BULLETIN DE LIAISON

De
Publié par

BULLETIN DE LIAISON

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 93
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
BULLETIN DE LIAISON Journal de la maison d’accueil “Le Tremplin”
Trimestriel > n°2/ 20076700 ARLON>> Bureau de dépôtAgréation P501139
BelgiqueBelgie P.P. 6700ARLON 1  11/654
>Trouvestoi ! Le public s’adressant à Tremplin est dans un contexte de multi problématiques menant à l’exclusion sociale et en retrait par rapport au monde du travail et de la formation. Face à ce constat et conscient des enjeux de société, l’équipe psycho– sociale de Trem plin œuvre actuellement à développer et peaufiner le projet d’encadrement qui est mené depuis de nombreuses années. Le programme est novateur car il s’adresse aux personnes en les mobilisant dans la recherche de leur projet de vie, socioprofessionnel. Différentes stratégies sont em ployées, de même que des outils originaux. Nous travaillons aussi autour de la mise en réseau de tous les ac teurs présents dans le parcours de la personne. L’équipe de Tremplin, consciente à la fois de l’efficacité mais aussi des enjeux de visibilité de son travail au sein du tissu social de notre province( mais aussi dans les autres), s’est inscrite depuis plusieurs années dans une démarche de collaboration active et de travail en réseau avec les acteurs qui sont nécessaires à la réalisa tion des objectifs de la personne. Dans le cadre de nos objectifs de socialisation des personnes hébergées du Tremplin, nous essayons de :  Mobiliserles personnes en situation d’exclusion sociale et de grande précarité en vue de recréer un lien social et de redéfinir avec elles des objectifs personnels, dans le cadre d’un réseau partenarial.  Rendreaux gens leur capacité de se tourner vers euxmêmes, de se mobiliser afin d’atteindre des objec tifs personnels, définis individuellement et après réflexion. Travail sur les bases élémentairesde la vie en société, de la confiance et estime de soi, du respect des autres et de soimême, des contraintes, créa tion de contacts et de liens…  Définirun projet de vie grâce au recensement de ses forces et faiblesses, acquis, ressources et personnes de contact, bilan de compétences, bilan personnel et professionnel. Mettre en place un réseau de partenaires autour du projet de la personne. Créer des contacts avec les acteurs de terrain( formation ou emploi) en lien avec le projet de la personne. Jeanbernard
>Journée Musicale à Bruxelles A l’initiative de Monsieur le Gouverneur et de son épouse, en partenariat avec la Cellule Nord Luxembourg, Lire et Ecrire et la Cellule Sud Luxembourg, nous avons participé à la journée musicale organisée dans le cadre de l’Article 27. Au programme, à partir de 12h, au Palais des BeauxArts, un concert de musique de chambre en trio (piano, cor et violon) revisitant les œuvres de grands compositeurs dans une ambiance douce et planante. Après cette rêverie musicale, place à la découverte du musée des instruments de musique, situé à quelques pas des BeauxArts. Le bâtiment impressionne déjà de par son style typique Art Nouveau du début du XXème siècle, entièrement réalisé en métal et en verre. A l’intérieur, place à la technologie. Le musée pro pose une visite interactive avec un support audiovisuel de taille. Chaque personne déambule à son gré dans les artères du musée muni d’un casque et, à l’approche de sigles posés sur le sol devant la plupart des instru ments, la sonorité de ceuxci nous parviens directement dans les écouteurs. Surprises et émerveillements sont donc au rendezvous pour le visiteur. Nous regagnons ensuite le car pour partager nos impressions dans la bonne humeur lors de cette journée où chacun y a trouvé son compte de plaisir. A consommer sans modération !
Editeur responsable: Marc Holtz, ASBL “ Le Tremplin” Maison d’accueil agréée par le Ministère de l’Action sociale et de la Santé de la Région Wallonne Avenue Victor Tesch, 75 – 6700ARLON Tél: 063 /22 01 74 – Email : letremplin@skynet.be
BULLETIN DELIAISON
Avec le soutien de
Ville d’Arlon
