De nouvelles données révèlent que le grand public méconnaît l'impact des maladies pulmonaires

De nouvelles données révèlent que le grand public méconnaît l'impact des maladies pulmonaires PR Newswire LONDRES, June 27, 2012 LONDRES, June 27, 2012 /PRNewswire/ -- Alors que l'on célèbre aujourd'hui la Journée mondiale de la spirométrie, de nouvelles données publiées par le Forum of International Respiratory Societies (FIRS - Forum des sociétés pulmonaires internationales) révèlent un manque de [1]compréhension et d'intérêt du grand public face à la première cause de décès par maladie dans le monde - les maladies [2]pulmonaires, qui provoquent la mort de près de 4 millions de personnes chaque année . Malgré l'incidence élevée des maladies pulmonaires, les recherches menées par YouGov sur quatre continents révèlent que [3]les gens se sentent plus concernés par le cancer, les maladies cardiaques et les AVC . Ce manque d'intérêt est d'autant plus inquiétant que selon ces données, les décès dus aux MPOC ont doublé au cours des trente dernières années, tandis que les autres maladies majeures ont entraîné moins de décès sur la même période. L'enquête publique révèle que tout en sous-estimant l'impact des maladies pulmonaires, le grand public manque de compréhension quant à leur prise en charge. Bien que de simples tests comme la spirométrie permettent la détection de maladies telles que les MPOC et l'asthme avant que ne surviennent des symptômes invalidants, l'étude révèle que la majorité des personnes interrogées (57%) n'ont jamais fait tester leurs poumons.
Publié le : mardi 3 juillet 2012
Lecture(s) : 9
Source : prnewswire.com
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
De nouvelles données révèlent que le grand public méconnaît l'impact des maladies pulmonaires PR Newswire LONDRES, June 27, 2012
LONDRES,June 27, 2012/PRNewswire/ --A lorsque l'on célèbre aujourd'hui la Journée mondiale de la spirométrie, de nouvelles données publiées par le Forum of International Respiratory Societies (FIRS - Forum des sociétés pulmonaires internationales) révèlent un manque de [1] compréhension et d'intérêt du grand public face à la première cause de décès par maladie dans le monde- les maladies [2] pulmonaires, qui provoquent la mort de près de 4 millions de personnes chaque année. Malgré l'incidence élevée des maladies pulmonaires, les recherches menées par YouGov sur quatre continents révèlent que [3] les gens se sentent plus concernés par le cancer, les maladies cardiaques et les AVC .Ce manque d'intérêt est d'autant plus inquiétant que selon ces données, les décès dus aux MPOC ont doublé au cours des trente dernières années, tandis que les autres maladies majeures ont entraîné moins de décès sur la même période. L'enquête publique révèle que tout en sous-estimant l'impact des maladies pulmonaires, le grand public manque de compréhension quant à leur prise en charge. Bien que de simples tests comme la spirométrie permettent la détection de maladies telles que les MPOC et l'asthme avant que ne surviennent des symptômes invalidants, l'étude révèle que la majorité des personnes interrogées (57%) n'ont jamais fait tester leurs poumons. L'étude montre également que 70 % des personnes interrogées pensent que les individus ayant une maladie pulmonaire ne peuvent pas pratiquer une activité sportive, même modérée, comme la natation. Pourtant, en réalité, l'activité physique peut aider à traiter et améliorer les symptômes des maladies pulmonaires, tels que l'essoufflement, même dans les cas les plus sévères. A lorsque le monde entier se prépare pour les Jeux olympiques, le FIRS s'appuie sur cette étude pour encourager les gens à se faire tester les poumons et à pratiquer une activité physique afin d'améliorer leur santé pulmonaire.En cette Journée mondiale de la spirométrie, et en prenant appui sur les Jeux olympiques, les professionnels de la santé vont descendre dans les rues du monde entier afin de proposer au grand public des animations portant sur les tests pulmonaires et le [4] sensibiliser aux tests de spirométrie.Le test, qui s'effectue habituellement en moins de 10 minutes, est le moyen le plus efficace pour tester la santé des poumons. Klaus Rabe, Président de la FIRS et de la European Respiratory Society (ERS), déclare : « Les maladies pulmonaires chroniques constituent un problème de santé majeur mais, comme le montre l'enquête réalisée par la FIRS, ses conséquences restent sous-estimées. »Il existe une grande méconnaissance, non seulement de la gravité des maladies pulmonaires, mais aussi des moyens permettant de les prévenir.A lorsque les pays du monde entier rendent hommage aux performances des meilleurs athlètes mondiaux, nous estimons que c'est le moment idéal pour s'intéresser aux moyens permettant d'améliorer la santé de nos poumons. Parmi nos soutiens figurent le rameur olympique norvégien, Olaf Tufte, qui a remporté deux médailles d'or et une d'argent, bien qu'il souffre d'une forme sévère d'asthme allergique : «uJe suis déterminé à lutter pour que mon asthme ne me pose pas de limites ou ne restreigne pas mes ambitions. A contraire, je le considère comme un défi parmi tant d'autres que je dois maîtriser afin d'être le meilleur dans mon sport. Les personnes souffrant de maladies pulmonaires peuvent mener une vie saine et active - à condition de prendre les mesures nécessaires pour que leur maladie soit identifiée à un stade précoce et correctement prise en charge. » Pour obtenir plus d'informations sur la Journée mondiale de la spirométrie et les animations portant sur les tests pulmonaires ayant lieu dans votre région ou enEurope, veuillez consulter : http://www.wsd2012.european-lung-foundation.org 1. Organisation Mondiale de la Santé, les dix premières causes de mortalité. Fiche d'information n°310. Dernier accès le 18/04/2012Lorsqu'on additionne toutes les maladiesà http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/en/index.html. pulmonaires (infections des voies respiratoires inférieures, cancer du poumon, maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et tuberculose), il apparaît que les maladies pulmonaires constituent la principale cause de décès. 2. NCD Alliance, Chronic Respiratory Diseases (Maladies respiratoires chroniques), dernier accès le07/03/2012à l'adresse : http://www.ncdalliance.org/node/39 3. Les maladies suscitant le plus de crainte sont (dans l'ordre) : le cancer (38 %), les maladies cardiaques (19 %) et les A VC(9 %).Source : YouGov Survey, Mai 2012 4. European Lung Foundation, Fiche de données sur la spirométrie, http://www.european-lung-foundation.org/11715-spirometry.htm
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi