Cap sur le développement une économie qui a la cote

Publié par

Cap sur le développement une économie qui a la cote Le grand paris niçois « Nissa la Bella », voici comment les Niçois d'origine et fiers de l'être évoquent leur ville en nissart.

Publié le : samedi 4 juin 2011
Lecture(s) : 7
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Cap sur le développement une économie qui a la cote
Le grand paris niçois
«Nissa la Bella», voici comment les Niçois d'origine et fiers de l'être évoquent leur ville en nissart. Si Nice a fêté les 150 ans de son rattachement à la France avec les honneurs, elle a su garder une personnalité propre, à partir des rives caressées par les flots bleus de la Méditerranée et des racines de l'arrière-pays montagneux, et s'ouvre aujourd'hui à un nouveau challenge.
Bien au-delà de cette couleur bleue qui est devenue peu à peu un véritable emblème, la ville se développe en prenant en compte toutes les richesses de son patrimoine. Le tourisme reste bien entendu la principale ressource économique de la ville, mais aujourd'hui un nouveau grand défi s'annonce.
La Métropole pour janvier 2012
La « Métropole Nice Côte d'Azur » est en train de naître, alliant les forces de la cinquième ville de France qu'est Nice, à celle des communes de la Tinée et de la Vésubie, en allant jusqu'au parc naturel du Mercantour. Ce sont donc 45 communes qui unissent leur avenir dorénavant pour relever les défis du futur. La Métropole pourra entre autres devenir éligible à des financements européens aujourd'hui inaccessibles.
FOCUSI Nice en chiffresville de France (348 721 habitants en 2007) 5 millions de Cinquième touristes chaque année Environ 130 000 actifs Premier port de croisière français
De Sophia Antipolis à l'EcoVallée
Par le passé, la région avait fait preuve d'un optimisme irrépressible avec la création de la zone technogique de Sophia Antipolis à une époque où rares étaient ceux qui y croyaient. Une zone
toujours en plein essor qui a donné lieu à la création de 28 000 emplois. Elle va être complétée par un nouveau projet de dimension spectaculaire : l'Opération d'Intérêt NationalEcoVallée qui porte sur l'aménagement de la plaine du Var, et va déterminer le futur de l'Ouest de Nice. Un projet de même nature juridique que la Défense à Paris ou Euroméditerranée à Marseille qui s'inscrit dans une démarche de développement durable. Le labelEco-Valléeveut être dans le secteur des se technologies vertes l'équivalent de ce que fût en son tempsSilicon Valleydans les technologies de l'information. Ce territoire de 10 000 hectares verra naître des logements, des bureaux, des entreprises, mais préservera également une majorité de surfaces agricoles. 10 000 emplois devraient être générés les premières années ; l'objectif à long terme étant xé à 50 000.
C'est dans cet environnement que se situent les grands projets d'avenir pour Nice : - Le grand Stade (40 000 places) pour 2013 ; - Un nouveau centre d'exposition de 80 000 m² ; - Des logements à énergie positive ; - Le renforcement du quartier d'affaires au sud de la zone avec une offre de plus de 370 000 m² de bureaux, à 5 minutes de l'autoroute, de l'aéroport et qui sera prochainement relié au centre historique de la ville via une extension du tramway ; - Une zone commerciale(Ikea par exemple est à la recherche d'un lieu d'implantation dans la région). Cette zone qui est également « Etablissement Public d'Aménagement » se veut être la vitrine de l'innovation en matière de problématique environnementale dans les domaines économique, social et urbain. Quinze communes participent à l'opération pour ce projet qui a été annoncé par Christian Estrosi comme « le grand défi du XXIe siècle».
FOCUS II Les Alpes-Maritimes en chiffres1 100 000 habitants dont 530 000 sur la communauté urbaine Côte d'Azur 20, 2% de la population a moins de 20 ansRépartition sectorielle des emplois 45% dans les services 37% dans les commerces 12% dans l'industrie 6% dans la construction 1% dans l'agriculture
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.