DO ssier Presse - Mise en page 1

Publié par

DO ssier Presse - Mise en page 1

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 75
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
D O s s i e r d Presse
odc  upo ou jdumnbtlt u onûo tuag m  t
1 l INTRODUCTION
Mana Bé, céatc n chapaux t décoatc d’ntéu, gn la naanc d l’hôtl Edouard 7 , popété du goup Bessé Signature , n utlant l langag d matè pou édu. Coulu flamboyant t ch d étoff, vlou, tatan, bocat, tu floaux t à ayu font d chaqu ut un céaton haut coutu ognal. L déco n’t pa un cop d’époqu, c’t un ntpétaton, l
Paris, novembre 2009, l’hôtel Edouard 7 crée l’événement Au cœu d la captal u l’un d avnu l plu htoqu t ptgu, un hôtl mblématqu d la v dot naît pou dvn un hôtl “coutu”. Un atmophè ntmt conjugué à l’éléganc d’un maon « coutu », tll t la défnton d ct hôtl éolumnt pan bn ancé dan on nvonnmnt cultul t luxuux. Dè l’nté d l’hôtl, la métamopho upnd, t édut, la m n cèn t éll. L’hôtl Edouard 7 , contut n 1877, a pué dan la ponnalté chamatqu d on oyal mnto l’npaton d a métamopho. Audac, éducton, caactè, l nouvau dgn d l’hôtl t à l’mag du Pnc d Gall. Ct homm fût n on tmp un modèl d’éléganc, un éductu npé qu offt à la gnt maculn l plu bau d cadaux : un tyl vtmnta unqu, chché, bllant, qu touva gâc aux yux d fmm bll t cultvé, au doux nom d saah, Mlba, Alxanda, Alc ou Lly qu jouènt un ôl mpotant dan la v d ct épcun.
pêt au ju d la éducton modn. L chamb t ut ont lttéalmnt « habllé ». Comm un modèl ou un actc, pêt à nt n cèn, chaqu chamb vêt l cotum céé pécalmnt pou ll, l mubl dvnnnt l acco qu complètnt ctt toltt. Caactè, séducton, Mod t Théâtalté : la naanc d l’hôtl Edouard 7 t mpnt d’éléganc luxuu t d’audac qu ’hamonnt pafatmnt avc l étag plu claqu qu ont édut déjà un gand nomb d voyagu, homm t fmm d’affa, mond d la mod, t tou l amouux d Pa. L Bar l’E7 t la Cuisine de l’E7 ajoutnt à ctt naanc la not gatonomqu pou fa d l’edouad 7 l lu tndanc dont tout Pa va pal d’c pu t donn éclat t v à l’avnu d l’Opéa.
Qui est Edouard VII ?
Albt edouad d sax-Coboug-Gotha, fl d la n Vctoa t du Pnc Albt, né l 9 novmb 1841 au pala d Buckngham, a été unommé « Bt » juqu’à a mot l 6 ma 1910. Loqu la n Vctoa mouut l 22 janv 1901,Albt edouad chot, dan l but d ppétu la tadton, d égn ou l nom d’edouad Vii. Avant on accon au tôn, edouad pota l tt d Pnc d Gall t fût l duxèm plu long hét au tôn d l’hto d la monach btannqu, apè on aè-aè-ptt-fl, l Pnc Chal, pnc d Gall actul.
Gand amouux d Pa, edouad Vii alo pnc d Gall fat d l’hôtl edouad Vii a dmu pann pou xplo la vll, adm la vu mpnabl d balcon u l’Opéa Gan où l amat ’y étoud t ncont l gand d c mond, ma au nd vt à  am édant dan l quat.
Homm affné t élégant, gand amatu d mod, nou lu dvon aujoud’hu l cotum to pèc qu fut céé à Pa pécalmnt à a dmand. Pa l comblat tant pa la ch d a v cultull t attqu qu pa la tépdaton d a v noctun. edouad Vii vouat un admaton an fn aux cantatc t aux actc. Pam c nombu conquêt, l plu célèb ont la talntuu comédnn fança saah Bnhadt, la gand cantatc autalnn Melba Hln Mtchll t la coutan Alice Kppl a dnè maît qu fût nvté u on lt d mot pa a fmm Alexandra . Alc Fdca Kppl, t l’aè-gand-mè matnll d Camlla Pak-Bowl.
L’hôtl edouad 7, contut n 1877 dan l plu pu tyl haumannn, nd an hommag au fl d ècl à on llut hôt. Tout comm l autoté fança qu ont décdé apè a mot d cé la plac edouad Vii n on honnu à qulqu pa d l’hôtl t d’ég un tatu équt à a glo (l culptu, Paul Landowk, fut cho u concou) fac au célèb théât éponym qu ouva  pot qulqu tmp apè.
Ctt connaanc pa l autoté avat pou but d mtt à l'honnu l pncpal actu d l'entnt Codal (accod qu éconcl l'Anglt t la Fanc n 1904) t au nd offcumnt hommag au plu fança d ouvan btannqu qu état tè popula aupè d pan t amat tant l quat.
Ct llut homm d goût at av d vn aujoud’hu dan on hôtl t an découv l bl hommag qu lu nd Mana Bé pa a céaton coutu unqu…
L’UNIVERS REVISITE DE L’EDOUARD 7
La rénovation de l’Edouard 7 fait l’objet d’une démarche conceptuelle unique dans le monde hôtelier. En effet, il s’agit de la réalisation d’une collection thématique Couture, où chaque lieu est pensé comme une silhouette à habiller et cela à partir de l’étude minutieuse de la personnalité d’un homme Edouard VII : sa vie, son histoire, ses voyages, ses amours. La force dégagée par cette création vient de cette rencontre inattendue entre un homme : Edouard VII et une femme, créatrice en chapeau, Marina Bessé. Toute la réalisation tourne autour de 4 mots clés, inspirés de la personnalité d’Edouard VII : AUDACE : une composition de deux époques qui a su garder l’identité propre de l’hôtel Edouard 7. SEDUCTION : dans le raffinement apporté à chaque pièce, Chambre et Suite, chaque détail compte. CARACTERE : la personnalité unique qui se dégage de chaque Suite et Chambre à travers les couleurs THEATRALITE : par les matières et la couleur rouge.
