Chapitre 1 : l'organisation géographique du monde

De
Publié par

Chapitre 1 : l'organisation géographique du monde

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 100
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Terminale STTPeuplement, territoire et ressources en Russie Chapitre 4 : peuplement, territoire et ressources en Russie [livre ch. 4 pages 222 - 239] Problématique: quelle est la part de la géographie et de l’histoire pour expliquer les problèmes que rencontre la Russie pour maîtriser un territoire riche de potentialités économiques et humaines ? Plan du coursDocuments principaux Introduction :la nouvelle géopolitique de la RussieCartes page 224 I. Un espace riche mais mal géréDocuments du livre A. Un potentiel considérableFiche-carte n°1 et 2 B. Une mise en valeur insuffisante II. Les défis humains de la RussieDocuments du livre A. Russes et non-RussesFiche-carte n°3 et 4 B. Un espace inégalement peuplé et mis en valeur Travail personnel ÖMettre au point ses documents, dossiers et sa liste. ÖRéviser ses cours. Objectifs principaux
Notions et vocabulaire Géopolitique ; Glasnost ; Perestroïka ; Toundra; Taïga; RaspoutitsaEmbâcle / débâcle; podzol ;tchernoziom ;pergélisol / Merzlota; steppes; SAU ; productivisme. Etat multinational ; fédéral ; « pied rouge » ; russophone. Centre / périphérie.
Repères La fédération de Russie ; la Tchétchénie ; Caucase ;Sibérie ;Baïkal ;Oural ;Les «» ;3 Russie mers et océans bordiers ; pays voisins Le « triangle utile » ; quelques régions productrices ; les villes principales ; le transsibérien ; Gorbatchev ; Eltsine ; Poutine Chiffres de superficie ; population ; densité ; ISF
Organisation, méthodes et techniques de l’épreuve orale. Sa liste ; les documents ; les dossiers. Chapitre 4 : peuplement, territoire et ressources en Russie [livre ch. 4 pages 222 - 239] Problématique: quelle est la part de la géographie et de l’histoire pour expliquer les problèmes que rencontre la Russie pour maîtriser un territoire riche de potentialités économiques et humaines ? Plan du coursDocuments principaux Introduction :la nouvelle géopolitique de la RussieCartes page 224 I. Un espace riche mais mal géréDocuments du livre A. Un potentiel considérableFiche-carte n°1 et 2 B. Une mise en valeur insuffisante II. Les défis humains de la RussieDocuments du livre A. Russes et non-RussesFiche-carte n°3 et 4 B. Un espace inégalement peuplé et mis en valeur Travail personnel ÖMettre au point ses documents, dossiers et sa liste. ÖRéviser ses cours. Objectifs principaux
Notions et vocabulaire Géopolitique ; Glasnost ; Perestroïka ;; Toundra; Taïga; RaspoutitsaEmbâcle / débâcle podzol ;tchernoziom ;pergélisol / Merzlota; steppes; SAU ; productivisme. Etat multinational ; fédéral ; « pied rouge » ; russophone. Centre / périphérie.
Organisation, méthodes et techniques de l’épreuve orale. Sa liste ; les documents ; les dossiers.
