Créature contre créateur

Publié par

Créature contre créateur

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 619
Nombre de pages : 26
Voir plus Voir moins
 
        Créature contre créateur  de Sarah K.
Dossier pédagogique
                 Réalisé par : Guénaëlle Joly, Sigrid Rispal, Silvia Zieser, Bureau du Livre de Jeunesse
 Bureau du Livre de Jeunesse Institut Français de Francfort   à n Service culturel de l’Ambassade de France Berli   
 
 
 : seiart smmnuue,  sedar c ed ten .iasitnotoren  vos tp rortiae leet qous ue v despeisésrs  ase  altaruc ér . Leeisred s ce p?  erssoisnxu ,ehev c
 Sélection 2007   Créature contre créateur »B u reau du Livre de «  Jeunesse    Sarah K.  Dossier pédagogique  Comment utiliser ce dossier ?  Ce dossier est destiné à faciliter votre lecture du roman. Il comprend trois grandes p •un travail préliminaire sur le titre et la couverture du livre, •une évocation des thèmes principaux du roman et un relevé de thèmes co à ce roman et aux autres romans sélectionnés pour le Prix, •un parcours du roman chapitre par chapitre, incluant une analyse du lexiq pistes de lecture sous forme de questions et des renvois à des faits de civil Ce dossier doit accompagner votre lecture et aider votre prise de notes dans votre bord, qui reste votre principal instrument de travail. Ce carnet permet en effet de impressions de lecture chapitre par chapitre, de dresser et d’affiner au fur et à mesur des personnages principaux, de dessiner la topographie des lieux, de relever les indic dans le roman, de faire le point sur les thèmes abordés, etc. C’est à partir de ce carn préparerez votre présentation du roman en classe.   1. Travail préliminaire  Quelles impressions vous donnent le titre ? Cherchez la définition dcur émaottuprueis dcer éat.e ur  L’utilisation de la préposictioonnt r»e«est-elle logique lorsque l’on parle du créateur et de créature ? En quelle couleur est-elle écrite ? Pourquoi ?  Recherchez dans la littérature ou dans le cinéma : des histoires de créateurs, dont devient supérieure à son créateur, dépasse son créateur.  Le nom de l’auteur : Sarah K. L’auteur a choisi un pseudonyme K. Que pensez-vou choix ?   Observez la couverture et notez vos impressions : Sur la couverture figure un gros plan de deux hommes aux traits assez gross personnage en second plan regarde de façon inquiétante le premier avec un rictus. Le premier a l’air mal à l’aise et regarde en coin la personne derrière lui. Quelles sont les couleurs utilisées ? Qui est la créature d’après-vous ?  Que peut-on imaginer sur la personnalité du personnage au premier plan (coupe de rasé de près, vêtements qu’il porte …) ?   Comparez avec la quatrième de couverture : L’analyse de la quatrième de couverture permet-elle de compléter vos premières im  Les livres sont des références de la littérature. De quelle littérature s’agit-il ?  2  
queso la  sur essapéd e sets rees c ohsitil  elee  urlo drsjen suise un e dstsapé és selpitlum  de créer sa  à tnetteermeuvr Loe .n
  Sélection 2007 « Créature contre créateurB»u reau du Livre de  Jeunesse    Sarah K.  Quel est le rapport entre les choix de « Frankenstein », « Hamlet » et le titre « contre créature » ?   Quand vous aurez lu le livre, relisez l e trtiteom caper zvacev soc ommentaires  précédent s : Pouvez-vous répondre à la question de la quatrième«d eU nceo ucrvéearttuurree  imaginaire peut-elle prendre vie pour se venge r de son créateur ? »  Le roman est classé dans la catégorie policier , ce choix vous parait-il judicieux ?   2. Thèmes principaux du roman  Ce livre est un roman policier avec la particularité qu’un livre est écrit dans le liv cette deuxième histoire se dévoile en parallèle de l’enquête policière. Le personnage principal de cette deuxième histoire est un amoureux des lettres qui c crimes en référence à des personnages de clasesièqcule !s  du XIX Le narrateur et héros, Victor, également passionné de littérature, relate ses aventu pensées avec beaucoup d’expressivité.  I. La création littéraire Dans son roman, Sarah K. aborde le thème de la création littéraire et de son devenir. Le narrateur a écrit de nombreux articles en tant que critique littéraire, animé des coll littérature fantastique qui lui ont assuré une certaine renommée. Cette renommé d’ailleurs le cadre professionnel puisqu’un élève, à la suite de la lecture d’un article, u de la banlieue, Grillon choisi d’être dans sa classe pour profiter de son savoir. Toutefois, ce brillant professeur de lettres, confronté au syndrome de la page blanche, par son personnage.  Sarah K. met en parallèle la création littéraire totalement libre du romancier (Victor thème de son roman, ses personnages) et la création littéraire imposée aux élèves première dissertation : « La littérature et la mort ».  Les références nombreuses à la littérature classique et à leur adaptation au cinéma p l’auteur de donner une analyse pertinente du devenir de l’œuvre et de sa vulgarisatio finit par échapper à son créateur.  Le choix du roman policier, permet à Sarah K. de tenir le lecteur en haleine avec de rebondissements. Même le dénouement reste ouvert et laisse au lecteur la possibilité propre fin de l’histoire.   II. L’enseignement Les difficultés de l’enseignement et les relations élèves - enseignants sont également roman. Les principaux protagonistes du roman font partie du corps professoral : Victor mère de Gazo. Chacun d’entre eux a sa propre vision de la pédagogie et des relations élèves - enseign  3
 : stnau  durcœu  a , ,alaGoz éaCr  ruetmmo set esre eu teq 
 etiaerès  apr
  Sélection 2007 « Créature contre créateurB u reau du Livre de »   Jeunesse     Sarah K.  - Qu’est-ce qu’un bon professeur ? Les connaissances suffisent-elles ? Quel doit être l’autorité en classe ?  - Comment intéresser des élèves non motivés à lire la littérature classique ? Ces œuvre doivent-elles être réservées à une élite ?  - Des liens d’amitié peuvent-ils se nouer entre élève et professeur, comme pour G Victor ?   III. Relations d’amitiés et amour filial Enfin, l’auteur évoque les dangers de l’amitié et de l’amour, qui trop forts, dégén possessivité : - amour maternel étouffant et destructeur de Pauline pour son fils, - amitié exclusive et réciproque de Gazo et Victor : Gazo qui va jus conserver les devoirs de son ami et des photos de la femme de cel Victor qui ne peut pas se passer de Gazo et qui en fait parfois s souffre-douleur.   IV. Roman policier et roman fantastique Le roman oscille entre le policier et le fantastique. Le roman policier est une forme de roman dont la trame est constituée par une enquê ou une enquête de détective privé. L'abréviation policier (pour roman policier) est é usitée. Le genre policier comporte six invariants : le crime ou délit, le mobile, le co victime, le mode opératoire et l'enquête. Le roman fantastique est un domaine extrêmement vaste qui se caractérise par l’app phénomène étrange et inexplicable dans le monde réel. Sa spécificité réside en p l’ambiguïté des faits que le lecteur doit interpréter. Le récit est généralement conduit à personne et sa narration relève souvent du fantasme des personnages qui naviguent c dans le doute et la folie. Ce genre prend son essor à leIIVI Xduleècsi caér ne  ua noita fin rationalisme, mais c’esteue qon séct teried suœ sservjam eures comme le mtyehf noadIXXa u de «F rankenstein ou le Promét h»éed emMoadreyr nSehelleyDorua c«u l»a de Bram Stocker en passant par les nouvelles d’Edgar Poe.  Thèmes communs à ce roman et aux autres romans sélectionnés pour le Prix 2007 : On retrouve le thème de la « créatuFreeli c»i dda:ad sapuramni sostns Le sees ndré cioat dns hommes, mais qui souhaitent se libérer de leur tutelle. Cette émancipation se fait dans la violence. Les relations « parents-enfants » et la difficulté de s’affranchir de leur autorité comm sa mère sont également évoquLéeersodmaanns  de Neoté nna déemee smLei .15 ans Enfin, la question du choix de l’orientation au seuil de la vie adulte est posée Que f son baccalauréat ? DLea nrso man de NLoiléymsieinterroge sur son futur métier et son avenir tout comme Grillon qui veut rompre avec son milieu et cherche sa voie.     4
o az Ged bétu  uasc alsss ueiqled egasu iuc-; i quà  tne rènerliol nte ulbapl ,e agalement icrèopil ete o netru  tnammeonstl  arpmereiè an ds aiertn ditioar nu
  
