Alexandre Dumas

Publié par

Alexandre Dumas

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 159
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
École d’Hôtellerie et de Tourisme
Alexandre Dumas
Strasbourg-Illkirch
75 route du Rhin - BP 80149 - 67404 IllkIR ch - France Tl. +33 – 03 88 65 30 30 - Fax : +33 – 03 88 67 80 04 Site : www.lycee-hotelier-adumas.com
 
 
  
 
 
 
 
 
 
    
1
2
4  
5
6
20
25
28
30
32
33  
le Mot du Proviseur
Sommaire
histoire de l’école hôtelière
Structure de l’école d’hôtellerie et de Tourisme
Intitul des classes
les études et la Formation
les Enseignements Professionnels
les Moyens Pdagogiques
Voyages, vnements, changes…
Tableau rcapitulatif : admissions
comment être admis au lP et au lET
l’Association des Anciens élèves de l’école hôtelière de Strasbourg
Hier, l’École était dédiée essentiellement à l’en -seignement de l’Art Culinaire. Aujourd’hui, Lycée Polyvalent d’Hôtellerie et de Tourisme « Alexandre Dumas », l’établissement  forme les futurs chefs, personnels des hôtels et des restaurants, mais aussi les professionnels du Tourisme. Quelle évolution ! C’est un établissement qui a su diversifier ses formations – du CAP à la Maîtrise – et dont  la renommée dépasse largement le cadre de l’Alsace, les frontières de la France. La bonne préparation de nos élèves les rend très rapidement opérationnels sur le terrain et en fait des stagiaires appréciés, y compris par nos partenaires européens. Le savoir-faire de nos enseignants est recherché, remarqué, loué par de nombreuses écoles dans le monde et par l’ensemble des professionnels. La bonne tenue de nos élèves, la qualité du climat scolaire, le dynamisme pédagogique du corps professoral caractériseront toujours notre école.
Colette Bierry Proviseur
1
L’École Pratique d’Industrie Hôtelière de Strasbourga été créée en octobre 1921. Son ouverture a eu lieu le 3 novembre 1921, 10 rue des Écrivains à Strasbourg.
Strasbourg ayant été évacué en septembre 1939, dès la déclaration de la guerre, l’École Hôtelière cessa de fonctionner jusqu’en 1945.
Elle reprit ses activités en octobre 1945, sous le nom deCollège Technique Hôtelier, emména-geant dans le bâtiment qui avait été construit à son intention dès avant la guerre, 14 rue de Lucerne. Le recrutement était déjà national et même international. Les élèves prenaient leurs repas à l’École, mais logeaient chez l’habitant ou dans des foyers.
En 1949, était ouvert un restaurant d’application, accessible à la clientèle extérieure.
En 1950, était créé leCentre d’Apprentissage Hôtelier, devenu par la suite leCollège d’Ensei-gnement Technique Hôtelier, alors que l’ancien Collège devenait leLycée d’Enseignement Hôtelier.
En 1965, s’ouvraient les sections de Tourisme, et le lycée prenait le nom deLycée Technique d’Hôtellerie et de Tourisme. En 1970, étaient créées les sections de Techniciens Supérieurs de l’Hôtellerie.
L’établissement devenait de plus en plus impor -tant, et, dès 1950, on envisageait de construire ailleurs une nouvelle école plus adaptée aux besoins grandissants.
Après plusieurs projets successivement aban -donnés, les travaux de construction débutaient en 1972, sur un terrain situé route du Rhin à Illkirch-Graffenstaden et la nouvelle école pouvait emménager dans ses nouvelles installations en novembre 1974. Pendant un an encore, le restaurant d’application continua à fonctionner rue de Lucerne, puis il y fut définitivement fermé en juin 1975. Celui d’Illkirch, ouvrit ses portes en octobre 1977. Il a bénéficié en 1988 d’une rénovation complète.
L’année 1987 a vu la naissance de l’École Supé-rieure de Management en Hôtellerie-Restau -rationà décerner la MST « Gestion et, habilitée Production en Hôtellerie-Restauration ».
En mai 1988, les Premières Rencontres Européen -nes des Écoles Hôtelières à Illkirch préparèrent la création de l’Association Européenne des Écoles d’Hôtellerie et de Tourisme qui avait son siège jusqu’en 2000 dans l’établissement.
Histoire de l’École Hôtelière
En mars 1997 l’établissement fêta son 75eanni-versaire, juste avant que ne soit entamé le réa -ménagement d’une part du restaurant « ouest », partagé en 3 volumes, et d’autre part celui, partiel de la cuisine « est » avec la création de deux blocs pédagogiques de 12 postes chacun.
