Rambaud, A., Florin, A., & Guimard, P. (2006 - Diapositive 0

De
Publié par

Rambaud, A., Florin, A., & Guimard, P. (2006 - Diapositive 0

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 233
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Estime de soi et parcours scolaires à l’école primaire
Introduction
Eléments théoriques :
De nombreuses recherches ont étudié les effets du redoublement
au primaire et mis en avant son caractère préjudiciable pour les
élèves qui en sont l’objet.
Les redoublants progressent
significativement moins que les élèves faibles promus, aux
caractéristiques comparables, et ce quelle que soit l’année de
primaire redoublée
(Cosnefroy et Rocher, 2004). Cependant, les
dimensions conatives des effets du redoublement ont été moins
souvent prises en compte, et tout particulièrement chez les jeunes
enfants. Pourtant, celles-ci gèrent la mise en œuvre des processus
cognitifs (Bressoux, 2003) et sont fortement impliquées dans les
processus d’apprentissage de l’écrit (Reuchlin, 1991; Siaud-
Facchin, 2005). De nombreux travaux ont pu mettre en avant
l’
existence d’un lien entre l’estime de soi élevée et de bonnes
performances en lecture
(Allès-Jardel et al., 2002; Martinot,
2004). Par ailleurs, dans son étude sur le redoublement au collège,
Leboulanger (1995) montre que
le redoublement modifie la
représentation que les adolescents ont d’eux mêmes
et du
« métier d’élève » : chez la moitié d’entre eux, cette image de soi,
s’est détériorée après une année de redoublement,
ce qui a eu
des effets démobilisateurs dans l’investissement scolaire.
Les
travaux conduits sur les représentations de l’école chez les jeunes
enfants (Florin, Verrier & Bernoussi, 1996) montrent que, dès
l’école maternelle, ceux-ci ont des représentations cohérentes de
l’école.
Objectif:
L’objectif de la présente recherche est de mesurer l’impact du
redoublement du CP sur l’estime de soi et les performances en
lecture, dans une perspective longitudinale. Plus spécifiquement,
cette étude porte sur l’évaluation de différentes dimensions de
l’estime de soi chez les redoublants et non-redoublants du CP
(N=193).
Résultats H1:
Résultats H2:
Hypothèses
H1: On s’attend à ce qu’il existe un lien entre l’estime de soi d’une
part, les représentations des compétences en lecture d’autre part,
et les performances en lecture chez les élèves de cycle II
H2: On s’attend à ce que l’estime de soi d’une part, les
représentations des compétences en lecture d’autre part soient
liées au redoublement du CP
Méthode
Population:
- 193 élèves de CP et de CE1 (moyenne d’âge: 7 ans et 3 mois)
- 79 CP n’ont jamais redoublé et 11 CP ont redoublé leur CP
- 81 CE1 n’ont jamais redoublé et 12 CE1 ont redoublé leur CP
Matériel :
-
Une adaptation du Self Perception profile (SPP) de Harter (1982)
pour évaluer l’estime de soi. Ce questionnaire comprend 20 items
composant 4 échelles qui se rapportent aux domaines suivants:
-
« école »: compétences scolaires (Estime de soi scolaire)
-
« conduite »: comportements, attitudes
-
« sociale »:compétences sociales; popularité
-
« valeur propre » : estime de soi générale
-
L’estime de soi globale est mesurée à partir de la somme des 20
items. Ici, nous prendrons en compte l’estime de soi scolaire,
l’estime de soi générale et l’estime de soi globale.
- Une épreuve d’Identification de Mots Ecrits (IME) : composante de
l’ECS-II de Khomsi (1997).
- Un entretien individuel avec chaque enfant, pour identifier ses
représentations de ses compétences en lecture.
Ex: « Tu es comment en lecture? »
Conclusion
Les premiers résultats de cette étude montrent que le redoublement du CP affecte négativement
l’estime de soi scolaire des élèves de CE1 qui est elle-même liée à leurs compétences en lecture.
Ainsi, l’estime de soi se modifie selon l’âge, les domaines et les expériences d’échec ou de
réussite vécu. Ce n’est que progressivement que le redoublement du CP va affecter l’estime de
soi scolaire des élèves. Les élèves insérés dans le système scolaire vont petit à petit construire