 Sélection 2007  « Créature contre créateur »B u reau du Livre de Jeunesse     Sarah K.  Parcours du roman chapitre par chapitre. En annexe, glossaire français-allemand.  Chapitre I  pp. 7 à 23 p. 7 TGV TGV signifie train à grande vitesse.  Le projet a été lancé en 1981 pour relier Paris et Lyon. Le réseau des lignes à grande vitesse s’est ensuite développé sur l’ensemble du territoire français, et vers les pays voisins (Thalys en Allemagne et en Belgique, Eurostar au Royaume-Uni). Le TGV est réservé exclusivement au transport de voyageurs (à l’exception de trois TGV postaux) et peut rouler jusqu’à 320km/h.  p. 11 Éducation Nationale Il s’agit du système éducatif français. Le  ministère de l’Éducation Nationale est chargé de son administration.  Gare Montparnasse La gare Montparnasse est l’une des six grandes  gares terminus de Paris. Les trains au départ de la gare Montparnasse desservent l’ouest et le sud-ouest de la France.  La Rochelle La Rochelle est une ville française, située en  Charente-Maritime, au bord de l’Océan Atlantique. p. 16 Bram Stoker Ecrivain irlandais (1847-1912), auteur de  Dracu.l a  Dracula Roman de Bram Stoker paru en 1897.  Dracu lamarque une étape déterminante dans l’évolution de la littérature fantastique. donnant naissance à de nombreux livres sur le thème du vampire. Dracula est devenu un mythe populaire, et est l’objet de nombreuses adaptations cinématographiques.  Pistes de lecture :  - Qui est le narrateur ? Qu’apprenons nous de lui dans les premières pages ? - Faites un tableau des caractéristiques physiques et morales du narrateur  5
  
