Rapport développement durable 2006

De
Publié par

Rapport développement durable 2006

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 101
Nombre de pages : 83
Voir plus Voir moins
Rapport développement durable
2006 
Sommaire 
Ce rapport a été conçu en utilisant la version 3 des lignes dir ectrices de la Global Reporting Initiative. L’index ci-dessous liste les indicateurs utilisés. L’application du principe de « matérialité » est présenté page 4.
PERSPECTIVES
LES PRINCIPAUX ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
LE PILOTAGE DE LA DÉMARCHE DU GROUPE CONTRÔLER LA DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Le gouvernement d’entreprise L’organisation de la démarche METTRE EN ŒUVRE LA DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Les politiques du Groupe La mise en œuvre des politiques L’éthique dans la conduite des activités Les relations avec les parties prenantes Les relations institutionnelles ANTICIPER ET GÉRER LES CRISES ÉVENTUELLES La gestion de crise La gestion par le Groupe du risque de survenue d’une grippe pandémique
PAGE
2
4
PAGE
6 8 8 9 10 10 11 11 13 14 17 17 17
INDICATEURS GRI 3
1.1
3.5 ; 4.17
PAGES 6 À 19
INDICATEURS GRI 3
4.3 ; 4.6 4.1 ; 4.2
4.8 ; 4.12
4.14 ; 4.16 SO5
LA PERFORMANCE DU GROUPE L’ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE Bioéthique Prévention du biopiratage Essais cliniques Essais sur les animaux LA PROTECTION DU PATIENT Qualité du produit Sécurité du produit Sécurisation de l’approvisionnement Lutte contre la contrefaçon Marketing responsable Relations avec les associations de patients et les pr ofessionnels de santé FAVORISER L’ACCÈS AUX SOINS, AU MÉDICAMENT ET AU V ACCIN Les enjeux L’accès au médicament et au vaccin dans les pays en voie de développement L’accès aux traitements dans les pays développés Les principaux programmes de solidarité Les maladies rares et les médicaments orphelins LES RESPONSABILITÉS SOCIALES Implantation géographique du Gr oupe Dialogue social et gestion des réor ganisations Diversité Rémunération Protection sociale Recrutement et gestion des car rières Formation Sécurité et santé au travail LIMITER LES IMPACTS SUR L’ENVIRONNEMENT Protection de l’atmosphère Gestion de l’eau et des déchets Impact environnemental des médicaments Protection des sols IMPACTS SUR LES COMMUNAUTÉS ET L’ÉCONOMIE LOCALES Sécurité des sites et des riverains Achats responsables Développement économique local
PAGE
PAGES 20 À 69
INDICATEURS GRI 3
20 22 22 24 25 27 29 29 30PR3 31 32 33PR6 36PR7 38 38 38 40 40EC8 41 46 464.4 46 49 51 51LA8 53 54 54 58 58EC2 ; EN7 ; EN16 ; EN 17 EN19 ; EN 29 60EN1 ; EN2 ; EN8 ; EN9 ; EN25 ; EN21 ; EN 22 62EN14 ; PR1 64 66 66 66HR2 67 PAGE INDICATEURS GRI 3
DONNÉES OPÉRATIONNELLES FINANCIÈRES, SOCIALES ET ENVIRONNEMENT ALES Données sur l’activité du Gr oupe 702.1 ; 2.2 ; 2.4 Données financières 722.3 ; 2.6 ; 3.6 ; 3.8 Données sur les effectifs 732.5 Données relatives aux ressources humaines 74LA1 Données relatives à l’impact environnemental des activités 75EN20
NOTE MÉTHODOLOGIQUE SUR LE REPOR TING DES DONNÉES
RAPPORT D’EXAMEN DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
76 79
3.1 ; 3.10 ; 3.11 ; 3.2 ; 3.2 ; 3.13
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
Perspectives 
Jean-François Dehecq, Président
Gérard Le Fur, Directeur Général
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
Le développement durable, n engagement de longue date
Parce qu’un patient n’est pas un consommateur comme les autr eset qu’un médicament n’est pas un produit traditionnel, être un leader mondial de l’industrie phar maceutique implique nécessairement d’agir dans le sens du développement durable. Les trois préoccupations du développement durable – économique, sociale et environnementale – ne sont donc pas étrangères à la mission dans laquelle les collaborateurs de sanofi-aventis inscrivent leur action, depuis plus de trente ans, au service de l’essentiel : la santé. La création en 2006d’un réseau de délégués développement durable, au sein des métiers et des principaux pays, animé par la