Cycle 2010 - 2011

De
Publié par

Cycle 2010 - 2011

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 67
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
        
     
             
 
E c o l e  N o r m a l e d e   M u s i q u e d e   P a r i s  Classe de direction d’orchestre Dominique Rouits
Cycle 2010 - 2011
Avertissement : Les éléments du calendrier sont susceptibles dadaptation en cours de cycle
Cours de direction d’orchestre  Le cours de direction d’orchestre se compose de nombreux secteurs, tous interactifs :  La gestiqu   e Le travail de gestique pure peut sapparenter aux gammes de linstrumentiste. Il permet de progresser dans les automatismes et dans la clarté de lexpression musicale. Il donne au geste son rôle instrumental.  L’analyse Le travail danalyse soriente ici vers la pratique de la direction. Il est particulièrement utile à la mémorisation des uvres. Il sert aussi à apprendre à gérer son énergie sur toute la durée dune uvre.  L’instrumentation Ce travail est abordé en cours dannée de manière très pragmatique.  La direction Le travail de direction se fait successivement : avec un ou deux pianos puis, avec une équipe de musiciens de lOrchestre de Massy.  Les vidéo   s Les séances de travail avec les musiciens sont filmées puis, visionnées et commentées au sein de la classe ce qui permet aux étudiants de se positionner en observateur extérieur.  Les modules Ils nous permettent daborder : les styles, lorganologie, lhistoire de la musique,  Ces fins de journée peuvent également être des temps déchange, de contacts personnalisés avec les enseignants.       Orchestre de l’Opéra de Ma  ssy   Bien enraciné localement, il sintègre aussi à des horizons plus lointains, et offre à son public le fruit de son travail et de ses rencontres. Il a développé ses activités dans de nombreuses directions. Orchestre pluridimensionnel, lOrchestre de lOpéra de Massy se décline tour à tour en orchestre lyrique, symphonique, en quatuor à cordes ou quintette de cuivres. Il intervient dans des lieux parfois inattendus, des gymnases de quartier à la salle Pleyel en passant par les bibliothèques,   Son public est enthousiaste, exigent et sincère, mais aussi fidèle, signe dun succès qui tient à un principe simple : lexigence artistique et louverture au plus grand nombre.  Lorsquon rencontre lOrchestre de lOpéra de Massy, on comprend que Patrice Fontanarosa, Thierry Caens, Gérard Caussé, Michel Beroff, Pedro Ibanez, Michel Piquemal, Gérard Poulet, Pierre-Laurent Aimard, Miguel Angel Estrella, Richard Galliano, Franck Tortiller, Sarah et Deborah Nemtanu, Aldo Ciccolini, Jenny zaharieva ... prennent plaisir à se produire avec lui, conquis par ses valeurs artistique et humaine.  LOrchestre de Massy séduit des moins habitués au concert aux critiques les plus exigeants, par la vitalité de ses interprétations, sa joie de vivre la musique et de la faire partager.        
Dominique Rouits Professeur de direction d’orchestre  Cest Yehudi Menuhin qui encourage Dominique Rou , i  t c s hef dorchestre et mathématicien, à se consacrer définitivement à sa carrière musicale. En 1977, il obtient, premier nommé, la licence de direction dorchestre de lÉcole Normale de Musique de Paris dans la classe de Pierre Dervaux. Ses qualités le conduiront rapidement à diriger en France et à létranger. Il a travaillé aux côtés de Marc Soustrot, Jean Claude Casadessus, Peter Eötvös et Pierre Boulez à lOrchestre des Pays de la Loire, à lOrchestre National de Lille ou encore à lEnsemble Intercontemporain. Sa baguette le conduit aussi en Bulgarie, Hongrie, Lettonie, Angleterre, Allemagne, Italie, Portugal, Mexique, Égypte, Canada, Corée, ... où il aime interpréter son répertoire de prédilection : Beethoven, Tchaïkovsky, mais aussi et surtout la musique française avec Berlioz, Debussy, Ravel, Roussel, Fauré, Gounod, ... Dominique Rouits sintéresse aussi à lenseignement. Il a été chargé de superviser le cycle de perfectionnement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1988 à 1993, et pendant dix ans, assure la master classe de direction dorchestre au Festival Bartok (Hongrie) aux côtés de Kurtag, Eötvös ou encore Ligeti. Chevalier des Arts et Lettres, Dominique Rouits enseigne également à lEcole Normale de Musique de Paris où il succéda à Pierre Dervaux en 1981. Sa classe de direction dorchestre reçoit de nombreux élèves étrangers séduits par ce professeur porteur de la grande tradition française de direction dorchestre.  Depuis 1989, il est également Directeur de lOrchestre de lOpéra de Massy qui rayonne en France et à létranger et qui est le coeur musical de lOpéra de Massy où il se produit aussi bien dans le répertoire symphonique que lyrique.  