ttenud eréh ? soue Qeu pont-ré povri?   
 
 
 Chapitre II  pp.25 à 33
se leuQ tatél trispe dar ndut ru? areto- nA t-visiune lus on pteis P  ec ldes C-uotioP.etnerahs la danion  régeDxued ser,sS-vèe  lpadéemrtt enesiatis  eéusnadt  Commune françcn.e  .p3  2iNro-   .emmohl ed ueiqysphn ioptriedcsnu eet sF ia   -is ?e fomièral rerp eganuop pee onrsrapa cît.»O  ùparatioi n « Lappture : -emd youaenam eaDdontrk, père le H ed ehcj ,telmari pneeu rdue nc ealp èiece tsc elle de la revan eralbupe éi61 n. 03hiL'oist drerudeGertuse  épop ir eudm rè ,ale acpla  l àneègte telmaH ior udre, Clau son frèul-iicr idsu .eC dués an é a tté uaerap  nostâhce relipple qlie tnL  eopP-ihuosia  lntba le,inSe siraP àmajne te passant par lîiatnG-reavsi ,ne amequu tiar Sertrau reirtoNaD-eteR ir s ,aPyoset Trosan arrine,eS-ecruoS-niamre-Gntai S àceurso  iSut éihilpp e Louis-Pe.  PontM alhcnad tn snae  stajeenouet, r al ed nad enieetmlHas akShe  dtita »C itéroi nune e diquerépl 13 lmaH  tegarTieéde  dakShpeesseepra ea(tc eVI, scène 7).   p.mproe  se,idrfpe te ,elle tE ,tiis. -Louaintle Seh ,arcnenb « U e  lisrus bénsDauelp .sruaes ne hées chases tropostnt mopmtêer s  «atur Cré,er leverel  eovcabulaire qui maeuqr el alam esi hduosér) p. 3  Sei0 LauelF  ençnarf evre ps,aia  sntna créateue contrerahaK .  r »  S  2on7 00él StieciL u erveruBd ua  6sse eunede J tels noeusl- Q cta ldex eulis rèhpsomta( ? noi
 la qualité de s nter pétu éoprut  e tles rèn boe seiesnmengstne Lycand pariéen L uocyeé-erGsil-rtua QletiLar ietis neis snad éunoattnl  ,ter ca en 1665e, paruemmohil eej n enuesuru d aesntveD mo .04 .p vèses éle seau dniverèiloM ed ertâéh tdee ècPin ua J .p3  8L  
 
7
 Sélection 2007 « Créature contre créateur »B u reau du Livre de  Jeu esse n   Sarah K. Chapitre III  pp. 35 à 47
 
                                                 1 travail donné à faire dans les conditions,dcoeml’meex aenmtrennement.
)5781-3781(snoitec ldes teis P. aperC mo: - uter de trée renz lalleced eozaG te  -? ue Qic Vr to tel serllses nodu profelations etr eusss see  d? sevèléeuQ -   sez- pen du vous xudhcioemd t èh bu bacnca : 1L « il aréttrutae et la mort » ?  uecqAns ea JJan-aménrap a étic uest adape roman 9108 .L apure  n Santiishr Cete ladsnoL leahciM ery,Connean ec S ,va9168e  nandu1-45)198li ,tse e ètanfrisça18 (htruR miabdu  oPlater.  p. 43 Ar sed te animullIfeenn  e3)87(1r dnUue rsino easamme notautnt l elohmmrppoerd èbre phre »  Cél .p « 14treb .nist ee  le  Lrerigrna saGd naalsi Ari4). (153tua  ,etotsirAd esabeRar pae isprreav. J.-C.)  p. 4 2eLn mod  ealr otst Pe lohiphsorg e( ce-483 223rivaléctaliin ibmreneU oc ,otE om Re osicol panidém rei ed lavé
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.