Visite guidée de Heiligenkreuz – Bienvenue!

De
Publié par

Visite guidée de Heiligenkreuz – Bienvenue!

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 229
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Visite guidée de Heiligenkreuz – Bienvenue!
L’histoire de l’abbaye de Heiligenkreuz L’abbaye de Heiligenkreuz fut fondée en 1133 par le Duc Léopold III, membre de la dynastie des Babenberg. En effet, son fils Otto, étant à Paris pour recevoir une éducation de théologie internationale, y avait fait la connaissance de saint Bernard et des moines
cisterciens. Comme il était très enthousiaste de leur façon de vivre, il décida d’entrer dans une abbaye cistercienne, à Morimond, en France, puis demanda à son père de faire bâtir une abbaye en Autriche. C'est ainsi que Léopold III fonda Heiligenkreuz, au sud-ouest de Vienne, en 1133.
1. Porterie et information 2. Aula: Point de départ 3. Façade occidentale de l’église abbatiale (1187) 4. Colonne de la Sainte Trinité(17291739) 5. Fontaine St. Joseph (1739) 6. Portail d’accès au cloître (1730) 7. Cloître (1240) 8. Chapelle Ste. Anne (1710) 9. Salle capitulaire (1240) 10. Chapelle funéraire (1711) 11. Pavillon de la Fontaine (1295) 12. Salle des Frères au Moyen Âge (1240) 13. Sacristie (1667) 14. Grand chevet gothique (1295) 15. Nef de l’Eglise (1187) 16. Couvent, espace de vie des moines (1642) 17. Chapelle St. Bernard (1295) 18. Salle des fêtes (1691) 19. Clocher (1674) 20. Église de la Sainte Croix, Sanctuaire des Reliques de la Sainte Croix (1982) 21. Souvenirs et Produits du Monastère
La Cour On peut voir dans la cour deux œuvres de Gio-vanni Giuliani : à gauche la fontaine de St Jo-seph, datant de 1739, et à droite la colonne de la peste, de 1728. Sur la fontaine de St Joseph sont repré-sentées des scènes de la bible, et sur la colonne, des saints patrons invoqués contre la peste, ainsi que l’Assomption de Marie.
Le Cloître Le cloître fut construit à trois époques différen-tes : en 1133 environ, en 1187, puis en 1240. Le troisième cloître, de 1240, est bâti en style gothique avec des colonnes en mar-bre, des chapiteaux sculptés et des voûtes à clefs ornementées. On peut remarquer les vitraux, dont quelques-uns sont d'origine (1240). Le cloître était considéré comme centre du monastère, non seulement pour le passage, mais aussi comme lieu de méditation. Les pierres tombales font mémoire des bienfaiteurs de l´abbaye. Les plus anciennes ème datent du 13siècle. Le tombeau le plus célèbre est celui de Léopold V, représenté avec une bête sous ses pieds. Cette bête symbolise peut-être le roi Richard cœur de lion d’Angleterre, emprisonné par ce Duc d´Autriche en 1194.
Les Sculptures Les sculptures, représentant le Christ qui lave les pieds de Saint Pierre, et la pécheresse qui oint les pieds du Christ, sont des œuvres du Giovanni Giuliani, artiste vénitien, datant de 1705. Elles sont faites en bois de tilleul.
Le cloître de la lecture Chaque jour vers 19h45, les moines se retrou-vent ici pour entendre un chapitre de la règle de Saint Benoît. Puis ils sortent pour les com-plies à l´église, auxquelles succède le silence nocturne. Les vitraux, d'origine, sont des gri-sailles sans couleurs, d'après les coutumes des cisterciens.
La Chapelle de Sainte Anne Autrefois cette chapelle était la sacristie et ème l´armatorium, petite bibliothèque du 13siè-cle avec trois armoires. Les moines y rece-vaient des livres pour la lecture.