direction du développement durable, marque la volonté du Groupe d’amplifier la mise en œuvre et le contrôle de cette démarche. C’est une évidence, sanofi-aventis respecte les plus hauts standards internationaux en matièr e de respect des droits de l’Homme (notamment du patient). Au-delà, le Groupe augmente son niveau d’exigence en établissant et diffusant des chartes internes et en contrôlant leur application : le Code d’Éthique, la Charte sociale et les chartes relatives à l’éthique des achats, au recours à l’expérimentation animale ou à l’utilisation de biospécimens humains, ainsi que les Bonnes Pratiques Cliniques, le Code d’Éthique financier, la politique Hygiène Sécurité Environnement, les structures de pharmacovigilance et les services Qualité. Par ailleurs, les sites de chimie s’engagent à améliorer la sécurité, la protection de la santé et de l’environnement notamment dans le cadr e des principes directeurs du Responsible Care®. Autant d’exemples concretsde la volonté de sanofi-aventis de promouvoir les bonnes pratiques dans toutes ses activités : Recherche et Développement, Production, Distribution et Commercialisation.
RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2006
L’ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE La recherche et le développement occupent une place prépondérante au sein de sanofi-aventis, qui y a investi 15,6 % de son chif fre d’affaires en 2006 (en augmentation de 9,5 %). La bioéthique, les bonnes pratiques dans la conduite des études cliniques, le recours aux animaux et la sécurité des produits sont donc des questions essentielles pour le Groupe, qui y répond en établissant et diffusant des principes généraux et des chartes communes à l’ensemble des collaborateurs à travers le monde. En 2006, le Groupe a ainsi mené plusieurs centaines d’essais cliniques dans 60 pays et plus de 7 000 centres. Sanofi-aventis a mis en place des comités d’experts indépendants chargés de la surveillance des études cliniques. Ces « Data Monitoring Committees » ont pour mission d’assurer la sécurité des patients, notamment lors des études de Phase III, des études menées sur des populations fragiles, pour des pathologies sévères ou impliquant un état de morbi-mortalité. Le Groupe veille également à la dimension internationale de ses études cliniques.
LA PROTECTION DU PATIENT Ce que chacun est en droit d’attendre d’une entreprise pharmaceutique – la protection du patient – résulte en fait d’une organisation et d’une préoccupation de tous les instants de la part des collaborateurs. La qualité, la sécurisation de l’approvisionnement, la lutte contr e la contrefaçon et le marketing responsable font ainsi l’objet de process et de contrôles réguliers.
Sanofi-aventis développe un nouveau système informatique afin d’amélior er la gestion des données de pharmacovigilance, de faciliter leurs échanges et d’améliorer la qualité et la rapidité de diffusion de l’information. Dans ses pratiques promotionnelles, le Groupe veille à respecter les codes nationaux et internationaux de la profession. Il a également édicté des principes directeurs sur le marketing responsable qui couvrent le matériel promotionnel, les congrès et les séminaires, la visite médicale et les études de suivi. La qualité du discours de visite médicale est assurée par la formation continue des visiteurs médicaux. Ces derniers font l’objet, dans certaines filiales, de contrôles de connaissances.
La protection du patient passe aussi par des campagnes de dépistage et de sensibilisation. Le Groupe collabore ainsi avec des associations de patients dans plus de 40 pays et est partenaire d’associations internationales couvrant 160 pays.
FAVORISER L’ACCÈS AUX SOINS Alors que la majorité de la population mondiale n’a pas ou peu accès aux soins les plus élémentaires, sanofi-aventis s’engage dans des actions concrètes pour faire de l’accès au médicament et au vaccin un élément important de sa stratégie. Cette démarche s’adresse à toutes les populations dans le besoin, qu’elles vivent dans les pays en voie de développement ou ailleurs.
