développement durable à madagascar : étude de cas

Publié par

développement durable à madagascar : étude de cas

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 129
Nombre de pages : 79
Voir plus Voir moins
développement durable à madagascar : étude de cas le groupe unima
sy rjf & th  p y
u         WWF & unima
REMERCIEMENTS
Ce document est le fruit d’une tude commande par le WWF et le Groupe UNIMA à deux experts indpendants Sandy Rajaosafara Manager à la Fiduciaire Luxembourg Paris Genèe (LPG Paris France) et Thomas du Payrat conomiste à Odysse Deloppement (La Rochelle – France). Ce traail a t coordonn par Mark Eckstein (Managing Director - International Finance WWF US) et Bertrand Coûteaux (Secrtaire Gnral du Groupe UNIMA, en charge du Deloppement Durable).
sand.rajaosafara@lpg-paris.fr o.su gr amein@wwf.rk.eckstbertrand.couteaux@unima.mg
www.wwf.orgwww.unima.com.nos www.frsibe
I
ww.www.frrfbi.enssw.ww  |   m a.min.www   |   
CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
9.0
BILAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
8.0
UNIMA & LE DévELOPPEMENT DURABLE
ANNEXE 1 60 de rfrences de l’tude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Termes ANNEXE 2 Liste des personnes rencontres . . . . . . . . . . . . . . . . .  . 62. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ANNEXE 3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  64 Rsum . des impacts par composant ANNEXE 4. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Notes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
II
5.0 5.1 5.2
ÉCONOMIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Coûts des actions de deloppement durable d’UNIMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Dtail des coûts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
4.0 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6
ENVIRONNEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Auaculture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Impact enironnemental . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Politiue carbone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Protection de l’enironnement et de la biodiersit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Pêche creettière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 vERAMA - Plantation de noix de cajou . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
7.0
UNIMA & OBJECTIFS DU MAP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
6.0
UNIMA & OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6
INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 Prsentation du Groupe UNIMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 Entreprises et deloppement durable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Engagements d’UNIMA en matière de deloppement durable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Le partenariat UNIMA / WWF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Objectifs de l’tude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Mthodologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
TABLE DES MATIRES
3.0 3.1 3.2
POLITIQUES, PROCÉDURES ET PRATIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Leadership industriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Partenariat Public-Pri . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
2.0 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8
SOCIAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 L’emploi à Madagascar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 L’employeur UNIMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Masse salariale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Respects des règles internationales du traail et des droits de l’homme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Politiue sociale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Indicateurs sociaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Deloppement communautaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Conclusion sur la politiue sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
