TRAITEMENT DES CONDYLOMES chez la femme

De
Publié par

TRAITEMENT DES CONDYLOMES chez la femme

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 328
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins

Prise en charge des cancers
gynécologiques durant la grossesse
J-J. Baldauf, E.Baulon, C.Youssef, V. Thoma
Département de Gynécologie-Obstétrique
Hôpital de Hautepierre , Strasbourg
Association EVE Problématique spécifique à la
grossesse
Un conflit d’intérêt
Mère Foetus
plusieurs dilemmes
 Doit-on interrompre la grossesse en vue du traitement anti-cancéreux
immédiat ?
 Faut-il entreprendre le traitement anti-cancéreux (Chimiothérapie, RTX,
Chir) sans une IMG ?
 Doit-on modifier les modalités d‘irradiation par rapport aux standards ?
 Quelles sont les conséquences des traitements anti-cancéreux sur le
développement foetal et postnatal ?
 Quelle est le momment idéal pour l‘accouchement ?Incidences des cancers les plus
fréquents durant la grossesse
Cancer du col 1/1200–1/8000
Cancer du sein 1/3000–1/10000
Mélanome 1/5000
Lymphome (Hodgkin) 1/1000–1/6000
Cancer de l’ovaire 1/12000–1/100000
Leucémie 1/75000–1/100.000
PRAVLIDIS NA et al 2002Cancer du col durant la grossesse
 Environ 30 % des cancers du col sont diagnostiqués
chez des patientes pouvant être enceintes.
 Cancer le plus fréquent durant la grossesse.
 Entre 2 à 5 % des cancers du col sont découverts
durant la grossesse ou le post-partum immédiat.
 En France: 1/ 2000 grossesses
» Variable en fonction de la densité du dépistage dans la tranche
d ’âge 20-40 ansLes enjeux durant la grossesse
 Opportunité de réaliser un dépistage
» 5 % d ’anomalies cytologiques (25-30 % CIN haut grade et 1-2 % cancer)
» prise en charge diagnostique plus délicate
 Les saignements durant la grossesse exceptionnellement
liés à un cancer
» Examen au spéculum et biopsie au moindre doute
2 types de cancer avec des problèmes 
différents
– Cancers de stades précoces découverts en début de grossesse
– Cancers de stades avancés découverts aux 2° et 3° trimestresLa procédure diagnostique
durant la grossesse
 Colposcopie d’interprétation plus délicate
 Biopsies plus hémorragiques
 Conisations plus risquées FIABILITE DE LA COLPOSCOPIE
DURANT LA GROSSESSE
CORRELATION ENTRE L'ASPECT COLPOSCOPIQUE AU COURS DE
LA GROSSESSE ET LE DIAGNOSTIC FINAL
13 sur 41 cancers (31 %) non suspectés
à la colposcopie durant la
grossesse
Kirkup 1980, Hellberg 1987, Benedet 1987; LaPolla 1988,
Bakri 1990, Giuntolli 1991, Nahhas 1993, Economos 1993,
Ueki 1995, Madej 1995, Woodrow 1998, Guerra 1998, Palle 2000CONISATION
DURANT LA GROSSESSE
 Indications rares
» suspicion cytologique de carcinome (colposcopie non
satisfaisante)
» suspicion de carcinome micro-invasif (colposcopie et/ou biopsie)
» suspicion d'adénocarcinome
 Complications fréquentes : 10 à 30 %
 Lésions résiduelles : 20 - 50 %
Recommandations pratiques 
» Si possible après 14 SA
» Associée à un cerclageCAT si cancer micro-invasif
 exérèse en limites saines (marges de 5 mm)
 profondeur de l'invasion inférieure à 3 mm IA1
 absence d'envahissement lympho-vasculaire
Traitement réputé completCAT si cancer micro-invasif
 exérèse en limites saines
 profondeur de l'invasion entre 3 et 5 mm IA2
 extension en surface inférieure à 7 mm
 +/- envahissement lympho-vasculaire
Traitement incomplet
» Impact du délai thérapeutique ?
» Impact du mode d’accouchement ?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.