lettreactualites juillet2008

De
Publié par

lettreactualites juillet2008

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 273
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
 2008
Le mot de la présidente
Temps forts
 LES ACTUALITES
Juin 2008
Notre traditionnel déjeuner international a fermé la saison 2007-2008 de Bien-venue en France sur une touche d’exception: - il s’est tenu dans les salons de l’Hôtel du Ministre qui fournit le prestige et la beauté du cadre; - il s’est tenu en présence des mesdames Ockrent, Taittinger -Jouyet et Joyandet qui ont accepté de nous honorer toutes trois de leur présence; - il a réuni plus de 300 convives qui ont bien accepté d’harmoniser leur tenue au thème de l’année : « la vie en roses » Les nombreux sponsors : Roger et Gallet, Annick Goutal, Ladurée, Les vins du Lac , Pénélope ont donné le ton de la fête aux côtés de notre fidèle soutien fi-nancier HSBC. Je voudrais retenir de cet événement le témoignage extraordinaire de l’activité de tant de nos membres bénévoles qui ont œuvré à sa réussite, consacrant leur énergie, leur patience, leurs compétences jusqu’au dernier détail, témoignant ainsi de l’esprit de Bienvenue en France . Merci à vous toutes d’avoir permis la réalisation de cet événement et sa réussite et passez de très bonnes vacances.
DEJEUNER INTERNATIONALNicole Tordjman Le traditionnel déjeuner internatio-nal, cette année sur le thème de la Rose, nous a réunies sous les histo-riques lambris dorés de l’Hôtel du Ministre. A peine était-on entrées dans l’en-filade des salons qu’un kaléidoscope chatoyant, du rose le plus délicat au fuchsia le plus éclatant, nous enveloppait. Des brassées de pétales de roses au centre des tables, des buffets tout aussi va-riés que beaux nous proposaient sans quitter Paris un voyage autour du monde, de la Corée à l’Amérique latine, de la Scandinavie à l’Afrique. Catherine de Gliniasty remercia Mesdames Christine Ockrent, Taittinger-Jouyet et Joyandet de leur soutien manifeste par leur participation à ce déjeuner puis rappela les moments forts de cette année et nous entraina ensuite dans des
1
Temps forts
variations subtiles et brillantes sur le thème de la Rose: beauté, symbole, fragilité, velours des pétales mais attention aux épines de la tige! Rete-nons surtout avant de nous dire au revoir et bon été ce vers et ce conseil de Ronsard: « Cueillons, cueillons dès aujourd’hui les roses de la vie ».
Les Ateliers de l'amitié Francine BoidevaixA l'issue de l'exposition des Ateliers, sur le thème de "La vie en Roses", Marie-Thérèse François-Poncet, fondatrice de Bienvenue en France était heureuse. Bienvenue a gardé son esprit d'amicale entraide et son sérieux, mieux, son pro-fessionnalisme. L'exemple de Bothina Alaidaroos, ambassadrice du Yémen, premier prix de peinture sur porcelaine en témoigne. Arrivée il y a deux ans ne parlant pas un mot de français et n'ayant jamais touché à un pinceau, elle repart déjà pour Sanaa un peu triste malgré les nouvelles fonc-tions de son mari nommé ministre du pétrole. Aujourd’hui, elle parle français couramment, s’est faite de nom-breux amis en France et a décidé d’ouvrir un cours de peinture sur porcelaine au Yémen. Modeste, elle assure que le mérite de ses succès ne revient qu'à ses profes-seurs. "Je crois que Zouina Reydellet (son professeur de français) est contente. Elle s'est donnée beaucoup de mal, deux fois par semaine, pour m'inculquer les premier éléments de votre langue. Quant à Lau-rence Bouchayer, Catherine de Corbiac et Nicole de Montmorin, profes-seurs de peinture sur porcelaine, elles m'ont initié à un nouveau mode d'expression. Toutes sont devenues mes amies. J'espère qu'elles vien-dront me voir à Sanaa. Il faut qu'elles constatent de visu que je continue à travailler mon français et la peinture". Nombre d’autres lauréates ont connu le même parcours faisant l’effort d’apprendre le français et révélant des talents méconnus et des passions
2
Temps forts
Echos des Groupes
Conférence Marcel Rufo: Marcel Rufo, célèbre pédopsychiatre a ac-cepté de nous consacrer une soirée dans la salle de conférence gracieusement mise à disposition par HSBC sur les Champs-Elysées. Il devait expliquer à l’aide de nombreuses « petites histoires » le dur métier qu’il exerce tentant au quotidien de sauver des enfants atteints de terribles troubles tels que l’ano-rexie mais aussi sujets à des violences dans leur environnement familial et social. Sa capacité d’empathie, son charisme et son humanité profonde per-mettent à nombre de ses patients de dépasser leurs drames. Face à ses douloureuses histoires, il ne se départit pas d’un humour qui contribue certainement à ses réussites.
