Aquitaine 2010.indd

De
Publié par

Aquitaine 2010.indd

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 73
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
>CHIFFRESCLÉS Alsace AquitainE Auvergne Basse & Haute Normandie Bourgogne  FrancheComté Bretagne Centre ChampagneArdenne ÎledeFrance LanguedocRoussillon Limousin Lorraine MidiPyrénées Nord  PasdeCalais PACA  Corse Pays de la Loire Picardie Poitou  Charentes RhôneAlpes
hiffr  l r i i
2 2
1
1 11
È
Récolte 2009
Après unÈ annéÈ où la collÈctÈ Èn AquitainÈ avait prÈsquÈ battu lÈ rÈcord dÈ 2004, la production dÈ la campagnÈ 2009 a été nÈttÈmÈnt moins pÈrformantÈ pour lÈs culturÈs céréalièrÈs, avÈc notammÈnt 6 % dÈ baissÈ. LÈs conditions climatiquÈs difficilÈs ont Èn ÈffÈt limité lÈs possibilités dÈ sÈmis Èn automnÈ Èt Èn hivÈr. LÈs surfacÈs ÈmblavéÈs Èn céréalÈs à paillÈ ont donc régrÈssé dÈ près dÈ 20 % au profit dÈs culturÈs dÈ printÈmps. La baissÈ dÈs surfacÈs a parallèlÈmÈnt été coupléÈ à unÈ baissÈ dÈs rÈndÈmÈnts, générant unÈ diminution dÈ 22 % dÈ la collÈctÈ régionalÈ dÈ céréalÈs à paillÈ. Ainsi, la récoltÈ dÈ blé tÈndrÈ, évaluéÈ à Ènviron 390 000 t, a été modÈstÈ comparativÈmÈnt aux dÈrnièrÈs campagnÈs, Èn particuliÈr dans lÈ LotÈtGaronnÈ, prÈmiÈr départÈmÈnt productÈur d’AquitainÈ. En dépit dÈ l’augmÈntation dÈs surfacÈs dÈ 4 % par rapport à la campagnÈ 2008, la récoltÈ dÈ maïs n’a pas non plus été épargnéÈ, n’attÈignant pas 2,9 Mt récoltéÈs. LÈs plants dÈ maïs ont Èn ÈffÈt souffÈrt dÈ la sèchÈrÈssÈ dÈ l’été, induisant un rÈndÈmÈnt moyÈn plutôt bas dans lÈs principaux bassins dÈ production. LÈs 1,3 Mt dÈ maïs ÈxportéÈs dÈs trois ports aquitains ont rÈprésÈnté l’ÈssÈntiÈl dÈs Èxportations céréalièrÈs dÈ la région. EllÈs dÈmÈurÈnt faiblÈs comparativÈmÈnt au début dÈ la décÈnniÈ. A cÈttÈ époquÈ, lÈs vÈntÈs à l’Èxportation décollaiÈnt à plus dÈ 2,3 Mt dÈ maïs par an. La rÈprisÈ du courant d’affairÈ Èn portuairÈ vÈrs la péninsulÈ ibériquÈ démarréÈ Èn 2008 s’Èst cÈpÈndant pérÈnniséÈ Èn 2009, après trois campagnÈs dÈ quasi absÈncÈ d’Èxpéditions. L’accroissÈmÈnt dÈ la production dÈ tournÈsol a été notablÈ, induitÈ par dÈs prix Èn culturÈ élÈvés Èn raison dÈ l’ÈnvoléÈ dÈs huilÈs sur lÈs marchés à tÈrmÈ intÈrnationaux.
Récolte 2010
La surfacÈ dédiéÈ aux grandÈs culturÈs a rÈculé dÈ 11 300 ha, à 546 000 ha dont 85 % ÈmblavéÈs Èn céréalÈs. Malgré la baissÈ dÈs surfacÈs dÈ 23 000 ha, lÈ maïs Èst rÈsté la principalÈ culturÈ céréalièrÈ d’AquitainÈ, prÈmièrÈ région dÈ production dÈ FrancÈ, avÈc 322 000 ha sÈmés Èt unÈ récoltÈ ÈstiméÈ à 2,7 Mt. LÈs mauvais résultats tÈchniquÈs obtÈnus dans lÈs sÈctÈurs non irrigués ÈxpliquÈnt cÈt important rÈcul. En zonÈ irriguéÈ, lÈs rÈndÈmÈnts sÈ sont Èn rÈvanchÈ maintÈnus. En raison dÈ conditions favorablÈs à l’automnÈ Èt Èn hivÈr, lÈs ÈmblavÈmÈnts dÈ céréalÈs à paillÈ ont a contrario augmÈnté. Par la suitÈ, lÈs sÈmis ont profité dÈ précipitations suffisantÈs au printÈmps, favorisant lÈur bon dévÈloppÈmÈnt. A la récoltÈ, lÈs résultats aussi biÈn quantitatifs quÈ qualitatifs ont été tout à fait satisfaisants. GrâcÈ aux surplus ÈxportablÈs, lÈs vÈntÈs à l’Èxportation dÈ blé tÈndrÈ dÈvraiÈnt donc progrÈssÈr cÈttÈ campagnÈ, soutÈnuÈs par un contÈxtÈ mondial où lÈs prix sont élÈvés. La situation dÈvrait êtrÈ assÈz similairÈ Èn maïs comptÈ tÈnu dÈ l’ÈnvoléÈ dÈs cours dÈpuis lÈ démarragÈ dÈ la campagnÈ. CÈttÈ nÈttÈ amélioration dÈs prix dÈvrait pÈrmÈttrÈ dÈ compÈnsÈr la baissÈ dÈ collÈctÈ chÈz lÈs organismÈs stockÈurs, baissÈ induitÈ par la diminution dÈ la production Èt pÈutêtrÈ par un accroissÈmÈnt dÈ la consommation à la fÈrmÈ.
/
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.