Télécharger le dossier de presse - Dossier de presse

Publié par

Télécharger le dossier de presse - Dossier de presse

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 147
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
 
 
 
 
 
  Bruno Calendini – Photographe       99 – www.vision-sauvage.com - contact@vision-sauvage.com        
+33 (6) 79 40 63
 
 S A U V A G E       dosSsier de press e
   
 
 
  
     
 
                  
  
 
 
 
 
 
   
   
 
S A U V A G E  S  l’auteur Bruno Calendini collabore avec des agences et des magazines impliqués dans l’environnement, les voyages et les activités de pleine nature. Ses images sont publiées dans National geographic, le Figaro magazine, VS D, l’Express, Sports,…. et pour la communication d’entreprises. Il réalise également des reportages avec les derniers appareils photo et accessoires du marché, qu’il teste pour la presse spécialisée. Il est l’auteur du livreUVAGESAS, un recueil de photographies animalières en noir et blanc sur la faune africaine. Ces images, parrainées par Nikon France et représentées par la Galerie POLKA (Paris IIIe lors de), sont régulièrement exposées grands évènements sur la nature ou la photographie. Site Internet : www.vision-sauva e.com  « Sa façon de capter la faune africaine s’apparente plus à l’art du portrait qu’au safari photo » François Marot / Rédacteur en chef du National Geographic France  La photographie an imalière dynamitée. L’impression de tout redécouvrir ».
              
 
 
« Un somptueux ouvrage. Surprenant de beauté ».
« Une touche de magie à des animaux tout droit sortis d’un rêve ». « L’aboutissement d’un travail passionné. Une œuvre magnifique ».  « Original et hors du commun ».
« Bruno Calendini capte le beau, l'insolite , l'intime. Une nature réinventée, unique ».     « Des images specta culaires, puissantes et originales »   
« Un photographe uni que pour une œuvre réussie » « Une petite merveille pour ceux qui aiment les animaux, l’Afrique et la photographie d’art » « La faune africaine vue par un grand photographe. Un régal » 
« Talent grandiose, oeil aiguisé et perception hors du commun. A découvrir d'urgence»  « Une série d’images audacieuse, esthétique et engagée » « Une fabuleuse exposition »   
«Des images percutantes et graphiques » 
 
     
 
   
 S A U V A G E Sle livre  Le livreSAUVAGESa été nommé aux TROPHEES de la NUIT DU LIVRE 2009,organisés à Paris sous le haut patronage duMinistère de la Culture et de la Communication.  La même année, il a permis à l’imprimerie CAIRBOUSCE de remporter le CADRAT D’ORdes imprimeurs  La première édition du livre SAUVAGES a été écoulée en 15 mois. Après réimpression le livre est à nouveau disponible, une coédition deséditions EYROLLESetLE MONDE DE LA PHOTO    Introduction de l’auteur : Le livre SAUVAGES est né au coeur de l’Afrique, lors d’un reportage sur les berges de l’Okavango, le fleuve qui ne trouve jamais la mer. Chaq ue année, les crues de cet immense cours d’eau inondent le désert du Kalahari, sculptant un delta intérieur de 15 000 km2où se développe un biotope exceptionnellement riche, théâtre de grandes concentrations animales.  Mais cet espace est menacé : depuis sa source en Angola, puis en Namibie et jusqu’au Botswana, l’or bleu de l’Okavango est au centre de nombreux projets – barrages hydroélectriques, dérivations d’eau potable, irrigations, exploitations minières – qui pèsent sur l’avenir du delta.  Cet état des lieux inquiétant et révélateur de la fragilité des grands écosystèmes orienta mon travail pendant 4 ans : dans l’Okavango, puis dans d’autres régions d’Afrique, j‘entrepris de réaliser des portraits animaliers avec des techniques photographiques modernes, mais en recherchant le rendu sépia des instantanés d’autrefois. Une démarche qui se voulait avant tout esthétique, mais aussi un moyen de rappeler encore le déclin annoncé des grands sanctuaires sauvages. Peu à peu, au fil de mes voyages au Botswana,  au Kenya, en Tanzanie et à Madagascar, de nouv elles images sont venues enrichir cette collection.  Ma quête s’achève provisoirement avec ce livre, qui scelle une étape de mon travail sur la vie sauvage.
 
