Xocoatl

De
Publié par

Xocoatl

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 107
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
XocoĀtl Récit multiple pour gránd chœur, récitánt et ensemble instrumentál. Textes choisis pármi les écrits, románs, lettres et commentáires áyánt tráit à lhistoire du chocolát, depuis les récits áztèques de lá conquête, jusquà lá directive européenne 2000/36 relátive áux produits de cácáo et de chocolát destinés à lálimentátion humáinemusique de PĀtrice CĀrĀtini Chœur Nicolas de Grigny direction Jean-Marie Puissant Caratini Jazz Ensemble 13 musiciens Olivier Dote DoevirécitántCréĀtion le 12 jĀnvier 2007 à 20 h 45 Les Gémeaux, Sceaux, scène nationale 49, Āvenue Georges ClémenceĀu 92330 SceĀux reprise le 7 Āoût 2007 Théâtre antique de Vaison la Romaine festivalChoralies 2007ContĀct presse : 01 46 60 05 64) Production : Associátion Jázz Ensemble 26 ávenue Lámoricière 75012 Páris Tél/Fáx 01 41 79 45 08 jázzensemble@cárátini.com Le Cárátini Jázz Ensemble bénéficie du soutien du Ministère de lá Culture et de lá Communicátion (Drác Ile de Fránce) et de lá Sácem. Le projet Xocoátl est áidé pár lAdámi et lá Spedidám.
Argument Le projet  XocoĀtl » est né sur une tĀble de bistrot, devĀnt une tĀsse de chocolĀt chĀud. En quête dune idée qui me permette de réunir le JĀzz Ensemble que je dirige, Āvec le chœur NicolĀs de Grigny, pour lequel JeĀn-MĀrie PuissĀnt mĀvĀit demĀndé décrire quelque chose», je réfléchissĀis à sĀ proposition, lorsque les effluves du cĀcĀo sont venus se mêler, dĀns le vĀgĀbondĀge de mon esprit, Āux sonorités des cuivres et des voix et mévoquer lĀ cĀresse de lĀ mĀin sur lĀ peĀu des congĀs. PĀr ĀssociĀtions didées, je me suis dit que le chocolĀt pouvĀit être un sujet à multiples entrées pour construire un récit dont le chœur soit à lĀ fois le nĀrrĀteur et le témoin. SituĀtion où, à linstĀr du théâtre grec, il Āgisse comme représentĀtion de lĀ foule, structure lespĀce et le temps, sĀdresse Āu public, constĀte, prévoie, commente lévénement. DĀns un registre plus léger, le chocolĀt mévoquĀit lenfĀnce, le goûter dĀnniversĀire, léclĀir, lĀ chĀrlotte et les profiteroles. MĀrquise, fondĀnt, mousse, gĀnĀche ou truffe, cest le plĀisir des sens, lĀ volupté, pĀrfois jusquà lĀddiction . Cultivé Āu Mexique pĀr les Aztèques, rĀpporté pĀr HernĀn Cortès à lĀ cour de ChĀrles Quint Āu seizième siècle, le cĀcĀo sest répĀndu dĀns le monde entier, Āprès Āvoir conquis lEurope dAnne dAutriche, suivi les routes de lĀ colonisĀtion et pĀrticipé à lĀvènement de lĀ civilisĀtion industrielle et à ses luttes sociĀles. Troisième denrée ĀlimentĀire commerciĀlisée sur lĀ plĀnète Āprès le sucre et le cĀfé, Ācteur de lĀ mondiĀlisĀtion, protĀgoniste de lĀ chimère du diĀlogue nord-sud, il pĀrcourt lhistoire de lhumĀnité, depuis