LA MALADIE D'ADDISON EN 15 QUESTIONS

De
Publié par

LA MALADIE D'ADDISON EN 15 QUESTIONS

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 3 900
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Texte complet qui a servi de base à la réalisation de la plaquette et qui a été rédigé par le Pr Weryha de l’hôpital Brabois de Nançy avec la collaboration de l’association « SURRENALES » Mai 2005
LA MALADIE D’ADDISON EN 15 QUESTIONS
La maladie d’Addison est due à un arrêt de la sécrétion de cortisol par l’organisme. Cet arrêt entraîne une incapacité à réagir au stress de la vie courante. Elle se traduit par une diminution de la tension artérielle, par une fatigue chronique qui gêne la vie de tous les jours. Lorsque le stress est intense (accident, opération chirurgicale, deuil…) la tension artérielle peut s’effondrer, jusqu’à conduire au coma. Le traitement de la maladie d’Addison est simple et consiste à prendre 3 fois par jour de la Cortisone et des hormones dérivées pour stabiliser sa tension artérielle.
Les questions que vous vous posez au moment du diagnostic :
ère 1question: La maladie d’Addison estelle grave lorsqu’elle n’est pas traitée ?
Lorsqu’elle est mal suivie, la maladie d’Addison peut être grave. Bien traitée, et bien suivie, elle permet une vie strictement normale. La maladie d’Addison est grave lorsqu’elle est responsable d’une diminution brutale et importante de la tension artérielle. Ceci arrive à l’occasion d’un stress, ou d’un traumatisme important, chez un patient qui ne connaissait pas sa maladie ou qui était mal traité. Une fois que la maladie a été diagnostiquée, l’adaptation du traitement faite par le patient luimême permet d’éviter des accidents. Toute personne atteinte d’une maladie d’Addison doit avoir dans son portefeuille une carte signalant sa maladie pour que le médecin puisse prendre connaissance du diagnostic immédiatement en cas de perte de connaissance.
ème 2question : Aton une espérance de vie normale ?
Avec le traitement hormonal, l’espérance de vie du malade atteint d’une maladie d’Addison est strictement normale. Sous traitement hormonal, la vie du patient porteur d’une maladie d’Addison se déroule normalement dans tous les actes de la vie quotidienne, y compris le travail, le sport, et la grossesse. La maladie d’Addison n’entraîne pas d’affaiblissement ou de dégradation de l’organisme. La précaution principale consiste à adapter le traitement en fonction des indications de son médecin. La maladie d’Addison ne provoque pas de détérioration du corps. Elle permet une vie normale dans toutes les activités de la vie quotidienne (travail, sport, grossesse).
ème 3question : Quel est le traitement de la maladie d’Addison ?
Le malade prend des comprimés d’HYDROCORTISONE et de FLUDROCORTISONE. Ces deux hormones remplacent les hormones normalement secrétées par les glandes surrénales. En cas de vomissement, ou d’impossibilité à manger, ces hormones peuvent être administrées par voie injectable. La grande surrénale secrète 2 hormones : le cortisol et l’aldostérone. Le traitement consister à remplacer les hormones qui ne sont plus secrétées par des hormones contenues dans des comprimés. L’HYDROCORTISONE remplace le cortisol, la FLUDROCORTISONE remplace l’aldostérone. Ces hormones augmentent la glycémie dans le sang, augmentent la tension artérielle et diminuent la perte d’eau et de sel dans les urines. La dose de médicament varie d’un individu à l’autre et peut être adaptée en fonction des activités de la journée, en fonction des indications du médecin.
ème 4question : Qui prescrit le traitement ?
Au moment de la découverte de la maladie, le traitement est souvent débuté par le service hospitalier. Les prescriptions d’HYDROCORTISONE peuvent être faites par le médecin spécialiste, ou le médecin de famille. Les prescriptions de FLUDROCORTISONE ne peuvent être faites que par le médecin spécialiste hospitalier. La FLUDROCORTISONE est distribuée par la pharmacie de l’hôpital. La FLUDROCORTISONE est un médicament orphelin, qui n’est utilisé que par un nombre restreint de malades, et il n’est pas commercialisé par un laboratoire pharmaceutique (pour l’instant).
ème 5question : Quelles sont les précautions à prendre dans la vie de tous les jours ?