Bruno Gouss   et pianiste, musicologue, compos  iteur  Fils d'un musicien de jazz, il s'adonne à la composition depuis l'âge de 11 ans en autodidacte puis étudie le piano auprès de Florencia Raitzin. Intéressé par la musicologie, il suit des cours à la Sorbonne entre 1976 et 1982 où il obtient une Licence et un CAPES d'éducation musicale et rédige un mémoire de Maîtrise sur l'orchestration dans la musique française entre 1895 et 1905. Il commence parallèlement à accompagner des chorales - notamment le choeur de l'Orchestre de Paris, celui de l'Orchestre Colonne et celui de Radio-France - ainsi que des chanteurs solistes, ce qui l'amène à exercer la profession de chef de chant dans divers théâtres (Théâtre du Châtelet entre 1987 et 2000). Sa connaissance des répertoires lyrique et symphonique lui permet d'assister Dominique Rouits dans sa classe de direction d'orchestre à l'École Normale de musique de Paris depuis 1988 et à participer comme animateur à des stages d'été pour chanteurs, choristes et apprentis chefs d'orchestre, tandis que ses études de musicologie lui fournissent l'occasion d'écrire des articles d'analyse dans des revues scientifiques et de nombreux textes de présentation pour des CD, dont environ 120 pour le label Philips.  Bruno Gousset mène en parallèle sa carrière dinterprète (une trentaine de concerts par an) et celle de compositeur avec un catalogue évalué aujourd'hui à plus de 80 titres. Titulaire du CA de culture musicale depuis 1997, Bruno Gousset s'est vu également décerner un prix au concours de composition de l'Association pour la défense et la diffusion des ondes Marten  o e t n 1989 (jury présidé par 0.Messiaen) pour sa pièce pour clavecin et ondes Martenot Barroco et Baralipton , et a reçu une commande de l'Etat pour son concerto pour violon et harpe Maris Lachrymae (1992).  Julien Masmondet Assistant pour les cours 2010-2011  Chef dorchestre français né en 1977, Julien Masmond  e a t  étudié à lEcole Normale de Musique de Paris (analyse, écriture, composition, orchestration et direction dorchestre) avec Michel Merlet, Janos Komives et Dominique Rouits. En 2002, il obtient le diplôme supérieur de direction dorchestre puis poursuit sa formation dans le cadre du cycle de perfectionnement. Depuis, Julien Masmondet a dirigé en tant que chef invité, lOrchestre Philharmonique de Strasbourg, lOrchestre Symphonique du Conservatoire de Strasbourg, lEnsemble Sillages, le Deutsches Filmorchester Babelsberg à Berlin, a participé comme chef associé au Young Janá č ek Philharmonic en République Tchèque et en Allemagne et comme chef assistant auprès de Jan Latham-Koenig à lOrchestre National de Strasbourg. En 2005, il fonde le Festival « Musiques au Pays de Pierre Loti » en Charente-Maritime dont il assure la direction artistique et auquel il consacre une partie de son activité. Parallèlement, Julien Masmondet accorde une large place à la pédagogie. Il a été professeur chargé des classes dorchestre au Conservatoire de Clichy et enseigne la direction dorchestre chaque année lors dun stage organisé par lAriam Ile-de-France et lors des FestivAcadémies, Rencontres Internationales dEté dans le Limousin.   
l 17h  19h00  Rséluatstd sea duuvre aesc veseenelbmsni murtatne indiensuelsivid 1 1 h4  pEh7  reEp  h ec tesuv seuqinhtertnE / )CTAHKÏsd ermaSérénadeOVSKY – eeuQ » naF « yri nerhtigid(MmmsuuSti L –CRLE  UP de itesxtraes e eértned snoitis reaintmeom cets lit ruelbaP(  alAne ys tetvaraerll e01 h -31 hréparation corpo03h9  toP h01 - Sa- 0 01rtCoe ll40o dn ier2 tcbor co pou  Lurdesy,ssal S0 01Ma- botc2 er idro 50tées  Mas commen hcEuoet71 h 91  y)skovïkhaTc ( elbat rus liavat trse enaly7h A- 1 1 h4ll )ruec0h    19h30REE ETNNOD IDIT  UA13 h 10s atidndac sed lieuccA   Lundi Coe otrt- 0 llSaerbm102 s 72etpe9h L  1 17hsky)tneémoemerc ceutumtrns ilembseEnvokïahcT(  latnesy, Bure10 - Masrohcsertuad  els éoar Mes did vrbot02 e1 idco 9diaudnvi eedilésdéoss viiplô  (DiduA / eh01  rot L3h 1 - iretuec semd teôlpi sempésueuri) rs
HAYDN – S  ymphonie n°94 « La surprise » BEETHOVE N Ouverture de Coriolan
 10  - h  Bleetizeuqiht(  h31tseGet pratiéorique naecn  °uq)e ,ésiv nes lusTo (1  11 idnuL  )xuae - S2010bre octo9 3hot tC rolael - 0 h01pérPtaran iorpcoelor 1leh0- 1 h3T aravli à deux pianos  llecruP( - h41 )avTrh 17deà l aiaionxup cTah s( sky)ïkov - 1 17hspd acrL"sec uorence : 9h Confé102  - 0tco erbordMa12i tshe   » hrT -3101 hte   Bizalley, SMassseriotarapérP(  noia pecavl aiavbre 2010 - Salle )L nuid1  8cooth 10épPratarn ioroC  tot3h9  - 0 Ens 13he inemblroleocprh0- el1 14) llceh 17- h tnemurtsruP(  la
 
