Version pdf - Alcibiade et Socrate au combat !Eti de\ meira/kion w ...

De
Publié par

Version pdf - Alcibiade et Socrate au combat !Eti de\ meira/kion w ...

Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 85
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Alcibiade et Socrate au combat !Etide\meira/kionw\)ne)strateu/satoth\nei)jPoti/daianstratei/an,kai\Swkra/thsu/skhnonei=)xekai\parasta/thne)ntoi=ja)gw=sin. [4]de\ genome/nhj ma/xhj 0Isxura=j h)ri/steusan me\n a)mfo/teroi, tou= d' 0Alki€ia/dou trau/mati peripeso/ntoj o( Swkra/thj proe/sthkai\h)/munekai\ma/listadh\prodh/lwje)/swsenau)to\nmeta\tw=no/(plwn. [5] 0Egi/neto me\n ou)=n tw=? dikaiota/tw? lo/gw? Swkra/touj to\ a)ristei=on: e)pei\ d' oi9 strathgoi\ dia\ to\ a)ci/wma tw=? 0Alki€ia/dh? spouda/zontej e)fai/nonto periqei=nai th\n do/can, o( Swkra/thjboulo/menojau/)cesqaito\filo/timone)ntoi=jkaloi=jau)tou=prw=toje)martu/reikai\ pareka/lei stefanou=n e)kei=non kai\ dido/nai th\n panopli/an. [6]e/)w/,n9ip/wxnntwnugo/hnai0Aqjhn/emonef\iakmw?i/hlgejxha/!itE)peDi\\de=jthnpoo( 0Alki€ia/dhj, tou= de\ Swkra/touj pezh=? met' o)li/gwn a)poxwrou=ntoj, ou) parh/lasen i)dw/n, a)lla\ pare/pemye kai\ perih/munen, e)pikeime/nwn tw=n polemi/wn kai\ pollou\j a)nairou/ntwn. Kai\ tau=ta me\n u(/steron e)pra/xqh.Plutarque,Vies Parallèles,« Alcibiade », VII.TRADUCTION(à partir de la deuxième phrase)[4] Une violente bataille leur permit de se distinguer tous les deux, mais Alcibiade s'écroula, blessé. Alors, Socrate se plaça devant lui, le défendit et, de toute évidence, le sauva, lui et ses armes. [5] Le prix de vaillance devait donc, en bonne justice, revenir à Socrate. Mais les stratèges, eu égard au rang d'Alcibiade, étaient visiblement désireux de lui attribuer cet honneur ; Socrate, qui voulait développer en lui l'amour des belles actions, fut le premier à témoigner en sa faveur, et à demander qu'on lui remît la couronne et la panoplie.[6] En une autre occasion, à la bataille de Délion, comme les Athéniens étaient en fuite, Alcibiade, alors à cheval, aperçut Socrate qui se retirait à pied avec quelques soldats. Au lieu de le dépasser, il resta à ses côtés et le défendit contre les ennemis qui serraient de près les fuyards et en tuaient un grand nombre. Mais cet événement eut lieu plus tard. Traduction d'AnneMarie Ozanam, © Gallimard. QUESTIONS A Morphologie et syntaxe :1. Relevez trois exemples de groupes au génitif absolu et expliquez la construction et la fonction (en général) de ces formes. 2. Justifiez l'emploi de l'accusatif pour les GNsu/skhnonetparasta/thn(première phrase). Quelle est leur fonction exacte ? 3. Identifiez la forme verbale (voix, mode, temps, personne))erpa/xqh(dernier mot) et expliquez la règle d'accord qu'elle respecte. B Étude du texte :N.B. Les citations données en exemple doivent être celles du texte grec.4. Montrez en quoi le rapprochement par Plutarque de ces deux épisodes assez éloignés dans le temps (La bataille de Podidée= 431, celle de Délion = 424) devient symbolique, particulièrement significatif. Quelle expression du premier paragraphe peut justifier la présence du second ? 5.hz?=jept/uo)ex/nwi/9ppnojhd/aiiklA0(orawkSe\du=to,[6] : quelle est la figure de construction employée par Plutarque ? Quel rôle pourriezvous lui attribuer ? 6. Comparez les portraits de Socrate et d'Alcibiade à travers ces deux épisodes. C Traduction :7. Traduire la première phrase. (Vocabulaire :su/skhnoj :compagnon de tente ;o(parasta/thj, ou: qui est placé auprès > compagnon, camarade (de combat, ici).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.