FIguRES Figure n°1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  2 .Implantations d’UNIMA à Madagascar et à La Runion Figure n°2 4-5 .Planches d’actiits. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Figure n°3Intgration erticale du Groupe UNIMA . 6 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Figure n°4 7. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Deloppement durable . . . . . . . . . . . . . Figure n°5 . . . . . . . . . . 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .valeurs du Groupe UNIMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . Figure n°6Interiews . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Figure n°7Les noueaux entrants sur le march du traail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Figure n°8 .éolution des emplois directs du Groupe UNIMA à Madagascar. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  13 Figure n°9. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 . . . . . . . . . . . . CSP et par genre du Groupe UNIMAEmplois directs par Figure n°10CSP et par genre des entreprises de pêche creettière du Groupe UNIMA .Emplois par  . . . . . . . . 14 Figure n°11 14éolution des emplois directs par entit du Groupe UNIMA à Madagascar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Figure n°12 . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Salaires et charges sociales 15. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Figure n°13. . . . . . . . . . . 15 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Salaires minimum et moyen chez PNB par rapport au SMIG Figure n°14 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . 17. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Conention collectie Figure n°15SIDA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Figure n°16Taux de turnoer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Figure n°17 18. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .éolution du taux d’absentisme . . . . . . . . . . . . . . Figure n°18. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 . . . . . . . . . . . . . . .  .éolution du taux d’accident du traail Figure n°19. . . . . . . . . . . 19Nombre d’accidents du traail dans l’actiit pêche : UNIMA par rapport à la France Figure n°20 . . . . . . . . . . . . . . . . .  . 20. . . . . . . . . . .Bnficiaires de formation extrieure par CSP chez AqUALMA Figure n°21Bnficiaires  AqUALMA .de formation extrieure par CSP en % des effectifs chez . . . . . . . . . . . . 21 Figure n°22Impôts et taxes erss par le Groupe UNIMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Figure n°23 22. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Eau, coles et dispensaires construits par UNIMA autour de Majunga . Figure n°24. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Le illage de Besakoa 24 Figure n°25Indicateur sanitaire pour Besalampy . 25 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Figure n°26 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Actions pionnières d’UNIMA au sein du GAPCM . 27 Figure n°27 30 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Modèle d’auaculture . Figure n°28 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 .l’aluation de la GAA des tablissements auacoles d’UNIMARsum de Figure n°29 31. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .éaluation dtaille de la GAA . . . . . . . . Figure n°30Programme de recherche UNIMA & INRA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Figure n°31Suii des espèces endmiues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Figure n°32 35. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Cookie » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . Figure n°33Tahina Spectabilis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Figure n°34. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 . . . . . . . . . . . . . . . . . . Un problème de surproduction Figure n°35 42. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .en % du CA export creettesCoûts des ADD Figure n°36 . . . . . . . . . . . . . .  .en % du CA export creettesCoûts des ADD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Figure n°37 . . . . . . . . 43éolution chronologiue des coûts des ADD par composante en aleur relle base 2007 Figure n°38Indicateurs cls de performance . . . . . . . . . . . . . .  59. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
III
ww.fww.w r |  ww  n.wa.imm |   ww  .wnssbi.erf
PhoToS
Photo n°1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Produit, marue et label d’UNIMA 1 Photo n°2La ferme auacole d’AqUALMA . 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photo n°3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Site des Pêcheries de Nossi-B . 3 Photo n°4 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9Signature du protocole d’accord . Photo n°5. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Dispensaire de Besakoa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  16 Photo n°6 20 .Sance de formation interne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photo n°7 24vue satellite du illage de Besakoa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photo n°8 28 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .école Primaire Publiue . Photo n°9 29. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Un puits construit par AqUALMA Photo n°10 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 .Un poste aanc de la gendarmerie Photo n°11Plantation en bordure des bassins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Photo n°12. