L'agriculture grecque : multifonctionnalité, politique agricole et réseaux sociaux informels - article ; n°1 ; vol.273, pg 184-194

De
Publié par

Économie rurale - Année 2003 - Volume 273 - Numéro 1 - Pages 184-194
L'agriculture grecque semble évoluer différemment des autres pays de l'Union européenne. Elle est durable car elle est déjà multifonction- nelle. Sa structure productive reflète et entretient la logique de fonctionnement de la famille agricole grecque ainsi que des réseaux sociaux informels dans lesquels elle s'insère. En fait, ces réseaux sont réactivés par la mise en œuvre de la PAC.
Greek agriculture: multifunctionauty, agricultural policy and social informal networks - Greek agriculture seems to follow a different evolution compared with the other countries of the eu. It is sustainable because it is already multifunctional. Its productive structure reflects and maintains the logic of the Greek agricultural family's functioning and of the social informal networks into which it is integrated. In fact, these networks have been reinforced by the CAP's implementation.
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 2003
Lecture(s) : 78
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

MME Eleftheria Vounouki
L'agriculture grecque : multifonctionnalité, politique agricole et
réseaux sociaux informels
In: Économie rurale. N°273-274, 2003. pp. 184-194.
Résumé
L'agriculture grecque semble évoluer différemment des autres pays de l'Union européenne. Elle est durable car elle est déjà
multifonction- nelle. Sa structure productive reflète et entretient la logique de fonctionnement de la famille agricole grecque ainsi
que des réseaux sociaux informels dans lesquels elle s'insère. En fait, ces réseaux sont réactivés par la mise en œuvre de la
PAC.
Abstract
Greek agriculture: multifunctionauty, agricultural policy and social informal networks - Greek agriculture seems to follow a
different evolution compared with the other countries of the eu. It is sustainable because it is already multifunctional. Its
productive structure reflects and maintains the logic of the Greek agricultural family's functioning and of the social informal
networks into which it is integrated. In fact, these networks have been reinforced by the CAP's implementation.
Citer ce document / Cite this document :
Vounouki Eleftheria. L'agriculture grecque : multifonctionnalité, politique agricole et réseaux sociaux informels. In: Économie
rurale. N°273-274, 2003. pp. 184-194.
doi : 10.3406/ecoru.2003.5398
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ecoru_0013-0559_2003_num_273_1_5398'agriculture grecque :
multifonctionnalité, politique agricole
et réseaux sociaux informels
Eleftheria Université Paris VOUNOUKI X. • cnrs, Laboratoire Dynamiques sociales et recomposition des espaces,
La Grèce contemporaine est un pays où active grecque employée dans le secteur
l'agriculture reste un secteur très important agricole reste élevée. Le maintien de cette
tant au niveau économique qu'au niveau population agricole s'accompagne du maint
social. Cette agriculture semble évoluer di ien du nombre des exploitations, malgré
le caractère « marginal » qu'un grand fféremment des autres pays de Tue (Union
Européenne). L'objet de cet article est nombre d'entre elles occupe dans les sta
d'examiner les raisons et les mécanismes qui tistiques européennes.
permettent à l'agriculture grecque de sur Ainsi, l'originalité de l'agriculture
vivre et de se perpétuer malgré le change grecque se mesure essentiellement par la
résistance à l'abandon de l'exploitation : ment de l'environnement englobant et les
contraintes de ses structures internes. malgré son nombre élevé d'exploitations, la
Grèce n'en a perdu qu'environ 4 % entre Pour comprendre la spécificité de la tra
1989-1990 et 1993 contre 9 % pour l'Union jectoire de l'agriculture grecque, nous mont
Européenne. En une décennie (1987 et rerons, dans une première partie, qu'elle est
1997), la Grèce n'a perdu que 1 1,1 % de ses une agriculture durable parce est
exploitations agricoles, quand le Portugal en déjà multifonctionnelle et qu'elle assume,
perdait 30,5 % et l'Espagne 24,6 % (Commoutre sa fonction productive, d'importantes
autres fonctions collectives. Dans une ission européenne, 1997).
Ce maintien du nombre élevé d'exploitdeuxième partie, nous montrerons comment
ations agricoles en Grèce semble paradoxal cette structure productive reflète et entretient
étant donné les faiblesses structurelles du la logique de fonctionnement de la famille
secteur agricole : faiblesse des rendements agricole grecque et des réseaux sociaux
et des revenus agricoles, ampleur du déficit informels dans lesquels elle s'insère. Nous
commercial agricole national, faiblesses des pourrons enfin, dans une troisième partie,
réseaux de commercialisation, maigres résulmontrer comment ces réseaux sont réactivés
tats de l'application des programmes commpar la mise en œuvre de la politique agricole
unautaires. commune.
