CIEL, MIROIR DES CULTURES

De
Publié par

CIEL, MIROIR DES CULTURES

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 121
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
IEC ML,IORIED RUC SRUTLES
Des exemples de mise en œ d u e v  re l’exposition dans différents cadres. Des texte é s c  rits à partir d’histoires s ciel imaginées par les enfants. Le compte-rendu du séminaire Ciel des Culture à s l  a Cité des Sciences et l’Industrie.
Ciel miroir des cultures ©  ciel & espace
1N
L M a i s r t o r i o r n d o es m C i u e l  t p u e re u s t i  l ê lu tr st e r  e u q n u  e o  u d t e i  l t  o d u t a t p e p m r p o s p l ri H a o ti m o m n, e   d s e é st m t a ou n r c n i é p v a e ti rs o l n a   e v t o  û d t e e  é c t i o t i o y e e , n e n m e p t li é  . d  eL cerxapinotseitsi oetn  dCui el, bexesploiiqnu dere  cceo qmuper elnodnr ev. oiCt o? mPamre dnet  asiujmopulreds rhauiis onne npeams epnotrst, elre sv eprhs élne ocimelè nceess  cmélêemsteess  ypeeuuxv éenmt eêrtvreei lalépsp erté hcehnerdcéhs,e r à apprivoiser ce rcéuilnttuerrerso, gheéarintta lcgeieessl , f drfoaei nstainèrt edds eve ellniaret srsueec.s  i seLcaneuvslct oerui reru peensrt,e é  csqarecuonti yitvnaaitenti céop enhe. suu Lvdmeeusan  icctn iiveeqi lul piqsaauarpt eipe oxnelncoeseur l lsoqe nauntvc aioeun,n  visro emasqpupujreééc gltar n edétme h àydu tlihea   onldlae éo cscguioolentu tuev treq erl utae etus  cnddieeeu   lnmcmaeouo stpdraïeeo. q udurMe e  a dise s pensée dune époque et dun ou nos i lastronomie, cest aussi regarder le ciel comme une vraie science-fiction et braver les transgressions. Près de 200 exemplaires  de lexposition ont été diffusées et circulent dans ilteiso nR é? giLoAnsF. AIc ip oou là, il est fréquer nsta nqsu e  les odarpogpuartneoi csuhanteees ,ut rrssaa nmnsoe  audus caducetni modanonsu ddteea ntcto cquotumeosip  afaaugisrnseei,  mrcieconhmte smm veaonisitr  ielm peltutrse e ns emubv lcréea  rqlfueex plceoé ssmuepnpt onrto tproe upvoaiitn tp duerre rmvaiuett etp reresé tcd ope rnaimtsiueqltuieplmese nt nous a encore, or monothématique et donc réducteur. Au travers de la collecte de quelques expériences réalisées dune part et les réflexions suscitées lors dun séminaire de travail conduit avec la médiathèque de la Cité des sciences, nous espérons vous donner que es de lexposition. lques pistes dusag Les contes et légendes téléchargeable sur le site internet, le livret pédagogique, les articles comme fond documentaire, les listes bibliographique et daudiovisuels réalisées par lADAV ou à fonds la science constituent une base de travail solide. Nous vous invitons à nous faire part de vos expériences pour que nous puissions compléter ce document comme un classeur dusages. Et nous vous donnons rendez vous pour le deuxième tome de lexposition Ciel miroir des cultures qui devrait être éditée en juin 2008. Eric Piednoel
TIOIPXSOesim ed rvuœ ne s DeesplemexU SEEGASED SEL cas esdrUI.G DDE nadsnd fiéfertne de lexpositio
lana sel esyt deseursiath méds egassitnerppad ets ceanssainncod  eoisnn tonnsenciees as. Lèqueé met ét à pnéesuesrulisiresr peéb Dtstiarlluiro tno »sdnemelagéMénimur). Des anmitaoisnd se« ePenemà t  BlaetU dém htaieuqè ed htmèl  es ruer,ségalnes itrie (vd enirtiv enudiv ls,ntmerustinseA tr saPalsid mpagnée la accoidémèhta.ser aL lerau  de quntCed rioriMutluC seioitosxp, elCin rpsé s al eneétque athèannede V2 re,700 al idémerviu  a f10riévlise,»d  u61j naête dans les éto tLa «etojpru  derdac el snaDta débcafé un ons,avitsbreseo ,sd érnfceende, cos tamisnoieD -na s VANNES HEQUE DEEMIDTA