Le 22 mars 1999, l’établissement est baptisé Lycée d’Enseignement Technologique et « Professionnel Alexandre Dumas »en présence de M. Adrien Zeller, Président de la Région Alsace, M. Marc Debène, Recteur de l’Académie, M. Jac -ques Bigot, Maire d’Illkirch et de M. Bernard Thomas, Inspecteur d’Académie du Bas-Rhin.
Le 1erseptembre 2004, il devientLycée des Métiers de l’Hôtellerie et du Tourisme. Les directeurs successifs de l’Ecole ont été :  de sa création à 1927 M. TUROTTE • de 1927 à 1934 M. LYSSANDRE • de 1934 à 1937 M. CRUEL • de 1937 à 1947 M. J. MATHIS avec une interruption pendant la guerre • de 1947 à 1952 M. BOURZEIX de 1952 à 1962 M. MARTIN • de 1962 à 1982 M. KOSCHER • de 1982 à 1998 M. BERNARD • depuis 1998 MmeBIERRY
Structure de l’École d’Hôtellerie et de Tourisme
Mention complémentaire
Accueil Réception
Brevet de Technicien Supérieur VPT ou AGTL
Baccalauréat Technologique Hôtelier
Brevet de Technicien Supérieur Métiers de la Restauration
BTS HEB
Brevet d’Études Professionnelles Métiers de la Restauration
Mention complémentaire Sommelier Barman Traiteur Cuisinier en desserts de restaurant Art de la cuisine allégée
CAP Cuisine CAP Restaurant
Baccalauréat Professionnel Restauration
Intitulé des classes
A. Lyce professionnel
1reannée 2eannée
1reannée  
2eannée
Préparation au CAP
1 CAP Cuisine ou Restaurant 2 CAP Cuisine ou Restaurant
Préparation au BEP
1 BEP (2deprofessionnelle) Dominante A : Production Culinaire 2 BEP (TaleBEP) Dominante B : Production de Services
Préparation au Baccalauréat Professionnel
1reannée1PRO 1reProfessionnelle e 2 annéeTPRO Terminale professionnelleoption Production Culinaire / option Production de Services
B. Lyce d’enseignement technique
Hôtellerie
Hôtellerie & Restauration
Hébergement
Tourisme & Loisirs
Préparation au Baccalauréat Technologique
Secondes
2 H
Premières
1 H et 1 ADH (1red’adaptation)
Préparation aux Brevets de Technicien Supérieur
TIP (mise à niveau pour élèves titulaires d’un baccalauréat autre qu’hôtelier)
1reannée 1reSHR (élèves titulaires du BTnH ou issus de TIP)
1 SHEB
1reVPT 1reAGTL  (élèves titulaires du baccalauréat)
Terminales
TH
2eannée
2eSGH (option A) 2eSR (option B)
2 SHEB
2eVPT 2eAGTL
* non préparé au lycée
les cycles d’tudesnEnsEiGnEMEnt hÔtELiEr DE DEuxièME CyCLE Court
Le Lycée Professionnel (LP) Hôtelier annexé au Lycée d’Enseignement Technique d’Hôtellerie et de Tourisme (LET) dispense une formation profes -sionnelle aux jeunes gens et aux jeunes filles qui, à l’issue de la classe de 3e des collèges, désirent se diriger vers les métiers de l’hôtellerie.
En LyCéE profEssionnEL La durée des études est de 2 ans pour chaque niveau de formation (CAP, BEP, Bac PRO). premire anne nélèves de CAP dans la spécialité choisiepour les (cuisine ou restaurant) nles élèves de BEP et Bac professionnelpour tronc commun cuisine et restaurant Deuxime anne Spécialisation dans une des deux options pour les élèves de BEP et BAC PRO : ncuisine nservice de restaurant. En LyCéE tEChniquE Baccalauréat technologique Durée des études de 3 ans dans toutes les spécia -lités du secteur de l’hôtellerie restauration (cui -sine, hébergement, restaurant) avec possibilité de postuler à une poursuite d’études en BTS.
Les études et la formation
LE CAp CuisinE et le CAp rEstAurAnt
17 h/semaine dans le domaine professionnel choisi 17 h/semaine d’enseignement général 6 semaines de stage en entreprise la 1reannée 8 semaines de stage en entreprise la 2eannée
Le titulaire duCAP Cuisineest apte à remplir immédiatement la fonction de commis de cuisine dans le secteur de la restauration : traditionnelle, commerciale et collective.
Dans le respect des consignes et des règles d’hygiène et de sécurité, il assure la production culinaire et sa distribution, sous l’autorité d’un responsable.
Il organise son travail et participe à l’approvision -nement et au stockage des produits.
Le titulaire duCAP Restaurantest apte à rem-plir immédiatement la fonction de commis de restaurant dans le secteur de la restauration commerciale. Dans le respect des consignes et des règles d’hygiène et de sécurité, il assure l’accueil, la commercialisation et le service des mets et des boissons sous l’autorité d’un responsable. Il participe aux tâches d’entretien, d’encaissement et intervient sur l’élaboration et/ou la finition de préparations simples.
les cycles d’tudesnEnsEiGnEMEnt hÔtELiEr DE DEuxièME CyCLE Court
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.