Virginie de Lannoy
Pique-nique royal à Versailles
Véronique Debieuvre
L’union fait la force, 8 groupes se sont retrouvés le Jeudi 22 Mai au Pe-tit Trianon, et au Hameau de la reine pour une rencontre avec le jardi-nier en chef de Versailles Alain Baraton. Jardinier en Chef: c’est de loin le titre préféré de cet illustre journaliste que beaucoup d’entre vous connaissent pour l’écouter chaque samedi sur France Inter dans sa chronique jardinage. Plus de 60 participantes et 14 nationalités vêtues de robes fleuries et chapeautées selon la consigne se sont retrouvées à la grille du Trianon pour découvrir le parc.
3
Echos des Groupes
Nous avons parcouru les jardins du Hameau, sauvages et informels comme l’avait souhaité Marie-Antoinette, rompant avec l’ordonnance-ment rigoureux des jardins à la française dessinés par Le Nôtre. Dans ce cadre magnifique, une remise des prix récompensa l’Allemagne et la Russie pour la qualité de leurs plats et Gloria Iten pour son élégance fleurie. Les prix remis étaient le livre dédicacé par Alain Baraton: « Un jardinier à Versailles ». Chaque arbre a une histoire. En février 2005, le chêne préféré de Marie-Antoinette a dû être abattu. Le propriétaire des montres Bréguet se montra intéressé par le tronc de ce chêne. Après avoir reproduit la mon-tre commandée par Marie-Antoinette qu’elle n’a malheureusement ja-mais portée, il a voulu lui offrir un écrin fabriqué dans le bois de cet ar-bre de 324 ans. Reconnaissant, il s’est engagé à restaurer le Pavillon Français dans le domaine de Marie-Antoinette, petit bijou d’architecture ainsi qu’une partie du Petit Trianon.
Une soirée de chansons au « Lapin Agile »Colette Le Guay Ce 1er Avril 2008 restera marqué par une exceptionnelle soirée au « Lapin Agile ». Situé à Montmartre, ce cabaret est l’un des plus vieux de Paris, lieu de rencontres des peintres, des poètes, des écrivains, des co-médiens, des chanteurs. Il y a quelque chose d’ensoleillé dans ce cabaret sombre, à la lu-mière du cachot. Le « Lapin Agile » fait revivre notre patri-moine de chansons populaires « la vie en rose », « le temps des cerises », « la bastille », « mimi peau de chien »… Chacun écoute l’autre, le cœur en fête, dans l’atmosphère des veillées d’autrefois. Nous fredonnons, nous chantons à gorge déployée, heureux, ravis, hilares, sans contrainte, comme libérés du respect humain. Les chansonniers ajoutent leurs histoires où la poésie jongle avec l’hu-mour. Il fait bon rire et chanter toutes nationalités confondues. Le « Lapin Agile » fut un long moment de bonheur partagé.
