Franck Riboud présente sa vision d'un patron impliqué

De
Publié par

Franck Riboud présente sa vision d'un patron impliqué

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 155
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
46 BOULEVARD LUNDY
51100 REIMS - 03 26 40 21 31
21/27 DEC 09
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 781
Page 1/2
REIMS2
2350942200524/XCB/MSP/2
Eléments de recherche : REIMS MANAGEMENT SCHOOL ou ESC-REIMS ou Ecole Supérieure de Commerce de Reims (51) : toutes citations
Patron.
Franck Riboud, patron de Danone depuis 1996, est intervenu lors d'une conférence organisée lundi li» décembre à
Reims Management School sur le « double projet économique et social ».
Franck
R
i
b
o
ud présente sa vision
d'un
p
a
t
r
on impliqué
L
'
é
d
u
c
a
t
i
o
n.
Ce
t
e
r
me a
é
r
é
p
é
m
a
i
n
t
es
f
o
is
p
ar
F
r
a
n
ck
R
i
b
o
u
d,
l
o
rs
de
sa
c
o
n
f
é
r
e
n
ce à
R
e
i
ms
M
a
n
a
g
e
m
e
nt
School. Il n'est
d
o
nc pas
é
t
o
n
n
a
nt
q
ue
le
p
a
t
r
on
de
D
a
n
o
ne
a
it
a
c
c
e
p
té de
p
a
r
t
a
g
er sa
v
i
s
i
on de
l
'
e
n
t
r
e
p
r
i
se avec
l
es
é
t
u
d
i
a
n
t
s.
M
a
i
s,
en
p
a
r
l
a
nt
d
'
é
d
u
c
a
t
i
o
n,
Franck
R
i
b
o
ud faisait
s
u
r
t
o
ut réfé-
r
e
n
ce à son
p
è
r
e,
A
n
t
o
i
n
e, à
q
ui
il a succédé à la
t
ê
te du
g
r
o
u
pe en
1996. «
J'ai été élevé par quelqu'un
qui m'a expliqué que lentreprise
n'est pas là que pour faire des pro-
fits
».
A
t
t
e
n
t
i
o
n, il ne s'agit pas ici de
le
p
r
é
s
e
n
t
er
c
o
m
me
q
u
e
l
q
u
'
un de
d
é
s
i
n
t
é
r
e
s
sé des
p
r
é
o
c
c
u
p
a
t
i
o
ns
é
c
o
n
o
m
i
q
u
e
s.
D
a
n
o
ne pèse 15,2
m
i
l
l
i
a
r
ds
d
'
e
u
r
os
de
c
h
i
f
f
r
es
d
'
a
f-
f
a
i
r
es
en 2008
et
o
c
c
u
pe
la
p
r
e-
mière place mondiale en
p
r
o
d
u
i
ts
l
a
i
t
i
e
rs
f
r
a
is et
c
o
n
s
t
i
t
ue le
l
e
a
d
er
e
u
r
o
p
é
en
en
n
u
t
r
i
t
i
o
n,
m
é
d
i
c
a
l
e,
et
la
d
e
u
x
i
è
me
p
l
a
ce
en
e
au
e
m
b
o
u
t
e
i
l
l
ée
et
n
u
t
r
i
t
i
on
i
n
f
a
n-
tile. « //
ne faut pas tomber dans le
populisme. Une entreprise doit
faire des profits. Le profit est l'élé-
ment vital de l'entreprise. Ma
responsabilité est de tenir les coûts
dans un système de compétition »,
précise
c
l
a
i
r
e
m
e
nt Franck
R
i
b
o
u
d.
A
u
t
r
e
m
e
n
t,
un chef
d
'
e
n
t
r
e
p
r
i
se
doit savoir
r
e
s
t
r
u
c
t
u
r
e
r.
UNE RESPONSABILITÉ MONDIALE
D
'
a
p
r
ès
l
u
i,
le
d
é
b
at
p
o
r
te
p
l
u-
tôt
s
ur
l
'
u
t
i
l
i
s
a
t
i
on de ces
p
r
o
f
i
ts :
«
Qu'est-ce que l'on enfuit: par-
tage, investissement, innovation ?»
