Feuille durable N°1 - Mairie de Saint-Malo

De
Publié par

Feuille durable N°1 - Mairie de Saint-Malo

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 77
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Bonjour, Vous avez sous les yeux le premier numéro d'un nouveau journal interne. Environ une fois par mois, le service Grands projets et Développement durable fera le point sur un sujet d'ordre économique, environnemental ou social, toujours vu sous l'angle du développement durable et des bonnes pratiques que nous devrions tous adopter, à la mairie…ou à la maison. Merci au service Informatique qui a participé activement à l'élaboration de ce premier numéro. Bonne lecture !
Pour une meilleure gestion des équipements informatiques
Les services de la mairie de Saint-Malo comptent aujourd'hui environ 500 ordinateurs. Parmi ceux-ci : X25% restent allumés du lundi au vendredi (et ne sont donc pas éteints le soir après le travail). X10% restent allumés 7 jours sur 7 (et ne sont donc pas éteints non plus le week-end).
Cela entraîneune surconsommation annuelle de 20 000 kWh: 10 000 kWh en semaine et 10 000 kWh le week-end sur un total de 60 000 kWh annuels. Cette consommation inutile représente : X1/3 de la consommation électrique totale des ordinateurs de la mairie. XLa consommation énergétique totale d'une maison individuelle pendant 1 an.
Pourquoi ces ordinateurs ne sont-il pas éteints régulièrement ? Sans doute à cause de quelques " mythes " qui ont la vie dure :
Mythe n°1-A l'allumage, un ordinateur consommerait plus qu'en fonctionnement normal. VRAI et FAUX. Au démarrage, un ordinateur exige une puissance de 300 W au lieu de 200 W normalement. Rien d'extraordinaire…De plus, à l'allumage, c'est surtout l'écran qui demande de l'énergie, et notamment les anciens tubes cathodiques. Ce n'est plus vrai avec les nouveaux écrans plats.De toute façon, allumer son poste de travail tous les matins consomme moins d'énergie que de le laisser tourner toutes les nuits.
Mythe n°2-Allumer et éteindre fréquemment un ordinateur l'userait prématuré-ment. FAUX ! Aujourd'hui un ordinateur est garanti par son constructeur pour plusieurs années d'usage normal, c'est-à-dire 8 à 10 heures par jour. Au contraire, ne pas l'éteindre réduit son espérance de vie : Durée d’allumage quotidienDurée hebdomadaireEspérance de vie 10 h50 h3 ans (durée garantie) 24 h 5 j/7106 h2 ans 24 h 7 j /7168 h1 an
Concernant l'écran, en cas d'absence prolongée (rendez-vous, pause de midi), il peut être utile de l'éteindre. Vous réduisez la consommation en évitant une mise en veille qui consomme encore beaucoup (voir mythe n°3).
Actualité Plusieurs projets de parcs naturels régionaux sont actuellement à l'étude en Bretagne. L'un deux, dénommé Rance-Côte d'Emeraude, s'étendrait entre Saint-Cast le Guildo et Cancale, et jusqu'à Evran au sud : http://dev.coeur.asso.fr/projetpnr.html
En Californie, l'Etat de la planète le plus gourmand en énergie, la crise donne des idées : le gouverneur Schwarzenegger vient de mettre en place le bataillon des"California Green Corps". Il s'agit en fait de proposer à des jeunes en difficulté une formation vers des métiers liés à la nouvelle croissance "verte" : analyste en énergie, ingénieurs, profes-sionnels du bâtiment ou encore scientifiques. Lesjeunes formés recevront un dédommagement en contrepartie duquel ils effectueront des travaux d'intérêt général. L'Etatde Californie va mettre 10 millions de dollars dans ce projet.
Bon à savoir
Pourquoi parle-t-on de"Grenelle"de l'environ-nement ? Ce terme a été choisi par analogie avec les négociations entre gouvernement, patronat et syndicats ayant eu lieu au ministère du Travail situé rue de Grenelle à Paris, en mai 1968. Ces négociations avaient alors abouti sur des accords largement acceptés par l'ensemble de la société pour sortir de la crise : les accords de Grenelle. Après l'environnement en 2007, l'idée fait florès en 2009 et on voit apparaître les expressions"Grenelle de la mer"et"Grenelle des antennes". A quand l'entrée du mot"Grenelle"dans le dictionnaire ?