les légendes mĀyĀs et lĀ conquête de lĀ Nouvelle EspĀgne, jusquà lĀ récente directive européenne sur lutilisĀtion des mĀtières grĀsses végétĀles, qui bouscule léconomie de lAfrique. Pour pĀrler de cette histoire, jĀi imĀginé une situĀtion à trois personnĀges: le chœur NicolĀs de Grigny (quĀtre vingt exécutĀnts), le CĀrĀtini JĀzz Ensemble (treize musiciens) et un récitĀnt Olivier Dote Doevi. Dispositif qui permet de vĀrier les niveĀux de jeu (petite ou grĀnde forme, modificĀtion de lĀ géométrie du chœur ou de lensemble instrumentĀl, échĀnges entre solistes et groupes, entre récitĀnt et chœur, entre récitĀnt et soliste instrumentĀl ou vocĀl, etc…) Enfin, jĀi entrepris une recherche de textes de différentes origines, (historiques, littérĀires, ĀdministrĀtifs, épistolĀires, culinĀires ou Āutres…) dont lĀ dispĀrité des sources permette dĀboutir à une sorte de polyphonie de lĀ nĀrrĀtion et fĀire surgir une réĀlité. Pátrice CárátiniTextes extrĀits de : Récits áztéques de lá conquête,Lettres à Chárles Quint sur lá découverte et lá conquête du Mexique, (HernĀn Cortes, 1520)Très brève relátion de lá destruction des Indes, (BĀrtolomé de LĀs CĀsĀs, 1522)Histoire véridique de lá conquête de lá Nouvelle Espágne, (BernĀrd DiĀz Del CĀstillo, 1568) Duchocoláte, discours curieux, (Antoine Colmenero de LedesmĀ, 1631)Lettre de Mádáme de Sévigné à sá fille Mádáme de Grignán (1671)Le bon uságe du thé, du cáffé et du chocolát, (NicolĀs de Blégny, 1687)Le cuisinier royál et bourgeois(MĀssiĀlot, 1732)Physiologie du goût, (BrillĀt SĀvĀrin, 1825)Souvenir du márquis deVálfons,(1860)Chárles Demáilly(Edmond et Jules de Goncourt, 1868),Gránd Dictionnáire de cuisine,(AlexĀndre DumĀs,1870),Aventures prodigieuses de Tártárin de Táráscon, (Alphonse DĀudet, 1872)lorme du máil,FrĀnce, 1897) (AnĀtole Àlombre des jeunes filles en fleurProust, (MĀrcel 1919,Cácáo (JorgeAmĀdo, 1933)) 1984,(Georges Orwell, 1949) Recettede lá mousse áu chocolát, Directive 2000/36/CE du párlement européen et du conseil du 23 juin 2000 relátive áux produits de cácáo et de chocolát destinés à l'álimentátion humáine, (Journál officiel des communáutés européennes). Durée : 1 h 30
2
Le CĀrĀtini JĀzz EnsembleFondé à SceĀux en 1997, pĀr le contrebĀssiste, compositeur et chef dorchestre PĀtrice CĀrĀtini, leCaratini Jazz Ensembleréunit treize pĀrmi les meilleurs musiciens frĀnçĀis issus des différents chĀmps dexpressions du jĀzz et des musiques populĀires, tous formés à lĀ double école de lexigence instrumentĀle et de lĀrt de limprovisĀtion. Lorchestre Ā développé son Āctivité Āutour de quĀtre thèmes : La musique “ici et maintenant”,de MĀrc Ducret, DĀvid ChevĀllier, Éric Le LĀnn, GustĀvo BeytelmĀnn, œuvres LĀurent Dehors, AlĀin JeĀn-MĀrie, André Hodeir, MĀrtiĀl SolĀl, René Urtreger, Michel PetrucciĀni, MĀnuel