Province de Luxembourg Département des affaires sociales
>Visite des ruines de l’abbaye d’Orval Le jeudi 10 mai 2007, nous avons eut l’occasion d’emmener les pension naires du Tremplin visiter les ruines de l’abbaye d’Orval dans le cadre de l’article 27 – la culture accessible à tous. C’est dans cette perspective que nous avions rendezvous avec d’autres groupes devant l’enceinte monastique afin d’y entamer la visite, accompagné d’un guide. La visite en tant que telle comprend deux parties. La première est un exposé au diovisuel reprenant et expliquant les différentes parties de l’abbaye qui ne sont pas visita bles : le nouveau monastère, la brasserie et la fromagerie ainsi que les jardins et cultures. Le petit film retrace ensuite dans les grandes lignes l’histoire de la nouvelle abbaye et dé veloppe en détail la vie quotidienne d’un moine, souvent ignoré à tort. Après cette projection d’une quinzaine de minute, le visiteur est déjà plongé dans ce ha vre de paix et de sérénité. Ainsi, il devient plus prompt et attentif à ce qu’il va découvrir, tant sur le point historique que sur le point spirituel. Le guide nous invite alors à déambu ler dans les ruines suivant un ordre plus ou moins précis afin de retracer les différentes époques d’une vie et d’un bâtiment de très ancienne date. En effet, le domaine d’Orval ème connu une occupation monastique cistercienne depuis le début du 12siècle. C’est donc sans dire que chaque pierre a sa part d’histoire dans l’édifice. Les légendes ne sont pas en restes de ce côté. Au passage à proximité de la fontaine Mathilde, célèbre légende et dé sormais emblème de la bière brassée en ces lieux, le quidam ne peut s’empêcher de rêver quelque peu à ce conte mystique aux couleurs criantes de palpabilités. Pendant quelques secondes, il devient la comtesse Mathilde ou la célèbre truite sacré qui jailli de l’eau pour restituer à la comtesse son alliance, si précieuse à ses yeux. La visite se poursuit par la découverte des vestiges de l’ancienne église, d’un style typi quement roman et quelques transformations au fil des ans de style gothique. Le tout très épuré, ce qui est la marque de fabrique du Roman mais aussi propre à la culture cister cienne qui prônait la simplicité des lignes et le rejet de la fioriture afin de ne pas occuper l’esprit et lui permettre de la sorte de se concentrer exclusivement à Dieu. Il faut noter que le mur ouest du transept est resté pratiquement intact. C’est une grande fierté des moines car ce mur comporte une magnifique rosace de plus de 6 mètres de diamètre. Une prouesse architecturale qui est aujourd’hui devenu l’emblème de leur fromage. Vient en suite la visite du cloître, de la salle du chapitre, de l’ancien réfectoire, des caves, dont une partie reste encore inexplorée de nos jours, et qui abritent un petit musée sur l’évolution de l’abbaye au fil du temps et du jardin de plantes médicinales élaboré par un ancien moine ayant des connaissance en la matière. Autre curiosité tout aussi grandiose, ce jar din est surplombé d’un chêne tricentenaires qui fait, lui aussi, la fierté des moines. Pour conclure cette journée dans la joie et la bonne humeur, tout le groupe s’est donné rendezvous à l’auberge de l’Ange Gardien pour y boire un verre offert par l’abbaye. L’objectif ludique de cette visite était d’offrir la possibilité à chacun de s’ouvrir à une culture et à un patrimoine trop souvent déprécié. La découverte d’un autre espace de vie communautaire établi sur l’entraide, le partage et le respect tout en restant axé principale ment sur la recherche spirituelle et personnelle. Un lien direct peut donc être fait entre ces deux styles de vie en communauté qui au départ semblait si distant. Benjamin
“Le Tremplin” ASBL est agréée par le Ministère des Finances pourla délivrance d’attestationsfiscales aux personnes qui effectuenttout donfinancier de 30civile.minimum au cours d’une année Ce don peutêtre effectué en plusieurs opérations au n°068225152585Nous vous remercions de votresoutien.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.