La Salle du Chapitre Ici ont lieu les assemblées mensuelles et la prise d´habit. Aujourd´hui le couvent de Heili-genkreuz compte 60 moines environ, dont la moitié vit dans deux autres prieurés: à Bochum-Stiepel en Allemagne et à Wiener Neustadt en Autriche, ainsi que dans 17 pa-roisses aux alentours. Les peintures furent exécutées par Johann Schmidt, de Vienne, et par le frère convers Mathias Gusner, en 1710. On peut voir, sur les murs, les membres de la dynastie Babenberg, enterrés ici. Le tombeau du milieu est celui de Frédéric II, le dernier Duc d’Autriche de cette famille, qui mourut dans la bataille de la Leitha contre les Hongrois en 1246.
La Chapelle des Défunts Cet endroit était à l’origine le parloir, la seule pièce où il était permis de parler. A l'époque baroque elle fut transformée en chapelle des défunts, dans laquelle les moines sont exposés avant leur enterrement. Giovanni Guiliani, qui était oblat de l´ordre des Cisterciens, a fait également, en 1713, l´autel et les décorations représentant des squelettes qui dansent, signi-fiant notre espérance en la résurrection des morts dans la chair. La croix de plomb est attribuée à Raffael Don-ner, un disciple de Giovanni Giuliani, et le vi-trail, de 1960, est une œuvre de Peter Bischof. Le Lavabo des Moines La fontaine fut construite en 1554, après les dévastations des turcs de 1529 et 1532. Elle comporte 5 bassins de plomb. A cause de la chaux contenue dans l´eau de cette région, elle a une patine très spéciale. Le lavabo fut construit avant 1295. On peut voir sur ses vi-traux une généalogie de la dynastie des Ba-benberg réalisée par leurs successeurs, la dy-nastie des Habsbourg. Le moine en coule blan-
che est Otto de Freising, fils de saint Léopold. Le roi qui se tient sur le lion représente le roi Rudolf de Habsbourg, qui a vaincu le «lion de bohême», le roi Ottocar.
La Salle du Travail C'est ici que les moines produisaient, par le travail de leurs mains, des objets à vendre, dont les plus célèbres étaient les chaussures. On a retrouvé, il y a quelques années, des peintures murales assez simples et géométri-ques, qui expriment la simple manière de vivre des moines.
La Sacristie La sacristie fut bâtie en 1669. Les fresques furent exécutées par Carpoforo Tencalla, célè-bre artiste de cette époque qui a travaillé aussi pour l´empereur. La niche avec le lavabo date également de cette époque-là, mais les stucs furent refaits par Antonio Aliprandi en 1710. Deux frères convers ont achevé la marqueterie des armoires de la sacristie: Frater Caspar Wiler et Frater Lukas Barth en 1802. Ils ont utilisé 20 espèces de bois différentes.
L’Église abbatiale L’église fut construite dans deux styles diffé-rents :la partie romane avec la nef fut termi-née en 1187. La grande austérité et la pureté de cette partie de l´église sont uniquement interrompues par le groupe des trois fenêtres à l’ouest, symbolisant la Sainte Trinité. Le choeur gothique, avec les vitraux d'origine, fut ache-vée en 1295. Au milieu se trouve le baldaquin avec l’autel principal datant de 1887, de style néogothique. La croix est une copie d’une croix de La Specia en Italie, faite récemment en 1980. Les grandes orgues furent construites en 1805 par Ignatz Kober et les compositeurs Schubert et Bruckner y jouèrent. Les stalles furent réali-sées par Giovanni Giuliani en 1707 et montrent des bustes de saints cisterciens et des reliefs avec des scènes de l’évangile. Sept fois par jour les moines se retrouvent ici pour réciter l’office latin en chant grégorien. La prière commence à 5h15 le matin par les vigi-les et se termine à 19h45 le soir par les com-plies.
Information: www.stiftheiligenkreuz.at Adress :Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-2532 Heiligenkreuz im Wienerwald, Tel. +43-2258-8703-0; Email: information@stift-heiligenkreuz.at
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.