Le portefeuille de médicaments et de vaccins de sanofi-aventis comprend notamment des traitements contre deux des trois pandémies majeures qui frappent les pays du Sud : le paludisme et la tuberculose. Pour la troisième, le VIH/Sida, le Groupe développe actuellement un vaccin.
Le Groupe facilite l’accès au médicament pour les populations démunies grâce à des partenariats tel que celui qu’il a noué avec Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi), qui a abouti à la création d’une formulation galénique innovante de deux antipaludéens (artésunate/amodiaquine) pour laquelle il a été décidé de ne déposer aucun brevet.
En outre, sanofi-aventis coordonne une quarantaine de programmes au carrefour de trois domaines (santé, solidarité et enfance) dans 52 pays auxquels s’ajoutent les très nombreux projets des filiales. LES RESPONSABILITÉS SOCIALES La politique de sanofi-aventis en matière de dialogue social est énoncée dans la Charte sociale, traduite en 20 langues et distribuée aux 100 000 collaborateurs dans les 100 pays d’implantation du Groupe. Celui-ci veille à intégrer des compétences variées et à valoriser la diversité des cultures et des parcours, qu’il considère comme une richesse au service de la performance. Il s’attache aussi à développer un dialogue social de qualité, à assurer une rémunération juste et une couver ture sociale permettant aux collaborateurs de faire face aux aléas de la vie. Le Groupe veille également au développement professionnel, à la santé et à la sécurité de ses collaborateurs. LIMITER LES IMPACTS SUR L’ENVIRONNEMENT La réduction des pollutions est une politique de longue date de sanofi-aventis. Aujourd’hui, une approche plus globale est mise en œuvre pour limiter les impacts sur l’environnement et protéger la planète. Au-delà de la prévention des émissions polluantes locales, cette politique intègr e la limitation des émissions de gaz à effet de serr e, le cycle de vie des produits, la préservation des ressources rares et de la biodiversité. À titre d’exemple, sanofi-aventis procède depuis 2005, à travers son comité d’expertise ECOVAL, à l’évaluation du risque environnemental de ses principaux médicaments commercialisés. Cette évaluation tient compte, pour un médicament donné, notamment de sa concentration dans l’environnement, et de son impact sur la faune et la flor e. IMPACTS SUR L’ÉCONOMIE ET LES COMMUNAUTÉS LOCALES Sanofi-aventis accorde une importance particulière aux actions en faveur de l’économie et des communautés locales. Ainsi, au-delà des exigences réglementaires, un accent fort est mis sur la sécurité autour des sites et le développement économique local. Cela passe notamment par l’implantation d’activités de recherche et développement et de développement industriel des produits. Grâce à une politique d’achats responsable, sanofi-aventis s’assure que ses fournisseurs respectent des normes sociales, éthiques et environnementales suffisantes. Dans cette démarche de développement durable, sanofi-aventis s’engage vis-à-vis du grand public (notamment les patients), de ses collaborateurs, de la communauté scientifique et médicale, des organisations internationales, des autorités nationales et des communautés locales, de ses fournisseurs et de ses actionnaires.
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
Les principaux enjeux du développement durable
CHOIX DES SUJETS ET INDICATEURS
Pour identifier les sujets per tinents pour ce rapport, le test de « matérialité » décrit par le standard de reporting extra-financier Global Reporting Initiative (G3)(1)et par le stan (2) dard de consultation des par ties prenantes AA1000 SES a été effectué. Ce processus a été réalisé par le cabinet Utopies(3).  Il a consisté en une analyse : du contexte réglementaire local et international ;   oudes rapports de développement durable 2005 des gr  pes pharmaceutiques et des codes de conduite sectoriels afin d’identifier les enjeux considérés comme per tinents par le secteur ; des indicateurs de performance demandés par les lignes  directrices GRI G3 ;  econnus applicablesdes codes trans-sectoriels les plus r aux groupes multinationaux (Global Compact, Principes de l’OCDE, BLIHR, etc.) ;   des principales agences de notationquest s des ionnaire extra-financières ;  attentes exprimées par des gr oup pression  dedes es (ONG, associations de consommateurs, investisseurs éthi  ques) et connusviades publications (rapports, sites webs), des campagnes ou des questions dir ectes. Les principaux sujets sont présentés dans le schéma ci contre.