Le patient atteint d’une maladie d’Addison doit avoir une vie normale, avec une activité physique régulière. Il doit respecter 3 précautions : répartir les heures de prise des comprimés dans la journée, suivant les indications de son médecin, avoir un régime normalement salé, éviter les médicaments diurétiques. La maladie d’Addison s’accompagne d’une fuite de sel au niveau du rein. Il ne faut pas aggraver le manque de sel par les diurétiques, ou le régime sans sel, qui risque de fragiliser le malade et augmente le risque de fatigue ou de décompensation.
ème 6question : Dans quel cas doiton modifier soimême son traitement ?
La maladie d’Addison dure toute la vie. Le traitement ne peut pas être arrêté. Il doit être pris régulièrement tous les jours. Un oubli de prise pendant plus d’une journée peut provoquer un accident. La dose de FLUDROCORTISONE ne doit pas être modifiée par le malade. L’HYDROCORTISONE peut être augmentée en cas de stress, d’accident, de forte fièvre. Le malade prend 1 cp d’HYDROCORTISONE en plus de sa dose habituelle, au moment du stress, avant d’avoir demandé la
confirmation à son médecin, qui doit être averti de cette prise supplémentaire dès que possible.
ème 7question : Comment se présente l’insuffisance surrénalienne aiguë ?
L’insuffisance surrénalienne aiguë s’installe en quelques heures ou en quelques jours à l’occasion d’un traumatisme physique ou psychique ou d’un sevrage brutal en HYDROCORTISONE. Elle est caractérisée par une fatigue extrêmement intense et une fatigabilité qui gêne tous les gestes de la vie quotidienne. Le malade n’est plus capable de faire quoi que ce soit. La tension artérielle baisse progressivement puis apparaissent des malaises lors des changements rapides de position. Si le diagnostic n’est pas fait à ce stade, l’insuffisance surrénalienne décompense brutalement avec un effondrement de la tension artérielle, des douleurs abdominales profondes associées à des nausées et à des vomissements. En l’absence de traitement, l’évolution spontanée conduit au coma et à la mort. Le patient atteint d’insuffisance surrénalienne aiguë doit être alerté par l’aggravation de la fatigue et par l’apparition de douleurs abdominales. La précocité de l’augmentation des doses d’HYDROCORTISONE permet d’éviter la plupart des insuffisances surrénales aiguës.
ème 8question : Comment gérer le travail et la maladie d’Addison ?
L’homme ou la femme qui présente une maladie d’Addison traitée a une vie parfaitement normale. Les efforts physiques intenses, les stress physiques ou psychologiques augmentent les besoins en cortisone. Lorsque l’évènement est prévu, il faut augmenter sa dose d’HYDROCORTISONE de 5 ou 10 mg 30 minutes environ avant son début. Lorsque l’évènement n’était pas prévu, il faut rattraper le besoin en prenant 5 ou 10 mg d’HYDROCORTISONE le plus rapidement possible. C’est la raison pour laquelle le patient atteint de maladie d’Addison doit toujours avoir une boîte d’HYDROCORTISONE avec lui. En cas de malaise débutant, l’entourage doit être prévenu immédiatement afin de pouvoir alerter le médecin traitant ou le SAMU.
ème 9Après plusieurs années de traitement, quels sont lesquestion : effets secondaires du traitement substitutif par HYDROCORTISONE ?
L’HYDROCORTISONE est nécessaire à la vie du patient Addisonien. Un dosage trop faible provoque des fatigues chroniques et une hypotension artérielle. Un dosage trop fort provoque une dégradation de tous les tissus : perte de masse musculaire, ostéoporose, fragilité de la peau et une hypertension artérielle qui est nuisible pour le cœur. Au début d’une maladie d’Addison l’adaptation de la dose peut nécessiter plusieurs mois jusqu’à ce que le patient connaisse bien les réactions de son corps. Les besoins varient d’une personne à l’autre et chacun doit apprendre à gérer le traitement de fond et les augmentations de dose lors des efforts ou des stress. La dose de FLUDROCORTISONE ne doit pas être adaptée sauf sur l’avis de son médecin traitant.
ème 10Le traitement hormonal substitutif de la ménopausequestion : estil compatible avec le traitement par l’HYDROCORTISONE ?