C'est ici
q
u
'
i
n
t
e
r
v
i
e
nt
le
d
o
u
b
le
p
r
o
j
et
é
c
o
n
o
m
i
q
ue
et
s
o
c
i
al
de
D
a
n
o
n
e.
La
r
e
c
e
t
te
de
F
r
a
n
ck
R
i
b
o
ud : un savant
m
é
l
a
n
ge entre
la
s
a
t
i
s
f
a
c
t
i
on des
a
c
t
i
o
n
n
a
i
r
es et
l
'
i
m
p
l
i
c
a
t
i
on dans
d
i
f
f
é
r
e
n
t
es cau-
ses. «
Danone n'est pas une entre-
prise familiale. Le propriétaire,
c'est lactionnaire. Mon job est de
gérer léquilibre. ll faut avoir des
résultats économiques pour
ensuite pouvoir présenter des pro-
jets comme ceux de Danone Com-
o
munities ».
A
p
r
ès
G
r
a
m
e
en
D
a
n
o
ne Foods
au
B
a
n
g
l
a
d
e
s
h,
ce
f
o
n
ds
i
n
v
e
s
t
it
dans
d
e
ux
a
u
t
r
es
p
r
o
j
e
t
s: I
O
UI
F
o
n
t
a
i
n
es
au Cambodge,
p
o
ur
la
d
i
s
t
r
i
b
u
t
i
on d'eau
p
o
t
a
b
le dans les
r
é
g
i
o
ns
r
u
r
a
l
e
s,
et
la
L
a
i
t
e
r
ie
du
berger au Sénégal,
p
o
ur valoriser
le
l
a
it de
c
o
l
l
e
c
te des
é
l
e
v
e
u
r
s.
Cette liste
n
on exhaustive
p
r
o
u
ve
selon Ie patron l'implication de son
groupe.
«Depuis six ans, le système
de bonus du groupe se divise en
trois aspects: environnemental et
sociétal, économique, et managé-
rial ».
UNE RESPONSABILITÉ LOCALE
Le groupe s'est distingué dernière-
ment en
r
e
p
r
e
n
a
nt le club de
f
o
o
t-
ball de Croix de Savoie, devenu aujour-
d'hui l'Evian Thonon Gaillard. La pas-
sion de Franck Riboud pour ce sport
n'a pas suffi à motiver cette décision.
« Avec Evian, nous représentons GO %
de l'emploi dans cette région. Toutes
les familles sont touchées de près ou de
loin. Notre rôle est aussi d'être attrac-
tif pour la région».
T
R
O
U
V
ER DES TALENTS
Le
p
o
i
nt
c
o
m
m
un
e
n
t
re le
B
a
n-
g
l
a
d
e
sh
et
le
c
l
ub
de
f
o
o
t
b
a
ll
d
'
E
v
i
an ?
« Attirer des talents dif-
férents ».
Dans son rôle de
p
a
t
r
o
n,
F
r
a
n
ck
R
i
b
o
ud
s
o
u
h
a
i
te
en
e
f
f
et
élargir le cercle des collaborateurs.
Comme
M
u
h
a
m
m
ad
Y
u
n
us connu
pour avoir
f
o
n
dé la première insti-
t
u
t
i
on
de
m
i
c
r
o
c
r
é
d
it
au
B
a
n
g
l
a-
desh, la
G
r
a
m
e
en
B
a
n
k, et
l
a
u
r
é
at
du Prix
N
o
b
el
de
la
p
a
ix
en 2006,
avec
q
ui il a
c
r
éé la
Grameen
Danone Foods.
Ou
c
o
m
me
Z
i
n
e-
dine Zidane,
i
m
p
l
i
q
ué dans le club
de
f
o
o
t,
m
a
is pas
s
e
u
l
e
m
e
n
t.
«En
1999, il ne savait pas quoi faire
après sa carrière. Je lui ai dit que
je mettais Danone à sa disposition.
ll va bientôt présenter un projet de
social business pour l'Algérie ».
IMPACT ENVIRONNEMENTAL
D
a
n
o
ne est
i
m
p
l
i
q
d
a
ns de
nombreux projets écologiques. Pour
l
u
i,
l
'
u
t
i
l
i
s
a
t
i
on
m
ê
me
de
la
b
o
u-
teille d'eau est écologique car cela
p
e
r
m
et de la transporter sans
q
ue
l
'
e
au soit
p
o
l
l
u
é
e. Et en
p
l
us de
mesures
p
o
ur réduire le poids des
bouteilles et de pouvoir les recycler...
le groupe a pour objectif»
un impact
de zéro en CO2 en 2011 ».