En 1998, la Grèce avait une Surface agri
cole utile (s au) de 3,5 Mha, soit seulement
L'agriculture grecque : 2,7 % de la sau de I'ue. La petite taille et le
une agriculture durable morcellement des exploitations sont perçus
par sa multifonctionnalité comme étant l'un des problèmes les plus
sérieux de l'agriculture du pays. La taille 1. Des évolutions incompréhensibles au regard
des critères économiques moyenne des exploitations grecques en 1997
Contrairement à ce que l'on observe dans les était de 4,3 ha contre 16,4 ha en moyenne
autres pays de I'ue, la part de la population dans I'ue (Commission Européenne, 2001).
184 Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 À cette date, 75,8 % des exploitations 1992 ; Louloudis selon Kasimis étal., 2000)
avaient une superficie inférieure à 5 ha et permettent de distinguer trois types de
occupaient 31,7 % de la s au totale. Les régions agricoles à partir de trois groupes de
données2 : exploitations que l'on considère habituell
ement en Europe du Nord comme moyennes - caractères du milieu naturel et localisation
(20 à 50 ha), n'occupaient que 17,7 % de la dans l'espace,
s au. Parmi les exploitations de l'échantillon - niveau et potentialité de développement,
- situation locale du marché de travail. formé par le Réseau d'information compt
able agricole de la Communauté Euro
Type A. Les régions montagneuses et défapéenne (rica)1, seulement 0,9 % d'entre
vorisées (ex. Épire, Thrace), où les contrainelles avaient plus de 40 Unités de dimension
tes naturelles et socio-économiques économique (ude) en 1996-1997. À titre
soulèvent des obstacles sérieux au dévede comparaison, ce pourcentage est supé
loppement. Ces régions sont caractérisées rieur à 40 % en France ou à 50 % au
par une hémorragie démographique, le Royaume-Uni.
vieillissement de la population active et, Le faible niveau des revenus agricoles
souvent, par des structures de production aurait dû décourager l'installation des jeunes
« anachroniques ». Ces régions sont en agriculteurs. Le revenu agricole familial
déclin économique à cause du faible potentmoyen par Unité de Travail Humain uth
iel de développement pour des activités reste très bas : pour la période 1997-1998, il
agricoles compétitives et économiquement était évalué à 57 000 Euros, contre 134 000
rentables, mais également pour des activités Euros en moyenne dans l'Union Européenne
alternatives à l'agriculture. La survie d'ex(Commission Européenne, 2001).
ploitations agricoles peu productives et marD faut ajouter les contraintes naturelles qui
ginalisées repose largement sur les aides pèsent sur les rendements agricoles d'un
communautaires (Papadopoulos et Daouli, pays méditerranéen montagneux. La superf
1999). Dans ces régions, on peut s'attendre icie agricole cultivable ne représente que
à l'accélération de l'exode agricole car la 30 % du territoire national et elle est pour
succession des chefs d'exploitation n'est moitié située en zone montagneuse. L'exis
pas assurée. tence de fortes pentes provoque des pro
blèmes graves d'érosion et exige souvent des
Type B. Les régions semi-montagneuses, interventions urgentes pour retenir le sol. La
les régions littorales et les îles (ex. Les sécheresse et les fortes chaleurs estivales
Cyclades) où le poids des contraintes natuprovoquent des incendies et rendent bien
relles est moins lourd que dans le type A et souvent l'irrigation vitale. Le froid de l'hi
où prédominent différents systèmes semi ver n'est pas à négliger dans les régions
extensifs. Ces régions ont une capacité de continentales ou montagnardes.
développement intermédiaire, avec un L'agriculture grecque ne constitue pas
potentiel non négligeable de développement un ensemble homogène ; au contraire, elle
agricole, mais elles sont souvent éloignées est très diversifiée. Les travaux de nom
des centres urbains. Dans ces régions, l'acbreux auteurs (Beopoulos et Damianakos,
tivité agricole est souvent associée à d'autres 1997 ; Avgerinou-Kolonia et Iliopoulou,
activités économiques, que le marché du
travail local permet de développer (activités 1. Les données de rica ne sont pas parfaitement
adaptées à la réalité grecque, car ces données, selon
la note explicative d'Eurostat, proviennent d'un 2. Les zones ci-dessus de la typologie ne sont pas fo
« échantillon d'exploitations agricoles dites "pro rcément homogènes par rapport à leurs modèle et
fessionnelles" », qui ne sont pas forcément repré potentiel de développement (grande diversité de cas
sentatives de la situation grecque. à l'intérieur de ces zones).
Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 parallèles ou complémentaires à l'agricul (Commission Européenne, 1997). Cela a
ture). Le tourisme constitue la principale longtemps été considéré comme un
« retard » par rapport à l'agriculture intendes activités parallèles. Souvent, la deuxième
sive et productiviste, promue par l'ancien- activité s'impose comme une condition
nécessaire à la survie des exploitations agri nePolitique Agricole Commune (pac) mais
coles, et surtout des petites, car le revenu de est valorisé aujourd'hui du fait des impacts
l'activité alternative supplée à la faiblesse et négatifs sur l'environnement que peut avoir
à l'instabilité des revenus agricoles. l'agriculture intensive. La nouvelle pac
promeut, entre autres, l'agriculture exten
Type C Les régions de plaine (ex. Macéd sive, des pratiques agricoles respectueuses
oine Ouest, Thessalie, régions littorales de l'environnement et du bien-être des
du Péloponnèse, les bassins de la Crète) se animaux, pratiques qui semblent régler
caractérisent par un potentiel de production l'actualité agricole grecque depuis des
élevé et une agriculture intensive, productive décennies.
o et rentable. Dans ces régions, l'activité agri La combinaison, au niveau individuel et
cole peut assurer des emplois à plein temps. familial, de l'activité agricole avec d'autres
opportunités professionnelles non agricoles
2. L'agriculture grecque : est une stratégie suivie depuis longtemps
une agriculture multifonctionnelle par de nombreux ménages agricoles. Dans
L'agriculture grecque présente plusieurs un grand nombre d'exploitations, l'activité
caractéristiques très proches de la nouvelle agricole n'occupe qu'une partie du temps de
approche de la multifonctionnalité. Ainsi, à la main-d'œuvre familiale. Le temps de tra
un premier niveau, elle remplit une fonction vail des chefs d'exploitations se distribue
productive en approvisionnant le marché comme suit : 10,8 % à temps plein, 20,5 %
intérieur et extérieur et les industries agroa à plus de 50 % du temps de travail, 68,8 %
limentaires. Les structures économiques du à moins de 50 % (Commission Européenne,
pays, faiblement et tardivement industrialisé, 2001). La fréquence et l'importance de la
font que l'agriculture garde une grande double activité dépendent fortement des
importance économique. Sa contribution au offres alternatives disponibles sur le marché
pib (Produit intérieur brut) de la Grèce était local du travail et donc des structures éco
de 7,1 % en 1999 contre 1,8 % en moyenne nomiques locales. L'activité la plus fr
dans Tue, ce qui prouve l'importance rela équemment combinée en milieu rural avec
l'activité agricole est l' agro-tourisme (toutive du secteur dans l'économie du pays
(Commission Européenne, 2001). La Pro risme à la ferme, gîtes ruraux, etc.).
duction agricole finale (8,8 Mécus en 1998) En outre, l'activité agricole, comme acti
est orientée vers les productions végétales et vité unique ou double, contribue au maintien
animales de la zone méditerranéenne (fruits, du tissu rural. Elle joue donc une fonction
légumes frais, vin, huile d'olive, coton, « régulatrice » de la population rurale, par
viande ovine et caprine). son impact sur l'exode. L'importance de
À un deuxième niveau, elle remplit éga cette contribution apparaît clairement à tra
lement des fonctions sociétales. Ainsi, les vers le taux d'emploi agricole du milieu
agriculteurs grecs utilisent, pour une grande rural principalement. Celui-ci est le plus
part, des pratiques peu intensives, comme en élevé de l'Union Européenne : il représente
témoigne le très faible niveau d'utilisation 17 % de l'emploi total en 1999 (Commission
d' intrants industriels dans la production européenne, 2001). À titre de comparaison,
agricole : ceux-ci représentent 27 % de sa entre 1980 et 1998, la population active
production finale contre 46,8 % pour la agricole est passée de 30,3 % à 17,7 % en
moyenne communautaire (eur15) en 1995 Grèce, pendant qu'en Italie ce nombre est
186 Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 « protection » face aux fluctuations des prix passé de 14,3 % à 6,4 %, au Portugal de
28,6 % à 13,7 % et en Espagne de 19,30 % des marchés, à la diminution du soutien
financier communautaire ainsi que face aux à 7,9 %.
