pratiques de L'Entrepreneur

De
Publié par

pratiques de L'Entrepreneur

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 86
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Les fiches L’Entrepreneur pratiques de
MISE EN ŒUVRE
FICHE TECHNIQUE N °1 0 1
Écrans de sous-toiture
Pose tendue avec contre-latte • Les DTU de l’ensemble des couvertures en tuilesne com-portent que peu de précisions quant à la mise en œuvre des écrans souples de sous-toitures. • Les DTU de couverture en tuiles de terre cuiteprécisent que l’écran souple doit être posé tendu sur les chevrons et que le niveau d’appui des liteaux est relevé par une contre-latte d’une épaisseur minimale de 20 mm, clouée sur la face supérieure du chevron. • Les DTU des tuiles en bétonn’ont actuellement pas fait l’objet d’amendement dans ce sens. Il convient donc de considérer qu’elle s’applique à l’ensemble des couvertures en tuiles.
k Principe de pose tendue des écrans souples de sous-toiture
 ATTENTION ! L’ancienne disposition qui consiste à poser l’écran «en auget» sans contre-latte n’est plus admise. Seule la pose tendue avec contre-latte permet de répondre à la nécessité de la circulation de l’air entre la surface de l’écran et les tuiles.
OCTOBRE – NOVEMBRE 2010
En artenariatavec
(…) L’Entrepreneur
lSÉCURITÉlRÉGLEMENTATION THERMIQUElTECHNIQUEl
FICHE SÉCURITÉ N °0 5 Publié avec l’aimable autorisation de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des ACCIDENT travaux publics. www.oppbtp.fr Écrasé par un véhicule de chantier
Pour éviter un tel accident, quatre précautions sont indispensables :organiser la circulation ;utiliser des véhicules équipés; informer sur les conditions de dépla-cement sur le chantier; adopter un comportement de sécurité.
Organiser la circulation.1 La prévention des acci-dents sur le chantier est assurée par un plan de circulation établi par le maître d’œuvre en fonction des spécificités du site. • Mettre en évidence les différentes zones du site et leur affectation (zone de travail, stockage, circula-tion…), ainsi que la signalisa-tion et le marquage au sol à mettre en place. • Séparer les flux de circula-tion des piétons, engins, véhicules légers et poids lourds. Il s’agit ici de: – limiter à une seule entrée l’accès des véhicules en la séparant du flux des piétons ;(…)
OCTOBRE – NOVEMBRE 2010
n conducteur de poids lourd se rend sur un chantier et U propose à l’un de ses collègues de l’accompagner. Après l’avoir déposé à son poste, le conducteur entame une manœuvre pour sortir de son stationnement provisoire, sans avoir préalablement vérifié la présence d’obstacles sur les voies de circulation. Le passager, qui rejoignait son poste en passant devant le poids lourd, est écrasé. Que s’est-il passé ? Manque d’attention Pour rendre service, le conducteur du poids lourd prend en charge un salarié pour le déposer sur le chantier. Au cours de son déplacement, le conducteur arrête son véhicule et dépose son passager au plus près de son poste de travail. Il redémarre aussitôt sans s’apercevoir que le passager s’est engagé au même moment à passer devant le véhicule.
L’Entrepreneur
Les fiches L’Entrepreneur pratiques de
Écrasé par un véhicule de chantier
(…)– mettre en place un balisage (panneaux, marquage au sol…); – éviter les croisements des différents véhicules et engins avec les piétons; – supprimer les manœuvres (demi-tours, marches arrière), notamment des camions ; – étudier une circulation à sens unique sur le chantier. Le plan de circulation doit être transmis à l’ensemble du personnel intervenant sur le chantier.
Utiliser des véhicules 2 équipés. Les véhicules peuvent être munis de dispositifs d’aide à la conduite et d’options améliorant la sécurité des conducteurs et des piétons amenés à circuler sur les chantiers. Ces options sont: • des rétroviseurs réduisant les angles morts; • un radar et un avertisseur sonore de recul;