(1) www.globalreporting.org (2) www.accountability.org.uk (3) www.utopies.com
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis   
INFLUENCE ET IMPACTS SUR LES FOURNISSEURS Les principaux postes d’achats d’un gr oupe pharmaceutique sont la sous-traitance de certaines activités de recherche (tests cliniques notamment) ou de marketing, les ser vices (formation, maintenance, services financiers, etc.), la logistique et les matières premières. Les principaux enjeux sont liés à l’intégration de critères sociaux et environnementaux dans les critères d’achatet plus particulièrement à la sécurité du personnel des
ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE Les enjeux clés de ce métier sont : • le respect des principes de bioéthique ; les conditions de traitement des animaux utilisés pour les tests et le développement de méthodes alternatives; • la protection des patients et des volontaires sains qui participent aux tests cliniques; • le partage des bénéfices avec les communautés dont sont originair es les plantes ou les savoirs ancestraux exploités; • l’innovation.
IMPACTS SUR LA QUALITÉ DE L’AIR ET L’ATMOSPHÈRE Les principaux impacts sur la qualité de l’air et l’atmosphèr e liés à l’activité sont : • les émissions de gaz carbonique; • les émissions de composés organiques volatils liés à l’utilisation de solvants; • et dans une moindre mesur e les émissions de gaz affectant la couche d’ozone et de NOx, SOx des chaufferies.
IMPACTS SUR L’EAU ET LES SOLS Les principaux enjeux soulevés sont : • la consommation d’eau; • les rejets polluants dans l’eau ; les risques de pollution des sols et leur réhabilitation; • La réduction et le traitement des déchets.
CONDITIONS DE TRAVAIL Les principaux enjeux actuels sont : • le soutien du dialogue social; • la gestion responsable des réorganisations; • la lutte contre les discriminations et la pr omotion de la diversité  ; l’existence de niveaux de rémunération, pr otection sociale et de  perspectives de carrières adaptés aux besoins et au mar ché; l’intéressement des salariés; • la protection de la santé et de la sécurité au travail pour les employés et les sous-traitants..
CONSOMMATION DE MÉDICAMENTS Les principaux enjeux soulevés sont : • l’accès aux soins pour les populations peu solvables par des prix adaptés, des dons et une structure de distribution appropriée; • la qualité et la sécurité des produits; • Le suivi des effets indésirables des médicaments sur les clients.
FIN DE VIE DE MÉDICAMENTS Les principaux enjeux soulevés sont : • les impacts environnementaux des molécules actives après consommation; • la récupération et la valorisation des médicaments non utilisés ; la réduction et le recyclage des emballages.
INFLUENCE SUR LE LÉGISLATEUR, LES PRESCRIPTEURS, ET LES CONSOMMATEURS Les principaux enjeux soulevés sont : • des objectifs et moyens de lobbying cohér ents avec les politiques du groupe en matière de développement durable; • la lutte contre la corruption; • l’éthique dans la promotion des médicaments; • la sensibilisation du public sur les maladies et le soutien aux associations de patients; • la gestion des litiges.
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
Le pilotage de la dé
Cette section présente un aperçu de l’organisation, des politiques, des systèmes de management et modalités de dialogue mis en place par sanofi-aventis pour gérer les principaux enjeux liés au développement durable.
Pour répondre aux attentes des publics en matièr e
de gouvernement d’entreprise et de développement durable :
• à compter du 1er ecteur Généraljanvier 2007, les fonctions de Président et de Dir  
ont été dissociées ;
• en application de l’accord du Comité d’Entreprise Européen de 2005,
5 salariés siègent au conseil d’administration ;
• une direction développement durable, rattachée au Senior
Vice-Président Affaires Générales a été créée. Elle est soutenue par un réseau
de délégués ;
• les politiques Groupe ont été renforcées, à travers la publication
et la diffusion d’un Code d’éthique et le développement de lignes
directrices spécifiques en matièr e d’achats et de marketing r esponsables ;
• cette diffusion a été soutenue par le déploiement inter national
d’un dispositif d’alerte (conformément aux exigences du
Sarbanes Oxley Act américain) ; • enfin, le Groupe publie pour la première fois dans le rapport développement
durable ses principales positions publiques.
