L'hebdo des socialistes n°638

De
Publié par

avant le premier tour de l'élection présidentielleReportage Outil militantmartIne a ubry et FrançoIs InvItatIon au meetIng hollande en l orraIne du 22 janvIer au bourget Page 3 Page 4 d placement à thionville et à gandrangeEn finir avec les manquements à la parole donnéen°638 du 21 au 27 janvIer 20121,5€10, rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 Tél. : 01 45 56 77 52 – Fax : 01 47 05 27 70hebdo@parti-socialiste.frdIrecteur de la rédctIon et dIrecteur de l publIctIon • David Assouline • co-dIrectrIce de l publIctIon • Marie-Emmanuelle Assidon • ctrIce en cheF Stéphanie Platat • journalIste rédactrIce Charlotte Collonge (76 58) • photo Philippe Grangeaud (76 00) • maquette Florent Chagnon (79 44) • Fge et ImpressIon PGE (94) Saint-Mandé • n° de commIIon pItIre : 0114P11223 • Issn 127786772 “L’hebdo des socialistes” est édité par Solfé Communications, tiré à 27 500 exemplairesl’agenda22 janvier 24 janvier 26 janvier Événement Déplacement MédiasRassemblement des François Hollande François Hollande Secrétaires de section à Toulon invité de l'émission " Des et meeting national paroles et des actes " sur France 2Retrouvez l’agenda sur parti-socialiste.frdes socialistesa ar ssashalrédaa aa aa le chIFFre de la semaIneC'est en euros le montant de l'augmentation de la dette publique lors du quinquennat de 612’info Nicolas Sarkozy.
Publié le : vendredi 20 janvier 2012
Lecture(s) : 193
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
n°638 du 21 au 27 janvIer 2012
1,5€
10, rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 Tél. : 01 45 56 77 52 – Fax : 01 47 05 27 70 hebdo@parti-socialiste.fr dIrecteur de la rédactIon et dIrecteur de la publIcatIon David Assouline  codIrectrIce de la publIcatIon Marie-Emmanuelle Assidon rédactrIce en cheF Stéphanie Platat journalIste rédactrIce Charlotte Collonge (76 58) •photo Philippe Grangeaud (76 00)maquette Florent Chagnon (79 44) •Flashage et ImpressIon PGE (94) Saint-Mandé n° de commIssIon parItaIre : 0114P11223  Issn 127786772 “L’hebdo des socialistes”est édité par Solfé Communications, tiré à 27 500 exemplaires
avant le premier tour de l'élection présidentielle
Reportage martIne aubry et FrançoIs hollande en lorraIne Page 3
Outil militant InvItatIon au meetIng du 22 janvIer au bourget Page 4
d placement à thionville et à gandrange En finir avec les manquements à la parole donnée
l’agenda
22 janvier  Événement Rassemblement des Secrétaires de section et meeting national
24 janvier  Déplacement o Hol àF rTaonuçloisnlande 
26 janvier  Médias iFnrvaintéç odies  l'Héomlliande Des ssion " paroles et des actes "   sur France 2 Retrouvez l’agenda sur parti-socialiste.fr
l’   Bernard Cazeneuve, porte-parole 1deFra12n çois Hollande, 01 Dégradation de la note « Le silence de Nicolas Sarkozy sur la dégradation de la notation de la France et les propos inutilement agressifs de François Fillon relèvent d'une même médiocre stratégie, celle de la défausse organisée. Les Français savent désormais que les sacrifices qui leur ont été imposés depuis des mois l'ont été en pure perte, puisque la promesse du maintien de la notation de la France n'a pas été tenue et que notre pays a décroché par rapport à l'Allemagne. »     Laurent Fabius, 160112 Gérard Longuet « C’est une mauvaise saillie de M. Longuet, une comparaison déplacée. Comme disait Schiller, “contre la bêtise, même les dieux ne peuvent rien”. »
Victorin Lurel, responsable du pôle outre-mer 170112 Triple A « Jean-François Copé, président de l’UMP, a moqué les propos de François Hollande sur la perte du triple A de la France depuis les Antilles, comme si les Antilles n’étaient pas la France. Ne lui en déplaise, les Outremers font partie de la République française ! Parler de feu le triple A depuis Paris, Pointe-à-Pitre ou Gandrange, c’est parler depuis le territoire français d’un seul et même échec cuisant. »
