Partie ix une secte contre la cité

Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 111
Nombre de pages : 159
Voir plus Voir moins
http://www.islam-documents.org/9.html DOCUMENTS SUR LES ORIGINES DE L'ISLAM islam-documents.org Partie IX l Accueil l I    L'arabie sans prophète, histoire et géographie des peuples arabes l II    Arabesques, les civilisations arabes UNE SECTE l III    La religion des CONTRE LA CITÉancêtres, un tabou millénaire l IV    Hobal, Allah et ses filles l V    Des gens et des livres, Juifs, Chrétiens, Iraniens N'aimer qu'un seul est barbarie , car c'est l VI    "Le livre des au détriment de tous les autres. Fût-ce l'amour de Dieu. pays" 1Nietzsche , Par-delà le Bien et le Mal § 67. l VII    Mahomet 570- 610 l VIII    Les mythes de la caverne Allah propose la parabole d'une cité qui a été paisible et tranquille , qui a reçu ses dons en abondance de toutes parts l IX    Une secte contre et qui a nié les bienfaits d'Allah. la cité Celui-ci , en punition de ce que les gens de la cité ont accompli , l X    Le coup d'état de leur a fait goûter la faim et la peur. Un apôtre issu d'eux est venu à eux , Yathrib, établissement mais ils l'ont traité d'imposteur d'un état prophétique et le tourment les a emportés alors qu'ils étaient injustes. l XI    L'antijudaïsme à (Corpus coranique d'Othman 16/113-4). Médine l XII    Médine, petit laboratoire d'une théocratie universelle (622-630) § 261. — Présentation. l XIII    Les fondements de l'idéologie musulmane Un gourou libidineux prêchant la fin du monde , une secte constituée autour de lui, les femmes soumises et pétrifiées au premier rang, et une société narquoise devant le l XIV    Théologie de la 2 phénomène : le schéma serait banal dans nos sociétés contemporaines. soumission Les textes permettent de suivre pas à pas les péripéties du groupe de mohammédiens , 3 les résistances, les mouvements, les doutes , jusqu'à l'échec final. l XV    "Le jihad sur le Mais par delà la succession romanesque d'épisodes se construit une doctrine et un chemin d'Allah !" (622- 4exemple pour tous les musulmans : à partir de Muhammad , modèle du musulman 630) idéal , il s'agit pour la Tradition Islamique de montrer comment l'on doit se comporter quand le groupe est encore minoritaire , dans une société insensible puis l XVI    Des chameaux hostile , comment ne jamais céder aux pressions, comment résister par tous les et des femmes moyens , comment susciter des troubles , créer la provocation et susciter la crainte parmi les infidèles. l XVII    La guerre de huit ans, sanglante Hégire à rebours (622-630) l XVIII    Ordre nouveau en Arabie (630-631) Mille trois cent ans plus tard, dans le Royaume des Pays-Bas. (Extraits d'un article deSabine Cessou paru dans Libération , mercredi 12 mars l XIX    De la mission à 2008).l'empire (631-632) Branle-bas aux Pays-Bas face aux fondamentalistes islamiques l XX    Bibliographie Société. Les conflits quotidiens liés aux revendications religieuses exaspèrent les Néerlandais. De notre correspondante à Amsterdam l XXI    Sommaire L’exaspération monte aux Pays-Bas, sur une multitude de conflits quotidiens liés à l’islam. Les débats se suivent, incessants. Le 5 décembre, le Parlement a interdit le port du foulard islamique dans la police, après des années de politiques plus ou moins tolérantes en fonction des villes. La municipalité d’Amsterdam, de son côté, a demandé à ses travailleurs sociaux, même musulmans, de serrer la main des femmes dans la rue. La décision a été prise après bien des remous : Job Cohen, le maire travailliste d’Amsterdam, a d’abord trouvé qu’il n’était «pas indispensable» de serrer toutes les mains. Puis plusieurs élus travaillistes de l’arrondissement de Slotervaart - à forte immigration -, dans l’ouest de la ville, se sont battus pour le respect de «la norme du pays d’accueil». Groupe à part. Et puis il y a Geert Wilders, chef de la droite populiste passé maître dans l’art d’exploiter le malaise ambiant. Même si toutes les polémiques ne sont pas provoquées par cet homme politique, il promet depuis quatre mois un film contre le Coran. Cette annonce a déclenché une tempête qui a ravivé le traumatisme subi après la mort du cinéaste Theo van Gogh. Il avait été égorgé le 2 novembre 2004 par un 5jeune islamiste néerlando-marocain, trois mois après la diffusion de son film, Soumission , qui dénonçait la condition des femmes dans l’islam. Depuis, les musulmans sont considérés comme un groupe à part, fort de 850 000 personnes (5 % de la population néerlandaise). La présence de 20 000 à 30 000 radicaux, selon les services secrets, est présentée par Geert Wilders comme une menace «d’islamisation de la société néerlandaise». Le burqini, ce nouveau maillot de bain qui couvre l’intégralité du corps des femmes, donne la mesure des avancées du fondamentalisme. Pour tester les réactions du public, la chaîne de télévision Netwerk a envoyé une journaliste écumer les piscines du pays en burqini. La réplique la plus féroce est venue d’un musulman qui a vitupéré contre «l’influence croissante de l’islam orthodoxe aux Pays-Bas». Au total, six piscines municipales ont aujourd’hui interdit le maillot de bain islamique. Le royaume est manifestement pris dans un double conflit entre liberté de religion et liberté d’expression, intégration et tolérance. En septembre, une agence gouvernementale a appelé les Néerlandais à «s’adapter à l’islam». Son argument : «La tolérance est trop faible.» L’islamologue Hans Janssen, de l’université d’Utrecht, estime au contraire que «les Pays-Bas cèdent beaucoup trop aux menaces brandies par les fondamentalistes». Il en veut pour preuve que le gouvernement a demandé à Geert Wilders de ne pas diffuser son film, par peur de représailles. Dans un autre registre, la banque Fortis a remplacé par une encyclopédie la petite tirelire en forme de cochon qu’elle offrait à l’ouverture de tout compte pour enfant. «Distance». De son côté, l’Association des médecins néerlandais (KNMG) a préconisé, fin février, de céder aux préférences des patients, pour un médecin homme ou femme, mais de ne pas tenir compte des demandes liées à la religion des praticiens. Une façon de clore le débat, face aux exigences croissantes des musulmans dans le système de santé. Enfin, après trois ans d’atermoiements, un permis de construire a été délivré à Amsterdam en vue de la construction d’une grande mosquée, qui sera le plus haut édifice de la ville. Ronald Plasterk, le ministre de la Culture, de l’Enseignement et de l’Emancipation, a cherché à détendre l’atmosphère en conseillant aux musulmans de «prendre de la distance» avec le Coran. «Si l’on doit tout prendre au pied de la lettre, il y a de quoi devenir fou, par les temps qui courent», a-t-il commenté. Sooreh Hera, une artiste d’origine iranienne, n’en accuse pas moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.