En scooter, en mob... Comment rouler sans casse?

Publié par

En scooter, en mob... Comment rouler sans casse?

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 97
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins
En scooter, en mob...
Comment rouler sans casse?
Sommaire
Chapitre 1: Partager la rue
Chapitre 2 : Quel équipement ?
Chapitre 3 : Que dit la loi ?
2 à 10
11 à 13
14 à 16
Cette brochure a été réalisée par l’IBSR, avec le soutien du Service Public Fédéral Mobilité et Transports, en collaboration avec le Belgian Motorcyclists Union asbl, Fédémot asbl et Mag Belgium vzw. Rédaction: Anne-Valérie De Barba et Lynn Dupuis. Dessins : Nicolas Viot. Merci à Eric Daniëls (MAG), Jonas De Schryver, Patrick Geurten (BMU), Jean-Marie Jorssen (Fédémot) et Julien Reygaert. Cette brochure a été imprimée en juillet 2007 et correspond aux données disponibles à cette date.
Verkrijgbaar in het Nederlands.
rbcott euherparcour r ceouried nalp p etuor itetP
mais ça aussi.
et ça...
Rouler en scooter, en cyclo, en mob, c’est partager la route avec d’autres personnes. Pas toujours évident de se comprendre entre usagers ! Pour apprendre à communiquer et à déjouer les pièges de la route, rendez-vous dans la première partie de cette brochure. Et parce que personne n’est certain à 100% de pouvoir échapper à l’accident, la partie “équipement” explique comment limiter au maximum les dégâts en cas de chute.
Scooter, mobylette, mob, cyclo... Tous ces mots parlent de la même chose. Pour simplifier, le code de la route utilise toujours le même terme : cyclomoteur. Dans cette brochure, nous avons choisi d’utiliser uniquement les termes cyclo et cyclomoteur.
Un cyclomoteur, c’est ça...
Quant à la troisième partie, intitulée “Que dit la loi ?”, elle répond à des questions telles que “Quels papiers dois-je avoir sur moi ? Qu’est-ce que je risque si je ne suis pas en règle ?”. Enfin, pour ceux et celles qui souhaiteraient d’autres informations sur la conduite d’une mobylette, les adresses en fin de brochure vous permettront de contacter des associations qui pourront répondre à vos questions. Bonne lecture et bonne route !
1
2
Le démarrage
Vous remontez une file de voitures et vous vous placez en premier de la file ? Une fois que le feu passe au vert, démarrez sans tarder afin de garder vos distances avec les voitures qui sont juste derrière vous. Mais ne démarrez quand même pas trop rapidement car vous risqueriez de percuter les derniers automobilistes qui passent encore.
Chapitre :1 p
La juste place...
raatger la r
...c’est de laisser de l’espace à droite. Ça laisse une marge de manœuvre si on doit éviter des trous dans la route, une portière de voiture en stationnement qui s’ouvre tout à coup ... De plus, en ne serrant pas trop à droite, le cyclomo-teur est mieux vu par les automobilistes.
ue
L’ angle mort
Les rétroviseurs des voitures posent un gros problème : ils ne montrent pas tout. Ils laissent donc une zone dans laquelle le cyclo est carrément invisible pour l’auto-mobiliste. Exemple : vous dépassez une voiture et au moment où vous êtes juste à côté d’elle, la voiture se déporte sur la gauche. Résultat : gros stress pour vous et pour l’autre conducteur, qui avait pourtant regardé dans son rétro. Pour rester visible, il vaut mieux vous positionner par rapport au milieu de la voiture que vous suivez.
3
4hCpatier 1 : apr
Les camions
tager la rue
Les chauffeurs de poids lourds ne peuvent pas voir ce qui se passe derrière eux. Sur les côtés, ce n'est pas génial non plus. Bref, ils collectionnent les fameux angles morts. Résultat : celui qui les dépasse ou qui s’arrête près d’eux est persuadé d’être bien vu par le camionneur alors que lui n’a rien vu du tout. L’idéal : avoir un contact visuel avec le camionneur. En croisant son regard, vous pouvez être certain qu’il vous a vu.
