Conclusion des Rencontres économiques d'Aix 2012, Pour un rebond des pays occidentaux

Conclusion des Rencontres économiques d'Aix 2012, Pour un rebond des pays occidentaux PR Newswire AIX-EN-PROVENCE, France, July 8, 2012 AIX-EN-PROVENCE, France, July 8, 2012 /PRNewswire/ -- Déclaration finale du Cercle des économistes Ne soyons pas déclinistes, le destin des pays avancés n'est pas écrit.
Publié le : dimanche 15 juillet 2012
Lecture(s) : 35
Source : prnewswire.com
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Conclusion des Rencontres économiques d'Aix
2012, Pour un rebond des pays occidentaux
PR Newswire
AIX-EN-PROVENCE, France, July 8, 2012
AIX-EN-PROVENCE, France
,
July 8, 2012
/PRNewswire/ --
Déclaration finale du Cercle des économistes
Ne soyons pas déclinistes, le destin des pays avancés n'est pas écrit.
Quelle sera la prochaine vague d'innovations? L'impact de la transition
démographique? Comment capter l'épargne mondiale et financer
l'investissement de long terme? Comment évolueront les déséquilibres globaux,
commerciaux et financiers? Voilà les quatre sources d'incertitude que Etats‐
Unis, Japon,
Europe
doivent affronter pour demeurer moteurs dans le nouvel
équilibre mondial et renouer avec une croissance durable.
Le Cercle des économistes formule 8 recommandations :
International
1. Coordonner les politiques de désendettement au sein du G7, afin d'éviter des actions non
coopératives sur l'échelonnement de la dette et les stratégies de change. Simultanément,
inciter à la libéralisation des changes des pays émergents.
Europe
1. Rediscuter l'échéancier de réduction de la dette dans la zone euro, notamment pour
l'Espagne, voire procéder à des restructurations. L'endettement n'est pas problématique
s'il finance le risque industriel de long terme.
1. Pour les pays en détresse macroéconomique, mobiliser les fonds structurels pour financer
une baisse du coût unitaire du travail. Ces fonds sont sous- ou mal utilisés, alors qu'ils
pourraient déclencher une dévaluation réelle par la fiscalité.
1. Pour les pays pouvant redémarrer grâce à leur tissu industriel, ramener les taux d'emprunt
à des niveaux acceptables. L'
Europe
se dirige vers une mutualisation partielle des dettes
via l'achat par la BCE de titres publics ou l'utilisation du mécanisme européen de stabilité.
1. Un comité budgétaire pour compléter l'union bancaire et l'union monétaire.
a. Mode de gouvernance indépendant mais avec une légitimité démocratique
par décision à la majorité qualifiée.
b.
Principe
de mutualisation du contrôle des budgets nationaux, avec pour
objectif un budget de la zone euro.
c. Pacte de Stabilité et de Croissance contracyclique.
France
1. Améliorer la rentabilité des entreprises par un transfert massif des charges patronales vers
la CSG.
Eliminer certaines rentes, monter en gamme dans les secteurs exposés et
encourager l'épargne de long terme.
Déclencher ainsi le choc d'offre nécessaire à la
France
.
1. Une politique vigoureuse de la jeunesse
a. Elargir la démarche des universités d'excellence aux formations les plus
productrices d'employabilité (Bac +3).
b. Contrat de travail unique à durée indéterminée, accompagné de flexibilité.
1. Pour réduire l'endettement public et privé, système de retraites par points avec choix
individuel de l'âge de départ et objectif d'équilibre sur trente ans.
Retrouvez la déclaration complète sur http://www.lesrencontreseconomiques.fr
Contacts presse
Anais Paccard - +33-06-24-62-55-45 - anais.paccard@cercledeseconomistes.fr
Cécile Draunet - +33-06-15-51-66-19 - cecile.draunet@consultants.publicis.fr
Lorraine Lenoir - +33-06-03-53-92-13 - lorraine.lenoir@consultants.publicis.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.