnès SANDER.
Pour toute demande d’information, consultez notre site Internet
www.ateliers.org
ou écrivez-nous à
contact@ateliers.org
L’association
Les Ateliers
Association à but non lucratif,
les ateliers
sont un réseau international de professionnels, d'universitaires et
de décideurs en matière d'aménagement urbain. Centrée sur la pratique de la maîtrise d'oeuvre urbaine,
l'association organise des ateliers envisagés comme un lieu de conception et de créativité. En France ou
dans d'autres pays, ces ateliers apportent aux maîtres d'ouvrage un regard international et des propositions
novatrices sur leurs problèmes d'aménagement. Ils sont aussi, par la confrontation des disciplines et des
cultures, un lieu de remise en question des apprentissages et d'échange de haut niveau.
Participer aux ateliers de Cergy, c’est :
1.
Rejoindre un réseau international de professionnels de l’urbanisme (depuis 1982, 60 ateliers, plus de
1500 participants).
2.
Pouvoir s’adresser à des élus et des responsables opérationnels du développement territorial.
3.
Acquérir une expérience internationale et pluridisciplinaire récompensée par un diplôme universitaire.
4.
Vivre un moment rare de rencontre et de créativité - souvent inoubliable.
10
Les Ateliers La Défense 2011
L’ATELIER EST OUVERT A TOUTES LES FORMATIONS !
Artistes, urbanistes, designer, architecte, sociologues, géographes, économistes, ingénieurs,
photographes, paysagistes… ou autres : il s’adresse aux jeunes professionnels de toutes nationalités et
disciplines, et aux étudiants de niveau master minimum.
Seules restrictions
: Maîtrise de l’anglais, disponibilité complète aux dates de l’atelier, limite d’âge 30 ans.
Demande d’information et/ou de documentation :
ladefense@ateliers.org
/ +33 (0)1 34 41 93 82 (Antoine
PLANE, directeur adjoint).
Documents préparatoires :
Dossier d’annonce du sujet, ci-contre (également en ligne sur
www.ateliers.org
)
Document de candidature définitif, à paraître en ligne le 28 janvier 2011.
Candidature :
Sélection de 30 participants internationaux qui travailleront en 5 équipes de 6, encadrés par des
professionnels.
1
ère
étape : envoyer CV par mail à l’adresse :
ladefense@ateliers.org
2
nde
étape : rédiger et faire parvenir avant le 1
er
mai 2011 un travail personnel effectué seul, sur le sujet de
l’atelier.
Ce dossier a pour objectif de sélectionner les candidats, et de les accompagner dans une réflexion
personnelle préalable au démarrage de l’atelier. Il doit tenter de répondre à une ou plusieurs des questions
posées par le sujet, à partir d’études de cas distincts du périmètre étudié. Max 8 pages A4 (ou 4 A3).
Travaux en binôme acceptés, dans la mesure ou le travail de chacun des membres du binôme est
clairement identifié.
Lieu et Date :
L’atelier aura lieu à Cergy-Pontoise du 27 août au 23 septembre 2011
.
Budget :
Les frais d’inscription s’élève à 300 euros, incluant logement, petits déjeuners, repas de cérémonies, visites,
et matériel de dessin.
Les frais de transports (tarif économique) sont remboursés à 50% pour les participants étrangers.
Facilités (étudiants) :
La participation à l’atelier fait l’objet d’un partenariat avec l’université de Cergy-Pontoise et donne droit à un
diplôme universitaire, ainsi qu’à l’attribution de 12 crédits ECTS.
Possibilité de conventionnement en stage.
Gratuité des frais d’inscriptions pour les étudiants boursiers.
Découvrir un territoire
Construire un projet
Défendre ses idées
Prendre du recul
Présenter aux élus
Avec le soutien structurel de l’AFTRP
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.