employeur - Mise en page 1

Publié par

employeur - Mise en page 1

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 107
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
AVEC
L’APPRENTISSAGE
PRENEZ UNE LONGUEUR D’AVANCE
Vous souhaitez recruter un salarié formé à vos méthodes ? Vous vous demandez
comment trouver le jeune qui connaît bien votre métier ? Vous avez besoin
de salariés opérationnels et motivés ? Avec l’apprentissage, prenez une longueur
d’avance. L’apprentissage vous permet de :
!
renforcer vos équipes et conforter votre compétitivité.
Vous béné-
ficiez d’exonérations de cotisations sociales, d’un crédit d’impôt jusqu’à
2 200 euros. Les salaires sont encadrés et calculés sur un pourcentage
du Smic en fonction de l’âge et de l’avancement de l’apprenti dans
le cycle de formation ;
!
privilégier des choix gagnants.
Vous recrutez des collaborateurs déjà
formés à vos métiers et rapidement opérationnels ;
!
assurer l’avenir de votre entreprise.
Grâce à l’alternance, vous assurez
le renouvellement de vos effectifs. Vous anticipez les besoins en ressources
humaines induits par le départ en retraite des générations du baby-boom.
Pour relever le défi, le plan de cohésion sociale a créé les conditions
favorables au développement de l’apprentissage : fiscalité et cotisations
sociales ont été adaptées, un millier d’entreprises se sont engagées à
augmenter le nombre de leurs apprentis de 20 % en deux ans.
Déjà 22 Régions ont signé des contrats d’objectifs et de moyens avec l’État
visant à développer l’apprentissage dans leurs territoires ; des accords
nationaux avec plus de 20 branches professionnelles ont été signés…
Objectif : porter le nombre d’apprentis à 500 000 d’ici à 2009.
En investissant dans l’apprentissage, vous favorisez l’insertion professionnelle
des jeunes et vous mettez toutes les chances de votre côté.
Avec l’apprentissage,
votre entreprise prend
une longueur d’avance
Prenez le temps de lire ce dépliant, vous prendrez une longueur d’avance.
Quand on est employeur,
comment recruter un futur diplômé
qui a déjà un pied dans l’entreprise ?
www.apprentissage.gouv.fr
Info emploi : 0 821 347 347
(0,12 /mn)
Pour choisir un cursus et une entreprise
- Les Centres de formation d’apprentis (CFA)
- Les Directions départementales du travail,
de l’emploi et de la formation
professionnelle (DDTEFP)
- L’ANPE
- Les Centres d’information
et d’orientation (CIO)
- Les Centres d’animation, de ressources
et d’information sur les formations
(CARIF)
- Les CAD (Centres d’aide à la décision)
des Chambres de métiers
- Les points A des Chambres
de commerce et d’industrie
- Les Chambres d’agriculture
- Les Missions locales
- Les Permanences d’accueil,
d’information et d’orientation (PAIO)
- Les Centres d’information et
de documentation jeunesse (CIDJ)
Sur Internet
- Le site du ministère de l’Emploi,
de la Cohésion sociale et du Logement :
www.cohesionsociale.gouv.fr
- Le site du ministère de l’Éducation
nationale, de l’Enseignement
supérieur et de la Recherche :
http://eduscol.education.fr
- Le site de l’ANPE : www.anpe.fr
- Le site de l’Onisep : www.onisep.fr
- Le site des Chambres de métiers et
de l’artisanat : www.apcm.com
Les adresses
utiles
Agent d’accueil
Agent d’aide à
domicile
Agent de voyage
Animateur culturel
ou sportif
Assistant logistique
Attaché de direction
Auxiliaire de vie
Banquier
Biologiste
Boucher
Boulanger
Carreleur
Carrossier
réparateur
Charpentier
Chauffeur routier
Chef de projet
informatique
Chef de publicité
Chimiste
Coiffeur
Comptable
Concepteur CAO
et robotique
Concepteur réalisa-
teur multimédia
Conducteur
d’engins travaux
Conseiller financier
Contrôleur de gestion
Cordonnier
Cosméticien
Courtier
d’assurances
Couturier
Couvreur
Cuisinier
Décorateur
ameublement
Dessinateur
industriel
Développeur
d’applications
informatiques
Diététicien
Ébéniste
Éducateur
Électricien
automobile
Électronicien
Fleuriste
Forestier