le chIFFre de la semaIne C'e ontant de l'augmentation 612asolar SicNyzok.elm or s nuetse de la dette publique lors du quinquennat de milliards communIqué de martIne aubry « La perte du triple A a un seul responsable : M. Sarkozy » « La rance a perdu son triple  : aurait allu mettre fin au ecès de plans d’austérité de  milliards quoi que l’on pense des agences la finance : il y a renoncé. l aurait d’euros sans compter la ausse à de notation c’est une mauaise allu supprimer les nices fiscales enir de la . nouelle et ce d'autant plus que ce injustes et l’ensemble des cadeau sont les rançais qui ont en payer fiscau distribués au plus rices : t demain les rançais auront aussi le pri. lle aurait pu être éitée. il a toujours reusé. l aurait allu les conséquences de la dégradation un plan européen d’urgence pour de la note de la rance : un crédit Cette perte du triple  sanctionne relancer la croissance et l’emploi : plus cer des déficits encore la politique suiie depuis . le duo erkelSarkozy n’a proposé creusés une consommation et des . Sarkozy restera le président de la qu’un traité incertain sur une inestissements encore en baisse. dégradation de la rance. lointaine discipline budgétaire. La perte du triple  a un seul . Sarkozy aait dit qu’il erait Le président de la épublique a responsable : . Sarkozy. l est tout pour garder le triple  qu’il passé une partie de son mandat temps que la rance emprunte aait érigé en  trésor nationalà aire des cadeau scau au un autre cemin : le cemin du  . n réalité il a ait le contraire de plus aorisés et une seconde à les redressement dans la justice aec ce qui était nécessaire et juste. l aire payer au classes populaires rançois ollande. » aurait allu relancer la croissance : et moyennes aec la casse des il a ait le coi de l’austérité. l retraites des serices publics deu au parlement Les socialistes à l'offensive À l'Assemblée lettre à ernarden une nationalesbloéta ojir eamocu  upn prar enccceseirdoeyoctner toseet re  dueas àérp cS  zluainrtyo é les insinuations de son discours  oi pour les deu ans IGS demi à enir. ne élection etœu à la presse où il ade Les poursuites judiciaires laissé entendre que la ictoire dont s’est élicitée Caterine intentées par le ministre de de la gauce au élections rautmann : « Nous sommes lntérieur contre runo Le « pourrait aoir des conséquences conaincus quil a la capacité ou relèent « dune tentatie économiques et sociales lepérience lénergie et le inadmissible détouer comparables à celles prooquées courage pour porter la oi le scandale de lS par par une guerre ». des citoyens européens ace au lintimidation » a itupéré Conseil et à la Commission et eanarc yrault. « LaNote françaisela enretita à e rnuiraro sua macination qui a conduit « ançon dun quinquennat la politique du duo erkozy. » lS à monter des accusations calamiteu » comme la qualiée La présidente de la délégation ausses contre des onctionnaires le président du groupe socialiste socialiste rançaise la soutenu de police intègres pour des à lssemblée nationale la aec orce ace au accusations de raisons politiques est une aaire dégradation de la note est « la eanLuc élencon de soutenir très grae. Cest notre mission aillite dune gestion erratique qui « laustérité et le libéralisme ». de contrôle parlementaire a ait eploser la dette et conduit à « n ne peut que regretter que de demander des comptes à la récession ». « . Sarkozy restera eanLuc élencon se trompe . uéant qui a assumé la tutelle comme le président qui a dégradé une nouelle ois de cible et directe de cette administration la rance » atil ajouté.accrédite à demimots une et aucune menace ne nous nouelle téorie du complot  : intimidera » atil conclu. P raelemuAéen nt europ dlaitroque l ic tseail tras le dan  rettbaom cutaruoj sèrpa ruoj Déclaration du président deere tniaelempradée t badat  lns l’Assemblée nationale Nouveau présidentpublic» atelle conclu. eanarc yrault a également Le arlement européen a élu