La plupart des exploitations agricoles conditions naturelles défavorables. En fait,
grecques sont intégrées dans un modèle3 le modèle agricole multifonctionnel grec
multifonctionnel qui est fondé sur une est un modèle ancien qui est cohérent avec
logique principalement familiale. La litt la logique de fonctionnement de la famille
érature a souvent mentionné l'existence de ce agricole et des réseaux sociaux informels
modèle agricole et rural grec nettement dans lesquels elle s'insère.
opposable à ce que l'on peut observer
ailleurs dans I'ue (Damianakos, 1997).
La famille agricole et les réseaux Effectivement, les voies de la survie et de
sociaux interpersonnels : la reproduction des exploitations grecques
base du modèle agricole grec passent par le recours à une deuxième acti
vité économique, l'appel à la main-d'œuvre
Le modèle de l'exploitation familiale reste familiale saisonnière ou celle bon marché
dominant en Grèce. Dans cette mesure, la des immigrés, par l'entraide, l'ajustement
famille demeure au cœur des analyses qui continu aux contraintes (capacité de travail,
concernent l'exploitation agricole et la conditions des marchés, activités alterna
société rurale, car c'est dans le cadre du tives ou complémentaires). Signalons éga
ménage et, au-delà, de la famille que se lement la capacité à faire varier les volumes
déterminent les stratégies à suivre. La de productions.
famille agricole reste encore l'unité de base L'existence de ce modèle de fonction
pour comprendre l'agriculture grecque. L'ornement, lié à l'existence d'une forme de
ganisation du travail au sein de la famille se rationalité éloignée de celle qui prévaut
réalise toujours sur la base d'une logique dans les filières agricoles spécialisées et
plus sociale qu'économique au sens étroit du intensives, qui caractérisent la plupart des
terme. La logique familiale détermine le pays de I'ue, s'explique par l'originalité
fonctionnement du groupe domestique en des évolutions suivies par l'agriculture
temps que groupe de producteurs. grecque. Son caractère multifonctionnel
Selon le schéma traditionnel, la main- permet à l'agriculture de se perpétuer. Sa
d'œuvre familiale (permanente partielle ou faible intensification, la spécialisation limi
saisonnière) continue à être la première force tée des exploitations et l'existence d'une
de travail de l'exploitation agricole. Le caracdeuxième activité pratiquée par au moins un
tère familial des exploitations grecques est membre de la famille offrent une sorte de
manifeste : la main-d'œuvre non familiale
constituait 12,4 % des Unités de travail agri3. Il convient de noter que ce modèle ne fonctionne
cole (uta) en 1997, contre 20,8 % dans l'epleinement que dans les régions de type B de la
typologie énoncée plus haut, où l'agriculture s'associe nsemble de I'ue (Commission Européenne,
à un développement économique non agricole, pri 2001). Les revenus des membres de la famille
ncipalement lié au tourisme. Dans les régions à faible dégagés des activités agricoles et non agricoles niveau de développement (type A, zones difficiles,
sont réunis dans le même pot commun et avec peu d'activités), l'exode agricole et rural se
sont utilisés pour le( maintien et la reproductdéveloppe puisque l'éloignement est la condition
d'un emploi pour les jeunes (travail en ville, ou en ion, non seulement de l'exploitation, mais
zone touristique). Dans les zones de plaine (type C), pour la réalisation de l'ensemble des projets
la force de travail disponible sur les exploitations se familiaux (Zakopoulou, 1999). concentre davantage sur des productions spéciali
C'est dans le cadre familial que sont sées relativement intensives (Perraud et Vounouki,
2002). prises les décisions relevant du rôle et de la
Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 liens verticaux. Cela permet à l'individu de
garder une identité personnelle dans un
monde impersonnel et fragmenté. L'agri
affecte membre. des de celle-ci. trajectoire mobiliser activités le « Chaque fonctionnement La professionnelle des famille d'un liens modification membre agricole de parenté de l'ensemble de reste du de la à statut chaque capable des famille fins ou de culteur grec accepte son intégration à la
société à condition qu'elle ne conduise pas
à la destruction des structures élémentaires
économiques, sociales et politiques et afin de de sociabilité. » (Damianakos, 1999).
maîtriser son patrimoine et d'accéder à la Les campagnes grecques sont traversées
par des réseaux4 informels d' interconnaismodernisation à travers des formes collec
tives souvent informelles » (Goussios et sance influant sur tous les niveaux de la vie IT
Tsimboukas, 1992-1993). La famille agri économique et sociale. Ces réseaux créent
cole, qui a toujours une logique tradition des rapports d'interdépendance entre les
nelle de fonctionnement et d'organisation, individus et entre leurs groupes d'apparte
est une unité d'analyse plus pertinente que nance. L'ensemble de la société grecque
O fonctionne comme une d' interconcelle de l'individu. u
naissance. « La pratique d'échanges intePar ailleurs, l'organisation du travail dans I
l'exploitation agricole grecque se caractérise rpersonnels de produits et de services est
également par l'utilisation d'une main- généralisée » (Zakopoulou, 1999). Les
« biens » échangés peuvent être d'ordre d'œuvre étrangère (constituée surtout d'im
migrés albanais) de plus en plus important économique (produits agricoles, bien de
e depuis dix ans et par la pratique de consommation, travail), d'ordre social (inte
l'entraide entre amis, voisins et membres de rvention en faveur de quelqu'un, apport d'in
la famille étendue. Ces éléments sont aussi formation, etc.) ou d'ordre politique.
des caractéristiques majeures du modèle La formation et la stabilisation du modèle
grec. L'agriculture grecque fonctionne la spécifique de l'agriculture sont liées au fonc
rgement sur la base d'un système de « r tionnement de la société grecque. Il convient
éseaux de coopération interfamiliaux étendus de noter une certaine résistance de la société
à tout le village et même au-delà de celui- qui arrive à s'adapter aux nouvelles condi
ci » (Zakopoulou, 1999). tions de l'environnement englobant tout en
Lorsqu'il se déroule au-delà de la sphère gardant ces modes de fonctionnement tr
de l'exploitation, cet échange est un des aditionnels, dont le recours aux réseaux
éléments qui permettent la structuration des sociaux informels fait parti.
La longévité et la persistance des rérelations sociales dans la campagne grecque.
« L'efficacité et l'adaptation de ce système seaux informels en Grèce sont dues, entre
local sont liées au fait qu'il est capable de autres facteurs, à l'efficacité de leur fonc
combiner et de gérer les activités de pro tionnement (efficacité des compromis i
duction à l'intérieur et à l'extérieur de l'ex nformels et de l'échange de services, rapidité
ploitation sur la base de modes formels et de réaction aux problèmes du moment, etc.)
informels de coopération. L'organisation et qui contraste avec l'inefficacité et l'inertie
de la machine administrative de l'État. la compétitivité du ménage agricole dépen
dent de sa participation aux différents Nous pouvons même affirmer qu'il s'agit de
niveaux de coopération au sein du village » deux structures non seulement parallèles
(Goussios, 1995). mais complémentaires. L'une apporte des
Au niveau de la société locale ce qui
compte toujours le plus est « l'intégrité et la
4. On définit un réseau comme « un ensemble régulsolidité du groupe (famille plus ou moins ier de contacts ou de relations sociales continues,
étendue, société d' interconnaissance) qui entre des individus ou des groupes d'individus »
favorise les liens horizontaux plutôt que les (Swedberg et Granovetter, 1994).
188 Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 solutions aux problèmes que l'autre se ré l'appropriation et la gestion des aides com
vèle incapable de résoudre. munautaires. On constate effectivement un
De notre point de vue, ces réseaux so effort permanent d'adaptation aux règles
ciaux informels constituent la base la plus d'accès aux subventions européennes, adap
tation qui vise à maximiser les crédits reçus solide du maintien et du développement de
et à assurer leur transformation en soutien il'agriculture grecque qui prend appui sur
eux pour accomplir ses fonctions multiples ndifférencié aux revenus agricoles (Papado
en même temps qu'elle participe à leur fo poulos et Daouli, 1999).
rmation et à leur stabilisation. Ils intervien Ainsi, l'agriculture grecque a grande
ment bénéficié de l'habileté de l'État à mobnent aussi très activement dans la mise en
iliser des crédits communautaires importœuvre de la politique agricole, et tout par
ticulièrement dans l'application des me ants. Les aides financières et les subventions
sures européennes. de la Communauté sont devenues les prin
cipales sources de financement de l'agri
culture et donc le principal moteur de sa
La politique agricole reproduction. Par ailleurs, l'État grec ap
et les réseaux informels paraît comme peu intéressé à s'engager dans
des programmes à long terme de restructu1. L'histoire politique récente
de l'agriculture grecque ration du secteur agricole, peu d'améliorat
Depuis l'adhésion de la Grèce à la CEE en ions structurelles ont été réalisées et peu de
1981, un des soucis principaux de l'État a été nouveaux marchés ont été conquis (Papa
la réduction du décalage entre les revenus dopoulos et Daouli, 1999). Ce choix poli
tique est conforme à la logique clientéliste5 agricoles et ceux des autres secteurs par l'ab
sorption d'un maximum de subventions pro qui, du national au local, anime l'appareil
venant des fonds communautaires et ce de administratif et gouvernemental et constitue
manière continue (Papadopoulos, 1999). La aussi une forme de réseau informel.
