Les effets neuro-psychiques de l'alcool, des - MEDECINE AÉRONAUTIQUE

De
Publié par

Les effets neuro-psychiques de l'alcool, des - MEDECINE AÉRONAUTIQUE

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 379
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
              MEDECINEAÉRONAUTIQUE  DOCTEUR CHRISTIAN GOMEZSpécialiste en Médecine AéronautiqueMédecin agréé                                                                                                                                                                          
       
                  FEEF NTS                  DE L'S       YSHCQIEUUEOR- P  CDET  E    S UEGORD SED ,LOOCLA            NTS ACEMEMIDNI SREAT a 1leicicrt aux31 D sel D à 1-1lon   SeREGLles  E'LSED a(trIA R'A latvin ioviCi )elun :en liod 131-10          udc do eiciv led rerussa tiod ene  dontincfoe una ré rnuolet tip ou     f   oneu'd  a nu        ils'e  sonérf eu e'lqéiuembmerd conduitepage de                 alcoons ées,olis ecneulfssiob ed sveoutrinl's oueds utépifnasto de narcotiques,                                 s fae leettrpromc mo              t enssui pui qstnemacidém ed u        .       notcoisneds sef rcxee ic àes'e lsecériastlucn sé
  EFFETS NEURO - PSYCHIQUES DE L'ALCOOL    Selon l'Office Mondial de la Santé, une consommation d'alcool est considéré comme excessive lorsqu'elle est quotidiennement supérieure à 3 verres chez l'homme et 2 verres chez la femme.     Une telle estimation impose l'approximation suivante : un verre normalement "dosé" de boisson alcoolisée contient la même quantité d'alcool pur                        (12 cl de vin 25 cl de bière= 3 à 6 cl d'apéritif ou de digestif= 10 gr d'alcool pur )=    L'ALCOOLISME,survenant rarement avant une dizaine d'année de consommation     excessive, est déterminé par l'existence non seulement d'une alcoolo-dépendance mais aussi d'un ensemble de pathologies provoquées par l'abus de l'alcool.    L'importance de l'alcoolémie, pour une même consommation d'alcool,dépend largement de la tolérance individuelle.Le pic d'alcoolémie est obtenu1/2 h ou1haprès une consommation d'alcool respectivementà jeun oupendantun repas.Schématiquement, l'alcoolémie diminue de 0,15 gr / litre / heure.          Le pic d'alcoolémie peut être approximativement estimé par la formule :          Alcoolémie(en gr/litre)  = Nombre de verres× 16,5 / Poids**pour la fiabilité de la formule, les poids extrêmes sont 45 et 95 Kg                  ( par exemple, le calcul sera effectué avec 95 pour un sujet de 110Kg )                                  EN AÉRONAUTIQUE, IL N'Y A PAS DE TOLERANCE D'ALCOOLÉMIE. La FAA conseille de ne pas consommer d'alcool dans les 8 heures précédant le pilotage, alors que, pour le pilotage professionnel, de nombreuses compagnies conseillent une abstinence de 24 h.      
rs meilleurs renrbèievemtnà l ueai mennts uee qu en vuep tneertê d  utioiminà 1 ,003 l  g /rolcoald'e  dieém stnemed esahP  éropsnseue red s lentre     m aliométe e ed givincladen a  l  edméeioclo  la'unes  d lor00% 2 +         s leelnnioiséc dartnnoitnos té titroenemdét ndpeePfrroamcn,ev giilance  et concev ed tatep ellienttaetrmenbt'o l s :naet aiv l nce gilaun éest on cntce    la u tsfe nitare nocomportetion de paét s  emtn sdamaorrfpes let on            secnctueelle intfortnod elixr fé led      quis r nos ed   ) tatéionsécisdapt inap ir eededd es se vés dehiintibi seé     el       risqueno sosiclase    n slennoitaler sntmeteormpcoe  divusel sorbut   és  dapton anes ibisècxeed s    s el          esemtn  'éblouislité à lrgl/   1  !   ensa s de tionrtê-neiba'd te etisao-utontiacsf ,ovri etétae puhorique         qsird euavé'atlun iosuinisffer pdang du anteocfnd  ecxsèrae     oi sene nciatunimid     a capaciion de lcoirituqétd a'tuotiln'e ( e  pleicsnecneap aoc s                ifssreép datét             :                     ti  d elun ererantme ps lutuoi nedd minié visuel l'acuituble tro coms dumeneoptr    t                                  et/ou agressif                 siquclast coemen 0rg0 3,io tl/s seha pnelétoe  deérédisnu emmoc r/l  Bien que laréeiru e à,003g e miféineuri àreahp d escla'élooIDETIM EOOÉLACLfni eiméloocla'de asPh  ÉEÉROD Ms seuqsiuqificéps el teshyl'e qu e'dopixutedlait est quistam conud rlip gatoni espdisaene bllaà s céruti énev lo mais aussi de rt eu pnee rédémor ne érélot ertêulemn sen noaisougue airedl ne tioysgiloncraphe oréatuan,euq ne e telle ique, uneid ti elaoclomélopis tepià teloa'l titp edu seden vol ont testé risumaletrue  ticérams sus neaiD .eiméleduté se5 gr 0,2lcoo d'a sxenaecd sèsietrep mrofnoitsed ég ddara   :La" neitnoen1(99)6m e n°137  Spatialte euqituanoréA necideMée  dueevaLR .l  clool a' parorée majmentm îartsi eeds no appareil "     e eg'l td nuxue' m ae êmrdpelau  npasre ehe rpcol'att à issaterrimmoc tnf xued suspls oieurr'e d bord d'40 gr, à a71,2o nuC sens unt aneésnnya ad  e,0 eooclimél, deuvesépreces veor shcolet sipbur oiavs rèapr  ed enu'l snaD .
                  
  
         r siuq eedC OMA dès 3,5 gr/léloo eimépusueir àre g 3l r/    d sèOMTRg /r4 5,alcol d'ie  olémoocla'd    eimélri  e  duesq    ecir    ontiot morconadi sedl  at orbuel    oriellescla'd esahP  sétapads ntmeveou m nedtaoilasi eérté dbiliossi imp   ét tanfcoed eléd nari   tipalement de typ t p ircnemalipncnsset en        irp luci halons natinnlesuoi    état    ent gumeudj oi nbrtatuer p    estnedécérp sesahples des es troubavitnod a ggar  l    2 àr/ g eim1 edcla'élootéérr meneicssur  e jo      iv étiucd elleusioutinim'a lden sl        d  troubles visuerga isse   f ép dssre eifout/OLCOAL MP IIEÉM ETNATROd esahP ntme é :s lurera  p nari   t                suoinnleat tocfn        t enemtropmoc ud selbu déle de typt demenepilaircnp sesaérp edécsetnro tleubdes phs  sudc mooptrmene     troubleimélooclà 2 ed e P      'a dsehaarava ggd seitnor/l  3 g    oi ned s ealv si    couleursrt elbuobéd d tuoo cinrd deslae nop ivisl  a ted    que hériéripd tubéd      dontibaurrtpee culté de réalisaitnod  eomvumene atsptda  és    ubéded tort n moatioe   tric      erbmt s ntmele              iffid 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.