TERMES DE REFERENCES POUR L'ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE ...

De
Publié par

TERMES DE REFERENCES POUR L'ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 151
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
TERMES DE REFERENCES POUR L’ELABORATION D’UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA GESTION DES CRISES ALIMENTAIRES POUR LE CILSS ET SES ETATS MEMBRES. I.CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le contexte Face aux tragédies provoquées par les grandes sécheresses, particulièrement celles de 1973 et 1985, le CILSS et ses partenaires ont mis en place des dispositifs de production d’informations à des fins de prévisions et de prévention pour la gestion de la sécurité alimentaire et des ressources naturelles. Il s’agit de détecter très tôt un risque de crise, en cerner l’ampleur, identifier les zones à risque et les populations vulnérables qui, confrontées à ce choc, peuvent se retrouver en situation d’insécurité alimentaire voir defamine. Les informations produites par des dispositifs spécialisés sur les différents paramètres de la sécurité alimentaire, à savoir, les productions, les approvisionnements et les prix au niveau des marchés et l’accès aux aliments, sont débattues au sein de cadres de concertation et de décision, associant Etats et donateurs. Ce dispositif global de collecte de données et d’information combine plusieurs niveaux géographiques: Le niveau national avec l’enquête agricole permanente, le suivi de la campagne agricole, le système d’information sur les marchés et le système d’alerte précoce; Le niveau régional dans le cadre des activités du Centre Régional AGRHYMET avec le suivi agrohydrométéorologie de la campagne agricole ; Le niveau international à travers le Réseau de prévention des crises alimentaires qui regroupent le CILSS, la FAO, le FEWS NET, le PAM, les ONG et les donateurs. Les diagnostics qui en ressortent alimentent la décision sur les interventions à enclencher.Justification de l’étudeMême si depuis le début années 80 le Sahel n’a pas connu de crise alimentaire majeure, les crises auxquelles font face les populations sahéliennes ont pris des formes variées et sont devenues plus chroniques et plus ciblées avec des zones localisées connaissant chaque année une insécurité alimentaire suite à de mauvaises récoltes ou à une insuffisance de revenus pour accéder à l’alimentation.Aussi, une stratégie efficace de communication pourrait aider ces Etats sahéliens à mieux gérer une éventuelle crise. Cette formation aura pour but principal de renforcer les capacités des Responsables en charge de la gestion des stocks de sécurité alimentaires des pays membres du CILSS, ainsi que des cadres et experts du CILSS, pour mieux faire face à une éventuelle crise.
II.OBJECTIF DE LA CONSULTATION II.1. Objectif principal L’objectif principal de cet atelier est de doter le CILSS et les Etats d’une démarche concertée de communication en période de crise. II.2. Objectifs spécifiques Echanger et comprendre les enjeux et l’importance de la communication de crise dans une entreprise, Fournir aux participants les outils de base en matière de communication de crise. Esquisser un dispositif approprié de communication pour la prévention /gestion des crises en concertation avec les Etats. III.RESULTATS ATTENDUS
Les résultatsattendus de la présente consultation sont les suivants : Les participants sont formés pour mieux gérer l’information en période de crise.La capacité d’anticipation des crises est améliorée. Un dispositif en matière de communication pour la prévention et la gestion des crises est esquissé. Un document sur la stratégie de gestion de crise dans les pays membres du CILSS est disponible. IV.CONTENU PEDAGOGIQUEDE L’ATELIERL’atelier se déroulera sous la forme d’une initiation théorique aux notions de base de la communication de crise. Puis au cours de séances plénières, les participants vont engager la réflexion pour esquisser la charpente d’un cahier de charge commun au CILSS et aux Etats pour mieux harmoniser leur communication en période de crise. Les travaux auront pour supports des exposés sur : Les notions de base de la communication en période de crise Comment se préparer pour faire face à une crise ? L’élaboration de l’esquisse d’une stratégie de communication de crise
V.PARTICIPANTS Secrétaire exécutif, Secrétaire exécutif adjoint, Directeur général INSAH Directeur général AGRHYMET Contrôleur interne Coordonnateurs de programmes (PRA SA LCD POP/DEV, Marché, Maîtrise de l’eau)Chefs UAM (SEPVSG, GRH, AFC) Experts del’UAM/CIDExperts du PRA SA LCD POP/DEV Consultante internationale Responsables des Sociétés et ou Offices chargés de la gestion des stocks nationaux de sécurité alimentaire des pays membres du CILSS.  VI. QUALIFICATIONSDU CONSULTANT Le consultant devra disposer d'une forte expérience des missions similaires (au moins dix (10) ans) et d'une bonne connaissance de l'environnement des OIG au niveau de la sous région. Le ou la candidat(e) à cette consultation devra justifier de: Un diplôme pertinent en communication, sociologie du développement, journalisme ou de tout autre diplôme reconnu équivalent; Une bonne connaissance des missions assignées au CILSS ; Une bonne connaissance de la communication en période de crise ; Une grande expérience en formation ; VII.DUREE DE L’ETUDE ETMODALITE DE RECRUTEMENT DU CONSULTANT La durée de la consultation est de 12 jours. Les consultants intéressés par la présente étude doivent envoyer leurs offrestechniques et financières au plus tard le 19 février 2010 à 15h au Secrétariat Exécutif du CILSS (avec la mention: consultation pour l’élaboration d’un plan de communication pour le CILSS, A n’ouvrir qu’en séance de dépouillement) à l’adresse suivante : 2754, Boulevard Mouammar Khaddafi, Secteur 15 (Quartier Ouaga 2000), Ouagadougou. 03 BP 7049 Ouagadougou 03. Burkina Faso. Email : cilss.se@cilss.bf Téléphone : (226) 50 37 41 25 Fax : (226) 50 37 41 32 Les offres techniques et financières devront être accompagnées d’un document de présentation du consultant (CV et travaux déjà réalisés). Toute information complémentaire relative au présent appel d’offres peut être obtenue auprès de:
Harouna KINDO Chef UAMCID du CILSS 03 BP 7049 Ouagadougou 03 Tel (226) 50 37 41 25/26 Fax (226) 50 37 41 32 email:harouna.kindo@cilss.bfVIII.MODALITES DE MISE EN OEUVRE ET OBLIGATIONS Le/la consultant(e) sera entièrement responsable de l’étude et fournira un rapportde formation et un document de stratégie en matière de communication de crise deux semaines après la fin de la consultation au Secrétariat Exécutif du CILSS pour amendement. Après avoir pris en compte tous les amendements, le/la consultant(e) disposera de sept jours calendairespour le dépôt des documents définitifs en 3 exemplaires ainsi que la version électronique au Secrétariat Exécutif du CILSS.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.