4
Temps forts
Jeux d’ombres et de lumières au Centre de Conférences Internationales: Francine Boidevaix, Annie Lionnet, Nicole TordjmanDe nouveau en partenariat avec l’association Assophie, nous avons eu le plaisir d’écouter des jeunes artistes internationaux élè-ves de l’Ecole Normale de Musi-que fondée en 1919 par Alfred Cortot. Cette école dirigée par Henri Heugel compte aujourd’hui 1100 élèves. Henri Heugel et l’un des maîtres Devy Erlih étaient venus les soutenir. La soirée mettait en parallèle un concert et une exposition de photo-graphies d’art présentées par la galerie Voz’images dans les salons du CCI mis à la disposition de Bienvenue en France par le Ministère des Affaires étrangères et européennes. Nous avons écouté une excellente pia-niste russe, Sofja Gülbadamova, qui a in-terprété avec fougue deux Scherzos et un Nocturne de Chopin. A propos, saviez-vous que le scherzo ème était, au 18 siècle une pièce légère qui a remplacé le menuet? Bee-thoven lui donna ses lettres de noblesse et Chopin en a fait une pièce dramatique. Puis une clarinettiste taïwanaise, Chao-An Lin et un pianiste américa-no-slovaque, Zacharie Deak, nous embarquèrent avec fougue vers les sons plus modernes de Francis Poulenc. La soirée s'acheva par le Trio pour piano n°3 de Brahms, avec une vio-loncelliste coréenne du Sud, Jae-Young Lim, le même pianiste et une violoniste française, Aude Pucetti. La qualité des musiciens fut saluée par des tonnerres d’applaudisse-ments. La soirée fut aussi internationale sur scène que dans la salle. Le buffet était français et nous permit de bavarder avec les jeunes musi-ciens.
5
Temps forts
Etienne Mougeotte, directeur des Rédactions, présente Le Figaro à Bienvenue en France Anne SérèsLe Figaro a invité Bienvenue en France à assister à la conférence de rédaction du 28 mars dernier 10 heures : début du rituel. Etienne Mougeotte, le directeur des Rédactions, réunit pendant 40 minutes dans la salle de Conférence du Bd Haussmann les quelques 2O chefs de rédaction du journal (politique, international, société, sport…) Jean-Marie Salvator, le directeur délégué, les interroge à tour de rôle. JMS : « Quoi de neuf à la culture ? » Le directeur de la rubrique : «La Villa Médicis, audition des candi-dats… » JMS : « Et à la Politique ? » Le directeur de la rubrique : « Les perdants aux Municipales… » Peu à peu le « menu » du journal du lendemain prend forme. « Et l’Edito » demande Etienne Mougeotte . JMS : « On verra à midi ….» (En effet ils se réunissent à 10h, 12h, 15h et 18h, jusqu’au « bouclage » définitif du journal.) La réunion terminée, Etienne Mougeotte nous invite à nous asseoir autour de la grande table ovale et à lui poser des questions. C. de Gliniasty : « La presse quotidienne en France va mal. Comment se porte le Figaro aujourd’hui ? » Le directeur des Rédactions répond : « Le Journal a trouvé un bon équilibre entre le « Print » et Internet ». « En 2006, le Web a explosé et permet une info en temps et en heure. Une « cannibalisation » du journal était à craindre mais un équilibre s’est créé ; le web cible les 30-40 ans, l’écrit les 5O-6O ans. » Guidées par Armand de Tinguy, responsable des visites du Figaro, et notre interlocuteur depuis le début, nous avons pu voir les journalis-tes travailler dans leur unités de rédaction, grands open-spaces rem-plis du bourdonnements des portables et des ordinateurs. La visite s’est achevée vers Midi et nos amies sont reparties ravies … et avec un exemplaire du Figaro du 28 Mars.