RochemĀn, Zool Fleischer, BojĀn Z, Bobo Stenson, MĀrius ConstĀnt…), Lhistoire et la mémoire,développĀnt un cycle dédié Āux “grĀnds textes” du jĀzz (Louis Armstrong, Duke Ellington, Cole Porter, ChĀrlie Mingus), La rencontre et léchange, invitĀntdes solistes comme SĀrĀ LĀzĀrus, Dominique PifĀrely ou Thierry CĀens, ou sĀssociĀnt à des formĀtions Āussi diverses quele trio Biguine reflections dAlĀin JeĀn-MĀrie, lOrchestre NĀtionĀl dIle de FrĀnce, lensemble Ars NovĀ, le chœur NicolĀs de Grigny.Les nouveaux publics, Āvec lĀ mise en plĀce de ciné-concerts en direction du jeune public, le montĀge dun progrĀmme sur lĀ chĀnson réĀliste frĀnçĀise et renouĀnt Āvec lĀ trĀdition du bĀl populĀire. Les musiciens : Patrice Caratinicontrebasse et direction André VillégersĀxophones Ālto, soprĀno, clĀrinette MĀtthieu DonĀriersĀxophones ténor, soprĀno, clĀrinette, clĀrinette bĀsse Rémi SciutosĀxophones bĀryto,, Ālto, soprĀnino, flûte ClĀude EgeĀtrompette Pierre Drevettrompette Denis Lelouptrombone PĀtrice Petitdidier ou FrĀnçois Bonhommecor FrĀnçois ThuilliertubĀ DĀvid ChevĀllierguitĀres, bĀnjo AlĀin JeĀn-MĀrie ou MĀnuel RochemĀnpiĀno ThomĀs GrimmonprezbĀtterie SebĀstiĀn QuezĀdĀpercussions lĀtines Depuis sĀ nĀissĀnce, en 1997, le CĀrĀtini JĀzz Ensemble Ā rĀssemblé, Āu fil des sĀisons, 70 000 spectĀteurs Āutour de 170 concerts, présentĀnt plus dune centĀine dœuvres dont une grĀnde pĀrt de créĀtions nouvelles. Il se produit sur lensemble du réseĀu de diffusion : festivĀls (MĀrciĀc, BĀnlieues Bleues, CoutĀnces, le MĀns, Nevers, Grenoble, Nîmes, RĀdio FrĀnce, FestivĀl Présences, PĀris QuĀrtier dété, SĀĀlfelden, Avignon, SĀint-RĀphĀël, OrléĀns jĀzz…) scènes nĀtionĀles et scènes de concerts (Arsenálde Metz, Auditorium de Dijon, SceĀuxLes Gémeáux, Combs lĀ VilleLá Coupole, LĀ RochelleLá Coursive, AngersNouveáu Théâtre, Amiens MĀison de lĀ Culture, Niortle Moulin du Roc, RochefortLá Coupe dor, Le CreusotLArc,Fort de FrĀnceLAtrium…)
3
Le Choeur NicolĀs de Grigny Du nom de l'éminent représentĀnt de l'École d'Orgue FrĀnçĀise du XVIIe siècle, orgĀniste à lĀ cĀthédrĀle de Reims, le Chœur NicolĀs de Grigny réunit des choristes de hĀut niveĀu de Reims et sĀ région. Son effectif vĀriĀble, du quĀtuor vocĀl Āu grĀnd chœur symphonique, et ses diverses formĀtions, (chœur de femmes, chœur d'hommes, chœur de chĀmbre, ensemble vocĀl etc…) permettent d'Āborder tous les répertoires, de lĀ période bĀroque à nos jours. Fondé en 1986, pĀr BernĀrd de QuillĀcq, le CNG choisit dès 1992, de s'entourer de musiciens professionnels, piĀnistes-ĀccompĀgnĀteurs, professeurs de chĀnt, conseillers linguistiques. LĀ direction musicĀle est Ālors confiée à JeĀn-MĀrie PuissĀnt. Celui-ci entreprend l'interprétĀtion, non seulement des grĀndes pĀges du répertoire (MozĀrt, BrĀhms, FĀuré, Verdi, Rossini, Poulenc, Prokofiev…) mĀis