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Ppinière de rhizophora . . . . . . . . . . . . . . .  33 Photo n°14 .Cookie et son bb en noembre 2005. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  35 Photo n°13 34L’aigle pêcheur (Ankoay) bagu de Moramba . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photo n°15 35Tahina Spectabilis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photo n°16 36. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Chalutier creettier Photo n°17 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . TED . 36. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photo n°18 37. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Rcif artificiel (pae du Nosy be 4, un an après immersion) Photo n°19 . . . . . . . . . . . . . . Concertation aec les pêcheurs traditionnels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Photo n°20Plantation de vERAMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Photo n°21Anacardiers de vERAMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . 38. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
TABLEAux
Table 1Objectifs du Millnaire pour le Deloppement du Gouernement de Madagascar . . . . . . . . . . . . . 11 Table 2Coûts par composante des actions de deloppement durable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Table 3 41. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Eolution du chiffre d’affaire en millions d’units Table 4 . . . . . . . . . . . . . . .  .Eolution du coût des actions des ADD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Table 5 44 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .directs de la composante sociale des ADD .Coûts Table 6. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  45 .Coûts indirects de la composante sociale des ADD Table 7directs de la composante enironnementale des ADDCoûts  . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .. . . . . . . . . . . 46 Table 8enironnementale des ADD de 1992 à 2007 . . . . . . . . . . . . . . . . 47Coûts indirects de la composante Table 9 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Coûts directs de la composante conomiue des ADD . 48 Table 10Coûts indirects de la composante conomiue des ADD . 49 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Table 11. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .Coûts directs de la composante institutionnelle des ADD 50 Table 12 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 .Coûts indirects de la composante institutionnelle des ADD Table 13Liste des actions de deloppement durable d’UNIMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Table 14aux engagements et dfis dfinis au sein du MAP. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Le Groupe UNIMA face  55 Table 15 .Coûts indirects de la composante institutionnelle des ADD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  55 Table 16Les coûts directs engags par le Groupe UNIMA pour faire face aux engagements dfinis au sein du MAP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
UNIMA & LE DévELOPPEMENT DURABLE
IV
INDEx DES ABBRéVIATIoNS
ADD ADF AM BEPC BRD BSK BSP CA CEPE CSB CSP ESCA FAO GAPCM GTZ HACCP IFS INRA INSTAT IRD ISO IST Ke MAP MECIE MFK MJB MJN MGA MRB MSC NBE OIT ONE OMD OMEF ONF PNB PPN ROR RSE SA 8000  SMIG TED WWF ZAC
Actions de Deloppement Durable Andrafimadio Agents de Maîtrise Breet d’études du Premier Cycle Dispositif d’chappement des poissons Besakoa Besalampy Chiffre d’affaires Certificat d’études Primaires élmentaires Centre de Sant de Base Catgorie socio-professionnelle école Sacr Cœur AqUALMA Food and Agriculture Organization Groupement des Auaculteurs et Pêcheurs de Creettes à Madagascar Coopration Allemande Hazard Analysis Critical Control Point International Food Standard Institut National de Recherche Agronomiue (France) Institut National de la Statistiue Malgache Institut de Recherche pour le Deloppement (France) International Organization for Standardization Infection Sexuellement Transmissible En milliers d’euros Madagascar Action Plan Mise En Conformit des Inestissements aec l’Enironnement (dcret) Mifoko (Ambatomifoko) Mahajamba Majunga Malagasy ariary (1e= 2 500 Ariary) Moramba Marine Stewardship Council Nosy Be Organisation Internationale du Traail Office National de l’Enironnement Objectifs du Millnaire pour le Deloppement Obseratoire Malgache de l’Emploi et de la Formation professionnelle continue et entrepreneuriale Office National des Forêts (France) Les Pêcheries de Nossi-B Produits de Première Ncessit Rseaux des Obseratoires Ruraux Responsabilit Sociale des Entreprises Social Accountability (standard social international) Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti Dispositif d’chappement des tortues World Wildlife Fund Zone d’Amnagement Concert