La fusion de ces 4 mots donne un résultat d’une élégance incroyablement chaleureuse.
Dès lentrée de lhôtel, nous plongeons dans
l’univers d’Edouard VII, le rez-de-chaussée étant l’étage de l’homme, le comptoir arrondi de la réception se lit comme le haut de forme d’Edouard VII, les murs son manteau, le bar sa ceinture … Nous sommes au cœur de l’histoire qui va être racontée par la suite dans les étages. Le rouge, le noir et le violet sont les couleurs dominantes, véritable cheminement entre le passé et le présent. Les banquettes et tables basses qui meublent l’entrée et dans son prolongement le bar l’ E7 et son salon ont été spécialement dessinées, structurées pour faire corps avec la pièce. Les fauteuils viennent de chez Duomo. La moquette Prince de Galles est une création exclusive de Marina Bessé réalisée par la Maison Ege. Dernière touche à cette mise en beauté, les coussins de toutes les couleurs signés Lelièvre et Dedar illuminent le lieu et lui confèrent une ambiance feutrée et chaleureuse.
Suite de l’histoire ….
Les 3 étages Couture » propose « 27 chambres : 7 chambres Rive droite (21m2), 4 Supérieures » (25m2) 9 deluxe (30m2) 2 junior Suite (35m2 ) et 5 Suites Sarah, Melba, Lily, Alexandra et Alice (50m2) en hommage aux femmes qui ont le plus compté dans la vie d’Edouard VII. Remarquable : la vue imprenable sur l’Opéra depuis la Suite Sarah. Chaque chambre ou Suite doit être lue comme un opéra, une pièce de théâtre ou une partition de musique avec sa propre déclinaison de formes et de couleurs que l’on retrouve également dans le mobilier. Les thèmes s’inspirant largement de l’Art déco avec des lignes rondes (douces) et carrées (fortes) qui se retrouvent dans les fauteuils, les têtes de lits déstructurées, les abats jours ou encore dans les vasques et les miroirs des salles de bains. Chaque meuble est pensé comme un bijou qui accessoirise la toilette.
Vivez le romantisme des toits de Paris à l’ Edouard 7 , dans les 7 chambres du 7éme étage situées sous les toits avec une vue depuis les petites terrasses sur l’Opéra Garnier, le Sacré Cœur et le Louvre notamment dans la 703 et la 710. Le charme absolu de chambres intimistes et enveloppantes tel un chapeau si cher à Marina Bessé ! Comme dans une collection Couture, les ambiances sont données par les couleurs : 5 ambiances différentes sont ainsi déclinées avec un accord chambre/salle de bains Ambiance « noir & or »soulignée par une salle de bain aux tonalités noires Ambiance «bleu
pétrole &taupe» en harmonie avec une salle de bain aux rappels taupe et or. Ambiance « rouge & noir » prolongée en douceur par une salle de bain aux accents blanc et rouge Ambiance « épicée » accentuée par une salle de bain aux tons chocolats Ambiance « vert et noir » sublimée par une salle de bain parée de taupe et d’or. Les matières et tissus de cette collection sont le velours, la soie, le cuir signés Lelièvre, Pierre Frey, la Royal Collection Designer Guild, Osborn ou encore Carlucci. Les thèmes floraux chers au XIXe siècle dominent avec légèreté, comble du raffinement la moquette prince de Galles que l’on retrouve également dans les couloirs à l’ambiance tamisée, tels les coulisses d’un grand spectacle ! Les 4 étages « Edouard VII» propose 41 chambres : 1 2 c h a m b r e s R i v e D r o i t e ( 2 1 m 2 ) , 10 Supérieures » (25m2) 14 Deluxe (30m2) 2 junior Suite (35m2 ) et 3 Suites (50m2).
Rénovées il y a 4 ans par l’architecte Foucaut, ces chambres plus classiques retracent la Belle Epoque parisienne. Agréables, spacieuses, lumineuses, confortables, elles combinent l’élégance d’hier avec la modernité d’aujourd’hui. Parquets et tissus des grandes maisons françaises ajoutent une note intimiste accentuée par le dais qui coiffe chaque lit. Les tons beige, marron et orangé créent une ambiance chaleureuse et reposante. Particularité de la Suite 406, une ravissante suite d’angle qui s’ouvre sur l’avenue de l’Opéra, véritable appartement au « chic »   parisien avec une très belle salle de bain dotée d’une baignoire en angle et d’une douché séparée.
L
E
S
 