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
marche du Groupe
P08 -CONTRÔLER LA DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
P10 -METTRE EN ŒUVRE LA DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
P17 -ANTICIPER ET GÉRER LES CRISES ÉVENTUELLES
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
Contrôlerla dé dedéveloppe
Sanofi-aventis souhaite fair e du développement durable une dimension for te et permanente de l’exercice de son métier. Cette volonté s’illustre par l’implication de tous au quotidien, du conseil d’administration aux métiers. En 2006, le pilotage de la démar che s’est renforcé par la création d’une direction spécifiquement dédiée au développement durable et par la nomination de délégués développement durable dans les métiers et dans cer tains pays.
LE GOUVERNEMENT D’ENTREPRISEindépendant, un administrateur qui n’entretient aucune relation de quelque nature que ce soit avec la Société, son groupe ou sa dir ection qui puisse compromettre l’exercice de sa liberté de jugement. Le NSEIL D’ADMINISTRATIONconseil d’administration établit la liste de ceux de ses membres qui La Société est gérée par un conseil d’administration composé de dix- répondent à ces critères. sept membres dont neuf sont indépendants. Est considéré comme
INDÉPENDANCE
STANDARDS DE BONNE GOUVERNANCE(1) Présence d’au moins 50 % d’administrateurs indépendants dans le conseil et le comité des rémunérations
DAEDSM INISTRATEURS Définition de l’indépendance retenue par le conseil d’administration entre eux et vis-à-visCritères d’indépendance retenus par le rapport Bouton d ment u manageAbsence de contrôle croisé Durée du mandat d’un administrateur Les Commissaires aux comptes ne peuvent four nir de prestations vDisE-SàAUDITEURSde conseil à l’exception des pr accessoires à l’audit estations -vis du managementRéunions des auditeurs et du comité d’audit sans présence du management IMPLICATION DANS LES DÉCISIONS Nombre de réunions – Taux de participation moyen au conseil d’administration Existence de comités des comptes, de nomination, et de rémunération DESNombre de réunions en 2006 ADMINISTRATEURS Taux de participation Évaluation du fonctionnement du conseil tous les 3 ans
Part des érale par les actionnair es DES ACTIONNAIRESonspreore ncda génbléessemen aém spxirsee v topeséro  uovattnp rac nts, représentés Administrateurs représentant des parties prenantes non-actionnaires DES AUTRES PARTIESNombre de résolutions liées à la Responsabilité Sociétale des PRENANTESEntreprises (RSE) votées et retenues en assemblée générale Nombre et part des intervenants ayant abordé des questions liées à la RSE (1) Principalement issus des rapports Viennot, Bouton et du Sarbanes-Oxley Act.
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
SANOFI-AVENTIS
Conseil Comité d’audit Comité des d’administration rémunérations, des nominations et de la gouvernance
9/17
4/4 4/6 Idem Aucun contrôle croisé
4 ans
Voir données détaillées dans le document de référ ence page 276 Lors des comités d’audit qui précèdent le conseil d’administration chargé d’approuver les comptes semestriels et annuels.
7 réunions – 86,5 % Comité d’audit Comité des rémunérations, des nominations et de la gouvernance 7 2 100 % 91,7 %
Mise en place à partir de 2006. L’évaluation est réalisée par le secrétaire du conseil. Un compte-rendu a été fait lors du conseil du 12 février 2007.
Le total des voix représente 56,6 % des droits de vote existants. Les résolutions sont adoptées à 97 % en moyenne en 2006.