 Bruno Calendini / www.vision-sauvage.com
SAUVAGESEditions EYROLLES&LE MONDE DE LA PHOTOest classé dans la catégorie « Beaux livre s » La couverture est recouverte dun vernis pelliculé mat, rehaussé dun vernis sélectif UV Intérieur : papier Arctic volume 150g pnoctué par des pages de papier création. Imprimé par ESCOURBIAC avec des encres végétales sur papier blanchi sans chlore, provenant de forêts gérées de façon durable.  Format 24 x 30 - 130 photos - 160 pages – 36 €
   
 S A U V A G E Sl’expo  L’exposition SAUVAGES, parrainée par NIKON , présente des portraits animaliers réalisés dans différents pays d’Afrique et traités dans des tons sépia. E lle se compose actuellement de 38 tirages grands formats
       Ces photographies sont tirées sur papier photo satiné, en laboratoire professionnel Elles sont contre- collées sur un aluminium dibond 2mm qui leur assure une parfaite planéité. Une plastification rebordée mate anti-reflets autorise les accrochages en extérieur.  Une exposition permanente est présentée au Château d’Orfeuillette, à La Garde en Lozère, à deux pas de l’A75, entre Clermont Ferrand et Montpellier.Plus d’infos ici : http://www.vision-sauvage.com/news17.htm  
Bruno Calendini à exposé à :Galerie Polka, Stade de France, Salon de la Photo (Paris XV), Nikon ProTour, Ambassade de France à Berlin, Festival international de Montier en Der, Place St Sulpice (Paris VI), Galerie Binôme, Galerie d’Angleterre, Maison des Arts d’Evreux, Rencontre photographiques de Rennes, FNAC, …    
              Exemple de communiqué de presse /Rencontres photographiques de Rennes   
  
        
   
 
S A U V A G E  S   l’expo      EXPO PHOT O- Ville de RenneSso/ciétéPotographique  hRnnesede   
 SAUVAGES -Portraits animalier s  Photographies de BRUNO CALENDINI                                  www.vision-sauvage.com  Du 29 octobre au 9 novembre  Péristyle sud – Hôtel de Ville de Renn es
     
 
    Depuis 30 ans, la Société Photographique de Rennes organise des rencontres photographiques, en partenariat avec le Service Culturel de la Ville de Rennes. Chaque année sont mises en place des expositions, dont la principale est présentée pendant 15 jours dans le péristyle sud, très belle salle de l’Hôtel de Ville datant du XVIIeI siècle. Depuis sa création, cette manifestation a accueilli de prestigieux invités comme Robert DOISNEAU, Jean loup SIEFF, Lucien CLERGUE, Hans SYLVESTER, Gérard VANDYSTADT, Philip PLISSON, Jean DIEUZAIDE, Bernard   DESCAMPS, … et beaucoup d’autres. Cette année, c’est Bruno CALENDINI qui exposera ses Portraits Animaliers devant le public rennais : « Brun oCALENDINIphotographie la faune africaine à la manière d’un portraitiste. De ses voyages, il ramène des regards, des attitudes et des émotions soulignés par des angles particulièrement originaux. La teinte sépia de ses photographiest,rès inhabituelle pour du reportage animalier, ajoute une dimension intemporelle à la beauté de cette collection d’images … Un ensemble étonnant. »
Invité par la Ville de Rennes et la SPR, Bruno Calendini exposera son travail du 29 octobre au 9 novembre à l’Hôtel de Ville. Parmi les images déjà présentées lors de précédents évènements, le public breton pourra découvrir de nouvelles photographies plus récentes et totalement inédites. 
    