Le traitement hormonal substitutif de la ménopause repose sur les oestrogènes seuls chez la femme dont l’utérus a été enlevé et sur l’association estrogène et progestatif chez les autres femmes. Les voies d’action de l’HYDROCORTISONE, des estrogènes et de la progestérone sont totalement différentes. Il n’y a pas d’interférence entre ces différentes hormones. Chez la patiente addisonienne ménopausée, le traitement hormonal substitutif de la ménopause a l’avantage de protéger le squelette de l’ostéoporose qui est particulièrement fréquente en cas de maladie d’Addison.
ème 11Le régime alimentaire et l’hygiène de vie peuventilsquestion : améliorer le traitement de la maladie d’Addison ?
Le patient atteint de maladie d’Addison se fatigue plus facilement lors des évènements imprévus. La régularité des activités professionnelles, familiales et sportives est souhaitable. La vie doit être strictement normale, en évitant simplement les stress les plus importants. L’alimentation est une alimentation normale qui n’interdit que le régime sans sel. Les activités sportives devraient privilégier les efforts réguliers, en évitant les déshydratations imprévues. Plusieurs membres de l’Association surrénales pratiquent le marathon ou le 100 Km marche.
ème 12question : Qu’estce que l’autoimmunité ?
Le corps humain est défendu contre les infections par des myriades de globules blancs. Ces globules blancs produisent des armes biologiques appelées anticorps qui détruisent l’intrus. En cas d’autoimmunité, quelques globules blancs produisent des anticorps dirigés contre un ou plusieurs organes du corps humain. Dans la maladie d’Addison ces anticorps attaquent la glande surrénale et la détruisent progressivement. La thyroïde est fréquemment touchée par l’autoimmunité au cours de la maladie d’Addison. Attention ! Trouver des anticorps dirigés contre la surrénale au cours de la maladie d’Addison permet de confirmer le diagnostic. Trouver des anticorps dirigés contre la glande surrénale, sans signe de maladie d’Addison, n’a pas de valeur diagnostique.
ème 13question : Intérêt de la DHEA chez le patient addisonien ?
La DHEA, ou sulfate de DHEA, est une hormone de la famille des hormones mâles ou androgènes. La DHEA est très peu puissante. Elle n’a pas d’intérêt lorsque les testicules ou les ovaires continuent à fabriquer des hormones sexuelles. Chez la patiente addisonienne ménopausée et non traitée pour sa ménopause, quelques études scientifiques suggèrent l’intérêt de la DHEA pour maintenir le capital osseux et musculaire. La dose de 50 mg par jour ne semble pas être responsable d’effets secondaires à court ou à moyen terme. Des doses plus élevées ne sont peutêtre pas
sans danger. Les bénéfices de la DHEA sont individuels et doivent être évalués au cas par cas
ème 14question : Maladie d’Addison et grossesse ?
La grossesse est possible chez une patiente porteuse d’une maladie d’Addison. La grossesse est considérée comme une grossesse à risque et doit être suivie de près par le gynécologue et l’endocrinologue. Les premiers mois de la grossesse se déroulent sans difficulté. Il n’y a pas lieu de faire de préparation particulière avant de démarrer une grossesse, sinon d’avoir un traitement équilibré et d’être en forme. Les doses du traitement substitutif sont adaptées, en accord avec les spécialistes traitants. L’accouchement doit être programmé et se fait généralement par césarienne.
ème 15question : Maladie d’Addison et dépression ?
Avant le diagnostic, la maladie d’Addison est souvent prise pour une dépression avec une perte de l’appétit. Après le début du traitement, la récupération de l’équilibre physique s’accompagne d’une récupération de l’équilibre psychique et permet d’avoir une vie quotidienne parfaitement normale. La réapparition d’une dépression, au cours de la maladie d’Addison, doit faire penser à un déséquilibre du traitement en sur ou en sousdosage.
Conclusion: La maladie d’Addison est un état chronique, qui nécessite la prise quotidienne d’HYDROCORTISONE et de FLUDROCORTISONE. Bien traitée, cette maladie permet une vie normale et donne une espérance de vie identique à celle de la population normale. Un régime alimentaire équilibré et normalement salé, une activité physique régulière, une adaptation des doses d’HYDROCORTISONE aux accidents de la vie, sont les clés d’une vie normale au sein de sa famille et de son milieu professionnel ou associatif.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.