Voir cette page - «PTA» «PFN» «PLN»

De
Publié par

Voir cette page - «PTA» «PFN» «PLN»

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 100
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Communiqué de presse
Payer en toute sécurité, partout et à tout moment
Bruxelles,le 05 décembre 2008
A la veille de la fête de la Saint-Nicolas, Febelfin tient à rappeler au consommateur une série de conseils et d’astuces importants pour payer en toute sécurité en Belgique et à l’étranger. Il s’agit, bien entendu, de prêter l’attention nécessaire à la sécurité des paiements tout au long de l’année, mais durant les périodes d’achats traditionnelles, la question revêt une importance particulière. Pour le secteur financier,la sécurité des paiements est et demeure la priorité absolue. Elle estune composante essentielle d’une prestation de services optimale. Les institutions financières belges possèdentdes systèmes de sécurité et de prévention extrêmement développés, qui sont de surcroît affinés et améliorés en permanence. Mais pour que ces systèmes aient un rendement maximum, toutes les parties impliquées dans une transaction doivent assumer leurs responsabilités et engagements: le secteur financier, les institutions financières, le personnel d'agence,les commerçants etle consommateur. Le clientpeut apporter sa pierre à l’édifice en adoptant un comportement prudent et avisé en matière de paiements.
C’est pourquoi Febelfin souhaite rappeler un certain nombre de conseils publiés sur http://www.febelfin.be/febelfin/fr/securite/.
Les paiements par Internet
De plus en plus de consommateurs effectuent des paiementspar Internet. On dénombre actuellement déjà plus de 4,5millions d’utilisateurs, soit trois fois plus qu’en2003.
Payer par Internet comporte, en effet, de nombreux avantages. C’est facile, bon marché, convivial et sécurisé. Les institutions financièresbelges comptent parmi les meilleures au monde en matière de sécurité des opérations de banque par Internet. Tout est prévu pour que l’intégrité et la sécurité des communications soient assurées : encodages multiples, serveurs sécurisés, certificats, signature électronique,firewalls, …Cela n’empêche qu’il s’agit pour les utilisateurs d’Internet de rester
Marina De Moerlooze, Director Communication|rue d’Arlon, 82 • B-1040 BruxellesT + 32 2 507 69 99|F + 32 2 507 68 68|M + 32 495 59 69 99|mm@febelfin.be|http://www.febelfin.be
attentif en permanence et, outre toutes les mesures prises pour garantir une sécurité maximale,de
suivre certains conseils.Concrètement, que pouvez-vous faire en tant qu’utilisateur ?
-sécurisez votre ordinateur avec des logiciels anti-virus, des systèmes de détection desspyware, unfirewall, ...;
-n’achetez que sur des sites fiables, qui fournissent toutes les informations obligatoires et satisfont à toutes les obligations en matière d’information;
-ne communiquez au vendeur les données de votre carte que via une connexion électronique sécurisée : une serrure (Internet Explorer) ou une clé (Netscape) en bas de l’écran vous indique que la connexion avec le vendeur est sécurisée; retenez aussi que l’adresse Internet d’une page Internet sécurisée commence par «https»plutôt quepar «http» (le «s» signifiantsecure);
-utilisez les périphériques de sécurisation fournis ou certifiés par votre banque uniquement;
- déconnectez-vous de votre interface d’e-bankinglorsque vous quittez votre ordinateur des yeux;
-ne laissez jamais votre ordinateur, mot de passe ou carte bancaire/code secretsans surveillance (par exemple,dans un hôtel ou un véhicule);
- lecode secret de votre carte bancairedoit demeurer secret : ne l’écrivez nulle part et ne le communiquez à personne;
-attention aux courriels ou courriers envoyés ou aux coups de téléphone passés, soi-disant par votre institution financière ou par votre gestionnaire de carte de crédit. Ceux-ci ne demandent JAMAIS d’informations confidentielles par courriel, téléphone, fax, SMS ou courrier. Cette technique de capture decode est connue sous le nom dephishing. Si vous pensez avoir été victime de phishing, faites-en immédiatement part à l’entreprise imitée par l’escroc ainsi qu’à votre banque.
-soyez prudent(e) si on vous demande votre numéro de compte bancaire en échange d’une rémunération, notamment dans le cadre d’un courriel, d’une lettre, d’un fax, d’un appel téléphonique ou d’une annonce. Des individus ou organisations aux activités illicites peuvent vous utiliser comme intermédiaire pour transférer des fonds d’origine criminelle sur des comptes à l’étranger.Cette technique se réfère aux «money mules».Sans que vous ayez le moindre soupçon,vous risquez de vous retrouver impliqué(e) dans des activités criminelles punissables;
-soyez aussi toujours sur vos gardes si on vous demande de verser de l’argent dans le cadre d’un concours, etc. On peut ainsi vous annoncer que vous avez gagné un prix,mais que vous devez d’abord verser une certaine somme pour couvrir les frais de dossier, ou vous inviter à un achat pour augmenter vos chances de remporter un concours. Une fois que vous aurez payé, vous n’entendrez