Aucun
Aucune
Aucun
1 Directeur des Relations Hutimeari/nfeosn pctairo n 
1 responsable DD Achats
COMITÉ DE DIRECTION GROUPE
Relations Humaines 163 collaborateurs 1 délégué DD
Lien hiérarchique partagé
Lien hiérarchique
3 délégués DD (France, Allemagne, États-Unis) 1 responsable par filiale 1 Directeur des Relations Humaines par filiale
Quelques responsables DD 1 responsable par site 1 Directeur des Relations Humaines par site
de laL ed épimloatrcahgee 
DIRECTEURS MÉTIERS ET AUTRES FONCTIONS Fonctions et métiers 5 d é ués DD (Afféaliregs Industrielles, Communication, Finances, O pMératdiiocanls Scientifiques et é es, Vaccins) Plusieurs équipes de R&D
La durée du mandat des administrateurs est de quatr e années.L’ORGANISATION Lêter en osumpbérrei edura adum tiineirsst rdatees uarsd amyinainstt rdatéepuarsss ée nl âfge dtieo n7.0  ans ne peut DE LA DÉMARCHE onc Sous réserve des pouvoirs expressément attribués aux assemblées d’actionnaires et dans la limite de l’objet social, le conseil d’administrationDE NOUVEAUX PROGRÈS EN 2006 sreè gslaei spita rd se etso duétlei bqéuraetsitoionns  lienst éarfefsasiraenst  qluai  bleo cnonne cemranrecnhte.  Idled léat eSromciiénteé l eest  Lannée 2006 a été marquée par une intensification de la démarche orientations de l’activité de la Société et veille à leur mise en œuvr e. développement durable de sanofi-aventis avec, notamment, la créa  tion d’une direction autonome rattachée directement au Senior Le règlement intérieur du conseil d’administration précise les Vice-Président Affaires Générales. Cette décision s’est accompagnée, obligations des administrateurs, la composition, la mission et le à partir de novembre 2006, de la création d’un réseau de délégués développement durable au sein des métiers, des fonctions et des trois fdoénbcatti osnunr esmoen nfto dnuc tcioonnsneeil mete ndte.s  Tcooumsi tléess.  tUronies  faoniss ,p aurn ae né, vlea lcuoantisoeinl  principales filiales : France, Allemagne et États-Unis. Ces délégués ont une position N-1 ou N-2 dans leurs entités respectives. Ils consa  fPoarr maaillilseéuer se, sct irnéqa lriseéper.é sentants des salariés du Groupe siègent au crent environ un tiers de leur temps à animer et à promouvoir la démarche dans leur entité et se réunissent tous les deux mois avec le lcaocncsoerild  ddua dCmoimniisttér adtiEonnt raevperics ev oEiuxr ocopnéseunl,t asitgivneé,  lee n2 a4 pfpélivcriaetri o2n0 0d5e.  directeur développement durable, au sein dun comité. Ils vérifient la mise en œuvre des actions, proposent de nouvelles pistes, et débattent des enjeux émergents pour l’entreprise. Le plan de pr o Objectifdébats est ensuite validé par la Dir ection Générale.grès issu de ces Présentation d’un bilan de la politique du Groupe en matièreLES PERSPECTIVES 2007 e lors de l’asse nérale d de développement durabl mblée gé e 2007.En 2007, la démarche s’accélérera avec la définition d’objectifs datés LES CHANGEMENTS RÉCENTSet chiffrés pour le Groupe, dont certains figurent dans ce rapport. Le degré de précision de ces objectifs dépend du contexte : Lors du conseil d’administration du 14 décembre 2006, il a été décidé • dans les domaines « normés » comme Hygiène, Sécurité, Envir on à compter du 1er nementjanvier 2007 : seront déclinés en cascade par oupe (HSE), les objectifs du Gr • de dissocier les fonctions de Président et de Dir ecteur Général ; chaque métier ; • de nommer Gérard Le Fur à la fonction de Dir ecteur Général, pour • dans les domaines socio-économiques, plus dépendants des contextes la durée de son mandat d’administrateur , Jean-François Dehecq culturels et réglementaires locaux, les objectifs du Groupe constitueront demeurant Président du conseil d’administration. des engagements décentralisés que les métiers et les filiales devr ont respecter avec des plans d’action adaptés à leurs contextes locaux.
HSE Accès au médicament 46 collaborateurs 31 collaborateurs 1 délégué DD 1 délégué DD
Développement durable 8 collaborateurs
1 responsable par métier
DIRECTEURS LIÉS À LA RSE
Lien fonctionnel
Collaboration/coordination 
Rapport développement durable 2006 –sanofi-aventis
FILIALES
SITES
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.