Meyniac JP
1/4
Repères La fédération de Russie ; la Tchétchénie ; 3 Russie» ;Sibérie ;Caucase ;Oural ;Baïkal ;Les « mers et océans bordiers ; pays voisins Le « triangle utile » ; quelques régions productrices ; les villes principales ; le transsibérien ; Gorbatchev ; Eltsine ; Poutine Chiffres de superficie ; population ; densité ; ISF
07.05.05
Terminale STTPeuplement, territoire et ressources en Russie Introduction Quelle est la nouvellegéopolitiquede la Russie après l’éclatement de l’URSS en 1991 ? 1. L’implosionde l’URSS Rappel du cours d’histoire en 5 dates : 1985: M.Gorbatchevest au pouvoirÎéchec des réformes (GlasnostetPérestroïka) ; 1989: le mur de Berlin s’effondre (9/11/89) ; le communisme recule en Europe et dans le monde ; 1991: l’ancienne URSS éclate en 15 nouveaux états dont le principal est lafédération de Russie(carte 1 page 224) Depuis1992: la Russie est en guerre enTchétchénie2000:Boris Eltsinecède la pouvoir àVladimir Poutine2. Lanouvelle géopolitique russe Quatre points-clefs : Æunecontraction géographique(de23M km² pour l’URSS à17 M km²pour la Russie ; rang n°1) mais la Russie reste un géant géographique Æunrecul géostratégique(= la Russie ‘pèse’ moins dans la direction des affaires mondiales que l’ancienne URSS) mais elle reste une pièce maîtresse des relations internationales par son poids territorial et humain, ses armes nucléaires, son potentiel économique, son rôle dirigeant pour le monde slave). Æ unegravecrisemarque le passage vers l’économie de marché ( socio-économiquedossier pages 236 – 237) Æl’autorité de l’étatestfragilisé: actuellement les ressources humaines et naturelles sont encore plus vitales qu’avant. I. Unespace riche mais mal géré A. Un potentiel considérable 1. Derrière l’immensité, 3 ‘Russie’ Fiche-carte n°1 (carte page 238) La Russie est ungéantcontinental : 11 fuseaux horaires,17 M km²,10 000 km est-ouest, des ouvertures vers l’Asie et l’Europe). Lefroidélevées et importante continentalité) caractérisent le pays. On (latitudes peut distinguer 3 ensembles : La Russie d'Europe Relief assez plat et bas (plaine russe). Milieu continental à hiver froid et peu humide (neige) et été assez chaud et orageux mais assez courts. Donc forte amplitude. Alternance del'embâcle(fleuves et lacs gèlent en surface) et de ladébâcle (ledégel des eaux des fleuves et lacs) avec la Raspoutitsa(au printemps les sols dégèlentÆboue). Végétation de feuillus et conifères (Taïga de Sibérie). Sols aux qualités modestes en général (appelé lePodzol) sauf au centre-sud où on trouve de bons sols noirs (appeléstchernoziom). Présence de la steppe dans les zones sèches. ==> c’est la partie utile de la fédération de Russie LaSibérieAu delà del'Oural (vieillemontagne) plaines immenses et grands fleuves. Domaine du froid. Les sols sont gelés en profondeur (on parle deMerzlotaet depergélisol) durant de long mois. Domaine de laTaïga(vaste forêt sibérienne) et de laToundra(steppes pauvres des milieux arctiques). Les marges désertiques Vers le cercle polaire au Nord c’est l’arctique et la toundra. Au sud vers les ex-républiques d'Asie Centrale domaine du sec et de l’aridité :steppeset déserts... 2. Des ressources considérables Fiche-carte n°2 carte 1 page 232 et page 238 Meyniac JP2/4 07.05.05
Terminale STTPeuplement, territoire et ressources en Russie Le potentiel agricole Partie ouest : sols noirs + climat = "triangle utile" ==> vasteSAUAgricole Utile pour (Surface l’agriculture) mêmesi 80 % du territoire est inexploitable. La Taïga fournit du bois (transporté par flottage) Potentialités miniers et énergétiques L'estrenferme des réserves et une importante variété de matières premières (hydrocarbures de Bakou III ; hydraulique ; charbon de la Léna, Toungouska, Kouzbass ; minerais divers...) L’Ouestet l’Ouralsont les zones d’exploitation les plus anciennes : charbon du Donbass et de Vorkuta ; fer de Magnitogorsk et gaz de Bakou II Russie est un gros producteur et gros exportateur de matières premières et d’énergie Conclusion : se pose les problèmes de la gestion et de la mise en valeur de cet espace B. Une mise en valeur insuffisante 1. Héritage soviétique et désorganisation actuelle L’héritage du passé soviétique est catastrophique: la mise en valeur était de typeproductivisteÆvéritable surexploitation sans tenir compte de l’environnement. La désorganisation actuelle est importante : lecentrea perdu beaucoup de son pouvoir sur (Moscou) les territoires éloignésÆ desressources sont détournées et l’exploitation est inefficace. La perte de territoires devenus indépendants (les 14 autres états nés de l’implosion de l’ex URSS) oblige à réorganiser la production et les voies de communications (cf. la carte). 