Autour de Courbet en Saintonge

Publié par

Autour de Courbet en Saintonge

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 146
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
A R T
LA ROCHELLE
Saintes
Gustave Courbet,Grande marée, garenne de Bussac (la Charente au Port-Berteau)(54x65 cm), 1862.
Hippolyte PradellesLes Vergers du Coca à Saint-Georges-de-Didonne (52x72 cm).
Autour de Courbet en Saintonge
ustave Courbet (18191877), homme aux autoportraits, amateur de SmaerneltaitinGe.uréfDseenurànoéétsetalcisodeitnocrpeaepttnerècneulfnteipsasurjoou nature et de femmes, fit longtemps scandale dans les milieux bourgeois conformistes, même après sa mort. l’environne du réalisme, renvoyant dos à dos classicisme et
72| Le Picton n° 183 | Mai Juin 2007 |
Michel GRANGER
romantisme, il peignit nombre d’œuvres subversives, inspirées de la réalité sociale immédiate, qui déchaînè rent polémiques et passions. Une approche picturale qui culmine avec sa toileL’Atelier du peintrequ’il sous titre «allégorie réelle déterminant une phase de sept années de ma vie artistique ». Nous sommes en 1855. Courbet, s’il poursuit ensuite son engagement politi que – qui s’achèvera avec sa participation à la Commune – semble prendre quelque distance avec sa peinture « sociale ». Dans son œuvre « la société tient [alors] moins de place que la nature, vierge ou presque de toute trace de l’histoire. Paysages “purs”, animaux, corps de femmes, toutes ces figures de l’intemporel composent un vaste poème de la nature, où le peintre 1 se ressource luimême». C’est l’époque où il va peindre, sur commande sembletil, une toile dont on dit qu’elle fut le scandale majeur de l’histoire de l’art :L’Origine du monde(1866). Entrée au musée d’Orsay (1995), après
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.