Comment reconnaître un chien mal socialisé ?

Publié par

Comment reconnaître un chien mal socialisé ? Un chien malpropre, sensible aux mouvements, coprophage, qui a peur de l'extérieur, des bruits de la maison, des humains, des véhicules, qui se mutile, qui aboie excessivement, qui ne s'entend pas avec ses congénères ou encore qui est agressif, est très certainement un animal qui n'a pas eu la possibilité de bénéficier de bonnes conditions d'élevage. Pour un chien socialement carencé, tout est principalement question de temps, de patience et d'habituation. Pour commencer, ne le forçons pas à subir une situation qui l'effraye. Le risque de briser la confiance qu'il a en nous et de créer un traumatisme supplémentaire est bien réel. Le mieux est de rester neutre, calme et d'éviter tous gestes ou mots rassurants qui viendraient justifier sa peur. S'il n'y a aucune réaction de notre part, il n'y a forcément aucune raison de s'inquiéter. Prenons quelques exemples : L'extérieur le terrorise Nous devons absolument prendre en compte son âge. S'il s'agit d'un chiot fraîchement arrivé, ce n'est qu'un bébé qui nous connait depuis très peu de temps et qui vient de perdre tous ses repères. Imaginons deux secondes à quel point cela doit être difficile pour lui. Sinon, s'il provient d'un élevage isolé et/ou que ses conditions de développement ont été mauvaises, il n'est pas étonnant que l'extérieur l'effraye. En effet, s'il fait tout pour ne pas sortir (de peur ? de stress ?
Publié le : dimanche 5 juin 2011
Lecture(s) : 75
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Comment reconnaître un chien mal socialisé ?

Un chien malpropre, sensible aux mouvements, coprophage, qui a peur de l'extérieur, des bruits de la maison, des humains, des véhicules, qui se mutile, qui aboie excessivement, qui ne s'entend pas avec ses congénères ou encore qui est agressif, est très certainement un animal qui n'a pas eu la possibilité de bénéficier de bonnes conditions d'élevage. Pour un chien socialement carencé, tout est principalement question de temps, de patience et d'habituation. Pour commencer, ne le forçons pas à subir une situation qui l'effraye. Le risque de briser la confiance qu'il a en nous et de créer un traumatisme supplémentaire est bien réel. Le mieux est de rester neutre, calme et d'éviter tous gestes ou mots rassurants qui viendraient justifier sa peur. S'il n'y a aucune réaction de notre part, il n'y a forcément aucune raison de s'inquiéter. Prenons quelques exemples :

L'extérieur le terrorise Nous devons absolument prendre en compte son âge. S'il s'agit d'un chiot fraîchement arrivé, ce n'est qu'un bébé qui nous connait depuis très peu de temps et qui vient de perdre tous ses repères. Imaginons deux secondes à quel point cela doit être difficile pour lui.

Sinon, s'il provient d'un élevage isolé et/ou que ses conditions de développement ont été mauvaises, il n'est pas étonnant que l'extérieur l'effraye. En effet, s'il fait tout pour ne pas sortir (de peur ? de stress ?) alors que les retours se passent toujours sans problème, ne cherchons pas plus loin... Notre chien panique d'affronter le monde extérieur ! Nous devons l'aider à prendre confiance en ce qui l'entoure et ce n'est pas à base d'impatience ou de coups sur la laisse que nous y parviendrons.

Choisissons un lieu calme (pas de chien, pas d'humain, pas de bruit) et laissons-y évoluer notre compagnon à quatre pattes. Nous devons lui montrer qu'il n'a aucune raison d'avoir peur et que l'extérieur est rassurant. C'est seulement ensuite que nous pourrons commencer à ajouter des stimuli à nos balades (personne, animal, bruit...). Tout cela devra se faire doucement, dans le respect des fragilités de notre toutou. N'usons jamais de punition s'il attend d'être rentré pour se soulager ! L'extérieur le stress tellement qu'il se bloque, seul le fait de se retrouver dans un lieu familier lui permet de se détendre un peu... alors faisons preuve de compréhension.

Il n'aime pas les autres animaux S'agit-il de tous les animaux ou bien de certaines espèces ? S'agit-il des mâles, des femelles, de certains gabarits ? Cela se passe-t-il à l'extérieur ou derrière un grillage ? Quels effets cela a-t-il sur lui (mutisme, aboiements, grognements, gencives découvertes...) ? La réponse variera, entre autres, en fonction de ces précisions...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.