2
plus jamais parler de cette personne ou organisation, et vous ne reverrez plus jamais votre argent non plus !
-Lors de l’exécution de vos opérations viainternetbanking, votre banque vous demande une signature électronique uniquement pour la confirmation de vos données.En aucun cas votre banque ne vous demandera, par exemple, de vérifier vos données pour des raisons de sécurité.Si une certaine question suscite votre étonnement ou si quelque chose d’inhabituel survient, clôturez alors votre session et prévenez votre institution financière.Cartes de paiement
Dans le domaine des paiements par carte également, le secteur financier met tout en oeuvre pour garantir une sécurité maximale. Les chiffres montrent ainsi que le montant total dérobé par le biais de cartes de crédit adiminué de moitiédepuis 2004 grâce àl’introduction de ce que l’on appelle la EMV-chip(Eurocard / MasterCard / Visa)en 2005.
En Belgique, il y a aujourd’hui plus de onze millions de cartes de paiement en service. Les titulaires de carte effectuent chaque année plus d’un milliardd’opérations (retraitsd’argent aux guichets automatiques et paiements dans des commerces et stations-service).
Toutes ces opérations peuvent être effectuées en toute sécurité, à condition de suivre quelques
«petits conseils» :
-n'emportez que le nombre de cartes de paiement absolument nécessaires en vacances;
-conservez toujours votre carte de paiement en poche ou dans un endroit sûr : ne l'abandonnez jamais dans une chambre d'hôtel, dans un vestiaire ou dans une voiture;
-votre code secret doit demeurer secret : ne le communiquez à personne et ne l’écrivez nulle part;
-veillez toujours à encoder discrètement votre code secret : utilisez votre main libre pour couvrir le clavier et vérifiez que personne n’essaie de regarder ce que vousencodez au-dessus de votre épaule;
- méfiez-vous des gens trop serviables quand vous retirez de l’argent. Vérifiez qu’il y ait une distance confortable entre vous et les autres personnes au moment où c’est à votre tour d’effectuer un retrait à l’appareil;
-choisissez un nouveau numéro de code secret si vous pensez qu’un tiers a pu prendre connaissance de votre numéro actuel : vous pouvez modifier votre code aussi souvent que vous le souhaitez à n’importe quel guichet automatique;
3
-signalez immédiatement toute irrégularité dans vos extraits de compte ou sur le relevé de vos
paiements effectués par carte de crédit;
-conservez Proton avec le même soin que de l’argent liquide;
-prenez immédiatement contact avec Card Stop (+ 32 70 344 344) en cas de perte, de vol oude
tout autre incident (par exemple,lorsque votre carte est avalée par un distributeur automatique).
Espèces
Du fait du succès des paiements électroniques, les espèces sont de moins en moins utilisées. Dans les magasins, les restaurants, les stations-service, etc., il est possible de payer par carte de paiement ou de crédit. Cependant, la plupart des gens aiment avoir en poche un peu d’argent liquide. Mais, faites en sorte de ne pas en avoir trop. Car en cas de vol ou de perte, les espèces représentent un risque bien plus grand que les autres instruments de paiement. En outre, vous pouvez vous servir de votre carte de paiement pour retirer de l’argent auprès de presque 7.000 guichets automatiques en Belgique.
FEBELFINFebelfin, la Fédération belge du secteur financier, a été créée le 28 mars 2003. Les cinq associations constituantes sont l’Association belge des banques(créée en 1937) et des sociétés de bourse (ABB), l’Association belge des Asset Managers (BEAMA), l’Union professionnelle du Crédit (UPC), l’Association belge des membres de la Bourse (ABMB) et l’Association belge de Leasing (ABL, auxquelles s’ajoutent quelques membres associés au statut particulier. Fin 2007, Febelfin et ses membres représentaient plus de 235 institutions financières en Belgique. Ils roposent ensemble plus de 100.000 emplois directs et plus de 100.000 emplois indirects. L’union des forces de ces associations au sein d’une fédération les chapeautant est un fait unique dans l’Union européenne. Febelfin constitue le représentant par excellence du monde financier belge tant au plan national qu’international. Febelfin relève le défi de remplir un rôle important en tant que “shared voice” du secteur et conciliateur entre ses membres et différentes parties aux niveaux national et européen : décideurs politiques, autorités de contrôle, fédérations professionnelles et groupes d’intérêts. La fédération suit les tendances et évolutions et aide ses membres à adopter la position qui convient. Avec eux, Febelfin oeuvre, par des communiqués et des prises de position, à défendre les valeurs du secteur : service au client, confiance et transparence, dynamisme e roactivité.
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.