position officielle actuelle grecque (Délégat
ion grecque, 2002) exprimée au Conseil de 2. La pac et les réseaux informels
l'Union Européenne dans le cadre de la révi La logique clientéliste n'est pas spécifique
sion à mi-parcours de l'Agenda 2000, donne aux campagnes, elle traverse la société grec
toujours la priorité au maintien du « premier que. Les rapports qu'entretiennent les indi
pilier » de la PAC, et donc des subventions vidus et les institutions à travers la bureau
communautaires et des aides directes. cratie administrative en sont un des
Cet objectif mis à part, on ne voit guère exemples les plus frappants. Damianakos
se dessiner une politique nationale sector (1981) dans une étude du comportement
ielle, ce qui s'explique par le caractère non électoral dans une région rurale grecque
spécialisé de l'agriculture grecque. L'ac dans les années 1950-1960, écrivait que le
cent a toujours été mis sur le soutien de la « système de clientèle est en quelque sorte
population rurale et agricole et sur l'éléva intrinsèque aux structures sociales qui pré
tion de son niveau de vie. Nous pouvons valent dans les collectivités rurales tradi
donc considérer qu'il s'agit de la mise en tionnelles » mais que son évolution dépend
place d'une politique qui vise à satisfaire des notamment du degré de pénétration de la
objectifs plus sociaux que sectoriels. logique marchande dans la société locale.
L'État grec se pose, encore actuellement,
comme le gestionnaire de la PAC, avec le mi 5. Les réseaux clientélistcs sont définis comme l'enistère de l'Agriculture comme organe cent nsemble des contacts « qui relient les « clients », indi
ral de planification. Dans ce rôle-là, il se vidus ou groupes, aux représentants du pouvoir éta
montre très habile en ce qui concerne tique » (Tsioubos, 1992).
Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 Damianakos, la pratique courante de I'ue (Secretaria General Técnica, 2000). Selon
voulait que la population locale fasse appel, Le nombre très élevé des coopératives par
pour la résolution de ses problèmes, à des i rapport à leur faible chiffre d'affaire montre
que leur existence sert à des objectifs plus ntermédiaires dont le pouvoir à l'époque était
considérable. larges que l'établissement de réseaux eff
Actuellement, l'agriculture et la société icaces de commercialisation.
rurale grecques sont inscrites dans un nou « Les syndicats paysans sont contrôlés
constamment soit par l' État-parti soit par les veau contexte défini par l'ouverture de
l'agriculture sur le marché, le processus partis politiques. Plus les partis au pouvoir
d'intégration européenne, la cohésion des se servent de l'État, plus augmente leur
économies des pays de Tue, la mondialisat aptitude à distribuer des faveurs. Or, l'aug
ion, les accords de l'Organisation Mond mentation de cette aptitude va de pair avec
l'augmentation des demandes et des presiale du Commerce (omc), etc. Ce nouveau
contexte aurait pu entraîner la dissolution sions politiques » (Tsioubos, 1992). En fait,
des réseaux clientélistes et à la fin du pou les coopératives et les organisations agri
coles sont devenues très dépendantes idéo- voir des intermédiaires en raison de la mul
tiplication des centres de décision et de la logiquement, politiquement et financièr
complexité accrue des rapports et des ement du parti qui est au pouvoir.
échanges avec ces centres. La logique clientéliste est établie depuis
En réalité, le clientélisme a pris des formes bien longtemps au sein de la paysannerie
nouvelles et de nouveaux intermédiaires ont grecque. Les raisons en sont socio-écono
remplacé les anciens. Ainsi, les intermé miques et historiques (occupation ottomane,
diaires-médiateurs politiques du passé sont situation politique après la guerre civile,
maintenant remplacés par de multiples inetc.). Cette logique modifie les mentalités et
tervenants, parmi lesquels on repère les part se révèle créatrice d'attitudes apparaissant
is politiques, les coopératives agricoles, les comme un des facteurs les plus détermi
syndicats paysans, les fonctionnaires du mi nants de la régulation des rapports entre les
nistère de l'Agriculture chargés de la gestion individus et l'État.
