Rice in the economy of west africa le riz dans l'économie ouest

De
Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 82
Nombre de pages : 48
Voir plus Voir moins
West Africa Rice Development Association Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l’Ouest
Rice in the economy of West Africa A time series set for economic analysis
Le riz dans l’économie ouest africaine Une collection de séries temporelles pour l’analyse économique
CGIAR GCRAI
About the West Africa Rice Development Association (WARDA) The West Africa Rice Development Association (WARDA) is an autonomous intergovernmental research association with a mission to contribute to food security and poverty eradication in poor rural and urban populations, particularly in West and Central Africa, through research, partnerships, capacity strengthening and policy support on rice-based systems, and in ways that promote sustainable agricultural development based on environmentally sound management of natural resources. In collaboration with the national agricultural research systems (NARS) of member states, academic institutions, international donors and other organizations, the work of WARDA ultimately benefits West African farmers—mostly small-scale producers— who cultivate rice, as well as the millions of African families who eat rice as a staple food. WARDA was formed in 1971 by 11 West African countries with the assistance of the United Nations Development Programme (UNDP), the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO), and the Economic Commission for Africa (ECA). It now comprises 17 member states: Benin, Burkina Faso, Cameroon, Chad, Côte d’Ivoire, The Gambia, Ghana, Guinea, Guinea Bissau, Liberia, Mali, Mauritania, Niger, Nigeria, Senegal, Sierra Leone and Togo. WARDA is a member of the Consultative Group on International Agricultural Research (CGIAR), a network of 16 international research centers supported by more than 50 public- and private-sector donors.
Main Research Center and Sahel Station Nigeria Station Headquarters WARDA ADRAO WARDA 01 B.P. 2551 B.P. 96 c/o International Institute of Bouaké 01 St-Louis Tropical Agriculture (IITA) Côte d’Ivoire Senegal Oyo Road, PMB 5320 Ibadan Nigeria Tel.: (225) 31634514 Tel.: (221) 9626493 Tel.: (234-2) 2412626 Fax: (225) 31634714/ (221) 9626441 Fax: (234-2) 2412221 (225) 20227865 Fax: (221) 9626491 E-mail:iita@cgiar.org E-mail:warda@cgiar.orgE-mail:wragr.oargi@celah-sda  warda-sahel@metissacana.sn
L’Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l’Ouest (ADRAO) L’Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l’Ouest est une association de recherche intergouvernementale autonome ayant pour mandat de “contribuer à la sécurité alimentaire et à l’éradication de la pauvreté des populations rurales et urbaines démunies, particulièrement en Afrique de l’Ouest et Centrale, grâce à la recherche, au partenariat, au renforcement de la capacité et à l’appui aux politiques en faveur des systèmes à base riz et ceci de manière à promouvoir un développement agricole durable fondé sur une gestion des ressources naturelles respectueuses de lenvironnement”. En collaboration avec les systèmes nationaux de recherche agricole des Etats membres, des institutions académiques, des donateurs internationaux et divers organismes, les travaux de l’ADRAO profitent finalement aux agriculteurs africains - en particulier aux petits exploitants - qui cultivent du riz et également aux millions de familles africaines dont le riz est la nourriture de base. L’ADRAO a été créée en 1971 par 11 pays sous le parrainage du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). Elle regroupe aujourd’hui 17 pays membres : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Léone, Tchad et Togo. L’ADRAO est membre du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI), un réseau de seize centres de recherche agricoles internationaux soutenu par plus de 50 donateurs du secteur public et privé.
Siège et centre principal Station Sahel Station Nigéria de recherche ADRAO ADRAO WARDA 01 B.P. 2551 B.P. 96 c/o International Institute of Bouaké 01 St Louis Tropical Agriculture (IITA) Côte d’Ivoire Sénégal Oyo Road, PMB 5320 Ibadan, Nigéria Tél. : (225) 31634514 Tél. : (221) 9626493 Tel.: (234-2) 2412626 Fax : (225) 31634714/ (221) 9626441 Fax: (234-2) 2412221 (225) 20227865 Fax : (221) 9626491 Courrier électronique : Courrier électronique : Courrier électronique : iita@cgiar.org               warda@cgiar.org              igrao.grwarda-sahel@c  warda-sahel@metissacana.sn
Rice in the economy of West Africa A time series set for economic analysis
West Africa Rice Statistics Data Bank
Mathieu B. DJAYEOLA
Le riz dans léconomie ouest africaine Une collection de séries temporelles pour lanalyse économique
Banque de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de lOuest
©Copyright West Africa Rice Development Association (WARDA) 2000. WARDA encourages fair use of this material. Proper citation is requested.
