photo_num3 - 3. Prise de vue

De
Publié par

photo_num3 - 3. Prise de vue

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 159
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins
3. Prise de vue
D. Bounie, Polytech'Lille –
Page 1
IAAL, Photographie numérique
agPBo. 2De oP ,einuL'hcetylLA ,hPtoliel– AI  numériographieeuq
Mesure de la lumière avec posemètre intégré (mesure TTL – Through The Lens)
Problème: le processeur ajuste l’ouverture du diaphragme pour caler la luminosité mesurée du sujet sur une valeur standard de 18% de gris (« gris neutre ») Æla neige ainsi photographiée n’est jamais totalement blanche (pareil pour un chat noir) Æsurexposer (ou sous-exposer) la photo ou mesurer la lumière incidente (posemètre séparé)
Mesure multizone
Mesure ponctuelle
Mesure pondérée centrale
Mesure TTL de la lumière réfléchie
queeihpargoirémun  IA –leilotPh, AL
Mesure lumière incidente
Mesure de la lumière avec posemètre séparé
Mesure lumière réfléchie
D3 eoB .gaPtely'LchieunPo, 
ra tundCo «ilva: oiduts sliatéd»in ale lex(«Reftioipmsoevnr nihÉclairage en  »
Créer le bonhomme de neige en polystyrène, le placer devant le fond et derrière une fenêtre. Eclairer de côté le bonhomme avec une lampe HMI (température de couleur identique à celle du jour). Eclairer le bouteilles et les verres avec une lumière tungstène adoucie par un diffuseur. Régler la balance des blancs sur Tungstène (donne une tonalité tirant sur le bleu). Placer un réflecteur de l’autre côté pour renvoyer la lumière sur les objets. Retouche finale avec Photoshop.
iqueumére) N
1. 2. 3. 4. 5.
, PhIAALle –'LilethcoPylei ,oBnu. 4De agPqurie  eiémungotohpar
Scénographie : scénarisationpar les décors
L’homme canon, de Michel Lagarde, http://www.michellagarde.com
Page 5
Lire ici l’histoire de la réalisation de ce cliché (http://photos-lm.chez.tiscali.fr/html/texte_technique.html) D. Bounie, Polytech'Lille – IAAL, Photographie numérique
oCpmsoaingèr  selb edLesaioit: n elquesqu
Plan général
Très gros plan
Plan Moyen
Plan d’ensemble
gae
Gros plan
Plan rapproche
lanses pcadr de Plan américeuhie grapériq numI–AAll eohot,LP ol Pe,niLih'ecytegaPuoB .D6 
, Photogle –IAALethcL'liei ,oPyleémunuqirhpar  ei egaPnuoB .D7Composition : queqleu sèrlgsed  ereDisebaden ioctegardac snes te lect de 
Æsensation de dynamisme
Cadrage vertical « mode portrait »
Æsensation de sérénité
Cadrage horizontal « mode paysage »
ure
a
Composition : quelques règles de base le Nombre d’Or (1,618) : méthode d’obtention et principe a
a
a
b
Pa
a + b Nombre d’Or: « rapport entre la + grande et la + petite partie équivaut au rapport entre le tout et la plus grande partie » ÆDonne un aspect esthétique et agréable à l’oeil a a + bet1(=11)8 ,–60,=8 61b = = 1,618 b a a
eg 8
quesquelles  règpmsolaoC n :tioiàlr O de glrèa desab ederbmoN unts forts situésejsts rud sep io pduntoiri pipnc ne tnocoper tnioftrtn sp iol se surclésets /objbo/stejus sertuadr neontisiposap rxe .f roec( ignes deur les lus sstejcalpelreizor)onurpoh la=sb610,s deerti + a=b ~ 8a3/2
2/3
1/3
2/3
b
lignes de force
a
1/3
stdf ronistopge eimaer livisirémun  eihpargoequel slémépalec réaires sents linreti ed x3 nvé3 sleetujntcer reunie, Polytech'Lliel– AILA ,hPtogaPD9 eoB .
 ser xe( M : R =B)+ hace quulcoibansinod  eedxu couleurs primainosianibxued ed urleou cndcoses rpmiue re tsiaerenue obt com par
M
J
• deux couleurs opposées sont dites complémentaires(ex : R et C) • le complémentaire d’une couleur primaire est une couleursecondaire(et réciproquement) ÆApplication : pour réduire l’intensité d’une couleur, on augmente sa complémentaire (ex : RÌquand CÊ) et réciproquement
R
x : V = aires (eC
B
Ecran : couleurs additives
V
 J +)C,M ,C : oc uo(J  frseuulntmedaonC)uolase setelruiresrtiautre : aihpan  erémueuqiulCorseuri pirmase: R  ,,VB oClueurs secondairesinuoB .D01 egaPLillech'olyte, PotrgP ohAA,L eI–ps)ol/crslo.afoinorrelrihwboc/moc.sttp:eb(hw.we//wwuop hpeielW uo rtohpargosrue ne s deulco rlae oupple s :uesr– ardes coulGestion esab ed selgèr suelque q :ontisimoopCs resocdniaere ts obtenue par comcquhacoe euul
 numérique,LP ohotrgpaih eecytLih'e llAA–I.D11uoB ,einloP  egaPmpCoitosn ios de baseGestion :uqleuqser gèeleuor al : sleppa–rs urleou ces dpt/:(ethtnrup ies enleur cou deserutceT//tenniePdullb.weww/wto.a)phCor.mhpexteRouehnique/T
• Couleurstertiaires(anneau périphérique) = combinaisons de 3 couleurs primaires (c’est-à-dire de 2 couleurs secondaires entre elles ou avec 1 couleur primaire) : bruns, ocres, couleurs de terre… Ex. : brun D1 = rouge (C) + petite quantité de vert (A2) (+ éventuellement un peu de blanc)
• Couleurssecondaires: combinaison 2 à 2 de couleurs primaires : Vert (A2) = Jaune (A) + Bleu (B) Violet (B2) = Bleu (B) + Rouge (C) Orange (C2) = Rouge (C) + Jaune (A)
• Couleursprimaires: Jaune (A), Bleu (B), Rouge (C) (en réalité : jaune, cyan, magenta)
Peinture : couleurs soustractives
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.