Christophe Baudry, vigneron à Chinon

Publié par

Christophe Baudry, vigneron à Chinon Parlez- nous des vins du Val de Loire ?

Publié le : samedi 5 novembre 2011
Lecture(s) : 109
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Christophe Baudry, vigneron à Chinon
Parlez- nous des vins du Val de Loire ?Définir les vins du Val de Loire est compliqué, la Loire est un vignoble très morcelé, c'est ce qui enfuit tout l'intérêt. Il y a un grand nombre d'appellations, on ne peut pas parler ici de typicité du terroir, mais plutôt de diversité. Diversité des cépages, des appellations. Sachant qu'il y a tout de même 2 cépages nobles qui sont le Cabernet Franc et le Chenin, mais avec des expressions tout à fait différentes en fonction des appellations et des différents terroirs. À Chinon, nous sommes sur un cépage de Cabernet Franc avec un tout petit peu de Chenin pour le Chinon Blanc, qui reste encore très marginal, on peut aisément dire qu'il y al principaux types de Chinon : les Chinon de fruit qui proviennent des sols d'alluvions, des Chinon à boire jeunes, dans Ies2à3 ans qui suivent la récolte. Sur les terroirs de coteaux argilo-calclaires, nous avons des vins tanniques, structurés, qui peuvent donner de grands vins de garde, qui peuvent rivaliser avec les plus grands. En termes de quantité, aujourd'hui l'appellation produit environ 70% de Chinon sur le fruit et 20 à 30% de Chinon de garde.
Que conseillerez- vous avec un Chinon rouge? Sur un magret ou des aiguillettes de canard ou sur un canard sauvage comme le col vert, un Chinon de garde, qui a 4 à 5 ans, qui a déjà évolué, donne un accord parfait. Sur les viandes rouges poêlés, le Chinon va plutôt bien.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.