        
 S A U V A G
 
 
 l a presse 
    
                                                    
 
    
 
 
S
 
 
A
 
 
 
U
 
    
V
    
 
    
A
 
    
G
    
 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
p
    
re
s
s
e 
    
                                                     
 
 
 
 
 
 
 
 
 S A U V A G E  S  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Stand Nikon – Salon de la photo - Paris
    la presse 
    
                                                   
 
 
S
 
A
 
U
 
V
   
 
   
A
   
 
G
   
 
                  
   
                    
 
 
 
e
s
s
e 
    
 
S A U V A G E    extSrai ts d’interviews
Bruno, racontez nous un peu votre parcours et vos premiers pas dans l’animalier :  J’avais une vingtaine d’années lorsque j’ai commencé à investir tout mon temps dans la photographie. J’ai appris essentiellement dans les livres, les magazines et en échangeant avec d’autres amateurs. Peu à peu j’ai pensé que je pourrais faire de cette passion un métier. J’ai al ors trouvé un job d’assi stant dans un studio publicitaire en Bretagne. J’y ai découvert le moye n format, la chambre photographique, les éclairages artificiels puissants, l’étude des lumières complexes, l’aspect commercial du métier et la rigueur dont il faut faire preuve face à des clients exigeants. Un an plus tard, je me suis installé à Paris pour contin uer l’aventure en free lance. Je n’ai jamais cherché à me spécialiser. J’avais très envie au contraire de to ucher à tous les métiers qui se pratiquent avec un appareil photo. C’est comme ça que j’ai découvert la mode, la presse magazine, le portrait de personnalités, la musique, le reportage évènementiel, les plateaux de tournages, le tourisme, … et c’est à travers chacune de ces spécialités que je me suis construit. Parallèlement, la vie sauvage m’a toujours fascinée. En 1996, j’ai foulé une première fois le sol africain en réalisant un reportage pour un tour opérateur qui proposait les destinations Kenya et Tanzanie. Ce voyage fut un choc. A mon retour, je replongeai dans mon quotidie n urbain et éclectique auquel j’étais très attaché, mais avec la ferme intention de vivre d’autres expériences en photographie animalière dès que j’en aurai lopportunité.                       
          
 
   
  Votre livre « SAUVAGES » est l’aboutissement de plusieurs années de travail sur le continent africain. Comment est né ce projet ? Tout est parti d’une commande : un reportage de 18 jour s dans le Delta de l’Okavango, pour concevoir une exposition réalisée avec des outils exclusivement numériques. En 2004, les photographes animaliers professionnels faisaient peu confiance aux pixels. Un magazine photo avait alors décidé de démontrer que les problèmes d’énergie étaient gérables même sans électricité domestique, et que la qualité des fichiers produits avec les boîtiers pros du moment permettait déjà d’obtenir de beaux tirages grands formats. Je suis parti avec cette mission et l’idée de photographier la faune en noir et blanc. Personne ne le faisait en France, à l’époque. Lorsque l’exposition a été présentée au Festival de Montier en Der avec ce traitement légèrement sépia, au milieu de 45 autres expositions en couleur, les réactions du public et des médias ont été très positives. Le lendemain de l’accrochage, un éditeur est venu me proposer de faire un livre. J’ai décliné l’offre car j’estimais ne pas avoir suffisamment de matière pour ça. … mais l’idée a fait son chemin. Après divers reportages commandés ou personnels au Botswana, au Kenya, en Tanzanie et à Madagascar, j’avais enfin suffisamment d’images pour envisager les réunir dans un ouvrage. J’ai présenté mon travail et quelques mois plus tard, en novembre 2008, SAUVAGES était publié . Tout est alors allé très vite, et le livre a rapidement été épuisé. Face à une demande persistante, les Editions Eyrolles et Le Monde de la Photo ont déci
       Votre travail semble vouloir donner autre chose à voir que du purement figuratif ou narratif, est-ce que je me trompe …? Beaucoup de naturalistes utilisent l’image pour décrire des espèces, des scènes et des comportements rares. Le but vers lequel je tends es t plus artistique que scientifique. Les animaux sont mes modèles et je leur tire le portrait. J’essaie systématiquement de capter leur « personnalité » et de les sublimer par un angle in attendu, une astuce photographique, une ambiance dramatique, un clin d’œil humoristique, une composition graphique, … en privilégiant l’originalité et surtout l’esthétique. Si les règles et les contraintes de prises de vues sont forcément différentes, le pouvoir de séduction du portrait opère avec les animaux comme avec les humains.  
 
 
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.