égĀlement de pĀrtitions peu connues : le Requiem de Eybler, le Miserere de NymĀn, ChristmĀs CĀntĀtĀ de PinkhĀm, des œuvres de Lili BoulĀnger oe encore lĀ MissĀ Afro-BrĀsileirĀ de FonsecĀ. Le Chœur NicolĀs de Grigny interprétĀrécemment le Te Deum de Penderecki, (en présence du compositeur), le Requiem de Berlioz, lĀ CĀntĀte AlexĀndre Nevski, IvĀn le Terrible de Prokofiev, etc… Invité pĀr de nombreux festivĀls, (CĀnterbury, Flâneries MusicĀles de Reims, Art SĀcré de PĀris, ItinérĀires et Histoire, CĀthédrĀles en PicĀrdie, Voix de Fête de Rouen, Aspect de lĀ Musique d'Aujourd'hui de CĀen etc...), le CNG Ā collĀboré Āvec Michel Corboz, DĀvid ColemĀn, JĀcques LĀcombe, JĀcques Mercier, Lee Sun Young, JeĀn-ClĀude MĀlgoire, K.Penderecki, FrĀnçoise Pollet, WilhelmeniĀ FernĀndez, et l'Orchestre NĀtionĀl d'Ile de FrĀnce, l'Orchestre NĀtionĀl de LorrĀine, LĀ GrĀnde Ecurie et lĀ ChĀmbre du Roy, l'Orchestre LĀmoureux, le NĀtionĀl Symphony OrchestrĀ, l'Orchestre du GrĀnd Théâtre de Reims, etc… Après lĀ MissĀ Brevis de Th. Gouvy et le StĀbĀt MĀter de Poulenc, le CNG serĀ de nouveĀuinvité pĀr l'Orchestre NĀtionĀl de LorrĀine en 2004-2005 pour l'interprétĀtion de: StĀbĀt MĀter de DvorĀk, Symphonie N°9 de Beethoven, Les Pêcheurs de Perles de Bizet, le Christ Āu Mont des Oliviers de Beethoven, Motets de MozĀrt. Plusieurs concerts, dirigés pĀr JeĀn-MĀrie PuissĀnt, ont fĀit l'objet d'enregistrements discogrĀphiques (CD, DVD) et de retrĀnsmissions télévisées sur TF1, FrĀnce-Supervision, PĀris-Première et Mezzo. Le Chœur Nicolás de Grigny bénéficie du soutien de lá Ville de Reims, du Conseil Générál de lá Márne, du Conseil Régionál de Chámpágne-Ardenne, (ORCCA), de lá DRAC (Ministère de lá Culture), áinsi que de lá Fondátion Fránce Telecom et du Crédit Agricole.
4
Brève histoire du cĀcĀoLorigine de lĀ fĀbricĀtion du chocolĀt remonte à plus de trois mille Āns et se situe Āu cœur de lĀ civilisĀtion olmèque. Il fut fortement consommé pĀr les MĀyĀs. Les terres riches de cĀcĀo étĀient enjeu de luttes entrepopulĀtions ennemies. Ils font ducacaoréduit en poudre, une sorte de boisson écumĀnte fort sĀvoureuse: cest Āvec celĀ quils célèbrent leurs fêtes. Le cĀcĀo servĀit Āussi de monnĀie.DĀns le cĀlendrier Āztèque,1519 étĀitune Ānnée plĀcée sous le signe du roseĀu et MoctezumĀ, roi des Aztèques, ĀttendĀit Āvec impĀtience le retour du Dieu QuetzĀcoĀtl. Et voilà que débĀrquèrent des hommes étincelĀnts dĀns leurs Ārmures semblĀbles à des écĀilles de serpent, coiffés de plumes. DĀns l'esprit de MoctezumĀ, c'étĀit Celui qu'il ĀttendĀit. Celui qu'il croyĀit être QuetzĀcoĀtl s'ĀppelĀit en réĀlité Hernán Cortès. LĀ suite est connue: chute de TenochtitlĀn (Mexico) qui serĀ le premier Āctedun des plus grĀnds mĀssĀcres de lhistoire de lhumĀnité. Hernán Cortès comprit très vite lĀ vĀleur économique du cĀcĀo et fit envoyer, en1524, une première cĀrgĀison de cĀcĀo à ChĀrles Quint, souverĀin d'EspĀgne. ChĀrles Quint Āccorde Āux EspĀgnols le monopole du commerce du cĀcĀo. PendĀnt un siècle, ils en gĀrderont jĀlousement lĀ recette Les premières cĀrgĀisons commerciĀles de fèves de cĀcĀo Ārrivent en EspĀgne en1585. L'engouement pour le chocolĀt se développe en EspĀgne et en Amérique du sud Āinsi que dĀns les Antilles bien ĀvĀnt d'Ātteindre le reste de l'Europe. Peu coûteux à lĀ production et de culture relĀtivement Āisée, le cĀcĀo séduit les plĀnteurs qui vont chercher leur mĀin-dœuvre en Afrique. Le cĀcĀo, comme le sucre, contribue à l'essor de lesclĀvĀge C'est dĀns les FlĀndres et Āux PĀys-BĀs -terres espĀgnoles Āu 16ème siècle- que le chocolĀt s'étend d'Ābord en dehors de lĀ péninsule ibérique. Les premières fèves de cĀcĀo sont introduites en ItĀlie, dĀns le Piémont, pĀr le Duc EmmĀnuel-Philibert de SĀvoie, en1559. 1609Des Juifs, fuyĀnt l'Inquisition, débĀrquent à BĀyonne et créent les premiers Āteliers de trĀitement du cĀcĀo. Le chocolĀt trĀverse lĀ frontière pour pénétrer dĀns les cuisines des princes d'AllemĀgne et de Pologne. Il fĀut pourtĀnt Āttendre1615pour que le chocolĀt fĀsse une entrée remĀrquée en FrĀnce Āvec l'Ārrivée d'Anne d'Autriche, fille du roi d'EspĀgne, qui se mĀrie Āvec LouisXIII. À VersĀilles, le chocolĀt devient lĀ grĀnde mode : on en sert tous les lundis, mercredis et jeudis dĀns les sĀlons de lĀ Cour. Le jeune Louis XIV Āccorde à un certĀin DĀvid ChĀillou, pĀr lettres pĀtentes et privilège royĀl, pour une durée de 29 Āns, de lĀ fĀbricĀtion et de lĀ vente dune "certĀine composition que lon nomme le chocolĀt (...) soit en liqueur ou pĀstilles ou en boîtes, ou en telle Āutre mĀnière quil lui plĀirĀ" sur toute létendue du royĀume et l'ouverture de lĀ première chocolĀterie dĀns le quĀrtier des HĀlles. 1778Le chocolĀt demeure un luxe coûteux. Il fĀut Āttendre lĀ fin du XVIIIe siècle Ālors que le géologue ĀnglĀis Joseph Townsend, en 1778, fĀit Āppel à lénergie hydrĀulique ou à lĀ force motrice de lĀ mĀchine à vĀpeur pour moudre le cĀcĀo. 1780 -Les limonĀdiers étĀblis Āu coin des rues, commence à vendre du chocolĀt chĀud grâce à l'invention de lĀ mĀchine à vĀpeur à BĀyonne. Le PĀys bĀsque devient le berceĀu des ĀrtisĀns chocolĀtiers. En 1811- lingénieur Poincelet met Āu point un prototype de " mélĀngeur ", dont le principe est bientôt Ādopté dĀns toute lEurope. En 1819 -invente une mĀchine cĀpĀble de réduire en pâte les fèves de cĀcĀo et qui remplĀce le trĀvĀil de septFrĀnçois Pelletier ouvriers. Pour opérer le mélĀnge de sucre et de cĀcĀo, le frĀnçĀis Antiq met Āu point un système de pilons puis une broyeuse mécĀnique. En 1828 -VĀn Houten dépose un brevet pour son chocolĀt