Télécharger le document - Face à la crise, les Français renforcent ...

De
Publié par

Télécharger le document - Face à la crise, les Français renforcent ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 62
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
E 2009
à normaliser Lire page 21
étudie société à directoire Lire page 18
de l’entreprise : facto le concurrent 27
accueille Lire page 20
en Chine son nouveau Lire page 21
bientôt obligés Lire page 22
pour la carte Visa .Lire page 23
L'INFORMATION
au « principe es ».Lire page 24
ait « Time » Lire page 25
dans les pays conquérir la clientèle 27
TENDANCES Face à la crise, les Français renforcent leur épargne ’économie a beau être sortie L de récession, les Français an-ticipent toujours des mois diffici-les. Pour preuve, ils ne cessent de garnir leur bas de laine. Le taux d’épargne des ménages a atteint 16,7 % au deuxième trimestre, se-lon l’Insee. C©est bien plus que lors des trois premiers mois de l’année 16)%etlargementsupérieurau niveau connu avant le début de la crise. Le taux d’épargne était alors tombé à 15 % au troisième trimes-tre 2008, achevant six années de baisse constante. Le retour de ba-lancier est donc rapide: en l’es-pace de quelques trimestres, le taux d’épargne des Français a re-trouvé un niveau similaire à celui de l’année 200216,9 .)% Ne sachant pas forcément de quoi leur lendemain sera fait, les Français semblent donc se cons-tituer une petite cagnotte en cas de coup dur.« La forte contraction du crédit et une montée de l'épar-gne de précaution dans un con-texte de hausse du chômage expli-quent le fort rebond du taux d'épargne », note Cyril Blesson, du cabinet de conseils en investisse-ment Seeds Finance. A ce phéno-mène,MathildeLemoine,chezHSBCFrance,enelle,naquelégèrementprogressé+0,2%.) avance un autre:« Lesménages augmentent leur« Maintenant que la désinflation va moins soutenir épargne au fur et à mesure que les finances publiquesle pouvoir d'achat, une poursuite de la hausse du sedégradentenpréivsiondesaugmentationsd'im-tauxd'épargneestunedesprincipalesmenaces pôts qu'ils anticipent», estime l’économiste. Cettepesant sur la reprise », craint Seeds Finance. Cer-attitudeestnéanmoinsrelativiséeparXavierTim-tainséconomistesontdéjàcruvoirunsignal beau, de l’OFCE, pour quiétudes empiriques« lesd’alerte dans la baisse de 2,2 % des dépenses des montrent que les ménages n'épargnent que 10 % deménages en produits manufacturés cet été« Les ce qui leur serait nécessaire pour faire face aux futures).Echd»sos42uetpeerbm haussesdi'mpôts.»Même si personne ne s’attend à une consomma-La volonté de certains ménages de récupérer une partie de la perte de valeur de leurtion vigoureuse dans les prochains mois, certains patrimoine immobilier ou financier peut égalementespèrent tout de même que l’argent mis de côté expliquerlahaussedutauxdépargne.aujourdhuiserviraàconsommerparlasuite.Gé-néralement, lorsque les revenus ralentissent, les Signal d’alerteménages lissent leur consommation en réduisant Restequecemouvementnourritlescraintessurleurépargne.« En période de chômage, c'est plutôt lesperspectivesdeconsommation.Aucoursduonebuneqoschnemsnéeuelianegaseertatuncin deuxième trimestre, le rebond du pouvoir d’achatmatelas d'épargne pour continuer à soutenir la desménages+1,1)%sestlargementtransférésurconsommation »,juge ainsi Exane BNP Paribas. l’épargne, au détriment de la consommation, qui,FRÉDÉRIC SCHAEFFER
LA BOURSE À PAR Les OPA gal le CAC 40 L’indice a rebondi au-des dans le sillage de Wal annonces de rachats dans pharmacie.
Les investisseurs, dont l’appétit réduit depuis plusieurs jours cement des doutes sur une re pide, sont revenus en force, h d’actions. Après trois séances d rebondi de 2,30% et repassé le s pour finir à 3.825 points. Dé séance, la Bourse de Paris, co pris de l’élan grâce à l’ouvertu Street, qui profitait des signe de fusions et acquisitions avec technologie et la pharmacie. fait un écart de plus de 100 p puisqu’il était descendu jusq quarts d’heure après le coup L’ensemble des composante gressé, à l’exception d’Essilor-L’industrie de la chimie a e plus importants, portée par l macie du belgeSolvayaux Abbott pour plus de 5 millia gagné 7,02% et clôturé en tête Rhodias’est offert 5,95% etAir L L’annonce du rachat de la S ted Computer Services par le montant proche de 6,5 millia cié à tout le compartiment t minia engrangé 3,39%,STiMrco etAlcatel-Lucent3,47%.Ing 6,13%, également soutenu par curities, qui conseille désorm Altena gagné 4,15%. Le cours de l’actionSociété ses plus hauts niveaux de l’a 4,66%, à 55,45 euros en clôtur maine passée, les valeurs du B tion ont été rachetées à meil aussi inscrites dans le sillage d de la plomberie et du chauffa seley, qui a bondi de plus d Londres après des annonces réduction de sa dette et ses p baina pris 4,66%,Lafarge Bouygues3,31.% Carrefoura gagné 3,08% apr nal « Le Monde », indiquant pourrait vendre ses activités dan sous la pression de ses deux p Faurecias’est octroyé 5,52%, à che Bank a estimé que la dé justifie plus et a relevé son 15 euros.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.