des programmes communautaires, ainsi que Malgré leur contribution importante, les
les fonctionnaires régionaux et locaux im aides communautaires n'ont pas « effacé »
pliqués dans le cadre institutionnel nouveau le décalage de développement entre les dif
issu de la réforme administrative de décent férentes régions. Les aides communautaires
ralisation réalisée en 1998. aux investissements « semblent avoir profité
Le clientélisme s'étend ainsi à l'appareil davantage aux exploitations les plus pro
des organisations professionnelles. « Les co ductives, localisées dans les plaines » (Ma
opératives sont devenues des centres de clien raveyas et Duquenne, 1994). De plus, cer
télisme en fonctionnant comme des médiat tains secteurs de production se trouvent
eurs entre le parti et les exploitants à tous les beaucoup plus favorisés que d'autres. « Les
niveaux de la politique agricole » (Louloudis grands "perdants" (...) sont les éleveurs et
et Maraveyas, 1997). Le nombre de coopé les exploitants des régions montagneuses
et défavorisées. Par contre, les "gagnants" ratives a augmenté considérablement en
quelques années (depuis leur promotion par sont les exploitants intensifs des régions
semi-montagneuses et des plaines » (Loule gouvernement socialiste). En 1996, il y
avait dans le pays quelque 6 800 coopératives, loudis et Maraveyas, 1997). De cette fa
soit le nombre le plus élevé de Tue après çon, le décalage existant entre les exploita
l'Italie. Le chiffre d'affaires de l'ensemble de tions des différentes orientations productives
ces coopératives ne s'élevait pourtant qu'à et des régions a encore augmenté
environ 85 Mécus, soit la valeur la plus faible (Louloudis et Maraveyas, 1997).
190 Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 absorbés sélectivement selon la couleur La PAC, orientée vers le soutien des agri
cultures d'Europe du Nord (autour des cé politique des réseaux clientélistes ». Les
réales et de l'élevage bovin), a ainsi contri réseaux clientélistes déterminent les rap
bué à réactiver les réseaux sociaux informels ports des individus avec l'État, ce qui appar
des agriculteurs grecs. D'abord, parce que la aît dans plusieurs manifestations de la vie
politique et sociale du pays. Selon lui « la survie des agriculteurs des zones monta
gneuses (des types A et B), moins soutenus suzeraineté des réseaux clientéliste dans le
que ceux des zones de plaine (de type C) r processus de la distribution des fonds com
epose toujours sur des pratiques tradition munautaires, pendant au moins la période
nelles (double activité, entraide, etc.) et sur 1982-1988, est indéniable ».
l'utilisation des réseaux sociaux informels
qui remplacent souvent de façon très efficace 3. La multifonctionnalité :
les voies officielles. Ensuite, parce que les Union Européenne et Grèce
aides distribuées sous l'égide de la PAC ne
Lors des négociations de l'Agenda 2000 concernent pas seulement le secteur agricole
(Commission européenne, 1997), les partemais visent aussi la consommation, ce qui a
naires européens affirmèrent la volonté de indirectement contribué à l'amélioration du
développer un modèle d'agriculture euroniveau de vie en milieu rural. Ainsi, les
péenne multifonctionnelle, durable, concurraides européennes ont « alimenté » des r
entielle et repartie dans tout le territoire de éseaux informels qui en ont profité grâce à
I'ue. Les modifications introduites concerleur lien avec le secteur agricole à travers des
nant l'avenir de l'agriculture et du monde mécanismes complexes.
rural, entendent éviter que la politique agriLa distribution des crédits communauta
cole soit le résultat d'une superposition de ires a entraîné l'établissement de réseaux
politiques diverses : de marché, structurelles d'intérêts très puissants, qui agissent com
et environnementales, dotées d'outils de me médiateurs dans le processus de la r
mise en œuvre complexes et sans homogénégulation de cette distribution, avec comme
éité globale. D'après ce schéma, l'agriculconséquence l'augmentation du pouvoir de
ture européenne doit être compétitive pression politique de ces réseaux et leur in
(notamment en ce qui concerne les produits fluence sur tous les secteurs de la vie sociale,
de qualité), utiliser des méthodes respecpolitique et économique, « spécialement
tueuses de l'environnement, conserver les dans les régions de l'agriculture intensive
produits traditionnels ainsi que la population très soutenue » (Louloudis et Maraveyas,
et les paysages ruraux, et prétendre à la créa1997).