      
  euri) rss mepésud teôlpiôlpi sem  (Ddéoss vie deilésdiaudnvieri tuec L3h 1 -0h 1  ellaS / ertsehB ruae uedl ocrre 2010 - Massy,raM 2 idon 3bmeve ivs dedévi  osuterL ceeltcc loal 1ment 19h7h lbmesnE urtsni e 1alntme7h 1 -4hà l aiavTrh 13-  h01 elleroproc l à avaih Tr- 1741 hon sp aiedxu- 0 llSaremb01 2 51 evonL   idnuparation 10h Pré  h903-  eoCtrtorp te eu,)euqitae qutiesiqorhé(tel suo sua)xinevnce  séa  (Tn° 2von rbme02 e- 01mmra  e rdMa09i ez t1 h0- 1 h3G  Massy, Salle Bi01 h 0 -9 3hot tcorpion aratPréph31 - h01 ellerorustine blemns Eon  p(érvacep aies)   Luparatoirmevo erb idnn 22lealor C1020 S -di 1 Marvemb6 no10 0er2 ss,y -aM Bleal S10  etiz h31 - h liavarTdeux pianos  17h- 1 h9C noéfercn« e s Levru aes cevicértnat  » PROKOFIro siort sed ruoamle  dteui S –IFVEOROKpuP  eolet lrre  PieEV –érP arap- 03h01 otrt9h  llSaCoe 2 10 0 –onevbmerundi 08 anges  L 1leab t7h 1 -4hart te erus liav- 1310h alysh Anc roitnoll eopermeoméentu  dogpr  h h91uocEc etail sur table 17A anylese  trtva
at r elbiavaus lCoh érnfh 1719 1 h4- 1 rut baelse et tr7h AnalylanA h31 - h01 e silvara tete yséraph0P - 1 h903rellorpoon cratiremb01 2- 0 ssMaS ,yellaziB   te– La voix humain eL nuid2  9onevar pestétu ées l )stnaid CNELUOPTIE SAmnop– Gy sI(déeimunesnrt Maros  4 dédi 1vi eeltcivéded sec L9h 1ol cretuneluoP(  h71 )cle   10h - 13h Locrehtser/ S lay,ssur bu ea ldebmec2 er 010aM -- 1 1 h0leelprron coatioéparh Pr01 - 03h9  totro Cleal S -1020e uremtnlalb enits7h Ensem 14h  1aS( )eitemurlatne blstin E3hemns dets melôip(D  ueirépus semôlpiiduandivre iectuédso siv eedilés    rs)     n°e  (3 usToes larp uqits )ecnaéi 06 décembre 20n viaexu )  uLdn0 h3 9t Prh 10- laS - 01otroC el 10helle3h T - 1taoipéraprro noc ed m alatnenoitnsiumtrceen L :3  0onev  M raidrançaiseusique F  teziB ellaS ,yssMa- 0 01 2remb eteiruqhtoéeu( stiqh Ge- 1310h id0  7édecbmer2 010 - Massy, Stu oidreVe( iértndee ars stti) es- 1 1 h0aravh3T vec il ao (ppianotarapér   )seri13i ndLubreméc d deux piravail àit e +oPnaso( aS -4h7h 1enul 1c)d à  xuearT liavenc)Poulos (piannorth9C  1 1 h7elritémas dee ôlraM   eitaS ed s
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.