Cela ne
veut pas dire
q
ue les activités de
Danone ne vont plus générer de gaz
à effets de serre, mais que le groupe
va compenser, à
l
'
i
m
a
ge de la
replantation de mangrove au Séné-
gal et d'opérations de refertilisation
des sols.
I
N
T
E
R
N
A
T
I
O
N
AL
ET
M
A
R
K
E
T
I
NG
Suite à
u
ne
q
u
e
s
t
i
o
n,
F
r
a
n
ck
46 BOULEVARD LUNDY
51100 REIMS - 03 26 40 21 31
21/27 DEC 09
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 781
Page 2/2
REIMS2
2350942200524/XCB/MSP/2
Eléments de recherche : REIMS MANAGEMENT SCHOOL ou ESC-REIMS ou Ecole Supérieure de Commerce de Reims (51) : toutes citations
R
i
b
o
ud a
e
x
p
l
i
q
la
p
o
s
i
t
i
on
de
D
a
n
o
ne en Chine, un des 120 pays
où le
g
r
o
u
pe est
p
r
é
s
e
n
t. «
C'est
un pays extraordinaire, mais il faut
le diviser en plusieurs pays d'un
point de vue organisationnel. Nous
y avons une superbe activité baby
food ».
I
n
t
e
r
r
o
é
g
a
l
e
m
e
nt
s
ur le
prix
du lait,
F
r
a
n
ck
R
i
b
o
ud
a
f
f
i
r
me
«
avoir tout intérêt à ce que le prix
du lait remonte car je vends des
produits plus valorisés et donc
moins impactés que ceux des dis-
tributeurs ».
Du
p
o
i
nt de vue
m
a
r-
k
e
t
i
n
g,
si
c
e
r
t
a
i
ns
p
r
ix
o
nt
é
b
a
i
s
s
es en
t
e
m
ps de crise, ce
q
ui
a
p
e
r
m
is de
f
a
i
re
r
e
p
a
r
t
ir les volu-
mes
et
d
o
nc
t
r
a
v
a
i
l
l
er les
u
s
i
n
e
s,
«
baisser le prix de certains pro-
duits peut nuire à leur image de
qualité ».
P
a
s
s
i
o
n
né de
f
o
o
t
b
a
l
l,
Franck
R
i
b
o
ud serait-t-il
t
e
n
p
ar
un
s
p
o
n
s
o
r
i
ng
de
l
'
O
l
y
m
p
i
q
ue
L
y
o
n
n
a
is ? «
Cela ne correspond
pas aux projets que je vous ai pré-
sentés. Le naming du futur stade
serait trop coûteux et pourrait
même être contreproductif. Je crois
plus au marketing par la création
d'une communauté intéressée
grâce à la vulgarisation des bien-
faits des produits
».
Avec ces différents aspects, la ges-
tion de Franck Riboud a séduit l'au-
d
i
t
o
i
r
e.
« Un tiers des gens sont
convaincus, un tiers sont à convain-
cre et un tiers ne pourront jamais
être convaincus. Je ne me préoccupe
pas de ce dernier tiers et préfère m'oc-
cuper du tiers à convaincre »,
expli-
q
u
a
i
t
-
i
l.
Et
v
i
s
i
b
l
e
m
e
n
t, à
R
e
i
ms
Management School, tout le monde
é
t
a
it convaincu.
P
H
I
L
I
P
PE
D
E
M
O
OR
Danone en chiffres
Chiffredaffaires
15,2 milliards d'eu-
ros en 2008.
Présence.
Les produits sont présents
dans 120 pays. Danone compte 160
sites de production.
Effectif.
80
D
OO collaborateurs.
Classements.
NI mondial des pro-
duits laitiers frais et européen de la
nutriton médicale. N°2 mondial des
eaux embouteillées et de la nutrition
infantile.
Avec des anecdotes, de l'humour, et sans langue de bois, Franck Riboud a visiblement conquis les élèves de Reims Management
School.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.