6
Echos des Groupes
« Tout… tout...tout… nous saurons tout sur nos… dessous! » (air connu) Annick SohierNous avons beaucoup appris lors de la visite fin janvier, du Salon Professionnel de la lingerie. Savez-vous que le soutien-gorge est la pièce la plus « technique » de notre garde-robe? Cette année la tendance « futuriste » domi-nait, tant par les matières que par les formes, et les dé-filés « Prestige » et « Charme » nous ont ravies! Un stand plus technique a répondu à nos questions sur les dernières possibilités de « tricher » avec la nature (sans recours à la chirurgie)… ce sera bientôt sur le marché français… mais chut… ne dévoilons pas tout!!... Le lendemain de cette vi-site, ce sont les jeunes créa-teurs péruviens qui ont ré-vélé leurs talents pour tra-vailler l’Alpaca! Et c’est grâce à notre amie Rosario Pajuelo, Conseiller commer-cial auprès de l’Ambassade du Pérou, que nous avons été accueillies au Salon de la Mode , ...avec un pisco… et le sourire de l’Ambassadeur du Pérou. En février la mode française à travers le regard de Christian Lacroix, dans la très belle exposition « Histoires de mode » du Musée de la Mode, a été commentée, expliquée... » sous toutes ses coutures » par no-tre conférencière Ingrid. En mars et avril, nos amies ont pu rencontrer les « artistes-artisans » qui continuent à faire vivre ce Paris de la mode, qui résiste vaille que vaille. Ainsi, Madame Germaine, depuis 40 ans, dans son atelier perdu au fond d’une sente champêtre en plein Paris, nous a fait découvrir tous les secrets d’une chaussure « sur mesure ... » Apportez soie, dentelle,satin, coton, cuir...(60cms X 60cms),
7
Echos des Groupes
Bravos
A noter
Le carnet du jour
Arrivées et départs
choisissez votre escarpin ou sandale, talon aiguille ou talon plat, et 2 semaines plus tard, vous serez prête à aller au bal dans les « souliers » de vos rêves. La passion du travail bien fait, la minutie, la patience… et de longues années d’apprentissage, sont toujours à l’honneur dans l’atelier de broderie « Safrane ». Les trésors de la maison, faits de dentelles rebrodées, de perles, de jais, de rubans… de fils de soie de toutes couleurs… toutes les merveilles qui ornent les créa-tions de nos grands couturiers, ont été sortis des ti-roirs et des cartons.
- Bravo à notre amie portugaise Sonia Costa Moura qui à la suite d’une visite du groupe « Richesses du patrimoine » à l’Ecole Nationale d’Admi-nistration (Paris) a postulé pour un cycle d’études de courte durée « Protocole » et a été admise. - Bravo à notre amie japonaise Shiho Shirotori, 1er violon dans l’orches-tre de la Sorbonne qui a joué dans les magnifiques concerts du 27 et du 28 mai à la Sorbonne. Au programme: Coriolan de Beethoven et la pre-mière nuit de Walpurgis.
Jeudi 25 septembre 2008: Forum de rentrée au Quai d’Orsay Fin octobre: Défilé de mode Cocktail de fin d’année: mardi 16 décembre 2008 Les dates de fermeture des bureaux cet été: Vendredi 11 Juillet 2008
Naissances: Isaure, petite-fille de Delphine de Montalembert, Samaël petit-fils de Michèle Dufour-Ricourt, Louise petite-fille de Martine Hacard. Mariages: Quentin, fils de Frédérique Mistral - Xavier, fils de Michèle de Santerre -Arthur-François, fils de Véronique Debieuvre - Louis, fils de Laurence Bouchayer - Manuel, fils de Caroline Sarda. Fiançailles: Jean-Philippe, fils de Nathalie Sahut d’Izarn. Décès: la mère de Ghislaine Desanges.
Au Bureau: départ de Maguelone Orliange-Ladsous et arrivée de Géraldine Balency-Béarn. Chez les animatrices:  - arrivée de Magdeleine Chaumet, Sofia Maduro,Nicole Parlange et Annick Stouls de La Mathe  - départ de Chez les membres: - départ de Bothina Alaidaroos (Yémen), Natalia Nalbandian (Arménie), Galina Avdeeva (Russie)
Le comité de rédaction: Catherine de Gliniasty, Francine Boidevaix,  Lydie Perreau, Nicole Tordjman, Dauphine de  Schonen Crédits photos: Joëlle Mandelbaum, Annie Lionnet,  Annick Sohier
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.