V
Jean-Paul Paddack Director, Network Initiaties WWF International
VI
www.wwf.r | www.nima.m | www.nssibe.fr
AVANT PRoPoS : WWF WWF s’est fix une srie de challenges et d’objectifs en m ges ne peuent pas être atteints par nos seuls efforts, et ue de nouelles formes de partenariats sont essentielles pour donner l’effet de leier ncessaire permettant d’aboutir au deloppement durable par l’adjonction des efforts collectifs. Traailler aec le secteur pri est un aspect clef de ce programme dans la mesure où il est clair ue son engage -ment sera dterminant pour obtenir une amlioration significatie dans l’utilisation des ressources naturelles ou la protection de l’enironnement. Le WWF s’est donc lanc dans une srie de partenariats aec les groupes leader dans leur mtier et ui ont dmontr leurs engagements et leurs capacits à prendre en compte les notions de responsabilit et de durabilit dans leurs oprations. UNIMA est l’un de ces groupes. Nous aons t impression -ns par l’importance et l’authenticit de son engagement dans le deloppement durable ui apparaît clairement dans l’ensemble de ses actiits. Ceci est d’autant plus impressionnant en raison de la complexit, des exigences et des dfis ue le Groupe a du grer à Madagascar. UNIMA a delopp et mis en œure un ensemble de bonnes pratiues de gestion, dans ses oprations de pêche, d’auaculture de creettes et de culture d’anacardes (noix de cajou), constituant de rais atouts tant au plan cono -miue ue (et ceci n’est pas le moins important) au plan social, ui pourront être aloriss dans la chaîne de aleur des produits destins aux marchs de l’Europe et des pays de l’OCDE où ces aspects prennent de plus en plus d’importance. Ces bonnes pratiues peuent être rpliues et constituer une rfrence pour les filières concer -nes (ceci est patent pour la pêche, où la plupart de ces bonnes pratiues ont t gnralises à Madagascar). Le partenariat ise à mettre à profit l’exprience issue des efforts d’UNIMA pour acclrer et tendre l’adoption de pratiues ui dboucheront sur des bnfices en terme de business et de deloppement durable. Le partenariat ise aussi à conaincre les partenaires acheteurs des produits de ce type d’entreprise engage et responsable, ue les coûts et bnfices doient être uitablement rpartis – et ue chacun retirera un bnfice mutuel d’une telle approche, particulièrement dans un monde où les uestions sociales et enironnementales deiendront de plus en plus des objectifs majeurs de nos socits. Ce document est le fruit de la première aluation indpendante des engagements et des impacts d’une socit prie oprant à Madagascar. La dmonstration de ces impacts par une telle tude donne une confirmation ind -pendante et crdible à notre coniction ue ce Groupe apporte des impacts positifs majeurs en terme de delop -pement durable sur le terrain, dans une rgion du monde ui est pour nous stratgiue et où nous concentrons nos efforts du point de ue de la protection de la biodiersit et de l’utilisation durable des ressources naturelles. En tant ue tel, c’est un modèle pour les autres socits oprant à Madagascar, mais aussi de manière plus gnrale pour l’auaculture, la pêche chalutière et la culture d’anacarde. Il y aura toujours de la place pour une amlioration et il a de soi ue la recherche d’une amlioration continue est au cœur de la politiue d’une entreprise responsable. Le rapport identifie ce ue UNIMA a fait, et uels impacts cela a produit. Ceci constitue d’importants messages à l’gard du secteur pri et de la communaut des ONG. En plus, l’aluation fournit une feuille de route pour de futurs traaux dans le cadre du partenariat comprenant la dmonstration des bnfices des bonnes pratiues de chalutage, un deloppement prochain d’un plan d action sur la biodiersit, et d’autres actiits ue nous delopperons conjointement dans l’anne à enir. Nous sommes reconnaissants de l’opportunit de pouoir traailler aec UNIMA, d’apprendre auprès d’eux, de partager leur exprience, et comptons continuer et approfondir ce partenariat dans les annes à enir.
Jason Cla Senior vice President WWF-US
UNIMA & LE DévELOPPEMENT DURABLE
lamreiolar ur dliba ti sedsserr en gnral la ibdoireiste  tona suscee us ellahc s-nes nourcelleaturlpio sxe .oNtse1 tnemennorinedgetro p àntsaière ati
un rt duffil stuuotua  dotgerano sd enieuoctnentrr à ndreepre ne etènud tate.ncger-usnot  Eori eun uo sions sur une plaud rnom  ,edN udd or Sau pudr ousnoitarrine à  dusNo. s one ronp uomêsesum-pour et  gn les
Amne H. ISMAIL Directeur gnral