WARDA 01 B.P. 2551 Bouaké 01 Côte d’Ivoire Tel.: (225)31634514 Fax: (225)31634714, 20227865 E-mail:gro.raicga@rdwa
© Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l’Ouest (ADRAO/WARDA) 2000. L’ADRAO encourage les lecteurs à faire un bon usage des données contenues dans cet ouvrage à condition d'en indiquer la source.
Djayeola, M.B., 2000.Rice in the Economy of West Africa: A Time Series Set for Economic Analysis/Le riz dans l’économie ouest africaine : une collection de séries temporelles pour l’analyse économique. Bouaké, Côte d’Ivoire: West Africa Rice Development Association/Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l’Ouest, 36 pp.
ISBN 92 9113 193 8
ADRAO 01 B.P. 2551 Bouaké 01 Côte d’Ivoire Tél. : (225)31634514 Fax: (225)31634714, 20227865 Courrier électronique :wraadrg@cgiar.o
Contents
West Africa Rice Statistics Data Bank - de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de l'Ouest Banquesiii
1. Population .................................................................................................. 2 2. GNP per capita (Atlas method) ................................................................... 2 3. Share of agriculture as percentage of GDP (all value added  evaluated in local currency) ........................................................................ 6 4. Paddy production ....................................................................................... 8 4a. Proportion of paddy production by country in West Africa .................... 10 5. Harvested rice area ................................................................................... 12 6. Yield ......................................................................................................... 14 7. Consumer price index ............................................................................... 16 8. Official exchange rate ............................................................................... 18
Country Data.................................................................................................19 A Benin .................................................................................................. 20 BBurkina Faso.......................................................................................21 CCameroon............................................................................................22 D Chad ................................................................................................... 23 ECôte dIvoire.......................................................................................24 F Gambia, The ........................................................................................ 25 GGhana..................................................................................................26 HGuinea.................................................................................................27 IGuinea-Bissau.....................................................................................28 J Liberia ................................................................................................. 29 KMali.....................................................................................................30 L Mauritania .......................................................................................... 31 M Niger ................................................................................................... 32 N Nigeria ................................................................................................ 33 O Senegal ............................................................................................... 34 P Sierra Leone ........................................................................................ 35 Q Togo ................................................................................................... 36
Table des matières
1. Population ................................................................................................. 2 2. PNB par habitant (méthode Atlas) ........................................................... 4 3. Part de l’agriculture en pourcentage du PIB (toute valeur ajoutée  évaluée dans la monnaie locale) ............................................................... 6 4. Production de riz paddy ............................................................................ 8 4a. Structure de la production de paddy en Afrique de l’Ouest ................... 10 5. Superficies rizicoles récoltées ................................................................. 12 6. Rendement ............................................................................................... 14 7. Indice des prix à la consommation .......................................................... 16 8. Taux de change officiel ............................................................................ 18