A partir de son expérience à la médiathèque de la Cité des Sciences et de lIndustrie, Bernard Bachman n  ouvelles pratiques des utilisa ont radicalement changé : lhonnête homme daujourdhui devrait être cea apvaebcl el edse  t«atuoxu td» ecmopmrpurnetn dderse . liMvraeiss  qquuielleh userait  : cette notion moderne de culture générale ? Ceci est à mettre en parallèl c tent les livres sont non seulement de moins en moins lus, mais surtout seuls quelques titres sont empruntés. Les recherches à des réponses précises se font sur Internet et non plus au sein des bibliothèques. Dailleurs, 40 % dentre elles nont pas encore daccès public à Internet. Pour le flâneur documentaire qui parcourt encore les médiathèques, lexposition ouvre de nouveaux horizons. Les utilisateurs sont dans une «errance poétique». Ces évolutions ont induit une redéfinition de la place de la médiathèque de la Cité des Sciences : elle simpose, aujourdhui encore plus quhier, comme un complément des expositions dExplora, se structurant autour des mêmes pôles que lespace des expositions. Des rappels sont constamment faits entre les expositions et la médiathèque. Lexposition Ciel, Miroir des Cultures sinsère, quant à elle, au sein de la médiathèque comme «lune des fenêtres» permettant de sévader de cet espace au même titre que les 80 ordinateurs mis à disposition du public. Elle permet au flâneur de trouver ce quil ne cherche pas ou, plus exactement, de trouver ce quil avait oublié quil cherchait ! La médiathèque de la Cité des Sciences a en novembre 2006 mis en place lexposition pour faire le lien avec louverture de lexposition Sommes-nous seuls dans lUnivers ? Mettre en valeur le fonds astronomique de la médiathèque est un en sition. Placée à lentrée, elle incite le public à sarrêter, à lire et à emprunter. Il a été dajiellue udrus  dnéoptléo iuenme eanutg dmee lnetaxtpioon du taux demprunt des livres dastronomie. Dautres expériences ont été conduites en 2006 dans les médiathèques de Vannes et de Corbeil qui nous ont semblé emblématiques de ce quil est possible de faire.
MEDIATHEQUE MUNICIPALE DE CORBEIL-ES M S u O si N q E u S e   -e  t conférence à la médiathèque de le L e co s m p p o l s é t m e e rs n  t des p x h p ot o o s s i  t a i s o tr n o  noontm éitqéu epsl aacpésp osrutré leess  pvaitr rePsh idliep lpae s eDcutirovinl lae.d uLlteen sdee mlab lme éedsit artehsètqé ueen,  apvlaecc ee dn urant tout le mois de mars 2006, donc en libre accès par le public. En parallèle, les éléments des collections de la médiathèque qui sont en rapport avec le ciel ont été mis en évidence. Le 31 mars, la médiathèque a organisé un Concert Bavard sur le thème du ciel. A 19 h, Philippe Durville, lui-même compositeur et astronome amateur, a donné une conférence, au cours de laquelle il a parlé notamment de ses rapports puis à 20 h 30, le comédien Jean-Claude Frissung a lu des extraits de Cosmicomics dItalo Calvino. S E t n o su k i h t a e, le conservatoire municipal a interprété des extraits des Mélodies sur les 12 Signes du Zodiaque, de c usen. La conférence a porté sur les rapports entre ciel et création artistique, mais a aussi suscité du public des questions aussi bien techniques (Comment réaliser des photos du ciel) que scientifiques (organisation de lunivers). lactivité était de faire le lien entre le ciel et la création a sa é c L i r o cu b l j e e r c  t d i a f n  s p  r l i e n s c b i i p b a li l o  dthe èques annexes, selon des modalités à définir, après les vartciastnicqeuse .e sIlt iévtaaliets .envig de la faire Le site web et les documents complémentaires associés à lexposition ont été consultés, mais finalement peu utilisés. Le Concert bavard lui-même a attiré un public denviron 150 personnes.