des connaissances de soi scolaire. Chez les élèves en difficulté en lecture, les connaissances de
réussite ne sont pas activées spontanément, ce qui les conduit à une réduction de l’effort se
traduisant par de faibles performances en lecture. Par ailleurs, l’année de CP, centrée sur
l’apprentissage de la lecture, peut expliquer que les élèves se représentent plus facilement leur
compétences en lecture.
Cette recherche longitudinale se poursuivra l’an prochain.
0,094
0,232**
globale
0,213**
0,269**
scolaire
- 0,008
0,280***
générale
CE1
CP
Estime de soi
IME
Bibliographie
Allès-Jardel, M., Ciabrini, C., Castelli, N., & Salvelli, C. (2002). Santé mentale, locus de contrôle et estime de soi d’enfants scolarisés en Zone d’Education Prioritaire ou non.
A.N.A.E
,
14(68)
, 207-217.
Cosnefroy, O. & Rocher, T. (2004). Le redoublement au cours de la scolarité obligatoire : nouvelles analyses, mêmes constats.
Educations & Formations
, n°70, 73-82.
Crahay, M. (2004). Peut-on conclure à propos des effets du redoublement ?
Revue Française de Pédagogie
, 148, 11-23.
Florin, A., Verrier, N., Bernoussi, M. (1996). Garçons et filles à l’école maternelle: quelles compétences? quelles représentations? In M. De Léonardis & O. Lescarret (eds).
Séparation des sexes et compétences
. Paris : L’Harmattan, Bibliothèque de
l’Education.
LeBoulanger, M. (1995).
Le redoublement au collège. Des représentations des enseignants à une autre réalité sociale et psychologique.
Troyes : centre Départemental de Documentation Pédagogique de l’Aube.
Martinot, D. (2004). Connaître le soi de l’élève et ses stratégies de protection face à l’échec. In M.C. Toczek, & D. Martinot (EDS.),
Le défi éducatif. Des situations pour réussir
(pp.88-116). Paris : Armand Collin .
Siaud-Facchin, J. (2005). Troubles des apprentissages scolaires ? Enfants surdoués ? Quels liens ?
A.N.A.E
,
81
, 7-15.
Angélique Rambaud, Agnès Florin & Philippe Guimard
Université de Nantes, Laboratoire de Psychologie « Education, Cognition, Développement »
angelique.rambaud@univ-nantes.fr
0
10
20
30
40
50
60
moyenne
des rangs
Estime
de soi
scolaire
Estime
de soi
générale
Estime
de soi
globale
Estime
de soi
scolaire
Estime
de soi
générale
Estime
de soi
globale
Graphique 2:Influence du redoublement du CP sur l'estime de soi
Elèves de CP redoublants le CP
Elèves de CP non redoublants
Elèves de CE1 redoublants le CP
Elèves de CE1 non redoublants
Les analyses de variance (représentations des
compétences en lecture x compétences en
lecture
(score
IME))
montrent
un
effet
significatif
des
représentations
des
compétences sur les performances en lecture
chez
les
CP
(F(2,80)=6,36;p<.05).
En
revanche,
chez
les
CE1,
il
n’y
a
pas
d’interaction
entre
ces
deux
variables
(F(2,86)=2,37;p>.05).
Tableau1: Corrélations entre les résultats des
élèves en lecture (IME) et les scores aux échelles
d’estime de soi, selon le niveau scolaire
***p<.01; **p<.05
En CP, de bonnes compétences en lecture sont
liées à une bonne estime de soi scolaire, une
bonne estime de soi générale et une bonne
estime de soi globale.
En CE1, seule l’estime de soi scolaire est liée à
de bonnes performances en lecture.
Les tests de Mann-Witney indiquent qu’un an après le redoublement du CP, les enfants de
CE1 non redoublants ont une meilleure estime de soi scolaire (49,33) que les redoublants
(31,25). En revanche, les CP qui viennent de redoubler n’ont pas une estime de soi aussi
défavorable que nous le supposions.
Par ailleurs un calcul du chi2 a permis de comparer les fréquences des représentations des
compétences en lecture selon que l’enfant a redoublé son CP ou non, en différenciant les
CP des CE1. Il semblerait qu’il n’y a pas d’effet du redoublement au CP sur les
représentations des compétences en lecture (p>.05) et ce, pour les deux niveaux scolaires.
0
5
10
15
20
25
30
35
40
Score  l'IME
CP
CE1
Graphique 1: Reprˇsentations et compˇtences en lecture
Reprˇsentation de bonnes compˇtences en lecture
Reprˇsentation de compˇtences moyennes en lecture
Reprˇsentation de faibles compˇtences en lecture
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.