Gestionnaire
de ressources
informatiques
Graphiste
décorateur
Horticulteur
Infirmier
Infographiste
Informaticien
Ingénieur
Ingénieur agronome
Ingénieur télécoms
Installateur
thermique
Interprète
Jardinier
Journaliste
Maçon
Magasinier
Manager de la
distribution
Mécanicien
Menuisier
Monteur génie
climatique
Négociateur
d’affaires
Opérateur géomètre
Opticien lunetier
Parfumeur
Pâtissier-confiseur-
chocolatier
Paysagiste
Peintre
Pépiniériste
Photographe
Plasturgiste
Préparateur
en pharmacie
Projectionniste
Prothésiste dentaire
Réceptionniste
Responsable
commercial
Sellier
Sommelier
Styliste visagiste
Tailleur de pierre
Tapissier
Technicien
agroalimentaire
Technico-
commercial
Teinturier
Topographe
Vendeur
Webmestre…
L’APPRENTISSAGE PRÉPARE
À PLUS DE 500 MÉTIERS, DU CAP À BAC+5 :
www.apprentissage.gouv.fr -
INFO EMPLOI
: 0 821 347 347*
*0,12 €/mn
Couverture:FabriceFouillet.Intérieur:DigitalVision,Image100,PhotoAlto,StockByte.Mai2006-DAG0586
La formation que reçoit l’apprenti est à la fois théorique, en Centre de
formation d’apprentis (CFA), et pratique, au sein de votre entreprise.
L’apprenti, aux côtés de vos salariés, apprend non seulement un métier,
des techniques, mais découvre aussi toute la culture de votre entreprise
et ses habitudes de travail.
Le maître d’apprentissage : un relais indispensable
Le maître d’apprentissage est responsable de l’insertion de l’apprenti,
de sa formation pratique et de son suivi pédagogique en lien avec le
CFA. Le maître d’apprentissage doit avoir un diplôme relevant du
domaine professionnel dans lequel l’apprenti est formé, et/ou posséder
une expérience professionnelle minimale de 3 ans. La confiance entre le
maître d’apprentissage et son apprenti est déterminante dans le succès
de cette formation. C’est aussi le meilleur moyen d’évaluer les qualités
et les compétences de l’apprenti dans le cadre d’un futur recrutement :
immédiatement opérationnel, habitué à vos méthodes, l’apprenti ainsi
formé pourrait être le collaborateur qui, justement, vous manquait…
Fondé sur la transmission des savoir-faire et des expériences, l’apprentissage
répond à vos besoins de compétences d’aujourd’hui et de demain.
Un prérecrutement qui facilite
la transmission des compétences
Depuis toujours, ma
tactique est de former mes
salariés en alternance. C’est
important de pouvoir
accompagner un jeune sur
une période assez longue pour
savoir si je peux l’embaucher
définitivement.
Et puis l’apprentissage,
c’est aussi une véritable voie
d’intégration des jeunes. »
Alain Lapierre
patron de Mur Mur,
salle d’escalade
« Depuis dix ans, 2 500 apprentis
ont été embauchés chez Air France
à l’issue de leur contrat.
L’apprentissage permet la
transmission des gestes du métier
et des valeurs de l’entreprise.
Il s’agit d’un vrai parcours
d’insertion et d’un moment
d’échange extraordinaire. »
Catherine Joudiou
chargée de l’alternance
chez Air France
QUEL PROFIL ?
!
Un apprenti est âgé de 15 à 25 ans
Sous certaines conditions, un jeune peut être apprenti
dès 15 ans ou au-delà de 25 ans.
!
Il prépare l’un des 1 400 titres et
diplômes accessibles par l’apprentissage
Du CAP au diplôme d’ingénieur, ainsi que tous les titres
enregistrés dans le répertoire national des certifications
professionnelles. À noter : de nombreuses universités et
grandes écoles s’ouvrent à la filière.
!
Il vise par exemple une carrière de banquier,
d’informaticien ou de vendeur…
Plus de 500 métiers sont accessibles par l’apprentissage ;
plus de 50 % des contrats sont signés dans le tertiaire.
Un contrat d’apprentissage peut être rompu :
à la demande de l’employeur ou du salarié
pendant la période d’essai de 2 mois ; au-delà
de la période d’essai, par accord des deux parties
ou par décision du Conseil des prud’hommes.
Enfin, à l’issue de la formation, après l’obtention
du titre ou du diplôme préparé.
Principaux avantages destinés aux entreprises qui accueillent des apprentis.