déclaratIon de FrançoIs hollande « éC'esatd uéene politique qui a été d gr , ce n'est pas la France »   rance ient de perdre son triple . e n'ai jamais ait des agences de  la seconde condition c’est le soutien de l'actiité et de l'emploi. l ion la réérence ultime pour juger les politiques conduites par les n'y aura pas de maîtrise de la dette s'il n'y a pas une capacité pour la et encore moins par le nôtre. rance à produire plus et produire mieu. C’est pourquoi j’ai ait cette lore que l'urope ne se soit pas dotée d'une agence publique proposition d’un pacte producti pour notre pays. endante pour éaluer la capacité des pays de la zone euro à  la troisième condition c’est la justice sans laquelle il n'y aura pas ourser leurs emprunts. La dégradation de notre note financière d'eort partagé. La réorme fiscale est un préalable. l ne peut pas être ae à double titre : elle traduit un décrocage celui de la rance question cacun peut le comprendre de demander des sacrifices au pport à l'llemagne puisque nous ne figurons plus dans la rançais si les priilégiés eumêmes y écappent. C'est tout l'enjeu e catégorie de pays. L’llemagne a gardé son triple  nous l’aons du scrutin de  : mettre la rance sur le cemin du redressement . t en plus nous aons décrocé d'un cran aec une perspectie dans la justice et par la croissance. L'autre enjeu qui est également ie. La dégradation présente le risque de rencérir le coût de notre souligné par les décisions de endredi soir : c’est la sortie de la crise unt pour l’année qui ient :  milliards d’euros doient être de la zone euro. Car rien n’est réglé. près  sommets de la dernière rcés sur les marcés. out écart de tau d'intérêt aura donc pour cance et aec autant de communiqués de ictoire nous constatons quence d'alourdir la carge des intérêts d'emprunt et orcément que la rèce est au bord de la rupture  que l’spagne l’talie le séquilibrer daantage le déficit budgétaire. Ce sont les rançais qui ortugal ont été dégradés à un point tel que la question de leur accès ent de payer la conséquence de cette dégradation. Nicolas Sarkozy au financement est posée aec des conséquences très graes en terme ait de la conseration du triple  un objecti de sa politique aait de coût de cet endettement. L'accord européen du mois de décembre une obligation pour son gouernement. C’est ainsi qu’aaient est d'ores et déjà regardé comme insufisant et il l’est  'où la nécessité stifiés pas moins de deu plans de rigueur en quatre mois. Cette d’y ajouter ce que j’ai moimême aancé il y a plusieurs semaines : lle et je le regrette a été perdue. C'est la crédibilité de la stratégie c’estàdire une dimension de croissance et de canger les modes ite depuis  qui est ainsi mise en cause : elle a manqué de d'interentions de la anque centrale européenne au bénéfice des États ence de constance et de clairoyance et surtout de résultats  et non plus seulement des banques. ans ce moment dificile pour la éficits ont été considérablement augmentés la dette atteint rance et pour l’urope cacun doit aire preue de responsabilité. cord istorique   milliards de dette supplémentaires depuis ien n'est pire que la uite en aant et l’improisation. e demande au et notre compétitiité a également été aaiblie aec un déficit gouernement d’être conscient que ce n’est pas une nouelle annonce ercial de  milliards d'euros. Ce sont donc ces justifications de mesures fiscales qui iendra rassurer les rançais et même les i ont conduit une agence à nous dégrader. C'est une politique marcés. our ma part je dis au rançais que nous aons les moyens été dégradée ce n'est pas la rance. Notre pays dispose d'atouts de réussir notre redressement dans la justice et aec une olonté dérables : une démograpie dynamique une productiité commune de préparer l'aenir. a olonté dans cette campagne qui e un saoiraire reconnu une qualité de serices publics et une s’oure et ensuite si les rançais m’accordent leur soutien c’est de ne abondante. redonner la confiance indispensable à la rance et de considérer que ce pays la rance peut réussir son redressement mais à plusieurs qui doit être cangé ce n’est pas le rapport au agences de notation ou tions : au marcés mais le rapport que les rançais entretiennent aec leur emière c’est d’aoir une stratégie de rétablissement de nos dirigeants aec lesquels ils doient être en mobilisation pour que notre tes publics aec une programmation réaliste un retour à pays soit le seul enjeu des élections qui iennent. » libre ers  et le souci à caque étape de concilier eort issance.