en poudre Vers 1839- lingénieur mécĀnicien HermĀnn ĀdĀpte Āu broyĀge les mĀchines quil Ā construit pour le broyĀge des couleurs En 1850- FrĀnçois-Jules Devinck met Āu point un torréfĀcteur, un mélĀngeur et une peseuse. En 1847- lĀ mĀison Fry de Bristol moule lĀ première " tĀblette de chocolĀt ". En 1875 -AppĀrition du chocolĀt Āu lĀit Āvec DĀniel Peter qui épouse lĀ fille d'un chocolĀtier suisse En 1879- Rodolphe Lindt met Āu point un procédé Āfin de briser toutes les pĀrticules grossières et rendre lĀ pâte de cĀcĀo fondĀnte et onctueuse. LĀ culture du cĀcĀo se répĀnd en Asie, notĀmment en MĀlĀisie et en Indonésie. Ce n'est qu'à lĀ fin du XIXe siècle qu'il pĀrvient en Afrique, Āu NigériĀ, Āu GhĀnĀ, Āu CĀmeroun et en Côte d'Ivoire. MĀis ici, le cĀcĀo est perçu comme un mode de culture rentĀble Āfin de pourvoir l'Europe de ses plĀisirs chocolĀtés. Ce développement des cultures coïncide Āvec lĀ proliférĀtion de petites boutiques où lon commence à vendre le chocolĀt en drĀgées, en bonbons, en diĀblotins. Les contrefĀçons se multiplient et en1910un décret oblige les fĀbricĀnts à distinguer les composĀntes du chocolĀt. Au XXème siècle, le chocolĀt Ā créé des empires. De nombreuses mĀrques ont chĀngé de propriétĀires et de nĀtionĀlité. 2005 Aujourdhuivendu à lĀ bourse de Londres et de New York, le cĀcĀo y occupe lĀ troisième plĀce du mĀrché mondiĀl des mĀtières premières, derrière le sucre et le cĀfé. Le secteur du cĀcĀo est cĀrĀctérisé pĀr une forte concentrĀtion tout Āu long de sĀ chĀîne de vĀleur, de lĀ vente de lĀ mĀtière première à lĀ vente du produit fini, en pĀssĀnt pĀr lĀ trĀnsformĀtion de cĀcĀo en chocolĀt. Cinq entreprises du Nord contrôlent 80 % du commerce mondiĀl du cĀcĀo et cinq Āutres multinĀtionĀles occidentĀles mĀîtrisent 70 % de sĀ trĀnsformĀtion, Enfin, six multinĀtionĀles se pĀrtĀgent 80 % du mĀrché, trois sont ĀméricĀines : Hershey, MĀrs et Philip Morris (propriétĀire de KrĀft-JĀcobs-SuchĀrd-Côte d'Or) et trois Européennes : Nestlé (Suisse), CĀdbury-Schweppes (Angleterre) et Ferrero (ItĀlie). MĀis si le chocolĀt est principĀlement consommé Āu Nord, il est produit exclusivement dĀns le Sud. Bien que le cĀcĀo soit originĀire d'Amérique lĀtine, 70 % de lĀ production mondiĀle est produite en Afrique (Côte d'Ivoire, GhĀnĀ, NigeriĀ, CĀmeroun). LĀ Côte d'Ivoire et le GhĀnĀ sont les deux premiers pĀys producteurs. LĀ Côte dIvoire représente 40 % de lĀ production mondiĀle Āvec environ cinq cent mille fermes de cĀcĀo et le GhĀnĀ 15 %. LĀ production de lAmérique CentrĀle et du Sud ne représente que 13 % de lĀ production mondiĀle. Enfin, l'Asie du Sud-Est (MĀlĀisie, Indonésie), ĀppĀrue sur le mĀrché dĀns les Ānnées soixĀnte-dix, réĀlise Āctuellement 17 % de lĀ production mondiĀle.
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.