É
T
A
G
E
S
 
C
O
U
T
U
R
E
L
E
S
 
É
TA
G
E
S
 
E
D
O
U
A
R
D
 
V
I
I
S
U
I
T
E
 
A
L
E
X
A
N
D
R
A
Le Bar L’E7 avec à sa tête la diva du shaker Sandrine Houdré-Grégoire, ancienne chef barman du Murano à Paris. Petite, Sandrine rêvait d’être une star aux services des autres, aujourd’hui, à travers ses cocktails, sans cesse novateurs, auxquels elle voue une véritable passion, elle a su bousculer le petit monde feutré de l’art du cocktail. Avec l’ E7 , elle relève un défi audacieux, faire du bar le nouveau rendez vous branché parisien pour venir déguster ses créations dont certaines porteront le nom des femmes qui ont compté dans la vie d’Edouard VII, sans oublier ces fameux cocktails bio à base de fruits et de légumes qui font le délice des adeptes du sans alcool, L’ E7 un pur moment de bonheur et de détente dans une ambiance raffinée et élégante !  La Cuisine de l’ E7 confiée à Gilles Bellot et son associé Charlie Marciano, deux « figures » de la gastronomie et de la vie parisienne. Après être passé par les plus grandes maisons telles que Prunier, Lucas Carton, et la Grande Cascade en tant que Chef de rang, Maître d’hôtel Chez Joseph ou Chef barman chez Lasserre, Gilles Bellot ouvre en 1976 son premier restaurant à Paris place du Marché Saint Honoré, devenu aujourd’hui le Café Bennett. En 1997, il s’associe à son ami Charly Marciano directeur du célèbre cabaret parisien Le Milliardaire pour ouvrir le restaurant Les Comédiens en 1999, dont la particularité est une cuisine ouverte sur la salle gage d’intimité avec les clients.
Avec la Cuisine de l’E7 , Gilles Bellot souhaite proposer une cuisine ludique, inventive, une
cuisine d’émotion pour accompagner les cocktails, pour répondre aux petites faims ou prolonger l’apéritif par un véritable dîner. Produits du terroir, poissons et légumes auront la part belle chez celui qui déclinera une collection bio répondant aux attentes des plus soucieux de leur ligne ! Un hôtel gourmet résolument Couture , créatif et audacieux, « renaît » sur l’une des plus belles avenues de Paris entre l’Opéra Garnier et la Comédie Française, à deux pas des créateurs et des grandes maisons de la rue du Faubourg Saint Honoré. Pour parfaire au confort et aux attentes de la clientèle, l' Edouard 7 offre également un espace fitness récemment réaménagé ainsi que des salons chaleureux, parfaitement équipés et privatisables.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.