FORMATION 2010

De
Publié par

FORMATION 2010

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 125
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
FORMATION 2010 Cycle amélioration thermique du bâti ancienmodule 3 Approche écologique de la réhabilitation du bâti ancien Eléments de physique de la construction et outils de simulation thermique adaptés au bâti ancien thème bâtiancien, économies dénergie public maîtresdoeuvre, maîtres douvrage (agents et cadres des collectivités, organismes HLM,  ), services de lEtat (SDAP, DDE), associations (CAUE, PNR) durée 3jours 24, 25 et 26 mars 2010 lieu CAUEdu Rhône - 6 bis quai Saint-Vincent 69283 Lyon objectifs comprendrele fonctionnement thermique du bâti ancien  acquérirune méthode de diagnostic le fonctionnement thermique du bâti ancien, et identifier les appréhender matériaux adaptés  intégrerau processus de projet les outils de simulation dynamique adaptés au bâti ancien  adapterla prescription aux contraintes techniques et réglementaires  pouvoirse référer à des opérations réussies programme: connaissances techniques et méthodologiques cours  atelier: études de cas apportés par les stagiaires  atelier: exemple de bilan énergétique à partir du logiciel LESOSAI (apporter son propre ordinateur portable ; version mise à disposition 3 semaines par le développeur) coût 400non assujettis à la TVA
Le CAUE du Rhône est enregistré auprès de la Préfecture de la région Rhône-Alpes comme centre de formation sous le numéro 82 69 0577 20 janvier 2010 CAUE 69 / JS
Alors que le chauffage représente aujourdhui 69% de notre consommation énergétique et que les particuliers consomment à raison de 240 kWh/m2/an près de la moitié de lénergie produite en France, le protocole de Kyoto nous incite à diviser par 4,8 notre consommation dénergie domestique pour atteindre en 2050 une moyenne de 50 kWh/m2/an. La construction neuve ne manque pas datouts pour relever ce défi : choix de limplantation et des orientations, stratégies de projet globales et cohérentes en faveur des économies dénergie, produits et matériaux innovants à performances accrues, équipements à haut rendement En revanche, le bâti existant est beaucoup plus contraint et lenjeu de son amélioration énergétique est dautant plus important quil constitue les 2/3 du parc, avec une consommation moyenne de 375 kWh/m2/an. Son amélioration énergétique doit sadapter à la configuration donnée et senvisager en regard de sa valeur patrimoniale, au risque de se réduire à une somme de prescriptions techniciennes parfois préjudiciables aux objectifs recherchés. Diagnostiquer la construction et son impact énergétique, évaluer sa valeur historique, architecturale et urbaine, arbitrer les interventions par une analyse multicritère, en déduire une stratégie énergétique globale et cohérente avec les dispositions existantes, mesurer les améliorations obtenues, constituent autant détapes qui fondent une démarche de projet spécifique. A condition de traiter chaque type de bâti selon ses caractéristiques physiques au lieu de lui appliquer uniformément des  solutions » conventionnelles, il apparaît même que certains principes ancestraux et techniques traditionnelles peuvent pleinement participer aux alternatives environnementales aujourdhui recherchées (puits provençal, matériaux à faible effusivité / conductivité, mortier isolant extérieur, ). La double exigence patrimoniale et énergétique complexifie la conduite de projet du maître doeuvre comme du maître douvrage ; elle ne peut se réduire à des choix binaires et doit au contraire développer une approche systémique et des synthèses nouvelles.Le programme de cette formation sorganise à partir de lidentification des enjeux et des acteurs de cette problématique, tout en sappuyant sur des références réussies de réhabilitations conjuguant harmonieusement valorisation du patrimoine et objectifs énergétiques. Les intervenants : Julien BURGHOLZER, responsable du Groupe Construction CETE de l'EstArchitecte et ingénieur des travaux publics de l'Etat, Julien Burgholzer développe au Centre d'études techniques de l'équipement de lEst une étude comparée sur le comportement thermique du bâti ancien. Cette étude a pour objet de mieux comprendre le comportement global du bâti à travers toutes ses composantes (construction, gestion, utilisation) afin doptimiser les économies dénergie et le confort dété, tout en utilisant des techniques et des matériaux compatibles avec la pérennité de ce patrimoine. La finalité de cette recherche commanditée par la DGUHC est la mise au point doutils dévaluation et de prescription adaptés aux spécificités du bâti ancien. Mats-Ola NILSSON, ingénieur EPFL-SIAPhysicien de la construction, Mats-Ola Nilsson fonde en 1980 un bureau dingénieurs-conseils, spécialisé dans la physique des bâtiments et lamélioration de leurs enveloppes. Il collabore avec de nombreux architectes sur des réhabilitations, avec pour objectif de concilier confort et économie dénergie. Dans ce cadre, le Premier Prix Solaire suisse 2002 lui a été attribué avec larchitecte P. Chiché pour la réhabilitation de lhôtel Lausanne Guesthouse. Il obtient également le label Minergie pour une maison de ville classée Monument Historique datant de 1820 et 1550, réhabilitée avec lagence darchitecture Pont 12. Parallèlement à ses activités dagence, il enseigne au cours post-grade Energie et Rénovation à lEcole dIngénieurs de Genève.Jean-Pierre OLIVA, maître dœuvre, consultant en architecture et construction écologiqueSpécialisé dans le domaine de larchitecture écologique depuis les années 80, Jean-Pierre Oliva a tout dabord fondé la première entreprise de commercialisation de matériaux sains : laine de cellulose, bois feutré, peintures écologiques... Puis il se consacre à la conception bioclimatique, en neuf comme en rénovation à partir de 1994. Il fait partager son expérience à travers les ouvrages quil écrit pour les éditions Terre Vivante, qui constituent des références pour lécoconstruction :  La conception bioclimatique »,  Lisolation écologique »,  Maisons écologiques daujourdhui » ; son dernier guide technique  Lisolation thermique écologique » est à paraître en mars 2010.