AVANT PRoPoS : gRouPE uNIMA I croire aux ertus des crises et au changement ui cre de la ie. Le Groupe UNIMA a bientôt 40 ans d’expriences et d’engagements. Nos isiteurs, nos clients, nos bailleurs nous ont souent demand pouruoi nous ne parlions ue rarement de nos actions dans le domaine social, eniron -nemental et entrepreneurial pour le deloppement conomiue de Madagascar, et en particulier pour rduire la pauret. En ralit, nous pratiuons depuis toujours, ce ui s’est formalis sous le nom de Deloppement Durable. Notre action à cet gard est l’expression de nos aleurs familiales et entrepreneuriales. Il s’agit d’un fon -dement essentiel de l’entreprise u’est notre Groupe. Nos discussions aec le WWF sur l’auaculture douce et la pêche responsable, ainsi ue sur le Deloppement Durable, ont conduit naturellement à la concrtisation d’un partenariat indit entre le Groupe UNIMA et le WWF. Notre partenariat est fond sur une coniction partage ue des socits pries peuent engendrer des progrès conomiues, sociaux et enironnementaux par leur capacit d’innoation et crer des modes de production dura -ble. Nous sommes persuads ue les efforts des entreprises pries doient s’exprimer à traers des aleurs ui donnent du sens à leurs actions. Nous croyons ue les producteurs engags dans des objectifs sociaux et eni -ronnementaux doient être reconnus et soutenus non seulement par les financiers, mais galement identifis et aloriss sur des marchs de plus en plus difficiles. Notre partenariat aec le WWF a des fondations solides. Il cherche à montrer les ralisations et les actions du Groupe UNIMA en matière de Deloppement Durable. Cette tude de cas par des consultants indpendants en prsente toutes les dimensions. Nous souhaitons ue cette tude aide à comprendre l’impact de notre traail. Puisse-t-elle inspirer et serir de rfrence à ceux ui cherchent à donner de la aleur à leur dmarche et adoptent des stratgies similaires. Nous esprons ue nos clients perçoient la signification et les apports de nos pratiues dans la lutte contre la pauret, la promotion des droits de l’homme et la gestion responsable des emplois. Il est important u’ils com -prennent notre action pour prserer l’enironnement et aloriser la biodiersit uniue de Madagascar. Djà, le XXIe -siècle nous interpelle aec de noueaux dfis. La crise conomiue actuelle, ses effets sur la mondia lisation et le deloppement des pays du Sud frappent les consciences. Nous croyons ue notre dmarche entrepreneuriale et ses impacts peuent être un exemple pour les entrepre -neurs de bonne olont et ue les marchs, ue nous approisionnons, peuent être à nos côts. Un engagement responsable et constant, des actions collecties au cœur du Deloppement Durable donnent des rponses justes et prennes aux uestions de deloppement du Sud, au regard desuelles nos ralisations ont t notes. Ils cristallisent un enjeu essentiel pour le deloppement et la croissance tout au long du Millnaire. Tout autour du monde, il y a urgence à trouer la oie d’un partage uitable des coûts et des bnfices du Delop -pement Durable, c’est l’un des messages fondamentaux de cette tude de cas. À traers ce partenariat, le WWF a fait confiance au Groupe UNIMA. Et nous allons ers demain en poursuiant notre dmarche entrepreneuriale, aec une olont de nous adapter et de nous amliorer en permanence et durablement.
VII
Photo n°1 : Produit du Groupe UNIMA
.0INTRoDucTIoN Cette tude s’inscrit dans le cadre d’un partenariat noateur entre le Groupe UNIMA et le WWF. C’est la première aluation conomique indpendante des actions de deloppement durable d’un groupe pri à Madagascar. L’tude dcrit le business model et les actiits du Groupe UNIMA, le contexte du Deloppement Durable et les diffrents aspects du partenariat. 1.1PRéSENTATION DU GROUPE UNIMA En 20062des exportations de creettes constitue le premier poste d’exportation malgache des produits, la aleur de la mer. Le Groupe UNIMA est le principal oprateur creettier à Madagascar. Il commercialise ses creettes sous des marues de distributeurs ou sa propre marue NOSSI-Bé. Sa production en 2007 est rpartie de la façon suiante: >Pêche creettière : 18 chalutiers pêchant 1 9233tonnes de creettes sauages par an. >éleage de creettes : 2 fermes produisant plus de 5 500 tonnes4de creettes par an sur 1 120 hectares. Le Groupe a entrepris une actiit de diersification aec la culture de noix de cajou dans les vergers d’Anarcarde de Masiloka (vERAMA).
Signe officiel de qualit suprieure, dcern par  le Ministère français de lAgriculture et de la Pêche.  Le Label Rouge distingue une creette dont  les qualits gustaties sont alides par des panels deperts et de consommateurs.
Marque du Groupe UNIMA  

amin.ww|   m..nww w  .fbesisr
&
UNIMA 
Figure n°1 : Implantations dUNIMA à Madagascar et à La Runion
DURABLE
DévELOPPEMENT 
LE
www  |   w w.fw.r
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.