reportage
« Lever la confiance des Français » Lindustrie eut ire car elle a les moyens de réussir. » artine ubry remerciée par des ouriers de l’usine pour les  eures a ainsi rappelé que « Lemploi aait été oublié  par Nicolas Sarkozy. rançois ollande lui pose le redressement producti de la rance pour créer de lemploi atelle déeloppé le président sortant derait dailleurs écouter ce message notre procain président lui sait déjà tout ça par cœur. » artine ubry et rançois ollande ont ensuite rencontré une délégation de salariés d’rcelor ittal à andrange une ille «deenue le symbole des manquements à la parole donnée » a déni rançois ollande. n  Nicolas Sarkozy aait en eet promis au salariés de l’usine rcelor que l’État prendrait en carge tout ou partie des inestissements nécessaires au maintien de l’actiité. n an plus tard l’usine ermait définitiement. Les salariés aaient alors inauguré une plaque au promesses nontenues en souenir des déclarations du ce de lÉtat. « e ne souaite pas une seconde plaque à andrange a conclu rançois ollande qui signierait encore une ois que le président na pas tenu ses promesses. e ne suis pas enu pour laisser croire que dès lélection tout sera possible mais pour dire que tout sera ait pour que les objectis soient clairs et que la mobilisation des moyens soit assurée. on engagement est de leer la conance des rançais ».
érard a  ans. Cela ait  ans qu’il traaille dans l’aciérie kers de ionille. Calcul rapide érard a donc commencé à traailler à  ans. « e suis passé par le centre dapprentissage à lentrée de lusine. ai débuté comme eeund prs uie e es jeprès  suinp  tnere .erim deenu opérateur au our. » Son école de maîtrise terminée il deient contremaître en . epuis  il est responsable du parc à errailles et du our qui peut cracer jusqu’à  tonnes d’acier qui deiendront des barres des cylindres des pièces pour des centrales nucléaires ou de l’outillage. érard est fier de son parcours et ne compte pas s’arrêter là. « e prendrai ma retraite en  jaimerais continuer deu ans encore pour ormer des jeunes ». lors quand rançois ollande loue « la erté qui doit être celle des Lorrains quant à leur saoiraire et à la qualité de leur traail » cela résonne dans la tête de érard. n déplacement en Lorraine aec artine ubry le candidat à l’élection présidentielle a une ois de plus rappelé son engagement en aeur de la politique industrielle rançaise. « Si jai oulu enir ici atil epliqué ce nest pas pour montrer un attacement sentimental à lindustrie mais pour montrer un attacement durable à une politique industrielle. Cela suppose une ision de lÉtat de mobiliser des capitau de aire naître des réseau entre les pôles de compétitiité daménager la scalité et de déelopper la ormation. l sagit de conaincre les jeunes quil y a de laenir dans lindustrie cest aussi lidée du contrat de générations.