Mythe n°3-De toute façon, avec les mises en veille, le poste de travail consomme Agenda très peu voire presque pas d'énergie. FAUX ! Une veille prolongée (écran noir) consomme encore à l'heure plus de Du 1er au 7 avril, c'est la 100 Wh ! En fait, le mode de mise en veille n'arrête que le moteur et le ventilateurSemaine du Développement du disque dur ainsi que l'affichage écran, mais pas l'alimentation, unité la plusdurable dans toute la France Cette 7ème édition met à l'hon-consommatrice d'énergie, afin de " maintenir en vie " la mémoire et les périphériques neur la consommation durable. (imprimantes, lecteurs…et écran). Programme des manifestations Et en plus, même éteinte, une unité centrale a une consommation horaire résiduelle sur : http://www.semainedudeve-de 10 Wh.Seule solution pour arriver à zéro watt : couper l'alimentation au loppementdurable.gouv.fr/ niveau de votre prise murale ou du bouton rouge de votre réglette électrique. En résumé, pour un ensemble unité centrale + écran :
Mode de fonctionnementConsommation horaire allumé 300-350Wh en veille115 Wh éteint15 Wh débranché 0Wh
Au-delà des ces 3 mythes coriaces, l'allumage constant de son poste de travail pose également des problèmes logiciels : Xau démarrage, Windows® vérifie ses paramètres et enclenche ses mises à jour, notamment le programme antivirus ! Xles modifications faites pendant le temps d'utilisation ne sont validées et enregis-trées qu'à la fermeture de Windows (sauvegardes automatiques, modification de paramètres…)
Cela signifie que, pour bien fonctionner, Windows® a besoin de redémarrer tous les jours.Au fil du temps, sur un ordinateur jamais éteint, on constate un fort ralentissement du fonctionnement à cause de modifications en attente de validation.
Ne pas éteindre son ordinateur = {
Augmentation des risques de virus, pannes et plantages
Baisse de la vitesse de fonctionnement
Enfin, pour terminer, sachez qu'une imprimante a besoin de 100 W environ. Beaucoup moins qu'un ordinateur, mais ce n'est pas une raison non plus pour la laisser allumée inutilement. Sauf pour les imprimantes installées en réseau : vous risqueriez un plantage si l'un des ordinateurs connectés demandait une impression à l'imprimante éteinte….
CONCLUSION :
Tous les soirs en partant J'éteins ordi et écran Pour les imprimantes, même topo Sauf celles qui sont en réseau
Ont participé à ce numéro :David Poncet, Alexandre Mamdy, Didier Wasselin, Dominique L'Hôtellier Mise en page:Evelyne Gaudin (Imprimerie) -Suggestions, commentaires, propositions de sujet ou de collaboration :écrire àdeveloppement-durable@saint-malo.fr
Lu dans la presse
Le magazine Ca m'intéresse de mars 2009 consacre un article aux conséquences inattendues du réchauffement climatique. Entre autres incongruités : - les grizzlys canadiens migrent vers le Nord jusqu'aux confins de la banquise où ils croisent leurs cousins les ours polaires, ce qui favorise la reproduction entre les 2 espèces. Les scientifiques s'interrogent sur la viabilité et la fertilité d'une nouvelle espèce hybride en formation. - dans quelques dizaines d'années, les vins français pourraient eux aussi migrer vers le Nord, en cas de réchauf-fement trop marqué qui mettrait en danger la vigne dans les régions du sud. La Bretagne et la Normandie, encore suffisamment tempérées, pourraient devenir de bonnes candidates à la culture de la vigne. A quand un grand cru "Château-Malo" ?
"La fabrication de cercueils en carton biodégradable connaît aujourd'hui une croissance fulgu-rante dans certains pays comme la Belgique, la Suisse et la Grande-Bretagne." Le Figaro, 25/03/2009. Arguments "mortels" en faveur de ces cercueils "bio" : Ils nécessitent 8 fois moins de bois qu'un cercueil classique (et aucun bois noble ou exotique), ils coûtent nettement moins cher, et enfin la crémation de ces cercueils prend moins de temps et réduit considérablement les émanations de gaz et substances nocives que doivent traiter les crématoriums.
Les funérailles vertes, c'est à partir de combien de grammes de CO2 par kg ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.