Si vous ne pouvez pas voir le visage du camionneur dans son rétro extérieur, alors il est certain que lui ne peut pas vous voir.
Se faire repérer
Allumer ses phares même en plein jour est obligatoire ! Et c’est un fameux coup de pouce pour se faire repérer de loin. Ce qui aide pas mal aussi : porter des vêtements clairs.
La zone rouge correspond aux angles morts du camion. Si vous êtes dans cette zone, vous devenez invisible pour le camionneur.
Arrêté à un feu ?
Ne restez jamais à côté d’un ion: cam il risque de manœuvrer et de vous expulser sans même vous avoir vu.
La place idéale : bien devant lui ou bien derrière lui.
Je tourne ? Je le fais savoir.
Vous voulez que les autres conducteurs tiennent compte de vous ? Alors, faites -vous comprendre. Vous vous apprêtez à tourner : prévenez les autres en tendant le bras ou en actionnant vos clignotants ! N’équipez pas vos clignotants d’un cache de couleur. Les couleurs ne correspondent pas à celles auxquelles l’automobiliste s’attend. Il risque donc de ne pas comprendre tout de suite votre message. De plus, c’est interdit !
5
6
Et si je dépasse ?
r
Remonter les files de voitures, ça peut être pratique. Mais attention : si on peut emonter par la droite une file de voitures à l’arrêt, dès qu’elles redé-marrent, soit on se et dans la file, rem soit on continue à la dépasser mais uniquement par la gauche.
Pour ne pas prendre de risques inutiles, toujours remonter une file à vitesse réduite. Ainsi, on pourra mieux éviter la voiture qui change tout à coup de bande ou qui dépasse.
De toute façon, avant de dépasser, il vaut toujours mieux vérifier dans le rétro que la voie est libre.
hCapitre 1 : partager la
Garer son cyclo
 ure
Certaines villes ont des stationnements prévus pour les cyclos. Ils sont renseignés par le panneau ci-contre. i aucun parking n’est prévu, il udra garer le cyclo sur le trottoir ou  l’accotement. Dans ce cas, laissez isamment de place aux piétons pour  puissent passer. Quel que soit it, ne laissez pas votre cyclo sur la comme une voiture, car c’est ar le code de la route.
J’ai priorité... Si vous avez priorité, soyez toujours prêt à freiner ou même carrément à vous arrêter. Car les gens sous -estiment la vitesse d’un deux -roues, d’autant plus si celui -ci est trafiqué. C’est pourquoi, souvent, ils démarrent avant l’arrivée d’un cyclomoteur, croyant en toute bonne foi qu’ils ont le temps de passer et que le cyclo ne devra même pas ralentir.
7
8
Les obstacles ?
Pour les éviter, la règle numéro 1 est... de ne pas fixer l’obstacle des yeux. Car là où on regarde, on a tendance à diriger les roues. Regardez plutôt le chemin que vous allez choisir pour passer à côté de l’obstacle.
Rouler quand la route n’est pas facile... Quand il pleut, les rails de tram et la peinture sur la route deviennent très glissants. Attention donc aux passages pour piétons, aux lignes à hauteur des feux, aux marquages des arrêts de bus...
Pas évidentes non plus les routes avec des gravillons, des plaques ou bouches d’égouts ... En automne, il faut aussi particulièrement se méfier des feuilles mortes.
Chapitre 1 : partager la rue
Rouler en groupe
Quand plusieurs cyclos roulent ensemble, interdiction de circuler côte à côte. Il faut se suivre en file indienne. Dans ce cas, un espace de quelques mètres entre chaque cyclo est nécessaire. Si celui de devant freine, ça laisse un peu de temps aux suivants pour réaliser ce qui se passe et ralentir à leur tour.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.