• un système d’assistance à la conduite (caméra et écran de visualisation). Dans le cas présent, un rétroviseur frontal aurait permis au conducteur de voir une personne passant devant sa cabine.
Informer sur les condi-3 tions de circulation.Avant toute entrée sur le chantier, les conducteurs doivent être informés des mesures de prévention liées à la conduite sur le site. Dispensées par l’employeur ou l’encadrement, elles portent sur les conditions de circulation générales et spécifiques au site: • le respect des consignes issues des plans particuliers de sécurité et de protection de la santé (PPSPS) ou du plan de prévention; • le respect du plan d’accès, du plan de circulation et de la signalisation du site; • la connaissance des règles spécifiques de circulation sur
EN SAVOIR PLUSOPPBTP: 25, avenue du Général-Leclerc, 92660 Boulogne-Billancourt cedex, tél. : 01.46.09.27.00, fax : 01.46.09.26.52, www.oppbtp.fr
le site concernant la pré-sence de véhicules, d’engins et de piétons; • les interdictions d’utilisa-tion (lieux, type d’engin…).
Adopter en permanence 4 un comportement de sécurité. Enfin, chaque salarié doit être capable d’adopter un comportement de sécurité aussi bien pour lui que pour ses collègues. Dans le cas présent, le passager aurait dû s’éloigner rapidement du champ de manœuvre du camion, attendre que le conducteur sorte le véhicule de son stationnement, puis, rejoindre son poste. Avant d’effectuer sa manœuvre, le conducteur du camion aurait dû s’assurer que la voie de circulation était dégagée et qu’il pouvait quitter son stationnement en toute sécurité.AGENCE MAGAMO
Apprenez les gestes essentiels lors des formations de sauve-teur-secouriste du travail. Formez-vous au secourisme!
Toute ressemblance des faits rapportés dans la présente publication avec des événements ou des personnes ayant réellement existé serait purement fortuite. Les éléments factuels présentés par la rédaction sont mis en avant dans un seul but pédagogique et leur utilisation serait totalement irrecevable dans un autre contexte ou dans le dessein d’engager la responsabilité d’acteurs évoluant dans le monde du BTP.
OCTOBRE - NOVEMBRE 2010
L’Entrepreneur
Écrans de sous-toiture
lSÉCURITÉlRÉGLEMENTATION THERMIQUElTECHNIQUEl
(…) Document d’accompagnement Les dispositions détaillées de mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture sont définies dans le document «Ecrans souples de sous-toiture homologués – partie 2 : règles de mise en œuvre» (Cahier du CSTB n°3651-2).
Ce document précise: • Les valeurs de recouvre-ments entre les lés de l’écran,en fonction de la pente, à savoir: – recouvrement de 20 cm dans le cas de pente de couverture ≤ 30 %; – recouvrement de 10 cm dans le cas de pente de couverture > 30%. • Les principes de raccor-dements aux points singu-liers de couvertureafin d’éviter que les eaux de fonte de la neige infiltrée puissent être à l’origine de la présence d’humidité dans l’isolant et/ ou le plafond au droit de ces points singuliers. D’autres exemples de raccordements aux points singuliers de couverture(noue, fenêtre de toit, par exemple) sont détaillés dans le CPT référencé ci-dessus et auquel il convient de se reporter pour plus de détails.
Raccordement en égout k avec bavette autoportante
Vous pouvez retrouver ces informations dans le Guide Pratique CSTB « Lescouvertures en tuiles».
OCTOBRE - NOVEMBRE 2010
Raccordement en faîtage k (exemple avec faîtage à sec)
k Raccordement sur sortie de ventilation (exemple avec bande adhésive)
k Pénétration discontinue (exemple souche de cheminée)
Pour en savoir plus:
L’Entrepreneur
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.