Le CAUE du Rhône est enregistré auprès de la Préfecture de la région Rhône-Alpes comme centre de formation sous le numéro 82 69 0577 20 janvier 2010 CAUE 69 / JS
PROGRAMMEModule 3 Approche écologique de la réhabilitation du bâti ancienEléments de physique de la construction et outils de simulation thermique adaptés au bâti ancienMercredi 24 mars9h00 - 12h30Approche écologique de la réhabilitation du bâti ancien Jean-Pierre OLIVA, maître dœuvre, consultant en architecture et construction écologique  Fonctionnement thermique et hygrothermique du bâti ancien -au climat et aux ressources locales ladaptation -mode de vie et le vécu thermique traditionnel le Limites du bâti ancien au regard de nos modes de vie et besoins de confort actuels -sources dinconfort : rayonnement froid des parois, humidité, courants les dair... -despaces conçus comme  tampons » : caves, greniers, loccupation granges... -besoins thermiques actuels et lesles enjeux énergétiques (RT 2005, DPE,  étiquette énergie »...), perspectives environnementales et économiques. Les dangers de lisolation conventionnelle par lintérieur 12h45 - 13h45Repas au Fort Saint-Jean - Ecole nationale du Trésor 14h00 - 17h30Approche écologique de la réhabilitation du bâti ancien (suite)  Propriétés thermiques des matériaux -transmission thermique : rayonnement, convection, conduction la - conductivitéthermique, capacité thermique, diffusivité, effusivité des matériaux de parement  Confort dhiver et confort dété - Isolationet capacité thermique -damplitude et déphasage Réduction - Isolanthygrométrique et  climatisation naturelle » Techniques, solutions constructives et matériaux adaptés au bâti ancien pour les murs, toitures, sols et baies : - Murs,toitures, sols et baies Jeudi 25 mars9h00 - 12h30Approche écologique de la réhabilitation du bâti ancien (suite) Jean-Pierre OLIVA Techniques, solutions constructives et matériaux adaptés au bâti ancien pour les murs, toitures, sols et baies : -techniques disolation par lextérieur les - filièressèches et filières humides La ventilation et les systèmes de chauffage - préchauffagede lair entrant : serres bioclimatiques, capteurs à air, puits canadiens, VMC double flux... -des systèmes de chauffage: énergies et mode de distribution de la choix chaleur.12h45 - 13h45Repas au Fort Saint-Jean - Ecole nationale du Trésor
Le CAUE du Rhône est enregistré auprès de la Préfecture de la région Rhône-Alpes comme centre de formation sous le numéro 82 69 0577 20 janvier 2010 CAUE 69 / JS
14h00 - 15h30Comportement thermique du bâti ancien : premiers résultats et orientations Julien BURGHOLZER, responsable du Groupe Construction CETE de l'Est Rappels cadre réglementaire et labels applicables au bâti ancien : -2005 ; RT - labelHPE Rénovation ; -BBC Effinergie Rénovation ; label -Minergie et PassivHaus. comparatif Le cas particulier des bâtiments anciens (avant 1948) : -bioclimatique ; comportement -du bâti ancien par les méthodes de calcul actuelles ; appréhension -thermiques des systèmes constructifs anciens ; particularités Les recherches en cours sur ce thème : - classementtypologique du bâti ancien ; -un modèle thermique adapté au bâti ancien ; vers -d'évaluation in situ (porte soufflante, infra-rouge). outils15h45 - 17h30Atelier : études de cas pratiques apportés par les stagiairesJean-Pierre OLIVA Apporter si possible les documents sous format .pdf Vendredi 26 mars9h00 - 12h30Eléments de physique de la constructionMats-Ola NILSSON, ingénieur EPFL-SIA Les métiers de physicien et décologue dans léquipe de maîtrise dœuvre  Quest-ce que la physique du bâtiment, et quel intérêt pour le projet ?  Stratégies disolation du bâti ancien à partir détudes de cas : - parisolation extérieure (mortier isolant) : Hôtel Lausanne Guesthouse, P. Chiché architecte (1850 m2 ; début XX), label Minergie ; -partielle / techniques mixtes : logements / commerce rue Verdaine à isolation Lutry, Pont 12 architectes (façades enduites ; XVI-XIX), label Minergie ; - parisolation intérieure : bureaux 7 Place de lEurope à Lausanne, D. Huni arch. (façade pierre ; 1866 m2 ; fin XIX), label Minergie.  Fonctionnement et intérêt de lenduit isolant par lextérieur (thermique, structure) 12h45 - 13h45Repas au Fort Saint-Jean - Ecole nationale du Trésor 14h00 - 17h00Quels outils de simulation pour le pré-dimensionnement des dispositifs énergétiques adaptés au bâti ancien ?Mats-Ola NILSSON Logiciel LESOSAI 6.0 : bilan énergétique dun bâtiment existant et évaluation de lénergie grise des matériaux (logiciel adapté aux principales réglementations européennes)  Exercice pratique à partir dun exemple
Le CAUE du Rhône est enregistré auprès de la Préfecture de la région Rhône-Alpes comme centre de formation sous le numéro 82 69 0577 20 janvier 2010 CAUE 69 / JS
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.