2. Les transports : goulot d’étranglement Fiche-carte n°2 (suite) (carte page 234 + photos) L’immensité du territoire ainsi que le décalage existant entre les ressources (de plus en plus vers l’est du pays et la population (et les activités économiques), concentrées vers l’ouest font que le réseau de transport est vital. Or celui-ci est totalement inefficace pour 3 causes majeures : - lescontraintes naturelles avec surtout l’alternance gel et dégel (débâcle et embâcle) ; la banquise hivernale qui bloque les mers froides ; l’orientation N/S des fleuves… - l’ancienneorganisation économique du temps de l’URSS privilégiait de vastes concentration d’usines, les combinats, souvent éloignés des matières premièresÆ d’oùd’incessants et lourds transports ; - lespénuries économiques qui affaiblissent des réseaux mal entretenus II. Les défis humains de la Russie Fiche-carte n°3 A. Russes et non-Russes Un étatmultinational(texte 4 page 226) La population de la Fédération de Russie est composée à 82 % de Russes. Les non-russes sont surtout présents sur les périphéries et en Sibérie ; leurs droits individuels semblent respectés mais il leur est refusé toute structures administratives ethniques. Des revendications d’autonomie animent ces minorités allant jusqu’à la lutte pour l’indépendance dans le cas de Tchétchènes. Mais il ne semble pas que le pays soit menacé d’éclatement malgré tout Les ‘pieds rouges’(texte 6 page 227) 25 millions derussophones(qui parlent le russe) vivent en situation de minorités dans les pays limitrophes (issus de l’éclatement de l’URSS) : ils sont souvent victimes de discrimination et beaucoup souhaitent revenir "au pays" : d’où l’appellation de pieds rouges (cf. les Pieds Noirs d’Algérie) ! Meyniac JP3/4 07.05.05
Terminale STTPeuplement, territoire et ressources en Russie Vieillissement et crise sociale (docs 1 et 2 page 226) La population vieillit (l’accroissement naturel est devenu négatif du fait du recul de la natalité et d’une élévation de la mortalité (à cause du vieillissement général mais aussi de la dégradation globale des conditions sanitaires)Æce sont les signes d’une crise économique et sociale dramatique marquée aussi par le creusement des inégalités sociales: si une partie de la population se paupérise (= s’appauvrit) une minorité s’enrichit, parfois dans l’illégalité (« mafias »). B. Un espace inégalement peuplé et mis en valeur 1. L’inégal peuplement Cartes 1 et 2 page 228 La densité est d’environ9 hts/km²mais il faut opposer : - la Russie d'Europe (+ 25 hts/km²) car c’est le foyer originel de peuplement russe et les contraintes naturelles y sont moins fortes ; - au delà de l'Oural : la Sibérie est peu peuplée (fortes contraintes bioclimatiques) sauf une bande de peuplement le long de l'axe duTranssibérien(cet axe de peuplement et de mise en valeur a été voulu par les Tsars puis repris et amplifié par les communistesÎdans les 2 cas le peuplement fut un mélange devolontaires et de prisonniers déportés). Actuellement des flux nouveaux traduisent la crise sociale et politique : départs des régions orientales vers l’ouest ; fuite des meilleurs cerveaux russes vers l’étranger... Mais la Russie reste malgré tout plus attractive que répulsive. Un réseau urbain mal structuré (carte page 230 + photos) Moscou est au centre d’un réseau assez complet à l'ouest. Ailleurs les villes sont plus éparses. Ces villes sont à la mode "socialiste" : de larges avenues, un urbanisme monotone, des radiales (centre / banlieues) adaptées aux transports en commun...). Ces villes ont des difficultés de gestion: crise du ravitaillement, désorganisation des services municipaux… 2. Inégalité de la mise en valeur Fiche-carte n°4 Au final la Russie est organisée selon 3 ensembles : Uncentre, lapartie européenne, concentre l’essentiel du potentiel économique (75 % de l’industrie ; cœur agricole) ; avec 2 pôles,MoscouetSt Pétersbourg. Unepériphérie exploitéela partie occidentale de la Sibérie et les régions méridionales) (l’Oural, avec des puissants centres de production (Oural; Kouzbass; Iénisséi et Angara) et l’axe du transsibérien (doublé par le BAM : Baïkal-Amour-Magistral). Unepériphérie en réserve: le cœur de la SibérieÆmise en valeur (énergie et matières premières) et peuplement ponctuels (lesfronts pionniersmis en place sont peu concluants).
Meyniac JP
4/4
07.05.05
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.