Données par pays ..........................................................................................19 A Bénin .................................................................................................. 20 B Burkina Faso ..................................................................................... 21 C Cameroun ........................................................................................... 22 D Tchad .................................................................................................. 23 E Côte d’Ivoire ...................................................................................... 24 FGambie...............................................................................................25 G Ghana ................................................................................................. 26 H Guinée ................................................................................................ 27 I Guinée-Bissau .................................................................................... 28 J Libéria ................................................................................................ 29 K Mali .................................................................................................... 30 L Mauritanie ......................................................................................... 31 M Niger .................................................................................................. 32 N Nigéria ............................................................................................... 33 O Sénégal ............................................................................................... 34 P Sierra Léone ....................................................................................... 35 QTogo...................................................................................................36
Bilingual edition - Edition bilingue
Bilingual edition -Edition bilingue
iv -West Africa Rice Statistics Data Bank Banques de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de l'Ouest
Editors’ Notes This document comprises three sections: the first presents general statistics on member countries; the second gives a detailed description of production statistics, and the last provides the actors involved in the West African rice market with a selection of price-related data. The purpose of these notes is to act as an annotated glossary of terms for each heading used in the following pages. We give the meaning of each generic term, indicate the methodologies used for collecting the data, and comments are made on the subsequent series. Population:The total populationis estimated by the specialized services of local institutions (statistical institutes and other national population services) and compiled by departments of international bodies (the United Nations in particular). The estimation methodology varies according to authors. There are often estimates backed up by the findings of the latest population census (population structure and growth acknowledged). Operators then set about the extrapolation of existing population trends and the population projection through the use of specific procedures and models (which are often linear and exponential). They also exploit other forecast-correction parameters in order to take into account natural disasters and other social phenomena that are likely to affect population trends and that have occurred during the period of census. Thede facto population(all the country’s residents, regardless of their legal status or citizenship) is thus estimated within the country’s existing boundaries. The estimation of thede factocarried out in the middle or at the endpopulation is of the year according to operators’ needs. Similarly, theagricultural population comprises all the country’s inhabitants who depend on agriculture for subsis-tence, or people who are effectively active in the agricultural sector. Non-active dependents are excluded in the process of applying ratios of agricultural popula-tion structures that national sources provide. The data collected vary slightly according to the methodology used. Gross Domestic Product (GDP): When evaluated according to the acquisition cost, the GDP represents the sum of the value added gained by all the national
taxes (and decreased on subsidies), which are not taken into account when appraising the economy’s products. TheGross National Product(GNP) repre-sents the GDP, increased by the income balance for production factors that are transferred by or towards the rest of the world (abroad). The GNP is often used to provide the characteristics of a country’s economic power. Agricultural Gross Domestic Product (AGDP): Besides the agricultural activity itself, agriculture includes cattle breeding, hunting, forestry and fishing. This indicator does not take into account production outside an exchange process or with exchange that has not brought about monetary transactions acknowledged by the departments of national income accounting. The agricul-tural partin the GDP, which is the ratio of the agricultural gross domestic product to the GDP, is deducted from it. TheRate of exchangexe emtnoducht ei  ssed preshis in tnerrycteraf  ocalocul in (US) dollars. The official rate of exchange is mentioned when this indicator reflects the government’s compliance with the international monetary system’s gold standards. Then, it is the rate at which the government buys and/or resells during a specific period (one day). In view of the current data, operators calculate the average of daily rates of exchange. Area and production dataconcern rice paddy during the year or the agricul-tural campaign when all or most of the crop has been harvested.Yield adatiosta are r between the production and the area. Consumer price index: This deals with measuring annual fluctuations of the price of goods and services that urban families and city dwellers consume. This index is often provided by the department of statistics. It is a relatively simple calculation method even though the procedures differ from country to country. The most important factor is the base year, which varies markedly from country to country. Note that theofficial price of rice contributes to determining the consumer price index. It is related to the period when governments used to equalize the prices of agricultural products. This price was set by the equalization services and passed on to all economic operators for a given agricultural campaign.