DIFFERENTS LIEUX POUR UNE ACTION
Ciel miroir des cultures : quelles pratiques au sein dune bibliothèque ?
Ciel miroir des cultures ©  ciel & espace
2
nortsal ed emèh.ieomec sse tevunc oln café des scientiso noi rust el cremoe  disxpetel in ecoaiasscial spé Uraisée .eimonou ,nifnEan VontitrAss nerallèle es en par aéiléso tné étraibieirc ve llairana tap neetra Desdis.same et desirercsem ,sl nsioatrvseobs de te secneréfnoc 
Ciel miroir des cultures ©  ciel & espace
3
Quatre conférences ont été données dans le cadre de cette opération : par Daniel Bene a la Maison de la Nature près du local de Vannes Astronomie, pLoa uvri ep edramnse tltrUe nliav errésalisation dune soisrté, eo rdgobnisseérev aàt ions. 50 personnes ont assisté à la conférence : lecteurs de la médiathèque, adhérents de lassociation Vannes Astronomie mais aussi passionnés dastronomie jeunes et moins jeunes venus parfois dassez loin (Sarzeau, Hennebont...) Pourquoi ny a-t-il pas détoiles vertes ? par Alain Bouquet à la bibliothèque universitaire dans le cadre du cycle de confméarle.ncl es organiti séd pétaur dliaUnntisv eetr sditeé  cdhee rBcrheetaugrsn, e mSauisd .a 6u0s sip edrsaobnonnensé sy  doenst  amsésidsitaét,h sèoqitu e4s  fdoei s Vpalnusn eqs,u deen  tmeemmpbs res de nor I sagissa lassociation Vannes Astronomie et de lUniversité Tous Ages. cAo lnaf réerennccoen tsree sdte la planète Mdaer sn opamr bFrreaunsçeso ips hFootrogse te td aannis mlaatimopnhs.i t4h0é âpterre sdonunnees  aéuttariee nmt épdriéastehnètqeus.e de la ville. La appuyée sur ladPabe a oylmtsraeé ad dgamdienéeastrtd  hlinceaièé tèlqchreiuesèe etlqc.e suso oenp,u faasér dr dehOinfélfciréveer ineeat rns pt Sseda reua mlzniegasrls eesàsa o uu:c .in sa cCtpiieeuo nbdntl eiifrVci naqpinuleenur,,es   tàsl  ealcArag hsftenor iioeqsn uceoo emntiet e lei,d uttpr é aderstaés iicrpooeh.nu o5nvt0éroi srgà   rdl6aaa0pss thtprreeo,o rnnas ooocnmamipnietee i svje etéy  u dloneane u«ts  dmaeitste sotiimtsrrteoeé i  e:nu nsln  e jcpetiueenuder»ss . à  Cet ncor e
Quatre dates étaient prévues pour lobservation du ciel, mais seules les deux premières ont pu avoir lieu à cause des conditions météorologiques. Cependant le public fut nombreux et familial (50 personndees  leennvsieromnb).l e Vdaensn emsa nAisftersotantoiomnise. qui organisait ces soirées a dû ajouter deux autres dates suite au succès rencontré lors
Des animations en partenariat avec les Petits Débrouillards se sont déroulées dans les trois médiathèques de la ville.
A LA MEDIATHEQUE DU PALAIS DES ARTS
A LA MEDIATHEQUE DE KERCADO
A LA MEDIATHEQUE DE MENIMUR
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.