Les éoliennes jouent un rôle toujours plus important dans la ...

Publié par

Les éoliennes jouent un rôle toujours plus important dans la ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
La Chaux-de-Fonds
St-Imier
Les Bois
15 km
10 km
5 km
Mt-Soleil
MT-CROSIN
Chasseral
Tavannes
Bienne
Les quatre éoliennes
du site de Mont-Crosin
sont constituées d’un
mât de 45 m de haut,
sur lequel tourne une
hélice de 44 m de dia-
mètre.
A quelques centaines
de mètres de distance,
sur le «sentier nature»
qui y mène, ces moulins
à vent du troisième mil-
lénaire offrent un
contraste frappant avec
les éléments naturels
qui les côtoient.
Suisse Eole
Crêt 108 a, 2314 La Sagne
Tél. 032/932 40 23, Fax 032/931 18 68, contact@suisse-eole.ch, www.suisse-eole.ch
Les éoliennes jouent un rôle toujours plus important dans la production d’énergie
renouvelable, sans rejet toxique ni émission de CO
2
. La puissance totale dans le
monde a quasiment doublé ces deux dernières années. Les 16 500 MW installés (fin
2000) produisent de quoi couvrir les besoins de 20 millions de ménages et réduisent
ainsi les émissions de CO
2
de plus de 30 millions de tonnes par année.
Suisse Eole, association pour la promotion de l’énergie éolienne en Suisse, a pour
objectif de soutenir le développement de 5 à 10 sites (soit 30 à 50 éoliennes) d’ici à
2010. A la clé: une production annuelle de 30 à 50 GWh, soit l’équivalent de la
consommation de 15 000 ménages.
9
3
8
0
/
Eoliennes dans l’Arc jurasssien
Points de vue
Suisse Eole
Malgré un ciel très chargé de tous côtés, la vue panoramique
est impressionnante. Au nord, l'échancrure de la cluse de la
Combe-Grède dévoile une petite portion du paysage du fond
du Vallon de St-Imier où les bâtiments de Villeret attirent le
regard. Derrière le village, un vaste coteau boisé s'élève jus-
qu'au sommet de l'anticlinal où culminent prairies et pâtu-
rages. L'oeil est alors attiré par les quatre hélices du parc éolien
Parce qu’elles sont conçues pour être exposées au vent afin
d’en capter au mieux l’énergie, les éoliennes sont souvent
visibles depuis plusieurs kilomètres.
Beaucoup de personnes apprécient leur élégance, le mouve-
ment régulier des pales, et estiment qu’elles s’intègrent bien
dans un paysage jurassien. Cette opinion prédomine d'ailleurs
largement chez les visiteurs du parc éolien du Mont-Crosin.
A l’inverse, d’autres considèrent que l'aspect technologique
des éoliennes altère le caractère naturel de certains paysages
et jugent donc cet «impact visuel» négatif.
Au-delà des appréciations subjectives reflétant des sensibilités
diverses, Suisse Eole a désiré donner à chacun, par la réalisa-
tion du présent document, la possibilité d’apprécier l'impact
visuel d'un parc d'éoliennes dans un paysage jurassien. A cette
fin, une photographe professionnelle, Evelyne Perroud, a été
mandatée pour réaliser des clichés sur le parc éolien du Mont-
Sommet du Chasseral
de Mont-Crosin. Ces géants blancs,
immenses par rapport aux arbres avoisi-
nants, paraissent, vus d’ici, bien
modestes en regard de la foule d'élé-
ments qui composent ce panorama. La
distance n’est pourtant que de 6 km.
Crosin et à quelques kilomètres de dis-
tance, à l’aide d’un appareil équipé d'un
objectif normal, sans zoom. L’analyse et
le choix des photos ont été effectués par
Christophe Perret, écologue.
Bien sûr, les images ne peuvent repro-
duire le mouvement des éoliennes et
imposent ainsi un cadre à l'observateur.
Elles permettent toutefois d'apprécier la
taille des installations.
Au lecteur maintenant d’évaluer cet
aspect de l'énergie éolienne au moyen
des photos présentées dans cette bro-
chure ou, mieux encore, en allant visiter
le parc éolien du Mont-Crosin.
Depuis ce plateau franc-montagnard d'altitude, le panorama ne
permet guère d'apprécier le relief du Jura. Les vallées sont invi-
sibles. La succession des anticlinaux est peu perceptible, tant ils
se confondent l'un avec l'autre. La ligne d'horizon, uniforme,
s'étire devant l'observateur. A 8,5 km de là, les quatre éoliennes
de Mont-Crosin, perceptibles dans le lointain, lui servent de
repère. Sur la droite de l'image, l'émetteur de Chasseral, nette-
ment plus éloigné (13 km) constitue un autre repère.
Les photographies qui
illustrent ce document
ont été prises sur pied à
l’aide d’un appareil
Nikon F4 équipé d’un
objectif Nikon de
50 mm. Le film utilisé
est un Kodak 160 VC,
135 mm, format 24x36.
Les Bois (JU)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.