diner se ronsto his t. Te advalum si dedpu dekran ob  ehtyedocure,sonomy prec
tiuaalévls an dstiudorp sed no sont pa) qui ne nocpmet srpsie tnevsnoibus
Bilingual edition - bilingue Edition
West Africa Rice Statistics Data Bank - Banques de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de l'Ouestv
Notes éditoriales Ce document comporte trois rubriques fondamentales : la première prend en compte les statistiques générales sur les pays membres ; la deuxième détaille les statistiques de production et la dernière donne une sélection de données de prix pour les principaux acteurs intervenant sur le marché rizicole en Afrique de l’Ouest. L’objectif de ces notes éditoriales est de définir un contenu pour chacune des rubriques ainsi identifiées. Il s’agira essentiellement de préciser la signification de chaque terme générique dans une rubrique, de faire un survol des méthodolo-gies de collecte et des commentaires sur la (ou les) série (s) qui en découle (nt). Population: Lapopulation totaleest estimée par des services spécialisés des institutions locales (instituts de statistique et autres services démographiques nationaux) et compilée par les services des organismes internationaux (notamment des Nations Unies). Les méthodes d’estimation varient selon les auteurs. On rencontre souvent des estimations prenant appui sur les résultats du dernier recensement (structure et croissance constatées de la population). Les opérateurs procèdent alors à des extrapolations ou des projections de population en utilisant des procédures et des modèles spécifiques (souvent linéaires ou exponentiels). Ils retiennent aussi d’autres paramètres de correction en cas de nécessité, pour tenir compte surtout des calamités naturelles et autres phénomènes sociaux susceptibles d’affecter la population et intervenus dans la période. Ainsi, on estime lapopulation de facto(tous les résidents du pays quel que soit leur statut juridique ou leur citoyenneté) dans les limites actuelles du pays. La population de facto est estimée en milieu d’année ou en fin d’année selon les besoins des opérateurs. De même lapopulation agricole inclut tous les habitants du pays dépendant de l’agriculture pour leur moyen d’existence ou les personnes effectivement actives dans ce secteur. Les dépendants non actifs sont exclus en appliquant les ratios de structures des populations agricoles émanant des sources nationales. Les données observées diffèrent légèrement selon la méthode utilisée. Produit intérieur brut : Lorsqu’il est évalué au prix d’acquisition, il(PIB) représente la somme de la valeur ajoutée réalisée par tous les producteurs résidents ou non de l’économie nationale, majorée des impôts (et minorée des
de l’économie. Leproduit national brut(PNB) représente le PIB augmenté du solde des revenus des facteurs de production transférés par le reste du monde (l’étranger) ou en sa direction. Le PNB est souvent retenu pour caractériser la puissance économique d’un pays. Produit intérieur brut agricole (PIBA) : Ici, l’agriculture recouvre, outre l’activité agricole proprement dite, l’élevage, la chasse, la foresterie et la pêche. Cet indicateur ne prend pas en compte la part de la production qui n’a pas fait l’objet d’échange ou dont l’échange n’a pas donné lieux à des transactions monétaires constatées par les services de comptabilité nationale. On en déduit lapart de l’ ulture idans le PIB qui est le rapport du produit intérieur agr c brut agricole au PIB. Letaux de change exprime dans ce document le cours en dollars (des Etats-Unis) de la monnaie locale. Nous parlerons de taux de change officiel dans le cas où cet indicateur reflète l’adhésion du gouvernement à l’étalon-or du système monétaire international. C’est alors le taux auquel le gouvernement achète et/ou revend l’or dans une période de référence (un jour). En vue des données annuelles, les opérateurs calculent la moyenne des taux de change journaliers. Les données desuperficieet deproductionconcernent le riz paddy pour l’année ou la campagne agricole pendant laquelle toute la récolte ou sa plus grande partie a été réalisée. Les données derendementsont le résultat d’un rapport entre la production et la superficie. Indice des prix à la consommation: C’est la mesure des variations annuelles des prix des biens et services consommés par les familles urbaines et les citadins. Il est souvent produit par les services de statistiques. Leur méthode de calcul est relativement simple mais les procédures ne sont pas les mêmes pour tous les pays. Le facteur le plus important est l’année de base de l’indice qui diffère beaucoup selon les pays. Aussi, la structure des ménages participant aux différentes enquêtes n’est pas uniformisée, ce qui rend difficile les comparaisons entre les pays. Signalons que parfois, leprix officiel du riz contribue à la détermination de l’indice des prix à la consommation. Il se rapporte à la période où les gouvernements pratiquaient la péréquation des prix des produits agricoles. Ce prix était fixé par les services de péréquation et communiqué aux acteurs économiques pour une campagne agricole donnée.