Des avantages fiscaux et sociaux
Les apprentis ne sont pas pris en compte
dans le calcul de l’effectif de l’entreprise
pour l’application des dispositions soumi-
ses à une condition de seuil. Ils le sont
pour la tarification des risques d’accidents
du travail et maladies professionnelles.
LE SAVIEZ VOUS ?
D
LE SAVIEZ VOUS ?
D
Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail encadré par des règles précises.
Le contrat d’apprentissage :
mode d’emploi
Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage ?
C’est un contrat à durée déterminée qui prévoit
une période d’essai de 2 mois.
Sa durée change suivant le niveau et le contenu
de la formation suivie. Elle varie de 6 mois à 3 ans
(4 ans pour les personnes handicapées).
Salarié de l’entreprise, l’apprenti bénéficie des
mêmes droits que les autres employés (protection
sociale, congés, etc.).
Comment s’organise l’alternance ?
Un enseignement théorique (environ 400 heures
par an) est complété par une formation pratique
en entreprise.
Des missions opérationnelles sont encadrées au sein
de votre entreprise par un maître d’apprentissage.
Un entretien préalable entre le formateur du CFA,
l’apprenti et ses parents, ainsi qu’un suivi régulier
sont prévus.
Combien paie-t-on un apprenti ?
La rémunération correspond à un pourcentage du Smic, ou du minimum conventionnel si celui-ci est plus
favorable, et varie en fonction de l’âge et de l’avancement de l’apprenti dans le cycle de formation. Dans le
cadre de la découverte des métiers, un jeune peut signer un contrat d’apprentissage dès 15 ans. Dans ce cas,
sa rémunération sera de 25 % du Smic les deux premières années.
Ancienneté - âge
15-17 ans
18-20 ans
21 ans et +
1
re
année
25 %
du Smic*
41 %
du Smic*
53 %
du Smic*
2
e
année
37 %
du Smic*
49 %
du Smic*
61 %
du Smic*
3
e
année
53 %
du Smic*
65 %
du Smic*
78 %
du Smic*
PLUS D’APPRENTIS DÈS 2007 POUR LES
ENTREPRISES DE PLUS DE 250 SALARIÉS
Le gouvernement incite au développement
de
l’apprentissage dans les entreprises de plus de
250 salariés. À compter du 1
er
janvier 2007, les
apprentis devront y représenter 1 % des effectifs,
2 % au 1
er
janvier 2008 et 3 % au 1
er
janvier 2009.
En cas de non-respect de ces objectifs, les entreprises
verront leur taxe d’apprentissage majorée de 10%.
UN CRÉDIT D’IMPÔT
I
1 600 euros par apprenti présent au moins 1 mois par an dans
l’entreprise.
I
2 200 euros lorsque le jeune fait l’objet d’un accompagnement renforcé
(CIVIS) ou si la qualité de travailleur handicapé lui est reconnue.
UNE INDEMNITÉ COMPENSATRICE
I
1 000 euros au moins, par année de cycle de formation.
DES EXONÉRATIONS
Pour les entreprises de moins de 11 salariés
DE COTISATIONS SOCIALES
I
Exonération totale des cotisations sociales patronales et salariales.
Restent dues :
cotisations supplémentaires d’accident du travail.
Pour les entreprises de 11 salariés ou plus
I
Exonération des cotisations patronales de Sécurité sociale et prise
en charge par l’État de l’ensemble des cotisations sociales salariales.
Restent dues :
cotisations patronales d’assurance chômage et
de retraite complémentaire, cotisations au Fonds national de garantie
des salaires et au Fonds national d’aide au logement, contribution
solidarité autonomie, versement de transport et cotisations supplémentaires
d’accident du travail.
UNE EXONÉRATION DE
I
Sont concernées les entreprises qui emploient au moins 1 apprenti dans
LA TAXE D’APPRENTISSAGE
l’année et dont la masse salariale est inférieure à 6 fois le Smic annuel.
LA DÉCOUVERTE DES MÉTIERS,
UNE FORMATION EN DEUX TEMPS
Avec “la découverte des métiers”, le contrat
d’apprentissage peut être signé dès l’âge de 15 ans,
à l’issue d’un parcours d’initiation aux métiers qui
peut commencer à partir de 14 ans. Mais, à tout
moment, le jeune peut faire le choix de revenir
dans la filière d’enseignement général.
* ou minimum conventionnel plus favorable.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.