tion de nouveaux postes de travail. De façon générale, l'implication et le
poids des partis politiques sont considé L'approche multifonctionnelle veut com
rables dans l'ensemble des structures de la biner les différentes fonctions complément
vie publique et économique : les réseaux aires au milieu rural. La fonction écono
s'organisent principalement autour de l'i mique passe par la production agricole qui
ntégration entre action publique et parti au doit assurer un revenu aux ménages et un
pouvoir, avec des conséquences nettes en certain nombre d'activités dérivées. La fonc
matière de répartition des crédits ainsi qu'en tion socio-structurelle implique la promotion de facilité d'accès aux aides et aux de l'emploi, le développement du tissu
programmes communautaires. rural, les activités associatives et les liens
Papadopoulos (1999) énonce « qu'un des entre les populations urbaine et rurale.
problèmes à cause duquel l'absorption des La fonction environnementale implique la
fonds communautaires n'a pas été poussée gestion durable des ressources renouvel
à son maximum possible est qu'ils ont été ables : sol, eau, biodiversité ou paysages.
Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003 Actuellement, l'adoption d'une nouvelle Conclusion
approche et d'une perception favorable à la La multifonctionnalité :
multifonctionnalité dans l'agriculture, fondée une reconnaissance des atouts I
X sur la stratégie nationale de développement, du modèle grec ?
est présentée comme un des objectifs prin
L'agriculture grecque se caractérise par une cipaux du ministère de l'Agriculture grec
série de particularités agro-climatiques et (ministère de l'Agriculture, 2000).
socio-économiques qui en font un espace à
Selon la position grecque (Délégation part dans le cadre de Tue. Malgré les diffi
grecque, 2002), il est nécessaire de renfor cultés évidentes (structurelles, économiques,
cer le rôle multifonctionnel de l'agriculture etc.) qu'elle rencontre, cette agriculture
dans l'ensemble du territoire de Tue. L'ac arrive à survivre et à se reproduire dans sa
cueil favorable qui a été réservé à l'ap plus large partie. Afin d'expliquer ce phé
proche multifonctionnelle de l'agriculture, nomène, quelques hypothèses liées aux ra
en Grèce comme dans les autres pays méo isons sur lesquelles repose cette survie et
diterranéens, se comprend dans le contexte 1 cette reproduction sont avancées.
.2 de libéralisation croissante de l'agriculture Dans un premier temps, la multifonct
européenne. Dans ce contexte, l'idée génér ionnalité en tant que phénomène intégra
ale est de conserver l'aide publique à l'agr teur, n'est pas loin des modèles actuels de
iculture en maintenant le premier pilier, car fonctionnement de l'agriculture grecque
celui-ci est aussi essentiel que le deuxième dans plusieurs régions du pays. En fait,
relatif aux aides pour le développement ru l'agriculture grecque remplit déjà plusieurs
ral. Les aides du premier pilier sont indi des objectifs du « nouveau » modèle euro
spensables car « si le rôle principal de pro péen multifonctionnel (cultures peu inten
duction est abandonné, les fonctions sives, peu polluantes, entretien du paysage
parallèles sont également condamnées à à travers le maintien des exploitations agri
disparaître ». Cela est valable pour les petites coles, de la population rurale et du tissu
exploitations en particulier dans les zones rural en induisant un certain nombre d'ac
montagneuses les moins développées et les tivités en amont et en aval et via la combi
plus enclavées dans lesquelles le soutien naison des plusieurs activités économiques
au revenu agricole est la seule façon d'évi dans la campagne, etc.). Dans ce cadre, la
ter l'exode de leur population. Exode rendu multifonctionnalité est un concept nouveau
souvent inévitable faute d'activités écono pour une réalité ancestrale et en même
miques alternatives, offrant un certain degré temps un outil fondamental pour la survie
de « protection » face aux prix fluctuants et la reproduction du système dominant qui
dans un marché libéral. L'inclusion des est celui de petites exploitations peu pro
nouvelles mesures dans le premier pilier ductives.
visant à la réorientation de la production
De plus, l'État et l'agriculture grecs se vers un développement durable et de quali sont montrés assez habiles en ce qui concer
té est jugée par ailleurs nécessaire. ne leur capacité d'adaptation aux nouvelles
En fait, la conception grecque de la mul conditions de l'environnement englobant
tifonctionnalité découle des caractéristiques et aux différentes exigences de la pac. Cett
culturelles, sociologiques (réseaux infor e capacité leur permet de profiter des aides
mels et familles élargies) et politiques (clien communautaires. D'ailleurs, ces aides ont
télisme) de l'agriculture grecque. En miroir, permis la survie et la reproduction d'un
les positions grecques sur la multifonctionn grand nombre d'exploitations agricoles, no
alité visent à permettre la reproduction de tamment de celles à performances écono
ces mêmes caractéristiques. miques limitées.
192 Économie Rurale 273-274/Janvier-avril 2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.