vi -West Africa Rice Statistics Data Bank de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de l'Ouest Banques
Preface
In 1997, WARDA initiated a West Africa Rice Statistics Data Bank to serve as a support tool for research. Rice in the Economy of West Africa comes within the scope of this project. This bilingual edition represents a preliminary draft of the West Africa Rice Statistics Yearbook, which is currently being developed. This edition gathers essential information available: the most complete possible on the economy, agriculture and rice production of WARDA member countries. It also presents data collected in the form of time-series, first by category for all of the countries, then by country for the range of series from 1975 to 1995. The present publication will contribute to setting up a rice information system within the Association in order to provide an overview of each member country’s rice economy. This system will mainly comprise an integrated database on rice statistics, a series of minor publications, summaries of economic data and a web page for wider dissemination. We thank all those who have contributed to the publication of this edition of West Africa economic data. We welcome any suggestions to improve future issues of this publication. We hope that this compilation of statistical data will help users to better understand the rice economy of WARDA member countries.
Preface
L’ADRAO a initié en 1997 une banque de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de l’Ouest afin de servir d’appui à la recherche. Le riz dans l’économie ouest africaine s’inscrit dans le cadre de ce projet. Il s’agit d’une édition bilingue représentant un avant projet de l’annuaire des statistiques rizicoles en Afrique de l’Ouest en cours d’élaboration. Cette édition rassemble des informations essentielles disponibles ; les plus exhaustives possibles sur l’économie, l’agriculture et la rizicul-ture dans les pays membres de l’ADRAO. Elle présente les données collectées sous la forme de séries temporelles, dans un premier temps par catégorie pour l’ensemble des pays, puis par pays pour toutes les séries, sur une période allant de 1975 à 1995. La présente publication contribuera à la mise en place d’un système d’information rizicole au sein de l’Association afin de présenter une vue globale de l’économie rizicole de chaque pays membre. Ce système comportera essentiellement une base de données intégrée sur les statistiques rizicoles, une série de publications secondaires, résumés de données économiques et une page internet pour une plus large diffusion. Nos remerciements vont à toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à la publication de cette édition de données économi-ques sur l’Afrique de l’Ouest et nous réservons une attention parti-culière à toute suggestion visant à améliorer les prochaines parutions de cette publication. Enfin, nous espérons que cette compilation de données statistiques aidera les utilisateurs à mieux comprendre l’économie rizicole des pays membres de l’ADRAO.
Bilingual edition -Edition bilingue
edl O'eutsaB a  knscittaD Ste isatcariic RWse tfA euqirfA ne seloiciz resqutiisat sts rel susnneée does danqu-  B
Symboles
Point décimal entre les chiffres Non disponible Par Remplace un chiffre dans un format Indicateur de milliers
vii
Bilingual edition - bilingue Edition
Decimal point among figures Not available By Replace figures in a format design Thousands separation
. .... / * ,
Symbols
. .... / * ,
viii -West Africa Rice Statistics Data Bank Banques de données sur les statistiques rizicoles en Afrique de l'Ouest
Key to tables
Label
1. Population 2. GNP per capita [US$, Current price] 3. Share of agriculture as % of GDP 4. Paddy production 5. Harvested rice area 6. Yield 7. Consumer price index [base 1987 100] = 8. Official exchange rate Acronyms list
Sign Explanation
t Metric tonne ha Hectare GDP,GNP Gross Domestic Product, Gross National Product US$ United States Dollar
Tableau de correspondance entre les libellés des variables
Libellé
1. Population 2. PNB par habitant [$ EU, prix courant] 3. Part de l’agriculture en % du PIB 4. Production de riz paddy 5. Superficies rizicoles récoltées 6. Rendement 7. Indice des prix à la consommation [base 1987 = 100] 8. Taux de change officiel Liste des abréviations
Signe Explication
t Tonne métrique ha Hectare PIB, PNB Produit intérieur brut, produit national brut $ EU Dollar des Etats Unis
Bilingual edition -Edition bilingue
1
Bilingual edition - Edition bilingue
Regional Data Données régionales
esWciR tS efA taciritsctasi aaBD ta-  Bnk  es danqueénnod eel rus sisatsts  resqutizicilosee  nfAirque de l'Ouest
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.