Socialistes vous êtes au tapis : Mélenchon va vous repiquer ce que Mitterrand avait volé à Marchais !

De
Publié par

Lorsque les socialistes arrivèrent au pouvoir en 1981 ils
oublièrent très vite le socle communiste qui donnât naissance
à cette victoire. Non contents de parvenir au sommet, ces
mêmes socialistes se précipitèrent pour faire avorter
rapidement les chantiers du programme Commun. S'en suivit
un claquement de porte mémorable d'un Gorges Marchais qui
devait savoir jouée la partie d'avance puisque sans rouspiller
il se retira et déplora le manque de coopération et les graves
dangers que le choix "unique" lesté du choix "commun" ,
préétablit au départ, risquait de faire encourir non seulement à
l'économie mais aussi à la société. Au grand dam de ses
troupes qui réclamaient d'en venir aux mains cette décision ne
fût pas prise sur un coût de tête mais à bâtons rompus et ce
n'était pas faute d'avoir taper du poing sur la table qui permit
d'enterrer la cause Communiste à jamais. Gauche de la
gauche, Front de gauche, gauche européenne… les
appellations fusent pour traduire un profond désir de retour
aux sources par un discours plus radical et un sens de la
Gauche plus approfondi que la gauche caviar et la gauche
light viennent nous proposer à chacun de leur programme
qu'ils s'empressent d'emmitoufler à la hâte après lecture des
petites formations qu'ils s'estiment en droit de chapeauter
alors que le fondement des questions sociales, la réflexion sur
la société et son labyrinthe économique n'ont jamais donné
grand chose chez les socialistes et qu'il fallait toujours aller
du côté de la LCR et du PC, parfois chez les écolos qui
préparaient le menu "sauce dém' " pour trouver idée plus
intéressante et programmes plus riches !
Publié le : jeudi 5 janvier 2012
Lecture(s) : 279
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Socialistes vous êtes au tapis : Mélenchon va vous repiquer ce que Mitterrand avait volé à Marchais ! Lorsque les socialistes arrivèrent au pouvoir en 1981 ils oublièrent très vite le socle communiste qui donnât naissance à cette victoire. Non contents de parvenir au sommet, ces mêmes socialistes se précipitèrent pour faire avorter rapidement les chantiers du programme Commun. S'en suivit un claquement de porte mémorable d'un Gorges Marchais qui devait savoir jouée la partie d'avance puisque sansrouspilleril se retira et déplora le manque de coopération et les graves dangers que le choix "unique" lesté du choix "commun" , préétablit au départ, risquait de faire encourir non seulement à l'économie mais aussi à la société. Au grand dam de ses troupes qui réclamaient d'en venir aux mains cette décision ne fût pas prise sur un coût de tête mais à bâtons rompus et ce n'était pas faute d'avoir taper du poing sur la table qui permit d'enterrer la cause Communiste à jamais. Gauche de la gauche, Front de gauche, gauche européenne les appellations fusent pour traduire un profond désir de retour aux sources par un discours plus radical et un sens de la Gauche plus approfondi que la gauche caviar et la gauche light viennent nous proposer à chacun de leur programme qu'ils s'empressent d'emmitoufler à la hâte après lecture des petites formations qu'ils s'estiment en droit de chapeauter alors que le fondement des questions sociales, la réflexion sur la société et son labyrinthe économique n'ont jamais donné grand chose chez les socialistes et qu'il fallait toujours aller du côté de la LCR et du PC, parfois chez les écolos qui préparaient le menu "sauce dém' " pour trouver idée plus intéressante et programmes plus riches ! Au diable le consensus des sociales, il mène à la stérilité et Mélenchon à les épaules suffisamment solides pour enfanter d'un score plus élevé que celui accordé par les sondages pour témoigner ainsi d'un militantisme plus adulte et plus éclairé dans les formations qui l'accompagnent que celui rencontré chez les socialistes car, aux vues de la pénibilité à trouver des idées neuves, ne serait-il pas préférable de poursuivre ce qui a été abandonné en 1981 ? Ils ont le mêmes idées nous chantent-ils les "sauces dém' "mais la manière de les incarner diffère ! ? Ça fait longtemps qu'ils ne peuvent plus convaincre ou éprouvent des difficultés à se renouveler malgré les dinosaures pharaoniques qui se proposent d'escorter notre avenir. Mis à part quelques centristes indécis et égarés ; peut-être infiltrés, rien de bien remarquable n'est à relever du côté des adhésions aux portes du ps. Tout au plus peuvent-ils se vanter d'un partenariat poussé avec l'écologie de l'Europe. C'est leur manière moderne de se révolutionner ! Par cette oxygène qu'ils n'ont jamais rendu au petit peuple des petites formations extrêmement intellectuelles au demeurant mais qui firent néanmoins sa force Quand les idées seront à vendre il y en aura sans doute un peu plus ? 1981 - 1983 ; 2012 201? -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi